O slideshow foi denunciado.
Seu SlideShare está sendo baixado. ×
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Carregando em…3
×

Confira estes a seguir

1 de 122 Anúncio
Anúncio

Mais Conteúdo rRelacionado

Diapositivos para si (20)

Quem viu também gostou (20)

Anúncio

Semelhante a Éducation sanitaire (20)

Mais de Institut Pasteur de Madagascar (20)

Anúncio

Mais recentes (20)

Éducation sanitaire

  1. 1. René Migliani Atelier du paludisme - Session 2006 Pédagogie et communication Antananarivo 3 au 7 avril 1ère partie Éducation sanitaire
  2. 2. Quelles stratégies pour le contrôle du paludisme ? Quelles stratégies pour le contrôle du paludisme ?
  3. 3. Exercices de communication : - 1 stagiaire décrit au groupe le cycle du paludisme - 1 autre stagiaire rappelle les principales stratégies de lutte contre le paludisme
  4. 4. Cycle chez le moustique (Adapté de Lancet)
  5. 5. Cycle chez le moustique (Adapté de Lancet) 2. Prévenir l’accès : Chimioprophylaxie TPI femmes, TPI enfants 3. Prévenir le décès : Prise en charge rapide TDR, Antipaludiques 1. Prévenir l’infection : Lutte Anti Vectorielle Moustiquaire, Répulsifs, … Education sanitaire Surveillance Epidémie
  6. 6. • Stratégies : 1. Accès rapide à un traitement efficace 2. Promotion de l’utilisation des moustiquaires imprégnées d’insecticides (MII) 3. Prévention et lutte contre le paludisme chez la femme enceinte (TPI) 4. Détection et réponse aux épidémies Roll Back Malaria Faire Reculer le Paludisme Roll Back Malaria Faire Reculer le Paludisme
  7. 7. Roll Back Malaria - Faire Reculer le Paludisme • Déclaration d’Abuja (Nigeria) en avril 2000 : “ En Afrique, d’ici 2005, il faut que : 60% accès rapide au traitement dans les 24 heures ; 60% moustiquaires imprégnées d’insecticides ; 60% femmes enceintes aient un TPI ”.
  8. 8. Absence de paludisme Prévalence p 100 000 < 10 [10-100[ [100-1 000[ [1 000-10 000[ [10 000-25 000[ ≥ 25 000 (OMS 2004) Paludisme dans le mondePaludisme dans le monde
  9. 9. Groupes à risque en zone d’endémieGroupes à risque en zone d’endémie • Femmes enceintes • Jeunes enfants • Migrants non immuns – Travailleurs saisonniers – Réfugiés, déplacés – Voyageurs • Touristes, militaires, expatriés
  10. 10. Des moyens efficaces de contrôle existent … Des moyens efficaces de contrôle existent …
  11. 11. • Moustiquaire Imprégnée Insecticide (MII) • Pulvérisations IntraDomiciliaires insecticides (PID) • Traitement Préventif Intermittent (TPI) • Prise en charge rapide et efficace à domicile • Combinaisons Thérapeutiques à base d’Artémisinine (CTA) • Renforcement de l’infrastructure sanitaire • Information-Education-Communication (IEC) • Surveillance et évaluation du programme
  12. 12. … et pourtant les objectifs ne sont pas atteints ! … et pourtant les objectifs ne sont pas atteints !
  13. 13. Utilisation des moustiquaires chez les enfants de moins de 5 ans en Afrique (avant 2002) Utilisation des moustiquaires chez les enfants de moins de 5 ans en Afrique (avant 2002) (Rapport mondial paludisme 2003) Objectif d’Abuja
  14. 14. Couvertures en moustiquaires en Afrique chez les enfants de moins de 5 ans entre 1999 et 2004 Couvertures en moustiquaires en Afrique chez les enfants de moins de 5 ans entre 1999 et 2004 (Rapport mondial paludisme 2005) MIIMoustiquaires
  15. 15. TPI chez la femme enceinteTPI chez la femme enceinte 3 comprimés de SP Sulfadoxine (500 mg) + Pyriméthamine (25 mg) Prise unique Traitement par Observation Directe (TOD) Conception Naissance10 20 semaines 30 1ère dose de SP 2ème dose de SP S’assurer de : • mouvements foetaux • absence de CI de SP 16 26 36
  16. 16. Fréquentation des services prénatals en Afrique Fréquentation des services prénatals en Afrique (Enquêtes DHS 1998-2001)
  17. 17. Risque épidémique en AfriqueRisque épidémique en Afrique
