O slideshow foi denunciado.
 
UN ATOUT POUR NOTRE PAYS : LES ENTREPRISES CREEES PAR LES FRANCAIS ETABLIS HORS DE FRANCE   <ul><li>« Les hommes construis...
LES OBJECTIFS DEFINIS PAR LA  SAISINE <ul><ul><li>Définir les types d’entreprises créées. </li></ul></ul><ul><ul><li>Décri...
PROBLEMATIQUE DE L’ETUDE <ul><ul><li>Qui sont nos compatriotes créateurs d’entreprises à l’étranger ? </li></ul></ul><ul><...
  METHODOLOGIE – QUESTIONS    STATISTIQUES
LA METHODOLOGIE ADOPTEE <ul><li>Mini-questionnaire. </li></ul><ul><li>Questionnaires thématiques. </li></ul><ul><li>Rencon...
RESERVE METHODOLOGIQUE   <ul><li>Compte-tenu de la méthodologie qui vient d’être présentée, cette étude doit donc être lue...
LES ENTREPRISES CREEES
 
SECTEURS ET STATUTS PERSONNELS <ul><li>Ils ont créé des entreprises dans des secteurs modernes. </li></ul><ul><li>52% des ...
STATUTS JURIDIQUES
 
CHIFFRES D’AFFAIRES COMPARES
EFFECTIFS ET CHIFFRES D’AFFAIRES
EMPLOIS, CAPITAL, RENTABILITE <ul><li>Elles emploient en moyenne 2  cadres français et près de 3  autres cadres. </li></ul...
LES CREATEURS LES CREATEURS
DEMOGRAPHIE DES GENRES <ul><li>  </li></ul>
DEMOGRAPHIE DES ÂGES
ETAT-CIVIL <ul><li>Ils sont nés en France pour 82% d’entre eux. </li></ul><ul><li>Ils sont mariés pour 69% d’entre eux. </...
STATUT ANTERIEUR
LOCALISATION ANTERIEURE <ul><li>Ils résidaient déjà très largement dans leur pays d’accueil ou à l’étranger au moment de l...
FORMATION
MOTIVATIONS POUR « CRÉER »
ILS SONT MULTI-CREATEURS <ul><li>36% des femmes et 46% des hommes avaient déjà créé quelque chose auparavant. </li></ul>
Pourquoi en Afrique ? Pourquoi en Asie ? Pourquoi en Europe ? Pourquoi en  Amérique   ?
MOTIVATIONS POUR L’AVOIR FAIT A L’ETRANGER
LA FISCALITE FRANCAISE N’EST PAS LA CAUSE DE LEUR EXPATRIATION !
LA LEGISLATION DU TRAVAIL EN FRANCE NON PLUS
LEURS RAPPORTS AVEC LA FRANCE
CITOYENNETE <ul><li>Ils sont 96% à être nés français. </li></ul><ul><li>Ils sont 15% à détenir une autre nationalité. </li...
IMMATRICULATION ET VOTE <ul><li>89% de nos  répondants  sont  immatriculés.  </li></ul><ul><li>77% de nos   répondants  so...
RELATIO NS   ECONOM IQUES 63% sont fiers  de  promouvoir des  technologies et produits français.
RELATIONS ECONOMIQUES   <ul><li>Ils pensent que leur entreprise à l’étranger crée en moyenne 19 emplois en France. </li></...
RELATIONS CULTURELLES ET SOCIO-CULTURELLES   <ul><li>Ils sont attachés à l’école française pour leurs enfants. </li></ul><...
VIE ASSOCIATIVE FRANCAISE   <ul><li>Ils sont très engagés dans la vie associative. </li></ul><ul><li>Ils adhérent à des as...
MEDIAS,  CULTURE,  AVENIR <ul><li>Ils s’affirment très amateurs  de médias français. </li></ul><ul><li>Ils sont 47% à décl...
LEURS RAPPORTS AVEC LE PAYS    D’ACCUEIL
CITOYENNETE  <ul><li>Ils sont 6% à avoir la nationalité de leur pays d’accueil contre 52% pour les conjoints. </li></ul><u...
CHOIX DU PAYS D’ACCUEIL
RELATIONS ECONOMIQUES <ul><li>79% estiment très important  de procurer  des emplois à des nationaux. </li></ul><ul><li>Ils...
