O slideshow foi denunciado.
Utilizamos seu perfil e dados de atividades no LinkedIn para personalizar e exibir anúncios mais relevantes. Altere suas preferências de anúncios quando desejar.
LES EFFETS ECONOMIQUES
DES INFRASTRUCTURES
DE TRANSPORT
• Jean POULIT
• Ancien préfet, DRE d’Île de France
• Ancien DG de ...
LES TROIS PARTIES DE LA
PRESENTATION
• 1: Chronologie des interactions entre
les territoires et les transports
• 2: Valori...
I:LES TROIS PHASES DES
INTERACTIONS ENTRE LES
TERRITOIRES ET LES
TRANSPORTS
• 1: Gains de temps
• 2: Appariement économiqu...
Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie
Ministère du Logement et de l’Egalité des territoires
VA...
Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer
Ministère du Logement et de l’Habitat durable
EVOLUTION DE L’URBAN...
II: LA VALORISATION DE
L’ACCESSIBILITE AUX
TERRITOIRES
• 1: Performances des territoires:
les faits
• 2: Performances écon...
LES PERFORMANCES DES
TERRITOIRES: LES FAITS
• Les enquêtes de transport
• Les temps de transport
• Les portées des déplace...
Nombre quotidien de
déplacements par personne
3,49 3,47 3,49 3,50
0,00
0,50
1,00
1,50
2,00
2,50
3,00
3,50
1976 1983 1991 2...
Temps consacré aux déplacements
par personne par jour
Heure
0
0h30
1h00 1h16
1h30
1h16
1h22 1h23
tous modes
1976 1983 1991...
Durée moyenne
d'un déplacement motorisé
29 28 29 29
0
10
20
30
minutes
mode motorisé
1976 1983 1991 2001
0mn
20mn
40mn
50mn
80mn
100mn
120mn
%
0
2
4
6
8
10
12
14
16
18
1976
1983
1991
110mn
90mn
70mn
60mn
30mn
10mn
Distribution ...
Vitesse moyenne des déplacements
motorisés en porte à porte
KM/Heure
12,4
13,6 13,9 14,6
0
5
10
15
mode motorisé
1976 1983...
Portée moyenne des
déplacements motorisés
kilomètres
6,00
6,40 6,80 7,10
0
1
2
3
4
5
6
7
8
mode motorisé
1976 1983 1991 20...
LES PERFORMANCES
ECONOMIQUES DES
TERRITOIRES
• L’effet de l’épanouissement des
territoires
• Les corrélations avec les sal...
L’épanouissement du territoire est
source de valeur économique
• Plus le nombre de destinations potentielles
dans un temps...
L’utilité nette associée aux
déplacements issus d’une zone i
• En appliquant la formule de l'utilité telle que préconisée
...
L’utilité nette associée aux
déplacements issus d’une zone i
• σ = C0i°/ α° est le coefficient de dispersion de la formule...
L’utilité nette associée aux
déplacements issus d’une zone i
• α° est le facteur de pondération applicable aux
déplacement...
L’utilité brute liée à la valorisation
de la diversité des emplois
commodément accessibles
• L’utilité brute liée à la val...
Le temps moyen de déplacement en
milieu isotrope ou anisotrope
respectant la stabilité de d.V2
• Lorsque le milieu est iso...
Le temps moyen de déplacement en
milieu isotrope ou anisotrope
respectant la stabilité de d.V2
• Démonstration de la stabi...
L’utilité brute associée aux
déplacements issus d’une zone i
• Par définition, l’utilité brute liée à un déplacement issu ...
L’utilité brute associée aux
déplacements issus d’une zone i
• On peut également, et ce sera le cas pour les études réalis...
10/02/2015 Jean POULIT 33
i x%
NOTION D’ISOCHRONES
L’utilité brute associée aux
déplacements issus d’une zone i
• On pourra donc en première approximation pour déterminer
l’...
L’utilité brute associée aux
déplacements issus d’une zone i
• Le 90ème percentile correspond, à très peu prés, au
double ...
Performances Economiques = (NCoi /α) Log (Ei
90)
= (NCoi /α) Log (d.V2)
V
V
Une corrélation impressionnante
entre suppléments de salaires ou de
PIB et utilité des destinations
accessibles
• Des obse...
Une corrélation impressionnante
entre suppléments de salaires ou de
PIB et utilité des destinations
accessibles
• Ainsi, a...
Salaire moyen annuel net par actif (valeur 1990)
observé selon la taille de l'agglomération
To = 58000 F
A
200 000 Frs
150...
Salaire moyen annuel net par actif (valeur 1990) établi à partir
de l'observation de l'utilité économique des déplacements...
