O slideshow foi denunciado.
Utilizamos seu perfil e dados de atividades no LinkedIn para personalizar e exibir anúncios mais relevantes. Altere suas preferências de anúncios quando desejar.
Administration Oracle


 abdellah_madani@yahoo.fr




               abdellah_madani@yahoo.fr   1
Plan
   Introduction
   Architecture interne d'Oracle
   Gestion des instances
   Privilèges et rôle
   Profil
   Ge...
Plan
   Introduction
   Architecture interne d'Oracle
       Introduction
       Organisation logique
       Organisa...
Architecture interne d'Oracle




           abdellah_madani@yahoo.fr   4
Introduction
L'organisation interne d'Oracle 8 Server est
   organisée de 3 niveaux :
 Les données

 La mémoire

 Les p...
Introduction (données)
Les données correspondent à :
 La structure de la base de données

  (structure physique)
 La faç...
Introduction (données)
   La structure physique est composée de
    fichiers du système d'exploitation
       Data files...
Introduction (données)
   La structure logique indique comment sont
    organisés les données
   Contient plusieurs élém...
Introduction (mémoires)
   Correspond à l'organisation des données en
    mémoire centrale
   La mémoire est composée de...
Introduction (processus)
   Correspond aux différents processus
    qu'Oracle met en œuvre
   On distingue :
       Pro...
Introduction (remarques)
   La mémoire SGA et les processus d'arrière
    plan constitue une instance d'Oracle
   Les ca...
Organisation logique
   La structure logique définit le mode d'utilisation
    de l'espace physique d'une base de données...
Dictionnaire de Données
   Ensemble de tables, vues et synonymes
    contenant des informations sur la BD (tables,
    vu...
Dictionnaire de Données
   Attention : personne ne peut changer le
    DD, même le DBA.
   Accessible
      expliciteme...
Dictionnaire de données
   Les vues du dictionnaire de données sont
    de deux types :
       Statiques, décrivent les ...
Dictionnaire de données
   Trois catégories de vues statiques
      User_xxx : les objets de l'utilisateur connecté
    ...
Organisation logique (schéma d'objets)
Ensemble d'objets de la base logique appartenant à un même
    utilisateur, On dist...
Organisation logique (tablespace)
   Espace logique contenant les objets
    stockés dans une BD.
   Différents types
  ...
Organisation logique (tablespace)
SYSTEM : Tablespace crée par défaut,
  contient :
     Le dictionnaire de données
    ...
Organisation logique (tablespace)

On obtient une base de données minimale
peu structurée et peu sécurisée




           ...
Organisation logique (tablespace)
On peut aussi répartir les données, les index,
  etc. sur plusieurs disques




        ...
Organisation logique (segment)
   Eléments constitutifs d’un tablespace.
   Une table est constituée d’au moins deux
   ...
Organisation logique (extent et block)
   Block
       La plus petite unité que peut manipuler le
        système
     ...
Organisation physique
Une BD est constituée de plusieurs types :
      Un ou plusieurs Data Files
      Deux ou plusieur...
Organisation physique




           abdellah_madani@yahoo.fr   25
Organisation physique
    Fichiers installés lors de la création d’une base de données
    par défaut d’Oracle 8.05 sur NT...
DataFile (fichier de données)
   Contient l’ensemble des données de la BD
    (tables, vues, index, …).
   À la création...
DataFile (fichier de données)
   Chaque tablespace est constitué d’un ou
    de plusieurs datafile
    Create tablespace ...
DataFile (fichier de données)
Dans les datafiles, seulement les tables sont
  des données :
     Vues, synonymes et datab...
Redo Log File (fichier de Journal)
   Servent à stocker les données générées
    par des commandes DML-SQL des
    utilis...
Redo Log File (fichier de Journal)
   Pour connaître les fichiers journaux :
       Select * from V$Logfile;
       Sel...
Redo Log File (fichier de Journal)
Oracle écrit dans les
   redo log files de
   manière cyclique :                       ...
Redo Log File (fichier de Journal)
   Le log switch se produit quand LGWR
    s'arrête d'écrire dans un groupe de
    jou...
Redo Log File (fichier de Journal)




   Avant log switch                              Après log switch
                 ...
Redo Log File (fichier de Journal)
On peut forcer le log switch pour plusieurs
  raisons :
 On surestimer un fichier de j...
Control File (Fichier de Contrôle)
   Permettent à une instance d’utiliser les
    fichiers précédents.
   Contiennent l...
Control File (Fichier de Contrôle)
   L'emplacement et le nom du fichier de
    contrôle sont indiqués dans le fichier de...
Relation entre éléments logiques et
physiques




            abdellah_madani@yahoo.fr   38
Instance d’une base de données
Combinaison de :
 Structures mémoires regroupées dans la