  18. 18. Epidémie de paludisme au Kenya en 1998 Daily Nation, Thursday 12th February 1998 Epidémie de paludisme au Kenya en 1998 Daily Nation, Thursday 12th February 1998
  19. 19. Arrêt de la lutte ChloroquinoR Développement culture riz 1 287 déclarés (sous déclaration) 2 millions sur 6 mois X 4 nbre cas confirmés Nord-Est Brésil 2000 2001 Précipitations importantes Température élevée 3 271 déclarés (sous déclaration) > 1 million45 millions Ethiopie 1997 1998 Précipitations importantes Température élevée > 150 000 Létalité > 5% 3 millions8 à 10 millions HT Ethiopie 1958 Arrêt activités de lutte Pénurie d’antipaludiques 15 000 à 30.000 / an > 200 000 / an 27% Cons. externes 2,5 millions HTC Madagascar 1987 1988 CausesDécèsEpisodes Population s exposées Lieu, Année Quelques épidémies de paludismeQuelques épidémies de paludisme (OMS 2002)
  20. 20. Cas 90 80 70 60 50 40 30 20 10 0 Temps Epidémie non combattue Epidémie détectée et combattue avec retard Seuil épidémique Détection < 2 semaines après début Riposte < 2 semaines après détection Détection des flambées et riposteDétection des flambées et riposte Epidémie détectée et combattue rapidement
  21. 21. 90 80 70 60 50 40 30 20 10 0 Temps Seuil détection Détection < 2 semaines après début Riposte < 2 semaines après détection Gains en vies sauvées et handicaps évités Détection des flambées et riposteDétection des flambées et riposte Cas
  22. 22. Pour quelles raisons ?Pour quelles raisons ?
  23. 23. Exercice de groupe : - chaque stagiaire va écrire sur une feuille 3 raisons - transcription au tableau des raisons identifiées et regroupement par catégorie
  24. 24. • Moyens non disponibles • Moyens disponibles mais non accessibles • Manque d’adhésion de la communauté : – Les interventions ne servent à rien ! – Les interventions ne marcheront pas ! – Comment s’en servir ? – Qui décide ? Qui agit ? – Pourquoi n’avons nos pas été consultés ?
  25. 25. Prise en charge précocePrise en charge précoce • Difficultés d’accès aux soins = Retard diagnostic-traitement
  26. 26. Madagascar en 1995 30% des districts sanitaires enclavés Madagascar en 1995 30% des districts sanitaires enclavés PhotoRenéMigliani 1500 km Infranchissable en saison des pluies 3150 kmMauvais 2050 kmPassable 1900 kmBon Etat du réseau routier Projet routier 7ème FED 1995
  27. 27. Prise en charge précocePrise en charge précoce • Majorité des cas restent à domicile : (J.G. Breman, Am J Trop Med Hyg 2001;64:1-11)
  28. 28. Réduction des taxes et des droits de douane en Afrique (2002) Réduction des taxes et des droits de douane en Afrique (2002) (Rapport mondial paludisme 2003) Avant Abuja 2000 Avril 2001 Fin 2002
  29. 29. Manque d’adhésion des communautésManque d’adhésion des communautés • Moyens sont mal appliqués et mal utilisés par manque : d’Information de Savoir Faire de Motivation
  30. 30. Quelques bases en éducation sanitaire Quelques bases en éducation sanitaire
  31. 31. L’Éducation SanitaireL’Éducation Sanitaire • Intéresse toute action de promotion de la culture sanitaire de l’individu ou du groupe, • susceptible de modifier un ou plusieurs comportements +++, • pour augmenter la vulnérabilité de la maladie.
  32. 32. Objectif GénéralObjectif Général • Obtenir un comportement Individuel et collectif favorable aux actions de promotion de la santé • Amener à une prise de conscience de la responsabilité individuelle et collective
  33. 33. L’Éducation pour la SantéL’Éducation pour la Santé • « s’applique à toutes les situations qui dans la vie d’un individu, d’un groupe ou d’une collectivité, peuvent modifier ses croyances, son attitude et son comportement à l’égard des problèmes de santé, ainsi qu’aux moyens de provoquer les changements de comportements que suppose l’accession des gens au niveau optimal de santé. » (OMS, 1969)
