O slideshow foi denunciado.
Utilizamos seu perfil e dados de atividades no LinkedIn para personalizar e exibir anúncios mais relevantes. Altere suas preferências de anúncios quando desejar.

Le jour où l’on n’a plus eu besoin de l'accessibilité

2.871 visualizações

Publicada em

L'intelligence artificielle pourrait révolutionner les technologies d'assistance… Jusqu'à faire disparaître le besoin d'accessibilité ?

Publicada em: Tecnologia
  • Seja o primeiro a comentar

Le jour où l’on n’a plus eu besoin de l'accessibilité

  1. 1. (ou si peu) @OlivierNourry
  2. 2. L’accessibilité numérique? Rendre possible l’usage des technologies numériques:  Sans les yeux, ou une vision perturbée  Sans les oreilles, ou avec une audition perturbée  Sans les mains, ou avec une dextérité perturbée  Avec des difficultés de lecture, de compréhension, d’utilisation…
  3. 3. Mon métier Consultant et formateur en accessibilité numérique:  Trouver des solutions pour les utilisateurs  Aider et former les créateurs de contenu
  4. 4. Mon objectif ultime Devenir inutile.
  5. 5. Comment?  Soit supprimer le besoin  Soit satisfaire le besoin à 100%, tout le temps
  6. 6. Supprimer le besoin? = supprimer les situations de handicap? = supprimer le handicap? = supprimer les déficiences?  Irréaliste  Éthiquement discutable
  7. 7. Changeons de perspective Nic Steenhout: “Pourquoi est-ce si important de marcher? Sans les escaliers, les marches, les portes étroites, les transports publics inaccessibles, les salles de bains trop petites, les places de parking étroites, être en fauteuil roulant ne serait pas si mal. Notez que la source de ces problèmes est externe à la personne elle-même. Le problème n’est pas le corps de la personne, et modifier ce ‘corps défectueux’ ne va pas réparer comme par magie une société inaccessible.” Extrait et traduit de « A different take on World Cup opening kick »
  8. 8. Satisfaire le besoin?  5 milliards de pages Web indexées, sur 170 millions de sites actifs  Chaque minute sont mis en ligne:  500 nouveaux sites  68000 billets de blogs  300 heures de vidéos sur YouTube  Des dizaines de langues Je ne peux pas être partout…
  9. 9. Ni l’un ni l’autre ne fonctionne  Alors posons le problème autrement.
  10. 10. Qu’est-ce qu’un contenu accessible? Ça dépend.
  11. 11. Tout est relatif Un contenu mal fichu peut être consulté quand même, si l’on n’est pas dans la situation de handicap « correspondante ». Pour ces utilisateurs, un contenu non conforme aux règles d’accessibilité est accessible quand même.
  12. 12. L’instant Captain Obvious Tout contenu est accessible si on peut le consulter, le comprendre, et l’utiliser.
  13. 13. L’esquisse d’une solution? Même si un contenu n’est pas accessible pour moi, il existe quelqu’un pour qui il l’est.
  14. 14. Prête-moi tes yeux (tes oreilles, tes mains, ton cerveau…)
  15. 15. Une solution vieille comme l’humanité Depuis toujours, les aides humaines ont permis de compenser les situations de handicap.
  16. 16. Lecteur, lectrice
  17. 17. Scribe, copiste, écrivain public
  18. 18. Interprète en langue des signes
  19. 19. Vélotypiste
  20. 20. Parfois assistés par la technologie
  21. 21. Et même des aides animales
  22. 22. On a des aides techniques, non?  Lecteurs d’écran  Sous-titrage automatique  Commandes vocales, à l’œil, avec la bouche…
  23. 23. Les limites des lecteurs d’écran Où l’auditoire démontre avec brio la supériorité de l’humain sur la machine.
  24. 24. Les sous-titres automatiques Où l’auteur nous rappelle que c’est bon de rire, parfois.
  25. 25. Défi: comprendre de quoi parle cette vidéo
  26. 26. Un match inégal Les humains sont: Les machines sont:  Multi-compétents  Adaptables  Dotés d’une culture  Capables de déduction  Capables de consulter, comprendre, interpréter, utiliser, des informations produites par d’autres humains.  Construites pour des tâches limitées  Très peu capables d’adaptation  Imperméables à la nuance, l’humour, l’ironie, les double-sens, etc.  Capables d’utiliser l’information selon des modalités bien précises uniquement