10 000 hab1000 hab 100 000 hab 1 000 000 hab 10 000 000 hab
200 000 Frs
150 000 Frs
100 000 Frs
50 000 Frs
0 Frs
Salaire m...
Une formulation qui permet de
déterminer le salaire moyen d’un
actif en tout point du territoire
• En faisant la seule hyp...
Une formulation qui permet de
déterminer le salaire moyen d’un
actif en tout point du territoire
• 4,166 (W0i – W0r) = (W0...
Une formulation qui permet de
déterminer le salaire moyen d’un
actif en tout point du territoire
En multipliant le salaire...
Une corrélation impressionnante
entre suppléments de salaires ou de
PIB et utilité des destinations
accessibles
• Si on ad...
PIB par actif (valeur 1990) observé selon la taille de l'agglomération
Ro = 140000 F
A
400 000 Frs
10 000 hab1000 hab 100 ...
PIB par actif (valeur 1990) étable à partir de l'observation
de l'utilité économique des déplacements pour tous motifs éco...
400 000 Frs
300 000 Frs
200 000 Frs
100 000 Frs
0 Frs
10 000 hab1000 hab 100 000 hab 1 000 000 hab 10 000 000 hab
PIB par ...
Les cartes des performances
économiques des territoires en
France et dans neuf pays voisins
d’Europe
• En utilisant des ba...
Juin 2003
UN EXEMPLE D’ETUDE
A POSTERIORI
A 87 Angers la Roche sur Yon
A 87
• Domaine entre 0 et 20 minutes d’un
échangeur autoroutier
droites de régression
9000,00
10000,00
11000,00
12000,00
13000,00
14000,00
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 20...
A 87
• Domaine entre 20 et 40 minutes d’un
échangeur autoroutier
droites de régression
9 000
10 000
11 000
12 000
13 000
14 000
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
Anné...
A 87
• Domaine entre 40 et 80 minutes d’un
échangeur autoroutier
droites de régression
9 000
10 000
11 000
12 000
13 000
14 000
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
anné...
UN EXEMPLE D’ETUDE
A POSTERIORI
A 89 Bordeaux Clermont-Ferrand
A 89
• Domaine entre 0 et 20 minutes d’un
échangeur autoroutier
droites de régression
5000
6000
7000
8000
9000
10000
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
Année
TVAparem...
A 89
• Domaine entre 20 et 40 minutes d’un
échangeur autoroutier
droites de régression
5 000
6 000
7 000
8 000
9 000
10 000
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
Année
TV...
A 89
• Domaine entre 40 et 80 minutes d’un
échangeur autoroutier
droites de régression
5 000
6 000
7 000
8 000
9 000
10 000
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
années
T...
LES PERFORMANCES
NATURELLES DES
TERRITOIRES
• L’effet de l’épanouissement des
territoires
• L’augmentation du sentiment de...
Performances Naturelles = (NCoi /αn) Log (Qn
i
90)
= (NCoi /αn) Log (s.V2)
V
V
LA MAÎTRISE DES NUISANCES
• Le poids relatif des nuisances par
rapport aux performances des
territoires
• Le cercle vertue...
100%
Richesse produite
750 MM€ (100%)
Valorisation temps
passé
167 MM€ (22,0%)
Dépenses monétaires
Hors dépenses
énergétiq...
Le cercle vertueux
• On ne peut pas, au nom du terme 3,5,
bloquer l’épanouissement du terme 100.
• Ce serait effectuer un ...
III :L’APPLICATION A DE
GRANDS PROJETS DE
TRANSPORT
• La double boucle du métro du
Grand Paris
• La Ligne à grande vitesse...
L’EVALUATION DU PROJET DE
METRO DU GRAND PARIS
• La mise en œuvre de la méthode
d’évaluation des performances
économiques ...
LE BILAN ANNUEL
DES PERFORMANCES ECONOMIQUES
(AUX HORIZONS 2025 ET 2020, en euros 2000)
GRAND PARIS
• Perf éco 2025 (€ et ...
LE BILAN GLOBAL ANNUEL
DES PERFORMANCES
(A L’HORIZON 2020, en euros 2000)
GRAND PARIS EXPRESS
• Performances économiques: ...
Le temps de retour à l’horizon 2020
(en euros 2000)
• Coût Grand Paris en € 2000 : 13907 M€ HT
• Coût en € 2000 + gros ren...
LES PROBLEMES EN SUSPENS:
LA LGV ÎLE DE FRANCE
NORMANDIE
• Les études entreprises par Réseau ferré
de France
• Les évaluat...
