O slideshow foi denunciado.
Utilizamos seu perfil e dados de atividades no LinkedIn para personalizar e exibir anúncios mais relevantes. Altere suas preferências de anúncios quando desejar.
20 TERRITOIRES / INTERNATIONAL
LA TRIBUNE VENDREDI 22 NOVEMBRE 2013

En 2012, le PIB de Monaco (4,48 milliards d’euros) a
...
Próximos SlideShares
Carregando em…5
×

1

Compartilhar

Baixar para ler offline

Monaco et son dynamisme

Baixar para ler offline

Monaco, un territoire d'excellence, à la hauteur de vos ambitions pour développer vos business

Monaco et son dynamisme

  1. 1. 20 TERRITOIRES / INTERNATIONAL LA TRIBUNE VENDREDI 22 NOVEMBRE 2013 En 2012, le PIB de Monaco (4,48 milliards d’euros) a dépassé son niveau d’avant la crise de 2008. [PRESSE MONACO] Armée de ses pôles d’excellence, de ses 130 nationalités, de sa stabilité politique et législative, la Principauté multiplie les actions de promotion de ses avantages économiques. De quoi séduire DE LA SEMAINE les jeunes pousses françaises frontalières. LE ZOOM Monaco drague les petites start-up de la Côte d’Azur U LAURENCE BOTTERO, À MONACO ne famille princière scrutée par les médias du monde entier, de magnifiques bateaux ancrés dans l’eau turquoise de la Méditerranée, des voitures haut de gamme, des événements sportifs prestigieux et un luxe clairement apparent, sinon affiché… Les superlatifs pour décrire cette enclave coincée entre mer et montagne, entre Italie et France, ne manquent pas. Sauf que le Rocher n’est pas que le synonyme de strass et paillettes. Et il entend bien le faire savoir. Pour preuve l’initiative lancée conjointement en septembre dernier par Monaco Telecom, l’opérateur monégasque de télécommunications, StarNox, une PME spécialisée dans la prestation de services cloud implantée à la fois en Principauté et à Sophia-Antipo- lis, et Saphelec, un acteur des télécommunications et des réseaux data pour les entreprises, basé également sur la technopole azuréenne. Un trio persuadé que la création d’un hub business entre, d’un côté, les grands groupes et PME monégasques et, de l’autre, les start-up installées à SophiaAntipolis, a beaucoup de sens. Dix semaines plus tard, elles sont déjà une dizaine de jeunes pousses, monégasques, à être entrées en relation d’affaires. « Lier les entreprises pour qu’ensemble elles créent de la synergie et des collaborations concrètes nous semblait pertinent. Le but est de valoriser nos expertises communes », expliquent d’une même voix Yannick Quentel, le directeur Business Development de Monaco Telecom, et Hervé Barbat, codirigeant de StarNox. « Les entreprises monégasques doivent avoir le réflexe de proximité, d’autant que les savoir-faire existent. Pourquoi aller les chercher à l’étranger quand ils sont dans un rayon de 30 km ? », renchérit Hervé Mangot, PDG de Saphelec. GUICHET UNIQUE POUR LES CRÉATEURS D’ENTREPRISE Des projets en commun ont donc déjà été actés, notamment entre Saphelec et Monaco Telecom tandis qu’Azuriel, SSII de SophiaAntipolis et éditeur d’une plateforme permettant de générer des applications mobiles et communautaires, est devenu le fournisseur de trois entreprises monégasques, l’une dans les médias, l’autre dans les télécoms et la troisième dans l’agroalimentaire. « C’est une possibilité pour chacun d’aller chercher de nouveaux segments de croissance », reconnaît son PDG, Brice Campos. Ce n’est pas Maurice Cohen qui dira le contraire. Cet homme d’affaires – ancien joueur et entraîneur de foot, président d’ailleurs de 2002 à 2009 de l’OGC Nice – FOCUS VOLTAGE Le bolide Venturi séduit Dupuis par Dupuis, a suivi l’équipe monégasque sur le Lac Salé de Bonneville aux États-Unis en septembre dernier, là même où se déroulent les épreuves de vitesse. « Venturi est la seule firme au monde qui correspondait à ce que l’on recherchait », explique Olivier