Bulletin le sourn juillet 2016

439 visualizações

Publicada em

Bulletin Municipal de la commune de Le Sourn - été 2016.

Publicada em: Mídias sociais
  • Seja o primeiro a comentar

  • Seja a primeira pessoa a gostar disto

Bulletin le sourn juillet 2016

  1. 1. une histoire SOMMAIRE www.lesourn.fr Informations communales Médiathèque T.A.P p.p 21-29Patrimoine CCAS p.p 30-38Associations Ce bulletin a été rédigé sous la responsabilité de Mr Le Maire. Document imprimé sur papier recyclé p.p 4-10 Le mot du maire p.3 p.11 p.p 12-13Jeunesse p.p 14-15 Pontivy Communauté p.p 16-18 p.15 Écoles p.p 19-20 Jeux / Mots croisés p. 39 « Le parvis de la mairie et de la rue du commerce, le budget 2016, la mérule, l’augmentation des impôts, le centre médical » « C’est quoi ? Qui le compose ? » « ALSH et CME » « Les années passées, les changements, ... » « Nouveau thème, nouvelles animations » « Garde d’enfants, subventions pour les travaux dans les loge- ments, bus scolaires » « Ecoles Joseph Le Métayer et St Julien » « Mission centenaire 1914 - 1918, le monument aux morts » « Les Amis de St Michel, Koroll ar Sorn, le Basket club, ... » « Le gagnant du concours, nouveau concours » « Un petit mot du Maire » Mairie - 26 rue du commerce - 56300 Le Sourn Tél : 02 97 25 12 52 - Fax : 02 97 25 71 69 E-mail : mairie.lesourn@wanadoo.fr Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30 (17h le vendredi) Permanence du maire Jean-Jacques Videlo : le lundi matin sur rendez-vous Permanence des adjoints sur rendez-vous Médiathèque - rue George Sand Tél : 02 97 27 81 96 E-mail : bib.lesourn@wanadoo.fr Ouvert du lundi au samedi Tous les horaires en période scolaire et hors période scolaire sur www.lesourn.fr Centre médical - 5 rue des Oiseaux, 56300 Le Sourn. Tél : 02 97 25 20 62 Accueil téléphonique du lundi au vendredi : 8h30 / 12h15 et 14h30 /19h15 Le samedi : 9h / 11h45
  2. 2. MOT DU MAIRE www.lesourn.fr 3 Le mot du maire Ce début d'année 2016 a été particulièrement riche pour notre commune. Les travaux de la rue du Commerce et du parvis de la Mairie sont achevés. Votre municipalité a choisi de réaliser également un mur en pierre pour clore le cimetière. En faisant appel à un artisan local maîtrisant les tech- niques anciennes de la pose de pierre, nous souhaitons conserver le cachet de l'entrée de bourg et la qualité du travail de nos anciens. Notre centre médical fonctionne désormais dans sa configuration à deux médecins. Nous sommes en cours de recrutement d'un troisième. D'ici l'été et à la rentrée, nous espérons de bonnes nouvelles concernant l'im- plantation de nouveaux professionnels en rapport avec la santé et le bien- être sur notre territoire communal. La dynamique, dont nous comptions tirer partie est en train de se mettre en place. Cet été, l’école publique subira une cure de jouvence. La cour sera reprise ainsi que les espaces extérieurs. Un nouvel enduit protégera et embellira le bâtiment. Nos jeunes seront alors mieux installés pour réussir. De plus en plus de jeunes fréquentent nos écoles, la commune attire fortement. C’est aussi un signe de dy- namisme. Nous travaillons actuellement sur l’espace intergénérationnel où jeunes et moins jeunes pourront se re- trouver sur un espace partagé. Au-delà des activités proposées, cet espace de partage permettra l’échange et facilitera la vie en commun. Le chemin des écoliers permettra un cheminement plus aisé pour nos jeunes qui prennent le car le matin mais aussi pour toutes les générations qui circulent à pied entre les lotissements et le centre bourg. Il devrait être prêt pour la rentrée. Comme nous nous y étions engagés, voici des réalisations concrètes qui favoriseront votre quotidien. Au nom de l’équipe municipale, je vous souhaite un bel été, propice au repos, à la détente, aux activités nouvelles et aux rencontres conviviales. Votre Maire Jean-Jacques VIDELO