  34. 34. Idées forcesIdées forces • Il faut modifier certains comportements du groupe exposé au risque • Le groupe-cible de l’éducation n’est pas obligatoirement le groupe exposé au risque : – exemple du paludisme : • groupe exposé : • groupe cible : enfant mère (ou femme qui a en charge l’enfant)
  35. 35. MOYENS de l’Education SanitaireMOYENS de l’Education Sanitaire • THEMES EDUCATIFS • METHODES • SUPPORTS • PRINCIPES
  36. 36. THEMES EDUCATIFSTHEMES EDUCATIFS • THEMES D’INFORMATION • THEMES D’EXECUTION • THEMES DE MOTIVATON
  37. 37. THEMES D’INFORMATIONTHEMES D’INFORMATION • CONNAÎTRE ou SAVOIR • Suffit-il de connaître pour faire ?
  38. 38. Importance du paludisme de l’enfantImportance du paludisme de l’enfant • 40% des enfants vivent en zone d’endémie • 900.000 décès d’enfants africains / an • Insuffisance pondérale à la naissance • Séquelles neurologiques et cognitifs • Anémie palustre • Fièvres récurrentes
  39. 39. Paludisme provoque la fièvre Paludisme provoque la fièvre
  40. 40. Ennemi = Moustique (Anophèle) Ennemi = Moustique (Anophèle) Photo Impact Malaria/P. Ambroise-Thomas
  41. 41. Se protéger en dormant sous moustiquaire Se protéger en dormant sous moustiquaire
  42. 42. Importance des Consultations Pré-Natales Importance des Consultations Pré-Natales
  43. 43. THEMES D’EXECUTIONTHEMES D’EXECUTION • FAIRE ou SAVOIR FAIRE • Suffit-il de savoir faire pour vouloir ?
  44. 44. Empêcher, ou éliminer, la production de moustiquesEmpêcher, ou éliminer, la production de moustiques Guide pratique de lutte contre le paludisme - DASS Mayotte
  45. 45. Apprendre la ré-imprégnation des moustiquaires Apprendre la ré-imprégnation des moustiquaires
  46. 46. Moustiquaires imprégnées d’insecticidesMoustiquaires imprégnées d’insecticides • Besoins en Afrique : – 32 millions de Moustiquaires Imprégnées – 32 millions de réimprégnations / an
  47. 47. Mise en œuvre d’un pulvérisateurMise en œuvre d’un pulvérisateur
  48. 48. Reconnaître et traiter les fièvres des enfants Reconnaître et traiter les fièvres des enfants
  49. 49. THEMES DE MOTIVATIONTHEMES DE MOTIVATION • VOULOIR FAIRE • Pour faire, il faut connaître, savoir faire et vouloir faire !
  50. 50. Motivation par la peurMotivation par la peur • Paludisme est une maladie grave • 900 000 enfants meurent tous les ans de paludisme en Afrique
  51. 51. Motivation par le fantasmeMotivation par le fantasme
  52. 52. Motivation par la Fierté de groupe Le Paludisme et les Armées, près de 2 siècles de lutte ! Motivation par la Fierté de groupe Le Paludisme et les Armées, près de 2 siècles de lutte !
  53. 53. Appel à la responsabilité collective Une réalité française, disparue grâce à la mobilisation sociale ! Appel à la responsabilité collective Une réalité française, disparue grâce à la mobilisation sociale !
  54. 54. THEMES EDUCATIFSTHEMES EDUCATIFS • Mixer les 3 types de thèmes • L’ordre est adaptable • L’un des 3 est souvent mis en avant
  55. 55. • Le paludisme est transmis par les moustiques. • La charge du paludisme est particulièrement importante chez les femmes enceintes et les enfants. • Le paludisme est une maladie qu'on peut éviter et guérir. • Un traitement correct et sans retard évite les formes graves de la maladie. • Il faut prévenir et soigner le paludisme chez les femmes enceintes et les enfants au niveau local. • Le paludisme peut et doit être correctement pris en charge à domicile. • Il faut rapidement consulter en cas de symptômes du paludisme. • Les moustiquaires imprégnées d'insecticide protègent toute la famille du paludisme, mais sont plus précieuses encore pour les femmes enceintes et les enfants en bas âge. Exemples de messages essentielsExemples de messages essentiels
  56. 56. MOYENS de l’Education SanitaireMOYENS de l’Education Sanitaire • THEMES EDUCATIFS • METHODES • SUPPORTS • PRINCIPES
  57. 57. Education pour la Santé & Communication Indissociables