LES PERFORMANCES DE LA LGV
TRACE DIRECT ROISSY PARIS ROUEN
LE HAVRE CAEN
Les performances économiques
Les performances nat...
LE BILAN GLOBAL ANNUEL
DES PERFORMANCES
(A L’HORIZON 2020, en euros 2000)
VARIANTE TRACE DIRECT (RIVE DROITE)
• Performanc...
Le temps de retour à l’horizon 2020
(en euros 2000)
• Coût tracé direct en € 2000 : 7514,5 M€ HT
• Coût en € 2000 + gros r...
LES PROBLEMES EN SUSPENS:
LA QUATRIEME ROCADE
AUTOROUTIERE D’ÎLE DE
FRANCE
• L’abandon de tout investissement
autoroutier ...
LES PERFORMANCES DE LA
QUATRIEME ROCADE AUTOROUTIERE
D’ÎLE DE FRANCE
Les performances économiques
Les performances naturel...
LE BILAN GLOBAL ANNUEL
DES PERFORMANCES
(A L’HORIZON 2020, en euros 2000)
• Performances économiques: 273,97 M€
• Performa...
Le temps de retour à l’horizon 2020
(en euros 2000)
• Coût de la 4è rocade en € 2000 : 826,5 M€ HT
• Coût en € 2000 + gros...
LES PROBLEMES EN SUSPENS:
L’ELARGISSEMENT DES
AUROROUTES: L’EXEMPLE DE
LA FRANCILIENNE
• La faiblesse des investissements
...
LES PERFORMANCES DE
L’ELARGISSEMENT DE LA
FRANCILIENNE A 2 FOIS 4 VOIES
Les performances économiques
Les performances natu...
LE BILAN GLOBAL ANNUEL
DES PERFORMANCES
(A L’HORIZON 2020, en euros 2000)
• Performances économiques: 449,74 M€
• Performa...
Le temps de retour à l’horizon 2020
(en euros 2000)
• Coût de l’élarg. en € 2000 : 1001,5 M€ HT
• Coût en € 2000 + gros re...
EN GUISE DE CONCLUSION
• Des transports performants et écologiquement
vertueux sont un puissant facteur de vitalité
économ...
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Les effets économiques des infrastructures de transport
Próximos SlideShares
Carregando em…5
×

Les effets économiques des infrastructures de transport

152 visualizações

Publicada em

Présentation faite par Jean Poulit devant la Société du Grand Paris le 16 décembre 09.
L'auteur y présente l'impact des infrastructures de transports sur l'économie, l'environnement et le social.

Publicada em: Governo e ONGs
  • Seja o primeiro a comentar

Les effets économiques des infrastructures de transport

  1. 1. LES EFFETS ECONOMIQUES DES INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT • Jean POULIT • Ancien préfet, DRE d’Île de France • Ancien DG de l’Institut géographique national
  2. 2. LES TROIS PARTIES DE LA PRESENTATION • 1: Chronologie des interactions entre les territoires et les transports • 2: Valorisation de l’accessibilité aux territoires • 3: Application à des projets emblématiques
  3. 3. I:LES TROIS PHASES DES INTERACTIONS ENTRE LES TERRITOIRES ET LES TRANSPORTS • 1: Gains de temps • 2: Appariement économique et naturel • 3: Développement patrimonial
  4. 4. Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie Ministère du Logement et de l’Egalité des territoires VALORISATION DE L’ACCESSIBILITE AUX TERRITOIRES GROUPE DE REFLEXION présidé par Jean POULIT RAPPORT 31 juillet 2014
  5. 5. Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer Ministère du Logement et de l’Habitat durable EVOLUTION DE L’URBANISATION DES TERRITOIRES GROUPE DE REFLEXION présidé par Jean POULIT RAPPORT 5 septembre 2016
  6. 6. II: LA VALORISATION DE L’ACCESSIBILITE AUX TERRITOIRES • 1: Performances des territoires: les faits • 2: Performances économiques • 3: Performances naturelles • 4: Maîtrise des nuisances
  7. 7. LES PERFORMANCES DES TERRITOIRES: LES FAITS • Les enquêtes de transport • Les temps de transport • Les portées des déplacements • L’épanouissement des territoires
  8. 8. Nombre quotidien de déplacements par personne 3,49 3,47 3,49 3,50 0,00 0,50 1,00 1,50 2,00 2,50 3,00 3,50 1976 1983 1991 2001 tous modes 4,00
  9. 9. Temps consacré aux déplacements par personne par jour Heure 0 0h30 1h00 1h16 1h30 1h16 1h22 1h23 tous modes 1976 1983 1991 2001
  10. 10. Durée moyenne d'un déplacement motorisé 29 28 29 29 0 10 20 30 minutes mode motorisé 1976 1983 1991 2001
  11. 11. 0mn 20mn 40mn 50mn 80mn 100mn 120mn % 0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 1976 1983 1991 110mn 90mn 70mn 60mn 30mn 10mn Distribution des durées des déplacements motorisés selon les classes de durée 2001
  12. 12. Vitesse moyenne des déplacements motorisés en porte à porte KM/Heure 12,4 13,6 13,9 14,6 0 5 10 15 mode motorisé 1976 1983 1991 2001
  13. 13. Portée moyenne des déplacements motorisés kilomètres 6,00 6,40 6,80 7,10 0 1 2 3 4 5 6 7 8 mode motorisé 1976 1983 1991 2001
  14. 14. LES PERFORMANCES ECONOMIQUES DES TERRITOIRES • L’effet de l’épanouissement des territoires • Les corrélations avec les salaires et le PIB • Les territoires français et européens
  15. 15. L’épanouissement du territoire est source de valeur économique • Plus le nombre de destinations potentielles dans un temps de transport donné est élevé, plus la pertinence du choix effectué est élevée et plus le problème posé (produire, acheter, se former..) est efficacement résolu. • Il y a amélioration de la productivité, création de richesse et soutien de l’emploi.