Nos créateurs  sont polyglottes !
LANGUES  <ul><li>Nos répondants parlent en moyenne 2,5 autres langues que le français. </li></ul>
RELATIONS CULTURELLES ET SOCIO-CULTURELLES LOCALES <ul><li>Ils s’intéressent à la vie associative et culturelle locale. </...
Ils s’intéressent aux médias locaux et à la culture du pays d’accueil
MEDIAS, PRODUITS CULTURELS <ul><li>32% trouvent que les médias locaux donnent souvent une mauvaise image des Français. </l...
LES DIFFICULTES QU’ILS ONT RENCONTREES ET LES APPUIS QU’ILS ONT RECUS
IMPORTANCE DES DIFFICULTES PROFESSIONNELLES
TYPE S DE DIFFICULTES
TYPES DE DIFFICULTES PAR CONTINENT <ul><li>En Afrique, les difficultés liées à l’environnement moral et éthique arrivent e...
<ul><li>29% mentionnent l’instabilité de leurs revenus et 37% le copinage dans les affaires. </li></ul><ul><li>67% considè...
CONCOURS PUBLICS RECUS 84 % déclarent n’avoir reçu aucun appui public français. Pour les autres, ils provenaient de…
APPUIS PRIVES RECUS 38% déclarent avoir reçu des appuis de privés français .
DIFFICULTES AUTRES QUE PROFESSIONNELLES 82% des répondants en indiquent.
AUTRES DIFFICULTES NON PROFESSIONNELLES <ul><li>Seuls 40% pensent avoir bien réglé la question de la protection sociale et...
CONCOURS PUBLICS RECUS 10% seulement déclarent avoir reçu des appuis publics français.
CONCOURS PRIVES RECUS   39% déclarent avoir reçu des appuis de privés français.
TYPES DE CONCOURS RECUS
LES SOUHAITS QU’ILS FORMULENT
DANS LE DOMAINE PROFESSIONNEL <ul><li>Etre appréciés et reconnus.  </li></ul><ul><li>S’il y a soutien, que ce soit au déma...
DANS LE DOMAINE NON PROFESSIONNEL <ul><li>93% plébiscitent des mesures dans le domaine non professionnel. </li></ul><ul><l...
LES RECOMMANDATIONS DE LA  SECTION DES RELATIONS EXTERIEURES DU CES « ….Votre présence à l’étranger est faite d’un engagem...
POUR UNE MEILLEURE CONNAISSANCE DES INTERESSES <ul><li>Inclure dans les attributions de nos missions économiques à l’étran...
AUX  FUTURS  CREATEURS <ul><ul><li>Ne pas hésiter à  faire   appel aux   compatriotes  installés sur place qui,  de par   ...
AUX PAYS D’ACCUEIL,  FRANCE  COMPRISE <ul><li>Favoriser la  création des PME et TPE de toutes nationalités en mettant en p...
AUX CCI A  L’ETRANGER, AUX  ORGANISATIONS PR OFESSIONNELLES,  AUX ASSOCIATIONS   R EPRESENTATIVES <ul><li>Créer en leur se...
AUX MISSIONS ECONOMIQUES FRANCAISES A L’ETRANGER <ul><li>Créer une sous-section ou une commission des « créateurs à leur p...
AUX BANQUES françaises à l’étranger <ul><li>Accorder  une attention bienveillante aux demandes de financement émanant de n...
AU   GOUVERNEMENT   français <ul><li>Revenir à l’esprit qui a présidé à la création de la Maison des Français de l’Etrange...
AUX POUVOIRS   PUBLICS  français <ul><li>Reconnaître la notion « d’entreprises à capitaux français », même dans le cas où ...
ET SI NOUS LAISSIONS LE MOT DE LA  FIN A L’UN DE NOS CREATEURS ? « … Il me reste à vous remercier d’avoir entrepris cette ...
Próximos SlideShares
Carregando em…5
×