  58. 58. CommuniquerCommuniquer C’est : • faire connaître quelque chose à quelqu’un (dire, divulguer, livrer, publier, transmettre) (Petit Robert) • être en relation avec (communicare) • mettre en commun, faire partager La grippe vient de tuer un oiseau en Asie (virus H5N1) (héron) , à Hong-Kong !
  59. 59. CommuniquerCommuniquer C’est être capable : • d’interpréter • d’expliquer • de convaincre • d’écouter Paludisme
  60. 60. (ß2 - χ) × θ ______________ π + (σ × ω) λ CommuniquerCommuniquer C’est être compris : !!?
  61. 61. Processus de communicationProcessus de communication 1. Message 2. Source 3. Canal 4. Récepteur 5. Effet 6. Rétroinformation 7. Cadre Langage clair, compréhensible, précis Crédible pour le récepteur Le plus adapté, parfois combinaison Comprendre son environnement Modification de comportement Pour ajuster la communication Facilite ou freine la communication La communication est un message venant d’une source par le moyen d’un canal, arrivant à un récepteur et ayant pour effet une rétroinformation, dans un cadre donné.
  62. 62. Difficultés dans la communicationDifficultés dans la communication • Attention sélective ! " ! " ! " # # • Perception sélective • Mémorisation sélective
  63. 63. Intégration des messagesIntégration des messages “We’re thinking of moving to another part of the country somewhere between Lyme disease and killer bees”
  64. 64. Emetteur Récepteur Communication unilatérale compréhension Deux types de communicationDeux types de communication
  65. 65. • Passive, aisée, économe • Pas de questions pendant Communication unilatéraleCommunication unilatérale • Grand auditoire
  66. 66. Emetteur Emetteur Récepteur Récepteur Communication bilatérale échange Deux types de communicationDeux types de communication
  67. 67. Communication bilatéraleCommunication bilatérale • Active, difficile, piégeante • Questions / Réponses • Chronophage • Public limité (≤ 50, idéal 20, parfois < 10)
  68. 68. RécepteursRécepteurs Décideurs Institutions internationales Population Autres Personnels de santé Médias ONG … Formation Information … Information Education … vers qui ?
  69. 69. METHODESMETHODES • Langage clair, simple, adapté • Un seul message à la fois • Répéter mais sans lasser !!! • De l’Humour !
  70. 70. Un message et de l’humour Un message et de l’humour
  71. 71. Un message et de l’humourUn message et de l’humour
  72. 72. MOYENS de l’Education SanitaireMOYENS de l’Education Sanitaire • THEMES EDUCATIFS • METHODES • SUPPORTS • PRINCIPES
  73. 73. SUPPORTS de communicationSUPPORTS de communication • Tous les médias de la communication : – Affiches, Murs peints, Banderole, T-shirt, … – Brochure, CD-Rom, Jeux éducatifs, … – Téléphone, Vidéo, DVD, … – Mass media : Presse, Radio, Télévision, Internet – Média traditionnels, Théâtre communautaire, … – Professionnels de santé, Célébrité, Famille, … • Mais adaptés au groupe • Testés, Formés au préalable
  74. 74. Théâtre traditionnel à MadagascarThéâtre traditionnel à Madagascar
  75. 75. CD-Rom au MozambiqueCD-Rom au Mozambique
  76. 76. Banderole à MadagascarBanderole à Madagascar
  77. 77. T-shirt à La RéunionT-shirt à La Réunion
  78. 78. Murs peints au TchadMurs peints au Tchad
  79. 79. Affiche publicitaire à AbidjanAffiche publicitaire à Abidjan
  80. 80. Affiche des Comores Affiche des Comores
  81. 81. Une bonne affiche doit être :Une bonne affiche doit être : • Lisible de loin • Compréhensible • Changée souvent • Relayée par d’autres médias • Accrocheuse • D’actualité • Adaptée à la cible Exemples …
  82. 82. Accrocheuse et d’actualité !Accrocheuse et d’actualité !
  83. 83. Adaptée à la cible ! Adaptée à la cible !
  84. 84. Adaptée à la cible ! Adaptée à la cible !
  85. 85. Affiches de campagnes antipalustres (Chine 1938) Adaptée à la cible !Adaptée à la cible !
  86. 86. Lisible mais … Attention ! Une bonne affiche peut dater !
  87. 87. Affiches pour la préventionAffiches pour la prévention ProjetProjet
  88. 88. Affiches pour la préventionAffiches pour la prévention ProjetProjet