Perrard, directeur général de Dupuis. Une reconnaissance grandeur nature de l’innovation monégasque. L.B. CODE PRIX : DU07 ISBN 978-2-8001-5 779-5 2 CV_MVAILLAN T_AMV2_02_FR .indd 1 8/10/13 08:25 © DUPUIS Imaginez Michel Vaillant au volant d’une voiture électrique… monégasque. Le 6 décembre prochain, le rêve sera réalité. Dans cette nouvelle aventure baptisée Voltage, le pilote français tente de battre le record du monde de vitesse avec une Venturi Vaillante. Un bolide propulsé par un moteur électrique, directement inspiré de la technologie développée en interne par la PME que dirige Gildo Pallanca Pastor, Venturi Automobiles. Pour ce faire, Philippe Graton, le scénariste de la BD éditée NOUVELLE SAISO N 1. AU NOM DU FILS 2. VOLTAGE est un fin observateur. Fondateur du Monaco Yacht Show (salon de la grande plaisance qui se tient chaque année en septembre) et de sociétés de communication, il a décidé d’organiser mi-octobre un salon dédié au B-to-B, baptisé logiquement Monaco Business. Il l’a positionné comme « une plateforme d’échanges entre les entreprises monégasques et celles de la loppent une activité réellement nouvelle, elles en sont exonérées les deux premières années et bénéficient d’un régime de faveur pendant les trois années suivantes. Autre atout, la nature même de l’économie, « extrêmement diversifiée, ce qui permet au pays de se mettre à l’abri des grosses crises sectorielles », analyse Lionel Galfré, le directeur de l’Institut monégasque de la statistique et des études économiques. Ce que confirme Élisabeth Ritter-Moati, la directrice générale Investissement et promotion de la Chambre de développement économique (CDE). Elle insiste sur les deux pôles majeurs que sont le yachting et la santé, et que la coopération franco-monégasque concerne aussi les demandes de locaux. La CDE travaille main dans la main avec son homologue, l’agence de développement économique Team Côte d’Azur. « Monaco est un réseau ouvert sur le monde, qui sert de tremplin vers l’international », observe Laurence Garino. Trois cent quatre-vingt-quatre créations nettes de nouvelles entreprises ont été enregistrées entre 2011 et 2012. Avec un PIB en valeur qui a rattrapé et dépassé en 2012 (4,48 Mds €, + 0,9 % par rapport à 2011) son niveau de 2008 (4,42   Mds  €), 45 000  salariés dans le privé, 5 000 dans le secteur public, zéro endettement et des perspectives de croissance dans les activités non polluantes, Monaco montre qu’elle peut espérer continuer à briller longtemps sur son rocher. Le Rocher princier a d’autres atouts que le strass et les paillettes. Et il entend bien le faire savoir. Côte d’Azur ». Une plate-forme qui « leur manquait ». De fait, Monaco Business a accueilli 600 personnes en une seule journée. Il faut dire que Monaco, vu sous l’angle affaires, est plutôt séduisant. La Principauté, qui sait jouer les ambassadrices de charme, a créé il y a deux ans un guichet unique pour l’accueil du futur créateur d’entreprise. « Nous lui expliquons l’ensemble du processus à suivre, les éventuels obstacles à éviter et les étapes à prévoir », explique Laurence Garino, chef de service de ce Monaco Welcome & Business Office. Entre autres points forts, on n’oubliera pas de mentionner une fiscalité stable et plus douce que de l’autre côté de la frontière. L’impôt sur les bénéfices (33,33 %), par exemple, est demandé aux entreprises qui exercent une activité industrielle ou commerciale et réalisent plus de 25 % de leur chiffre d’affaires en dehors de la Principauté. Quant à celles qui déve-
  • yannickquentel

    Sep. 12, 2016

Monaco, un territoire d'excellence, à la hauteur de vos ambitions pour développer vos business

Vistos

Vistos totais

1.098

No Slideshare

0

De incorporações

0

Número de incorporações

6

Ações

Baixados

5

Compartilhados

0

Comentários

0

Curtir

1

×