  16. 16. L’utilité nette associée aux déplacements issus d’une zone i • En appliquant la formule de l'utilité telle que préconisée par Daniel McFadden dans le cas de choix discrets, on obtient, pour les déplacements domicile travail, le résultat suivant : • Si = σ Log ∑ e Vj/σ • = (C0i°/ α°). Log (Ai), • avec Ai = ∑j Ej e – α° (Cij/C0i°) = Accessibilité aux emplois convoités Ej.
  17. 17. L’utilité nette associée aux déplacements issus d’une zone i • σ = C0i°/ α° est le coefficient de dispersion de la formule de Daniel McFadden appliquée aux transports • C0i° est, dans le cas des déplacements domicile travail, le coût généralisé d’une heure de transport. • Ce coût généralisé d’une heure de transport a la propriété d’être égal au salaire horaire net d’un actif, W0i , propriété résultant de la minimisation des différences entre les simulations des déplacements obtenus par modélisation et les résultats des enquêtes globales de transport effectuées depuis plus de 40 ans.
  18. 18. L’utilité nette associée aux déplacements issus d’une zone i • α° est le facteur de pondération applicable aux déplacements domicile travail : 6. • Cette formulation, qui s’applique à un déplacement issu de i, est celle qui était inscrite dans l’annexe 2 de l’instruction cadre du 25 mars 2004. Le groupe de réflexion a considéré à l’unanimité que ce libellé était pertinent. • Dans de cas de Ni déplacements issus de i, il faut bien entendu multiplier ce résultat par le nombre de déplacements Ni.
  19. 19. L’utilité brute liée à la valorisation de la diversité des emplois commodément accessibles • L’utilité brute liée à la valorisation de la diversité des emplois commodément accessibles à partir d’une zone résidentielle i est la somme de l’utilité nette associée aux déplacements domicile travail issus de i et du coût généralisé moyen d’un déplacement domicile travail issu de i.
  20. 20. Le temps moyen de déplacement en milieu isotrope ou anisotrope respectant la stabilité de d.V2 • Lorsque le milieu est isotrope ou s’il respecte, en milieu anisotrope, le critère de stabilité du facteur d.V2, d étant la densité moyenne de la zone de chalandise commodément accessible et V la vitesse moyenne de déplacement, ce qui est le cas général, la vitesse augmentant lorsque la densité baisse, le temps moyen de déplacement à partir de toute zone i, ti1 , est invariant et égal à 2/α°.
  21. 21. Le temps moyen de déplacement en milieu isotrope ou anisotrope respectant la stabilité de d.V2 • Démonstration de la stabilité du temps moyen de déplacement efficient ti 1 en milieu isotrope ou anisotrope respectant la stabilité de d.V2 • On a : ti1 = ∫0 ∞t1 2 π do Vo 2 t1 e –α°t1 dt / ∫0 ∞2 π do Vo 2 t1 e –α°t1 dt1 • 2 π do Vo 2 apparait au numérateur et au dénominateur. Ce facteur s’élimine donc. • Le rapport des deux intégrales restantes, ∫0 ∞t1 t1 e –α°t1 dt / ∫0 ∞ t1 e –α°t1 dt1, montre alors que : • ti1 = 2/α°.