  SGA (System Global Area)
 Pro...
Instance d’une base de données




          abdellah_madani@yahoo.fr   40
SGA
   Zone mémoire partagée entre tous les
    utilisateurs de la base de données
   Allouée à chaque démarrage de l'in...
Database buffer
   Stocke les données demandées par les
    commandes SQL des utilisateurs
   Permet aux utilisateurs de...
Database buffer
   Permet des gains de performances
    considérables lors de l'obtention et de la
    mise à jour de don...
Redo log buffer
   Contient temporairement les données
    modifiées et validées avant qu'elles ne
    soient enregistrée...
Shared pool
   Constituée de 2 zones de mémoires :
       Library cache : stocke les commandes SQL à
        exécuter
  ...
Structure de processus
   Oracle utilise 3 types de processus :
       Le processus utilisateur, qui est démarré au
    ...
Processus d'arrière plan
   Gèrent et appliquent les relations entre les
    structures physiques et les structures logiq...
Processus Database Writer(DBWR)
                     Écrit les blocs de données
                      modifiés da la data...
Processus Log Writer (LGWR)
                      Écrit les entrées du
                       redolog buffer dans les
   ...
Processus System Monitor (SMON)
                   Assure :
                      Le recouvrement d'instance
            ...
Processus Process Monitor (PMON)
                      Suite à l'echec d'un
                       processus, PMON exécut...
Processus CheckPoint (CKPT)
                        Ce processus est chargé
                         de :
               ...
Processus d'archivage (ARC)
   Processus d'arrière plan facultatif
   En mode ARCHIVELOG, il archive
    automatiquement...
Próximos SlideShares
Carregando em…5
×

de

Test Slide 1 Test Slide 2 Test Slide 3 Test Slide 4 Test Slide 5 Test Slide 6 Test Slide 7 Test Slide 8 Test Slide 9 Test Slide 10 Test Slide 11 Test Slide 12 Test Slide 13 Test Slide 14 Test Slide 15 Test Slide 16 Test Slide 17 Test Slide 18 Test Slide 19 Test Slide 20 Test Slide 21 Test Slide 22 Test Slide 23 Test Slide 24 Test Slide 25 Test Slide 26 Test Slide 27 Test Slide 28 Test Slide 29 Test Slide 30 Test Slide 31 Test Slide 32 Test Slide 33 Test Slide 34 Test Slide 35 Test Slide 36 Test Slide 37 Test Slide 38 Test Slide 39 Test Slide 40 Test Slide 41 Test Slide 42 Test Slide 43 Test Slide 44 Test Slide 45 Test Slide 46 Test Slide 47 Test Slide 48 Test Slide 49 Test Slide 50 Test Slide 51 Test Slide 52 Test Slide 53
  • Seja a primeira pessoa a gostar disto