E X P A T P M E P M I

566 visualizações

Publicada em

Publicada em: Negócios
  • Seja o primeiro a comentar

  • Seja a primeira pessoa a gostar disto

E X P A T P M E P M I

  1. 2. UN ATOUT POUR NOTRE PAYS : LES ENTREPRISES CREEES PAR LES FRANCAIS ETABLIS HORS DE FRANCE <ul><li>« Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts » Isaac Newton </li></ul>(Première approche : étude de 258 cas répartis sur 4 continents et 45 pays) 2004 Étude présentée par M. Jacques GERARD rapporteur
  2. 3. LES OBJECTIFS DEFINIS PAR LA SAISINE <ul><ul><li>Définir les types d’entreprises créées. </li></ul></ul><ul><ul><li>Décrire et caractériser leurs créateurs. </li></ul></ul><ul><ul><li>Recenser les difficultés rencontrées. </li></ul></ul><ul><ul><li>Détailler les concours reçus. </li></ul></ul><ul><ul><li>Formuler des recommandations. </li></ul></ul><ul><ul><li> </li></ul></ul>
  3. 4. PROBLEMATIQUE DE L’ETUDE <ul><ul><li>Qui sont nos compatriotes créateurs d’entreprises à l’étranger ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Présentent-ils un intérêt pour la France et leur pays d’accueil ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Si oui, comment encourager le développement de ce réseau de créateurs ? </li></ul></ul>
  4. 5. METHODOLOGIE – QUESTIONS STATISTIQUES
  5. 6. LA METHODOLOGIE ADOPTEE <ul><li>Mini-questionnaire. </li></ul><ul><li>Questionnaires thématiques. </li></ul><ul><li>Rencontre de compatriotes à Bangkok, Mexico, Istanbul, Brazzaville, Pointe-Noire, Dublin, Cork. </li></ul><ul><li>Auditions, entretiens complémentaires. </li></ul>
  6. 7. RESERVE METHODOLOGIQUE <ul><li>Compte-tenu de la méthodologie qui vient d’être présentée, cette étude doit donc être lue comme une analyse innovante mais exploratoire, proche d’études de cas et de monographies. </li></ul><ul><li>Les nombreux outils de statistique descriptive utilisés ont l’avantage de présenter de façon synthétique la richesse des résultats obtenus, mais ne doivent pas donner lieu à une mauvaise lecture de l’étude en lui conférant une dimension scientifique. </li></ul>
  7. 8. LES ENTREPRISES CREEES
  8. 10. SECTEURS ET STATUTS PERSONNELS <ul><li>Ils ont créé des entreprises dans des secteurs modernes. </li></ul><ul><li>52% des répondants ont des activités dans plusieurs secteurs. </li></ul><ul><li>56% de leurs activités se situent dans le tertiaire avec une prédominance pour les services aux entreprises. </li></ul><ul><li>76% des répondants se déclarent « chefs d’entreprise ». </li></ul>
  9. 11. STATUTS JURIDIQUES
  10. 13. CHIFFRES D’AFFAIRES COMPARES
  11. 14. EFFECTIFS ET CHIFFRES D’AFFAIRES
  12. 15. EMPLOIS, CAPITAL, RENTABILITE <ul><li>Elles emploient en moyenne 2 cadres français et près de 3 autres cadres. </li></ul><ul><li>91% d’entre elles ne sont pas liées par leur capital social à un groupe ou à une entreprise installés en France. </li></ul><ul><li>60% des répondants déclarent avoir atteint le seuil de rentabilité. </li></ul>
  13. 16. LES CREATEURS LES CREATEURS
  14. 17. DEMOGRAPHIE DES GENRES <ul><li>  </li></ul>
  15. 18. DEMOGRAPHIE DES ÂGES
  16. 19. ETAT-CIVIL <ul><li>Ils sont nés en France pour 82% d’entre eux. </li></ul><ul><li>Ils sont mariés pour 69% d’entre eux. </li></ul><ul><li>Ils ont en moyenne 1,6 enfants. </li></ul><ul><li>Ceux qui sont parents ont 2,3 enfants. </li></ul><ul><li> </li></ul>
  17. 20. STATUT ANTERIEUR
  18. 21. LOCALISATION ANTERIEURE <ul><li>Ils résidaient déjà très largement dans leur pays d’accueil ou à l’étranger au moment de leur création . </li></ul>
  19. 22. FORMATION
  20. 23. MOTIVATIONS POUR « CRÉER »
  21. 24. ILS SONT MULTI-CREATEURS <ul><li>36% des femmes et 46% des hommes avaient déjà créé quelque chose auparavant. </li></ul>