  22. 22. L’utilité brute associée aux déplacements issus d’une zone i • Par définition, l’utilité brute liée à un déplacement issu de i est égale à la somme de l’utilité nette liée à ce déplacement et du coût généralisé moyen de déplacement issu de i. • Ui 1 = Si 1 + C0i° (2/ α°). • On a donc : Ui 1 = (C0i°/α°) (Log Ai 1 + 2) = (C0i°/α°) (Log e2 Ai 1) = (C0i°/α°) (Log Bi 1), • avec Bi 1, accessibilité brute efficiente, égale à : e2 x Accessibilité nette efficiente = e2 Ai 1
  23. 23. L’utilité brute associée aux déplacements issus d’une zone i • On peut également, et ce sera le cas pour les études réalisées au sein de territoires à dominante urbaine dont les déplacements sont principalement à courte et moyenne portées, identifier une accessibilité brute efficiente approchée en dénombrant les biens convoités au sein d’un territoire délimité par une isochrone pertinente à partir du lieu de résidence étudié. • On montre qu’en première approximation, le territoire pertinent est celui qui n’est dépassé que par 10% des résidents de la zone i.
  24. 24. 10/02/2015 Jean POULIT 33 i x% NOTION D’ISOCHRONES
  25. 25. L’utilité brute associée aux déplacements issus d’une zone i • On pourra donc en première approximation pour déterminer l’accessibilité brute efficiente Bi 1, délimiter un territoire qui n’est dépassé que par 10% des résidents issus de la zone i, et dénombrer à l’intérieur de ce territoire les biens convoités, par exemple des emplois, Ei 90. • L’accessibilité brute efficiente sera désignée : Bi 1 = Qi 90 • On aura : Ui 1 = (C0i°/ α°). Log Bi 1 = (C0i°/ α°). Log Qi 90. • Dans le cas des déplacements domicile travail, Bi 1 = Ei 90 et • Ui 1 = (C0i°/ α°). Log Ei 90.
  26. 26. L’utilité brute associée aux déplacements issus d’une zone i • Le 90ème percentile correspond, à très peu prés, au double du temps moyen de déplacement. • Pour un déplacement moyen de 20 minutes, le 90ème percentile correspond ainsi à 40 minutes de déplacement. • Pour un déplacement moyen de 30 minutes, le 90ème percentile correspond ainsi à une heure de déplacement.
  27. 27. Performances Economiques = (NCoi /α) Log (Ei 90) = (NCoi /α) Log (d.V2) V V
  28. 28. Une corrélation impressionnante entre suppléments de salaires ou de PIB et utilité des destinations accessibles • Des observations sur seize agglomérations françaises de taille croissante font apparaître une corrélation remarquable entre l’utilité des déplacements (la valeur ajoutée) dans ces différentes agglomérations et les suppléments de salaire ou de PIB publiés par l’INSEE par rapport aux zones rurales profondes où les choix sont réduits.
  29. 29. Une corrélation impressionnante entre suppléments de salaires ou de PIB et utilité des destinations accessibles • Ainsi, alors que l’INSEE indique que le salaire moyen d’un actif est, à l’horizon 1990, de 8850 € dans les zones rurales profondes, de 12200 € à Guéret et de 21350 € en Ile de France, la valeur de l’utilité d’un déplacement moyen pour le motif domicile travail, multiplié par le nombre de déplacements annuels pour ce motif, donne à Guéret une valeur de 3350 €, soit exactement la différence entre les salaires distribués à Guéret et ceux distribués dans les zones rurales profondes et donne, en Ile de France, une valeur de 12500 €, soit, là aussi, exactement la différence entre les salaires distribués en Ile de France et ceux distribués dans les zones rurales profondes.
  30. 30. Salaire moyen annuel net par actif (valeur 1990) observé selon la taille de l'agglomération To = 58000 F A 200 000 Frs 150 000 Frs 100 000 Frs 50 000 Frs 0 Frs Résultats INSEE Interpolation graphique des résultats INSEE 10 000 hab1000 hab 100 000 hab 1 000 000 hab 10 000 000 hab
  31. 31. Salaire moyen annuel net par actif (valeur 1990) établi à partir de l'observation de l'utilité économique des déplacements domicile-travail 200 000 Frs 150 000 Frs 100 000 Frs 50 000 Frs 0 Frs 10 000 hab1000 hab 100 000 hab 1 000 000 hab 10 000 000 hab Observ Utilité interpolation graphique des salaires annuels nets découlant de l'observation de l'utilité économique To = 58000 F A Jean POULIT10/02/ 201 40
  32. 32. 10 000 hab1000 hab 100 000 hab 1 000 000 hab 10 000 000 hab 200 000 Frs 150 000 Frs 100 000 Frs 50 000 Frs 0 Frs Salaire moyen annuel net par actif (valeur 1990) établi à partir de la formulation de l'utilité économique des déplacements domicile-travail To = 58000 F A 90 Courbe : 58 000 1 +( )Log E 25 – Log E 90 10/02/2015 Jean POULIT 41
  33. 33. Une formulation qui permet de déterminer le salaire moyen d’un actif en tout point du territoire • En faisant la seule hypothèse que l’utilité brute associée à un déplacement domicile travail : Ui = (W0i/6) (Log Ei 90) est égale au supplément de salaire pendant les 4,166 heures de travail liées à ce déplacement, on peut établir la formule donnant le salaire horaire moyen d’un actif en tout point du territoire avec un haut degré de précision.