Test

  1. 1. Administration Oracle abdellah_madani@yahoo.fr abdellah_madani@yahoo.fr 1
  2. 2. Plan  Introduction  Architecture interne d'Oracle  Gestion des instances  Privilèges et rôle  Profil  Gestion des utilisateurs  Sauvegarde et restauration  Quelques utilitaires abdellah_madani@yahoo.fr 2
  3. 3. Plan  Introduction  Architecture interne d'Oracle  Introduction  Organisation logique  Organisation physique(il existe réellement )  Dictionnaire de données  Notion d'instance  Gestion des instances  Privilèges et rôle  Profil  Gestion des utilisateurs  Sauvegarde et restauration  Quelques utilitaires abdellah_madani@yahoo.fr 3
  4. 4. Architecture interne d'Oracle abdellah_madani@yahoo.fr 4
  5. 5. Introduction L'organisation interne d'Oracle 8 Server est organisée de 3 niveaux :  Les données  La mémoire  Les processus abdellah_madani@yahoo.fr 5
  6. 6. Introduction (données) Les données correspondent à :  La structure de la base de données (structure physique)  La façon dont les données sont stockées (structure logique) abdellah_madani@yahoo.fr 6
  7. 7. Introduction (données)  La structure physique est composée de fichiers du système d'exploitation  Data files contenant les données de la BD  Redo log files contient les transactions validées  Control files où sont stockés les emplacements des fichiers de la BD  … abdellah_madani@yahoo.fr 7
  8. 8. Introduction (données)  La structure logique indique comment sont organisés les données  Contient plusieurs éléments :  Schéma objet : objets d'un utilisateur  Tablespaces : regroupement logique de fichiers  Segments : élément d'un tablespace  … abdellah_madani@yahoo.fr 8
  9. 9. Introduction (mémoires)  Correspond à l'organisation des données en mémoire centrale  La mémoire est composée de 2 zones :  SGA (System/Shared Global Area) : buffers alloués par Oracle pour contenir des données partagées  PGA (Program/Process Global Area) : zones allouées aux processus utilisateurs qui se connectent à la base abdellah_madani@yahoo.fr 9
  10. 10. Introduction (processus)  Correspond aux différents processus qu'Oracle met en œuvre  On distingue :  Processus utilisateur : permet d'établir une connexion au serveur  Processus serveur : prend en charge les processus utilisateurs  Processus d'arrière plan : chacun a une tâche (écriture des données sur disque, gestion de la mémoire, …) abdellah_madani@yahoo.fr 10
  11. 11. Introduction (remarques)  La mémoire SGA et les processus d'arrière plan constitue une instance d'Oracle  Les caractéristiques de l'instance sont contenues dans le fichier de paramètres associé abdellah_madani@yahoo.fr 11
  12. 12. Organisation logique  La structure logique définit le mode d'utilisation de l'espace physique d'une base de données  Constituée d'entités manipulables par des commandes SQL  On peut regrouper ces entités en catégories :  Dictionnaire de données  Schéma objet  Tablespaces  Segments  Extents  Blocks  … abdellah_madani@yahoo.fr 12
  13. 13. Dictionnaire de Données  Ensemble de tables, vues et synonymes contenant des informations sur la BD (tables, vues, indexes, utilisateurs, droits, …).  Accessible à l’aide de l’instruction SELECT  Select * from user_tables;  Select * from all_tables;  Select * from dba_users;  Select * from user_constraints where table_name=‘EMP’; abdellah_madani@yahoo.fr 13
  14. 14. Dictionnaire de Données  Attention : personne ne peut changer le DD, même le DBA.  Accessible  explicitement par les utilisateurs (select …)  Implicitement par les système : Si on crée une table, par exemple, le système ajoute une nouvelle entrée dans la table des tables (DD) abdellah_madani@yahoo.fr 14
  15. 15. Dictionnaire de données  Les vues du dictionnaire de données sont de deux types :  Statiques, décrivent les objets statiques : tablespaces, fichiers physiques, tables, contraintes, clusters, vues, indexes, synonymes, procédures, fonctions, packages, triggers, utilisateurs, droits, rôles, profiles, …  Dynamiques, concernant les ressources systèmes en cours d'utilisation, les sessions connectées, les verrous, … abdellah_madani@yahoo.fr 15
  16. 16. Dictionnaire de données  Trois catégories de vues statiques  User_xxx : les objets de l'utilisateur connecté  All_xxx : tous les objets accessibles par l'utilisateur connecté  DBA_xxx : tous les objets  Vues dynamiques : commencent par V_$ ou V$ (synonymes)  V$Session : informations sur les sessions actuellement connectées  V$Version : numéro de la version du noyau Oracle  V$Database : informations sur la base de données  V$Lock : verrous actifs et en attentes  V$SGA : taille et composition de la mémoire partagée  V$SQL : ordre SQL en cache abdellah_madani@yahoo.fr 16