  89. 89. Affiches pour la préventionAffiches pour la prévention ProjetProjet
  90. 90. Au finalAu final
  91. 91. Aide-mémoireAide-mémoire • Toujours en préparer, distribuer, laisser • Adapté, testé • Simple • Petit • Avec coordonnées d’un lien référent
  92. 92. Que manque-t-il ?Que manque-t-il ?
  93. 93. SUPPORTS éducatifsSUPPORTS éducatifs • Mémoire visuelle > Mémoire auditive • Pratique > Théorie « Ce que j’ai entendu, je l’ai oublié ! Ce que j’ai vu, je m’en souviens ! Ce que j’ai fait, je le sais ! »
  94. 94. Exercices de groupe : - Que font les publicitaires ? - Trouvez dans l’affiche suivante les thèmes d’information, d’exécution et de motivation
  95. 95. Connaissance Exécution Motivation Que font les publicitaires ?
  96. 96. ! " # $
  97. 97. Connaissance Exécution Motivation Que font les publicitaires ?
  98. 98. Décodage d’un message publicitaireDécodage d’un message publicitaire • Mode « dénotatif » : – qui se rapporte à ce qui est explicitement dit ou montré • Mode « connotatif » : – qui se rapporte à ce qui serait sous- entendu, aux émotions crées, aux idées suscitées par le message
  99. 99. Connaissance Exécution Motivation Que font les publicitaires ?
  100. 100. Connaissance Exécution Motivation Que font nos publicitaires ?
  101. 101. Connaissance Exécution Motivation Que se passe- t-il quand on manque d’argent ?
  102. 102. Connaissance Exécution Motivation Et quand on est riche ?
  103. 103. Connaissance, Exécution, Motivation. Opportunisme d’une ONG ! Connaissance, Exécution, Motivation. Opportunisme d’une ONG !
  104. 104. Connaissance, Exécution, Motivation ? Opportunisme de nos prédécesseurs ! Connaissance, Exécution, Motivation ? Opportunisme de nos prédécesseurs !
  105. 105. MOYENS de l’Education SanitaireMOYENS de l’Education Sanitaire • THEMES EDUCATIFS • METHODES • APPUIS • PRINCIPES
  106. 106. La disproportion comme accroche et au service de l’effet choc ! Bayer 1936 Quelques PrincipesQuelques Principes
  107. 107. Quelques PrincipesQuelques Principes • Identifier les points d’appuis au sein du groupe – Leaders – Personnes concernées • Former les leaders en priorité – Education par les pairs
  108. 108. Quelques PrincipesQuelques Principes • Le public cible n’est pas obligatoirement le groupe exposé au risque • Cerner le public cible – Questionnaire préalable (Enquête de CAP) – Renseignements avisés
  109. 109. Quelques PrincipesQuelques Principes • Ni trop moralisateur • Ni trop culpabilisant • Ni trop directif • Suggérer, convaincre Tenter une appropriation du message • Amener une prise de conscience que la cible ressent comme spontanée
  110. 110. La coercition ne fait pas bon ménage avec l’éducation La coercition ne fait pas bon ménage avec l’éducation « L’éducation est une maîtresse douce et insinuante, ennemie de la violence et de la contrainte, qui aime à n’agir que par voie de persuasion, qui s’applique à faire goûter ses instructions en parlant toujours raison et vérité » (Rollin)
  111. 111. Un dernier principeUn dernier principe • Connaître l’actualité du sujet !!! • Qu’en disent les médias ? Fonds Mondial Sida Paludisme Tuberculose
  112. 112. Connaître l’actualité du sujetConnaître l’actualité du sujet • Pas de bibliographie savante • Savoir vulgariser • www.impact-malaria.com
  113. 113. SynthèseSynthèse • Identifier le public et ses savoirs • Utiliser et mixer harmonieusement les 3 types de thèmes • Privilégier les séances bilatérales • Préparer des appuis simples • Parler intelligiblement • Suivre l’actualité
  114. 114. A retenirA retenir Objectif de l’éducation sanitaire Modifier les comportements
  115. 115. A retenirA retenir • Information = SAVOIR • Exécution = SAVOIR FAIRE • Motivation = VOULOIR FAIRE
  116. 116. < < Entendu Vu Fait A retenirA retenir “Je vous explique” “Je vous montre” “Vous allez faire”
  117. 117. MisaotraMisaotra

×