  34. 34. Une formulation qui permet de déterminer le salaire moyen d’un actif en tout point du territoire • 4,166 (W0i – W0r) = (W0i/6) Log Ei 90. • D’où: – W0i – W0r = (W0i/25) Log Ei 90. – W0i – (W0i/25) Log Ei 90 = W0r . – W0i ( 1 – (Log Ei 90/25)) = W0r . • W0i = W0r (1/(1 – LogEi 90/25)) . • = W0r (1 + LogEi 90/25 + (LogEi 90/25) 2 + …) , W0r étant le salaire d’un actif dans une zone rurale isolée.
  35. 35. Une formulation qui permet de déterminer le salaire moyen d’un actif en tout point du territoire En multipliant le salaire horaire par le nombre d’heures travaillées annuellement, soit 1650 heures, produit de 396 déplacements annuels domicile travail par 4,1666 heures de travail associées à un déplacement, on trouve: • Sal0i = Sal0r (1/(1 – LogEi 90/25)) . • Sal0i = Sal0r (1 + LogEi 90/25 + (LogEi 90/25) 2 + …) , Sal0r étant le salaire d’un actif dans une zone rurale isolée. • Cette formule permet de reconstituer avec une très haute précision le salaire moyen annuel d’un actif au sein des seize agglomérations étudiées et plus généralement au sein de l’ensemble des agglomérations françaises.
  36. 36. Une corrélation impressionnante entre suppléments de salaires ou de PIB et utilité des destinations accessibles • Si on adopte comme référence tous les déplacements qui ont une fonction économique tels que le travail, les achats, les affaires, l’enseignement…, on obtient une très bonne corrélation avec les suppléments de PIB. • L’augmentation de l’étendue des territoires commodément accessibles est à l’origine d’une amélioration de l’efficacité du travail coopératif des hommes et est ainsi source d’enrichissement. • L’économie a besoin de la mobilité physique des humains pour progresser.
  37. 37. PIB par actif (valeur 1990) observé selon la taille de l'agglomération Ro = 140000 F A 400 000 Frs 10 000 hab1000 hab 100 000 hab 1 000 000 hab 10 000 000 hab 300 000 Frs 200 000 Frs 100 000 Frs 0 Frs Résultats INSEE Interpolation graphique des résultats INSEE
  38. 38. PIB par actif (valeur 1990) étable à partir de l'observation de l'utilité économique des déplacements pour tous motifs économiques 10 000 hab1000 hab 100 000 hab 1 000 000 hab 10 000 000 hab Observ Utilité 400 000 Frs 300 000 Frs 200 000 Frs 100 000 Frs 0 Frs interpolation graphique des PIB découlant de l'observation de l'utilité économique Ro = 140000 F A 10/02/2015 Jean POULIT 47
  39. 39. 400 000 Frs 300 000 Frs 200 000 Frs 100 000 Frs 0 Frs 10 000 hab1000 hab 100 000 hab 1 000 000 hab 10 000 000 hab PIB par actif (valeur 1990) établi à partir de la formulation de l'utilité économique des déplacements pour tous motifs économiques Ro = 140000 F A 90 Courbe : 140 000 1 + ( )Log E 25 – Log E 90 10/02/2015 Jean POULIT 48
  40. 40. Les cartes des performances économiques des territoires en France et dans neuf pays voisins d’Europe • En utilisant des bases de données géographiques (Navtech) qui permettent de déterminer les territoires accessibles en une heure à partir du centre de chaque commune de France et de neuf pays voisins d’Europe et en décomptant, à l’intérieur de chacun de ces territoires, les actifs publiés par l’INSEE ou par EUROSTAT, on peut déterminer l’utilité (la valeur ajoutée) des déplacements à vocation économique. Chaque commune est illustrée par la valeur de l’utilité annuelle des déplacements issus de cette commune