  22. 25. Pourquoi en Afrique ? Pourquoi en Asie ? Pourquoi en Europe ? Pourquoi en Amérique ?
  23. 26. MOTIVATIONS POUR L’AVOIR FAIT A L’ETRANGER
  24. 27. LA FISCALITE FRANCAISE N’EST PAS LA CAUSE DE LEUR EXPATRIATION !
  25. 28. LA LEGISLATION DU TRAVAIL EN FRANCE NON PLUS
  26. 29. LEURS RAPPORTS AVEC LA FRANCE
  27. 30. CITOYENNETE <ul><li>Ils sont 96% à être nés français. </li></ul><ul><li>Ils sont 15% à détenir une autre nationalité. </li></ul><ul><li>Leurs conjoints sont d’une autre nationalité pour 46% d’entre eux. </li></ul><ul><li>Leurs enfants, s’ils sont 84% à être nés français, sont déjà 58% à bénéficier, en outre, d’une autre nationalité. </li></ul>
  28. 31. IMMATRICULATION ET VOTE <ul><li>89% de nos répondants sont immatriculés. </li></ul><ul><li>77% de nos répondants sont inscrits pour pouvoir voter dans leur consulat. </li></ul>
  29. 32. RELATIO NS ECONOM IQUES 63% sont fiers de promouvoir des technologies et produits français.
  30. 33. RELATIONS ECONOMIQUES <ul><li>Ils pensent que leur entreprise à l’étranger crée en moyenne 19 emplois en France. </li></ul><ul><li>Ils sont 78% à déclarer générer des flux financiers professionnels vers la France. </li></ul><ul><li>Ils sont 58% à effectuer des transferts annuels vers la France égaux ou > à 20.000 €. </li></ul>
  31. 34. RELATIONS CULTURELLES ET SOCIO-CULTURELLES <ul><li>Ils sont attachés à l’école française pour leurs enfants. </li></ul><ul><li>89% de nos répondants n’ont pourtant jamais bénéficié de bourses scolaires pour leurs enfants ! </li></ul><ul><li>65% d’entre eux se rendent en France plusieurs fois par an et 81% reçoivent chaque année des parents ou amis français dans leur pays d’accueil. </li></ul>
  32. 35. VIE ASSOCIATIVE FRANCAISE <ul><li>Ils sont très engagés dans la vie associative. </li></ul><ul><li>Ils adhérent à des associations et organismes professionnels. </li></ul>
  33. 36. MEDIAS, CULTURE, AVENIR <ul><li>Ils s’affirment très amateurs de médias français. </li></ul><ul><li>Ils sont 47% à déclarer manquer de produits culturels français dans leur pays d’accueil. </li></ul><ul><li>Ils sont 40% à voir leur avenir largement partagé entre leur pays d’accueil et la France. </li></ul>
  34. 37. LEURS RAPPORTS AVEC LE PAYS D’ACCUEIL
  35. 38. CITOYENNETE <ul><li>Ils sont 6% à avoir la nationalité de leur pays d’accueil contre 52% pour les conjoints. </li></ul><ul><li>51% des enfants de nos répondants ont la nationalité du pays d’accueil. </li></ul><ul><li>Ils ne sont encore que rarement électeurs. </li></ul>
  36. 39. CHOIX DU PAYS D’ACCUEIL
  37. 40. RELATIONS ECONOMIQUES <ul><li>79% estiment très important de procurer des emplois à des nationaux. </li></ul><ul><li>Ils pensent que leur entreprise a créé 28 emplois indirects locaux. </li></ul><ul><li>78% déclarent générer des flux financiers professionnels dans leur pays d’accueil. </li></ul>
  38. 41. Nos créateurs sont polyglottes !
  39. 42. LANGUES <ul><li>Nos répondants parlent en moyenne 2,5 autres langues que le français. </li></ul>
  40. 43. RELATIONS CULTURELLES ET SOCIO-CULTURELLES LOCALES <ul><li>Ils s’intéressent à la vie associative et culturelle locale. </li></ul><ul><li>Ils adhérent à des associations et organismes professionnels. </li></ul>
  41. 44. Ils s’intéressent aux médias locaux et à la culture du pays d’accueil
  42. 45. MEDIAS, PRODUITS CULTURELS <ul><li>32% trouvent que les médias locaux donnent souvent une mauvaise image des Français. </li></ul><ul><li>Ils sont largement satisfaits quant à la disponibilité et aux coûts des produits culturels locaux. </li></ul>
  43. 46. LES DIFFICULTES QU’ILS ONT RENCONTREES ET LES APPUIS QU’ILS ONT RECUS