  17. 17. Organisation logique (schéma d'objets) Ensemble d'objets de la base logique appartenant à un même utilisateur, On distingue :  Table : espace de stockage des données  Index : colonne(s) permettant d'accélérer la recherche  Vue : table virtuelle (requête)  Synonyme : nom alternatif à une table/vue  Séquence : générateur de série de nombre  Cluster : regroupement physique de tables ayant des colonnes en commun  Database link : lien avec une BD distante  Procédures/fonctions : ensemble d'instructions nommé  Déclencheurs : procédure associée à une table  Packages : collection d'objets stockés ensemble  … abdellah_madani@yahoo.fr 17
  18. 18. Organisation logique (tablespace)  Espace logique contenant les objets stockés dans une BD.  Différents types  Tablespace de données  Données  Tablespace temporaire  Opérations de tris  Tablespace d’annulation  Annulation  … abdellah_madani@yahoo.fr 18
  19. 19. Organisation logique (tablespace) SYSTEM : Tablespace crée par défaut, contient :  Le dictionnaire de données  Rollback segment On peut également y stocker :  Données  Index  Etc.. abdellah_madani@yahoo.fr 19
  20. 20. Organisation logique (tablespace) On obtient une base de données minimale peu structurée et peu sécurisée abdellah_madani@yahoo.fr 20
  21. 21. Organisation logique (tablespace) On peut aussi répartir les données, les index, etc. sur plusieurs disques abdellah_madani@yahoo.fr 21
  22. 22. Organisation logique (segment)  Eléments constitutifs d’un tablespace.  Une table est constituée d’au moins deux segments :  Data Segment : données d'une table  RollBack Segment : données avant validation  Deux autres segments peuvent apparaître dans une table  Index Segment : informations des index  Temporary Segment : résultat temporaire d'une requête PL/SQL abdellah_madani@yahoo.fr 22
  23. 23. Organisation logique (extent et block)  Block  La plus petite unité que peut manipuler le système  Tous les blocks ont la même taille (voir DB_BLOCK_SIZE dans le fichier de paramètres) abdellah_madani@yahoo.fr 23
  24. 24. Organisation physique Une BD est constituée de plusieurs types :  Un ou plusieurs Data Files  Deux ou plusieurs Redo Log Files  Un ou plusieurs Control Files  Un ou plusieurs Init File Et optionnellement :  Des fichiers d’archivage de journaux  Des fichiers de trace et journal d’alerte  Un fichier de mot de passe abdellah_madani@yahoo.fr 24
  25. 25. Organisation physique abdellah_madani@yahoo.fr 25
  26. 26. Organisation physique Fichiers installés lors de la création d’une base de données par défaut d’Oracle 8.05 sur NT abdellah_madani@yahoo.fr 26
  27. 27. DataFile (fichier de données)  Contient l’ensemble des données de la BD (tables, vues, index, …).  À la création de la BD, au moins un fichier de données est créé  D'autres fichier peuvent créer pour répondre aux besoins  Les fichiers sont regroupés logiquement dans des tablespaces abdellah_madani@yahoo.fr 27
  28. 28. DataFile (fichier de données)  Chaque tablespace est constitué d’un ou de plusieurs datafile Create tablespace tbs1 Datafile ‘c:oradata1.dbf’ size 5M ‘d:oradata2.dbf’ size 5M …  Pour connaître les fichiers de données  Select * from V$DBFILE;  Select * from dba_data_files; abdellah_madani@yahoo.fr 28
  29. 29. DataFile (fichier de données) Dans les datafiles, seulement les tables sont des données :  Vues, synonymes et database links sont des pointeurs sur des données  Index et clusters sont des accélérateurs  Fonctions, procédures et packages des programmes PL/SQL  Rollback segments zone mémoires stockant des images de données abdellah_madani@yahoo.fr 29
  30. 30. Redo Log File (fichier de Journal)  Servent à stocker les données générées par des commandes DML-SQL des utilisateurs  Contiennent les changements effectués sur la BD (ensemble des transactions).  Permettent de reconstruire la BD après une panne abdellah_madani@yahoo.fr 30
  31. 31. Redo Log File (fichier de Journal)  Pour connaître les fichiers journaux :  Select * from V$Logfile;  Select * from V$log;  À la création de la base de données, ils sont au moins 2, afin d'assurer une sauvegarde cyclique abdellah_madani@yahoo.fr 31
  32. 32. Redo Log File (fichier de Journal) Oracle écrit dans les redo log files de manière cyclique : 1er redo log lorsqu’il rempli le 1er, il passe au 2ième et ainsi de 2ième redo log suite. Lorsque le dernier est rempli, il écrase 3ième redo log le 1er. abdellah_madani@yahoo.fr 32
  33. 33. Redo Log File (fichier de Journal)  Le log switch se produit quand LGWR s'arrête d'écrire dans un groupe de journaux et commence à écrire dans un autre.  Pour forcer un log switch ALTER SYSTEM SWITCH LOGFILE; abdellah_madani@yahoo.fr 33
  34. 34. Redo Log File (fichier de Journal) Avant log switch Après log switch abdellah_madani@yahoo.fr 34
  35. 35. Redo Log File (fichier de Journal) On peut forcer le log switch pour plusieurs raisons :  On surestimer un fichier de journal  On a besoin d'effectuer des opérations de maintenance sur un journal  Etc… abdellah_madani@yahoo.fr 35