  41. 41. Juin 2003
  42. 42. UN EXEMPLE D’ETUDE A POSTERIORI A 87 Angers la Roche sur Yon
  43. 43. A 87 • Domaine entre 0 et 20 minutes d’un échangeur autoroutier
  44. 44. droites de régression 9000,00 10000,00 11000,00 12000,00 13000,00 14000,00 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 Année TVAbruteparemploipar rapportàl'indicede TVAbruteparemploisur l'airederéférence valeurs avant 2002 valeurs après 2002 projection droite - avant 2002 droite - après 2002
  45. 45. A 87 • Domaine entre 20 et 40 minutes d’un échangeur autoroutier
  46. 46. droites de régression 9 000 10 000 11 000 12 000 13 000 14 000 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 Année TVAbruteparemploipar rapportl'indiceTVAbrutepar emploidel'airederéférence valeurs avant 2002 valeurs parès 2002 projection droite - avant 2002 droite - après 2002
  47. 47. A 87 • Domaine entre 40 et 80 minutes d’un échangeur autoroutier
  48. 48. droites de régression 9 000 10 000 11 000 12 000 13 000 14 000 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 années TVAbruteparemploipar rapportl'indiceTVAbrutepar emploidel'airederéférence valeurs avant 2002 valeurs après 2002 projection droite - avant 2002 droite - après 2002
  49. 49. UN EXEMPLE D’ETUDE A POSTERIORI A 89 Bordeaux Clermont-Ferrand
  50. 50. A 89 • Domaine entre 0 et 20 minutes d’un échangeur autoroutier
  51. 51. droites de régression 5000 6000 7000 8000 9000 10000 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 Année TVAparemploicorrigéde l'airederéférence série 1 série 2 projection droite - série 1 droite - série 2
  52. 52. A 89 • Domaine entre 20 et 40 minutes d’un échangeur autoroutier
  53. 53. droites de régression 5 000 6 000 7 000 8 000 9 000 10 000 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 Année TVAparemploicorrigédel'aire deréférence série 1 série 2 projection droite - série 1 droite - série 2
  54. 54. A 89 • Domaine entre 40 et 80 minutes d’un échangeur autoroutier
  55. 55. droites de régression 5 000 6 000 7 000 8 000 9 000 10 000 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 années TVAparemploicorrigéde l'airederéférence série 1 série 2 projection droite - série 1 droite - série 2
  56. 56. LES PERFORMANCES NATURELLES DES TERRITOIRES • L’effet de l’épanouissement des territoires • L’augmentation du sentiment de bien-être • La répartition équitable des performances naturelles
  57. 57. Performances Naturelles = (NCoi /αn) Log (Qn i 90) = (NCoi /αn) Log (s.V2) V V
  58. 58. LA MAÎTRISE DES NUISANCES • Le poids relatif des nuisances par rapport aux performances des territoires • Le cercle vertueux • L’appel à l’intelligence de l’homme
  59. 59. 100% Richesse produite 750 MM€ (100%) Valorisation temps passé 167 MM€ (22,0%) Dépenses monétaires Hors dépenses énergétiques 53 MM€ (7,0%) Dépenses énergétiques 30 MM€ (4,0%) Coût des déplacements 250 MM€ (33%) Insécurité routière 15 MM€ (2,0%) Bruit et pollution 7,5 MM€ (1,0%) Effet carbone 3,75 MM€ (0,5%) Le poids des nuisances 26 MM€ (3,5%) Le poids des nuisances
  60. 60. Le cercle vertueux • On ne peut pas, au nom du terme 3,5, bloquer l’épanouissement du terme 100. • Ce serait effectuer un choix en faveur d’une économie peu dynamique et d’un chômage durable.