  27. 27. Les humains sont Irremplaçables ?
  28. 28. Tout n’est pas rose Les humains sont: Les machines sont:  Partiaux  Sujets aux préjugés, au jugement  Dotés d’intentions  Sujets à la lassitude, l’ennui, la faiblesse…  Limités par des contingences physiques  Limités dans leurs sens et capacités  Coûteux  Intellectuellement et moralement neutres  Dociles  Infatigables  Extensibles dans leurs capacités  Capables d’ubiquité  Réplicables, répétables  Beaucoup moins coûteux que les humains
  29. 29. Revenons au point de départ: la raison d’être de l’accessibilité: Adapter les contenus créés par des humains aux capacités des machines. Créer des versions alternatives si nécessaire.
  30. 30. LA solution? Et si les machines étaient capables de s’adapter aux contenus? Et de créer les alternatives? Le meilleur des deux mondes: des technologies d’assistance avec la capacité des humains à comprendre et convertir les informations produites par d’autres humains.
  31. 31. Science-fiction? Oui. Pour le moment.
  32. 32. « The singularity is near »
  33. 33. Aujourd’hui Les outils actuels sont encore très primitifs comparés au cerveau humain:  Compréhension linguistique  Interprétation des formes, couleurs, tailles…  Interprétation des images et des sons  Intégration du contexte culturel
  34. 34. Et si demain? …les robots pouvaient nous comprendre?
  35. 35. Description automatique d’images
  36. 36. Système de transcription et traduction automatique
  37. 37. Ellie, psychologue virtuelle
  38. 38. Watson, ordinateur cognitif
  39. 39. 1997 Intel ASCI Red  1000 milliards d’opérations par seconde  La surface d’un terrain de tennis  55 millions de dollars
  40. 40. 1000 milliards d’opérations par seconde = … La Xbox One. 2013
  41. 41. 2015  Sony Smartwatch 3: 9 Gflops  Samsung Galaxy S6: 35 Gflops  Playstation 4: 1800 Gflops
  42. 42. Le lecteur d’écran du futur?  Capable d’analyser et d’interpréter une mise en page, une image, une vidéo, un contexte  Capable de restituer le contenu sous une forme adaptée aux besoins de l’utilisateur  Avec une interface intelligente, prédictive, qui répond à la voix, aux gestes, aux pensées…
  43. 43. Le sous-titrage du futur?  Sous-titrage à la volée, par analyse de la voix  Correction des incertitudes par analyse du contexte, analyse linguistique  Identification des locuteurs
  44. 44. L’interprète en langue des signes du futur?  Interprétation basée sur la même technologie de reconnaissance vocale et visuelle que pour le sous-titrage  Avatar anthropomorphique capable de signer dans toutes les langues  Analyse visuelle d’une personne signant, pour conversion textuelle ou auditive en temps réel
  45. 45. Siri + VoiceOver Indications vocales sur le contenu de l’image, en temps réel Recherche de photos par indication de lieu et de date
  46. 46. TapTapSee Analyse de photo sur mobile, traduction dans la langue de l’utilisateur, restitution vocale.
  47. 47. Google Translate Reconnaissance optique de caractères et traduction en temps réel.
  48. 48. TranscriVox Conversion de contenu vidéo en texte.
  49. 49. Microsoft Kinect Prototype d’interprétation en langue des signes.
  50. 50. Des robots à l’écoute
  51. 51. Quel avenir pour l’accessibilité? Si les promesses de la technologie se vérifient, les utilisateurs disposeront d’assistants virtuels:  aussi intelligents et sensibles que les assistants humains  Infatigables, toujours disponibles  Très peu coûteux
  52. 52. Quel avenir pour les professionnels de l’accessibilité?
  53. 53. De nouveaux objectifs, pour un monde meilleur Nous allons ENFIN pouvoir nous libérer de la charge de mise en accessibilité, pour nous concentrer sur l’Expérience Utilisateur. Et tout le monde va y gagner!
  54. 54. Rendez-vous à Paris Web 2029! Et d’ici là, continuez à faire des contenus accessibles…
  55. 55. Merci pour votre attention! Olivier Nourry access-first.fr accessiblog.fr @OlivierNourry

×