  3. 3. INFORMATIONS COMMUNALES www.lesourn.fr 4 Ce samedi 23 avril 2016 a eu lieu l’inauguration du parvis de la Mairie et de la rue du Com- merce. Le parking de la mairie étant le lieu de rendez-vous, le premier ruban fut coupé par le sous-préfet Mickael Doré, en présence de nombreux élus. Après un tour complet du nou- veau parvis de la mairie, un second ruban fut coupé par le député Jean-Pierre Le Roch. Dé- bute alors une visite de la rue du Commerce, puis direction la salle polyvalente pour un discours du maire, ainsi que de la présidente de Pontivy Communauté (Chris- tine Le Strat),de la conseillère dé- partementale (Soizic Perrault) et du sous-préfet Mickael Doré. La journée d’inauguration Le coût total s’élève à 405 600 € TTC. Plusieurs financeurs extérieurs sont à remercier pour la réalisation de ce beau projet : Pontivy Communauté a apporté une aide de 50 000 euros grâce à un Fonds de Concours, il s’agit du plus gros apport financier. Le Conseil Départemental du Morbihan a subventionné à hauteur de 42 000 euros et l’État, à travers la Donation d’Équipements des Territoires Ruraux (DETR) a donné 40 000 euros. Monsieur le Dé- puté Jean-Pierre Le Roch a versé un abondement par la réserve par- lementaire à hauteur de 10 000 € Le financement du parvis Le travail en régie Il y a eu un remarquable travail en régie des services municipaux qui s’est déroulé dès la phase de concep- tion du projet jusqu’à sa réalisation. Services Espaces Verts LE NOUVEAU PARVIS DE LA MAIRIE ET LA RUE DU COMMERCE
  4. 4. INFORMATIONS COMMUNALES www.lesourn.fr 5 En collaboration, Florence, Jordan, Benjamin, Alain, Philippe, David et Thomas ont fait du très bon travail. Le dessin du parvis et des espaces végétalisés ou mi- néralisés ont été réalisés par Thomas avec des vali- dations successives des différentes commissions. Ces espaces sont étudiés dans un double but, la beauté, l’agrément visuel et la simplicité d’entretien avec un usage des éléments minéraux. Les éclairages du parvis ont été étudiés par David, Philippe et les fournisseurs. Le travail en régie n’est pas anodin, il touche : - l’éclairage public - la pose du mobilier urbain - le fleurissement - la signalisation Les massifs du parvis de la mairie et de la rue du commerce Les massifs du parvis de la mairie et de la rue du Commerce sont faits de plantes et d’arbustes choisis de sorte que les parterres soient fleuris toute l’année, dans un souci décoratif. Pour des aspects esthétiques et pratiques, quatre sortes de paillages sont mis en place, minéral et végétal, colorés et durables. Chacun d’une couleur différente, ils contrastent avec les plantes. Fonctionnel et décoratif, le pas japonais fut une réponse évidente pour tous les élus à la problématique « trottoir + fleurissement ». Il garde une continuité entre deux espaces de façon tout à fait esthétique. Le mobilier urbain et les éclairages ont été installés en régie, des LED pour un souci d’économie d’énergie. Le gris anthracite donne une belle harmonie à l’ensemble.
  5. 5. INFORMATIONS COMMUNALES www.lesourn.fr 6 BUDGET 2016 Budget global pour la commune en 2016 : 2 604 707, 56 € dont 1 193 660, 80 € pour l’investissement, l’équipement et le remboursement du capital des emprunts et 1 411 046, 76 € pour le fonctionnement de la collectivité et les activités de services. L’investissement 2016 LES DÉPENSES 967 800,00 € 103 750,48 € 57 110,32 € 30 000,00 € 35 000,00 € Immobilisations (cf détails des opérations) Déficit d’investissement antérieur Emprunts et dettes assimilés Opérations d’ordre Dépenses imprévues TOTAL : 1 193 660,80 € Détail des opérations d’équipement TOTAL 967 800,00 € Fleurissement 23 500,00 € Médiathèque 7 000,00 € Revêtement voirie 57 000,00 € Réserve foncière 320 000,00 € Travaux éclairage public - liaisons douces 17 000,00 € Travaux / bâtiments communaux 65 000,00 € Acquisition de matériel 30 000,00 € Mobilier et informatique 7 000,00 € Travaux sécurité dans l’agglomération 10 000,00 € Accessibilité handicapé - ADAP 10 000,00 € Agrandissement / agencement du cimetière 40 000,00 € Aménagement rue du commerce II 55 000,00 € Aménagement d’un espace intergénérationnel 61 300,00 € Accessibilité / aménagement de la cour de l’école 265 000,00 €