  61. 61. III :L’APPLICATION A DE GRANDS PROJETS DE TRANSPORT • La double boucle du métro du Grand Paris • La Ligne à grande vitesse Île de France Normandie • La quatrième rocade d’Île de France • Le projet Emeraude
  62. 62. L’EVALUATION DU PROJET DE METRO DU GRAND PARIS • La mise en œuvre de la méthode d’évaluation des performances économiques et naturelles • Les résultats obtenus
  63. 63. LE BILAN ANNUEL DES PERFORMANCES ECONOMIQUES (AUX HORIZONS 2025 ET 2020, en euros 2000) GRAND PARIS • Perf éco 2025 (€ et base 2008):2076,00 M€ • Perf éco 2025 (€ et base 2000):1620,41 M€ • Perf éco 2020 (€ et base 2008):1889,54 M€ • Perf éco 2020 (€ et base 2000):1474,87 M€
  64. 64. LE BILAN GLOBAL ANNUEL DES PERFORMANCES (A L’HORIZON 2020, en euros 2000) GRAND PARIS EXPRESS • Performances économiques: 1474,87 M€ • Performances naturelles: 169,61 M€ • TOTAL 1644,48 M€
  65. 65. Le temps de retour à l’horizon 2020 (en euros 2000) • Coût Grand Paris en € 2000 : 13907 M€ HT • Coût en € 2000 + gros renouvellement : 16633 M€ HT • Performances éco. et nat. : 1644 M€/an • Taux de rentabilité annuel: 9,89 % • Temps de retour: 10,11 ans
  66. 66. LES PROBLEMES EN SUSPENS: LA LGV ÎLE DE FRANCE NORMANDIE • Les études entreprises par Réseau ferré de France • Les évaluations entreprises par la CCI Versailles, les Yvelines Val d’Oise et par la Communauté d’agglomération de Cergy Pontoise
  67. 67. LES PERFORMANCES DE LA LGV TRACE DIRECT ROISSY PARIS ROUEN LE HAVRE CAEN Les performances économiques Les performances naturelles
  68. 68. LE BILAN GLOBAL ANNUEL DES PERFORMANCES (A L’HORIZON 2020, en euros 2000) VARIANTE TRACE DIRECT (RIVE DROITE) • Performances économiques: 4383,28 M€ • Performances naturelles: 502,73 M€ • TOTAL 4886,01 M€
  69. 69. Le temps de retour à l’horizon 2020 (en euros 2000) • Coût tracé direct en € 2000 : 7514,5 M€ HT • Coût en € 2000 + gros renouvellement : 8987,4 M€ HT • Performances éco. et nat : 4886,01 M€/an • Taux de rentabilité annuel: 54,37 % • Temps de retour: 1,8 ans
  70. 70. LES PROBLEMES EN SUSPENS: LA QUATRIEME ROCADE AUTOROUTIERE D’ÎLE DE FRANCE • L’abandon de tout investissement autoroutier majeur en Île de France • La décision de la CCI de Seine et Marne d’évaluer la quatrième rocade autoroutière d’Île de France
  71. 71. LES PERFORMANCES DE LA QUATRIEME ROCADE AUTOROUTIERE D’ÎLE DE FRANCE Les performances économiques Les performances naturelles
  72. 72. LE BILAN GLOBAL ANNUEL DES PERFORMANCES (A L’HORIZON 2020, en euros 2000) • Performances économiques: 273,97 M€ • Performances naturelles: 68,99 M€ • Performances logistiques: 90,41 M€ • TOTAL 433,36 M€
  73. 73. Le temps de retour à l’horizon 2020 (en euros 2000) • Coût de la 4è rocade en € 2000 : 826,5 M€ HT • Coût en € 2000 + gros renouvellement : 988,5 M€ HT • Performances éco. nat. et log. : 433,36 M€/an • Taux de rentabilité annuel: 43,84 % • Temps de retour: 2,28 ans
  74. 74. LES PROBLEMES EN SUSPENS: L’ELARGISSEMENT DES AUROROUTES: L’EXEMPLE DE LA FRANCILIENNE • La faiblesse des investissements d’amélioration des infrastructures autoroutières existantes en Île de France • La décision de la CCI de Seine et Marne d’évaluer l’élargissement à 2 fois 4 voies de la Francilienne entre l’A6 et l’A1
  75. 75. LES PERFORMANCES DE L’ELARGISSEMENT DE LA FRANCILIENNE A 2 FOIS 4 VOIES Les performances économiques Les performances naturelles
  76. 76. LE BILAN GLOBAL ANNUEL DES PERFORMANCES (A L’HORIZON 2020, en euros 2000) • Performances économiques: 449,74 M€ • Performances naturelles: 123,44 M€ • Performances logistiques: 148,41 M€ • TOTAL 721,59 M€
  77. 77. Le temps de retour à l’horizon 2020 (en euros 2000) • Coût de l’élarg. en € 2000 : 1001,5 M€ HT • Coût en € 2000 + gros renouvellement : 1197,8 M€ HT • Performances éco. nat. et log. : 721,59 M€/an • Taux de rentabilité annuel: 60,25 % • Temps de retour: 1,66 ans
  78. 78. EN GUISE DE CONCLUSION • Des transports performants et écologiquement vertueux sont un puissant facteur de vitalité économique de notre pays tout en permettant une protection efficace de notre planète • Il faut poursuivre simultanément les deux objectifs d’une économie et d’une écologie prospères dans l’intérêt bien compris de tous les hommes et de l’ensemble des espèces animales et végétales avec lesquelles nous devons établir de véritables liens de solidarité

×