  44. 47. IMPORTANCE DES DIFFICULTES PROFESSIONNELLES
  45. 48. TYPE S DE DIFFICULTES
  46. 49. TYPES DE DIFFICULTES PAR CONTINENT <ul><li>En Afrique, les difficultés liées à l’environnement moral et éthique arrivent en tête avec 80 %, suivies par les difficultés avec les administrations nationales ou locales (70%). </li></ul><ul><li>En Amérique, les difficultés avec les fournisseurs arrivent en deuxième position (35%), derrière les questions de financement (53 %). </li></ul><ul><li>L’Europe place en deuxième position les difficultés avec les fournisseurs et la concurre nce (33%), derrière les questions de financement (56 %). </li></ul>
  47. 50. <ul><li>29% mentionnent l’instabilité de leurs revenus et 37% le copinage dans les affaires. </li></ul><ul><li>67% considèrent que le plus difficile en matière de personnel a été la formation et la sélection en général. </li></ul><ul><li>63% mentionnent les tracasseries </li></ul><ul><li>administratives. </li></ul>AUTRES DIFFICULTES PROFESSIONNELLES
  48. 51. CONCOURS PUBLICS RECUS 84 % déclarent n’avoir reçu aucun appui public français. Pour les autres, ils provenaient de…
  49. 52. APPUIS PRIVES RECUS 38% déclarent avoir reçu des appuis de privés français .
  50. 53. DIFFICULTES AUTRES QUE PROFESSIONNELLES 82% des répondants en indiquent.
  51. 54. AUTRES DIFFICULTES NON PROFESSIONNELLES <ul><li>Seuls 40% pensent avoir bien réglé la question de la protection sociale et 25% la question de la retraite. </li></ul><ul><li>En cas de retour, seuls 38% ont un logement en France. </li></ul><ul><li>23% ont déjà fait l’objet de spoliations de leurs biens personnels ou professionnels. </li></ul>
  52. 55. CONCOURS PUBLICS RECUS 10% seulement déclarent avoir reçu des appuis publics français.
  53. 56. CONCOURS PRIVES RECUS 39% déclarent avoir reçu des appuis de privés français.
  54. 57. TYPES DE CONCOURS RECUS
  55. 58. LES SOUHAITS QU’ILS FORMULENT
  56. 59. DANS LE DOMAINE PROFESSIONNEL <ul><li>Etre appréciés et reconnus. </li></ul><ul><li>S’il y a soutien, que ce soit au démarrage de leur projet à l’étranger (56%) et/ou dans la phase de développement (33%). </li></ul><ul><li>Que les sociétés « à capitaux français » puissent bénéficier des aides existantes à l’international. </li></ul>
  57. 60. DANS LE DOMAINE NON PROFESSIONNEL <ul><li>93% plébiscitent des mesures dans le domaine non professionnel. </li></ul><ul><li>Pouvoir bénéficier d’une protection sociale, d’une scolarité moins coûteuse. </li></ul><ul><li>Considérer leur résidence en France comme résidence principale et non secondaire . </li></ul><ul><li>Être mis en réseau entre eux pour favoriser les échanges et limiter leur isolement. </li></ul>
  58. 61. LES RECOMMANDATIONS DE LA SECTION DES RELATIONS EXTERIEURES DU CES « ….Votre présence à l’étranger est faite d’un engagement personnel, engagement souvent accompagné de risques et qui est l’incarnation de ce que notre pays peut produire de meilleur…» Dominique de Villepin, ministre des affaires étrangères, devant le CSFE (31 mai 2002)
  59. 62. POUR UNE MEILLEURE CONNAISSANCE DES INTERESSES <ul><li>Inclure dans les attributions de nos missions économiques à l’étranger, celle de tenir à jour un répertoire des entreprises créées par nos compatriotes. </li></ul><ul><li>Organiser de véritables enquêtes socio-économiques sur ces créateurs et leurs entreprises de façon régulière. </li></ul><ul><li>Perfectionner les statistiques en distinguant bien les entrepreneurs à leur compte, et en assurant la réactualisation des données. </li></ul>