  36. 36. Control File (Fichier de Contrôle)  Permettent à une instance d’utiliser les fichiers précédents.  Contiennent les emplacements physiques des fichiers, leurs natures, …  Pour connaître les fichiers de contrôle Select * from V$Controlfile; abdellah_madani@yahoo.fr 36
  37. 37. Control File (Fichier de Contrôle)  L'emplacement et le nom du fichier de contrôle sont indiqués dans le fichier de paramètre de l'instance abdellah_madani@yahoo.fr 37
  38. 38. Relation entre éléments logiques et physiques abdellah_madani@yahoo.fr 38
  39. 39. Instance d’une base de données Combinaison de :  Structures mémoires regroupées dans la SGA (System Global Area)  Processus d’arrière plan (background proccess) abdellah_madani@yahoo.fr 39
  40. 40. Instance d’une base de données abdellah_madani@yahoo.fr 40
  41. 41. SGA  Zone mémoire partagée entre tous les utilisateurs de la base de données  Allouée à chaque démarrage de l'instance et est libérée lorsque celle-ci est arrêtée.  Constituée de plusieurs mémoires (tampons ou Buffers) :  tampon de blocs de données : database buffer  tampon du journal de reprise : redolog buffer  pool partagé : shared pool  …  Show SGA : affiche les caractéristiques de SGA abdellah_madani@yahoo.fr 41
  42. 42. Database buffer  Stocke les données demandées par les commandes SQL des utilisateurs  Permet aux utilisateurs de lire le moins souvent les mêmes données sur le disque et de garder en mémoire les données souvent utilisées  Oracle enregistre plus tard sur disque les données de cette zone abdellah_madani@yahoo.fr 42
  43. 43. Database buffer  Permet des gains de performances considérables lors de l'obtention et de la mise à jour de données  Sa taille est déterminée par le paramètre DB_BLOCK_SIZE abdellah_madani@yahoo.fr 43
  44. 44. Redo log buffer  Contient temporairement les données modifiées et validées avant qu'elles ne soient enregistrées dans le fichiers redo log  Ces modifications sont générées par les commandes insert, update et delete  Sa taille est définie par LOG_BUFFER abdellah_madani@yahoo.fr 44
  45. 45. Shared pool  Constituée de 2 zones de mémoires :  Library cache : stocke les commandes SQL à exécuter  Dictionary cache : stocke les informations du DD récemment demandées  Sa taille est définie par le paramètre SHARED_POOL_SIZE  Pour la modifier : Alter system set shared_pool_size=64M abdellah_madani@yahoo.fr 45
  46. 46. Structure de processus  Oracle utilise 3 types de processus :  Le processus utilisateur, qui est démarré au moment où un utilisateur tente de se connecter au serveur  Le processus serveur, qui établit la connexion à l'instance Oracle  Les processus d'arrière plan, lancés au démarrage d'une instance Oracle. abdellah_madani@yahoo.fr 46
  47. 47. Processus d'arrière plan  Gèrent et appliquent les relations entre les structures physiques et les structures logiques  Processus obligatoires  DBWR PMON CKPT  LGWR SMON  Processus facultatifs  ARC : processus d'archivage  RECO : processus de récupération  … abdellah_madani@yahoo.fr 47
  48. 48. Processus Database Writer(DBWR)  Écrit les blocs de données modifiés da la database buffer vers le disque (data file)  S'exécute quand le processus serveur ne trouve plus de buffer libre pour stocker les données  Peut s'exécuter aussi à une fréquence déterminée par le paramètre : checkpoint abdellah_madani@yahoo.fr 48
  49. 49. Processus Log Writer (LGWR)  Écrit les entrées du redolog buffer dans les fichier redolog  Il écrit dans les cas suivants :  Une transaction est validée  Un tiers du buffer est rempli  De manière périodique abdellah_madani@yahoo.fr 49
  50. 50. Processus System Monitor (SMON) Assure :  Le recouvrement d'instance quand celle-ci démarre  Annule les transactions non validées  Ré implémente les modifications dans les redolog files  Libération des segments temporaires quand ils ne sont plus utilisés abdellah_madani@yahoo.fr 50
  51. 51. Processus Process Monitor (PMON)  Suite à l'echec d'un processus, PMON exécute les opérations suivantes :  Annule les transactions  Libère les ressources  Nettoie le cache utilisé par les processus serveur abdellah_madani@yahoo.fr 51
  52. 52. Processus CheckPoint (CKPT)  Ce processus est chargé de :  Signaler DBWR aux points de reprise,  Mettre à jour les fichiers de contrôle avec les informations sur le point de reprise abdellah_madani@yahoo.fr 52
  53. 53. Processus d'archivage (ARC)  Processus d'arrière plan facultatif  En mode ARCHIVELOG, il archive automatiquement les redolog files  Il enregistre toutes les modifications apportées à la base de données abdellah_madani@yahoo.fr 53

Vistos

Vistos totais

938

No Slideshare

0

De incorporações

0

Número de incorporações

2

Ações

Baixados

72

Compartilhados

0

Comentários

0

Curtir

0

×