O slideshow foi denunciado.
Seu SlideShare está sendo baixado. ×

20221024_jumelage dachau.pdf

Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Carregando em…3
×

Confira estes a seguir

1 de 2 Anúncio

Mais Conteúdo rRelacionado

Mais de IsabelleBRUNEAU (20)

Mais recentes (20)

Anúncio

20221024_jumelage dachau.pdf

  1. 1. Métropole de Bordeaux : Léognan première ville française à se jumeler avec Dachau Lecture 1 min Accueil Gironde Léognan Florian Hartmann, maire de Dachau et Laurent Barban, maire de Léognan lors de l’officialisation du jumelage en Allemagne en juillet. © Crédit photo : Mairie de Léognan Par Eugénie Ducher Publié le 24/10/2022 à 11h40 Mis à jour le 24/10/2022 à 14h48 L’été dernier, une délégation léognanaise s’est rendue à Dachau en Allemagne dans le but d’officialiser le jumelage des deux communes, décidé il y a maintenant deux ans. Un jumelage qui prend ses origines dans la musique et plus particulièrement avec La Bande à Léo, orchestre léognanais qui avait rencontré son homologue allemand Knaben capelle (Chapelle des garçons en français). « De là, des échanges, des liens et une amitié sont nés entre les deux villes », raconte Stéphane Garcia, adjoint à la culture et à l’animation de la ville de Léognan et responsable de La Bande à Léo.
  2. 2. Un engouement qui a été entretenu par le maire de la Ville, Laurent Barban et celui de Dachau, Florian Hartmann. « Nous attendions que les conditions sanitaires nous permettent d’officialiser et de concrétiser ce rapprochement. Nous l’avons fait en juillet à Dachau et nous allons signer le serment également à Léognan, le week-end des 29 et 30 octobre prochains », précise Laurent Barban. Un rapprochement symbolique L’objectif de ce jumelage ne s’arrête toutefois pas à la musique et ne nie pas le lourd passé historique de la ville allemande. « Ce n’est pas anodin bien sûr. Au-delà d’une ouverture culturelle et linguistique, il s’agit aussi d’un travail de mémoire réalisé par les jeunes gens vivant à Dachau. Il s’agit donc d’un rapprochement culturel mais aussi historique et symbolique », explique Laurent Barban. Une symbolique qui sera portée par les commémorations organisées par les deux communes et par leur orchestre. Comme le précise Stéphane Garcia, « Chaque orchestre jouera son hymne national mais les deux réunis joueront l’hymne européen. » Un jumelage soutenu par l’Association des anciens combattants de la ville et de la jeune Association Léognan Dachau qui seront également présentes aux prochaines rencontres entre les deux villes jumelées, en signe de paix et d’union européenne. Plus tard, les échanges entre les deux communes seront amenés à se poursuivre à travers la vie associative locale et à réaliser des actions liées au sport, à la jeunesse.

×