  60. 63. AUX FUTURS CREATEURS <ul><ul><li>Ne pas hésiter à faire appel aux compatriotes installés sur place qui, de par leur connaissance du marché et du pays, seront aptes à leur prodiguer de bons cons eils , et à leur faire gagner du temps. </li></ul></ul><ul><ul><li>Entrer en contact avec les Délégués à l’ A F E qui sauront les orienter dans leurs démarches. </li></ul></ul>
  61. 64. AUX PAYS D’ACCUEIL, FRANCE COMPRISE <ul><li>Favoriser la création des PME et TPE de toutes nationalités en mettant en place des prêts bancaires à des taux préférentiels. </li></ul><ul><li>Simplifier les formalités liées à l’intégration du créateur et de sa famille dans le pays d’accueil et à l’implantation de son entreprise. </li></ul>
  62. 65. AUX CCI A L’ETRANGER, AUX ORGANISATIONS PR OFESSIONNELLES, AUX ASSOCIATIONS R EPRESENTATIVES <ul><li>Créer en leur sein une section ou une commission des créateur s à leur propre compte. </li></ul><ul><li>« … Pour ce qui est d u souti en des administrations françaises à l’étranger, ils sont bien gentils, et parfois chaleureux, mais cela s’arrête p lutôt là ! » Créateur homme – Am érique du Nord. » </li></ul>
  63. 66. AUX MISSIONS ECONOMIQUES FRANCAISES A L’ETRANGER <ul><li>Créer une sous-section ou une commission des « créateurs à leur propre compte à l’étranger.» </li></ul><ul><li>« … Je viens, depuis un an, de démarrer une société de sécurité, qui se positionne différemment des autres et qui est axée sur la facilitation de la vie des expatriés francophones dans un milieu relativement hostile. Je n’ai pas d’aides publiques, ni financières ni autres, et j’ai l’impression que les missions économiques françaises sont au service des très grosses entreprises qui peuvent financer le coût des études qu’elles réalisent, et que les autres petites entreprises sont invitées à se débrouiller… ». Créateur homme – Afrique. </li></ul>
  64. 67. AUX BANQUES françaises à l’étranger <ul><li>Accorder une attention bienveillante aux demandes de financement émanant de nos compatriot es créateurs. </li></ul><ul><li>« … Je suis ra vie , une fois de pl us, de votre initiativ e… q ui pourra peut-être nous aider , nous les entrepreneurs français à l’étranger. Les banques ne prêtent pas ici, en Afrique, même les organismes de financement sont frileux… » Créatrice femme – Afrique. </li></ul>
  65. 68. AU GOUVERNEMENT français <ul><li>Revenir à l’esprit qui a présidé à la création de la Maison des Français de l’Etranger en créant un GIE réunissant la MFE, l’EEI, le CIVI et une délégation de l’APCE. </li></ul><ul><li>Créer deux sites Internet consacrés l’un aux informations sur les pays étrangers, et l’autre à une bourse de l’emploi à l’étranger. </li></ul><ul><li>Développer la mission des Comités consulaires pour l’emploi et la formation professionnelle en liaison étroite avec les CCI locales et les missions économiques. </li></ul>
  66. 69. AUX POUVOIRS PUBLICS français <ul><li>Reconnaître la notion « d’entreprises à capitaux français », même dans le cas où elles sont entièrement de droit local. </li></ul><ul><li>Faire mieux partager par la Nation les frais d’écolage des enfants français à l’étranger. </li></ul><ul><li>Considérer que nos compatriotes créateurs expatriés génèrent des flux à l’exportation au départ de la France. </li></ul>
  67. 70. ET SI NOUS LAISSIONS LE MOT DE LA FIN A L’UN DE NOS CREATEURS ? « … Il me reste à vous remercier d’avoir entrepris cette intéressante étude et à espérer que les recommandations qu’elle ne manquera pas de contenir ne resteront pas lettre morte. Certains souhaits sont répétés inlassablement via le Sénat ou le Conseil Supérieur des Français de l’Etranger. Dois-je enfin suggérer qu’une représentation des Français de l’étranger à l’Assemblée nationale serait un pas dans la bonne direction. » Créateur homme – Afrique du Nord.

×