  6. 6. INFORMATIONS COMMUNALES www.lesourn.fr 7 LES RECETTES 312 912,43 € 114 450,00 € 103 092,18 € 18 900,58 € 8 796,74 € Dotations, fonds divers et réserves (FCTVA, excédent de fonctionnement) Subventions d’investissement reçues (Etat, Conseil départemental, Pontivy Communauté) Virement section fonctionnement Opérations d’ordre Autres immobilisations financières TOTAL : 1 193 660,80 € Le fonctionnement 2016 LES DÉPENSES 722 450,00 € 349 925,00 € 171 679,00 € 103 092,18 € 18 900,58 € 30 000,00 € 10 500,00 € 4 000,00 € 500,00 € Charges de personnel et frais assimilés Charges à caractère général Autres charges de gestion courante Virement section investissement Dépenses imprévues Opérations d’ordre Charges financières Atténuation de produits Charges exceptionnelles LES RECETTES TOTAL : 1 411 046,76 € Impôts et taxes 950 584,00 € 186 344,00 € 132 200,00 € 69 000,00 € 35 000,00 € 35 000,00 € 2 918,76 € Dotations, subventions et participations Produits des services, du domaine et ventes diverses Atténuation de charges Autres produits de gestion courante Opération d’ordre de travaux Produits exceptionnels TOTAL : 1 411 046,76 € Emprunts 635 508,87 € L’investissement 2016
  7. 7. INFORMATIONS COMMUNALES www.lesourn.fr 8 Il y a un peu plus d’un an, nous constations avec désolation l’infestation du chœur de l’église par la mé- rule. Le plancher était si atteint qu’il était impossible de laisser l’édifice ouvert et encore moins d’y envisager des célébrations. Depuis un an, il manquait quelque chose d’important à tous les Sournais. L’église infestée par la mérule ! L’équipe municipale a donc envisagé des travaux non prévus, onéreux et sur- tout nous devions respecter le caractère sacré de l’édifice. Nous devions rester fidèles à l’esprit des bâtisseurs et de leurs continuateurs tout en préservant nos finances communales et en nous inscrivant dans la durée. Aux vues de ces contraintes, nous avons effectué des devis et envisagé plusieurs hypothèses. Nous nous sommes appuyés sur les sa- voir-faire des hommes de l’art. D’un coté, les artisans de l’Entreprise AAB, spécialisée dans le traitement de la mérule sont intervenus. Notre maçon local Jean-Paul Dacquay et ses compagnons ont réalisé les mises à niveau, les dalles de la sacristie et du choeur et les enduits extérieurs et intérieurs. L’entreprise Noyalaise Lohézic a réalisé le car- relage de la sacristie et la pose des dalles de granit du chœur fournies par Les carrière Le Gal de Baud. Nous avons cherché le plus ressemblant possible afin de respecter l’édifice. D’autre part, les garants de l’art sacré au sein du Diocèse de Vannes ont formulé des recommandations. L’ensemble des travaux s’élève à près de 25 000 Euros TTC. Les seuls financements extérieurs viendront de Pontivy Communauté qui a été souple en incorporant la dalle au clos et couvert. Surtout l’entreprise Coréum de Bieuzy a sauvegardé en urgence les boiseries du chœur et assuré la repose. Les magnifiques stalles ont ainsi été préservées. Tous ces spécialistes de la restauration ont montré leur savoir faire.
  8. 8. INFORMATIONS COMMUNALES www.lesourn.fr 9 Les impôts locaux augmentent de 7 % Lors du Conseil Municipal du 21 Mars, les taux d’imposition de la commune ont été effectivement revus à la hausse. Mais la hausse n’est pas aussi importante qu’indiqué dans certains articles. Désormais, le taux communal de la taxe d’habitation passe de 6,11% à 6.57%, le taux du foncier bâti passe de 9% à 9.68% et le taux du foncier non bâti passe de 34.82 % à 37.43%. Il ne s’agit pas d’une augmentation de 7 points comme cela est sous-entendu mais l’augmentation entre l’ancien et le nouveau taux équivaut à 7%. Cela signifie aussi que le montant total des impôts locaux n’augmentera pas de 7%. En effet, les taux portent sur la part communale mais d’autres collectivités perçoivent également une part des impôts locaux et chaque collectivité vote ses propres taux. L’équipe municipale souhaitait la modération fiscale mais les dotations de l’ Etat sont fortement en baisse : - 31 000€ en 2015 et - 21 000€ prévu pour 2016. Notre commune ne pourra continuer à investir et à se développer si nous rognons sur les marges de manœuvre financières. De plus, sur le secteur géographique, la commune est l’une des communes ayant les taux les plus bas à taille équivalente. Si une harmonisation des taux intervient un jour prochain, le différentiel sera beaucoup plus important. Il faudra le rattraper et nous ne serons pas sûrs d’être maîtres ni de l’utilisation de ces fonds, ni de l’implantation des infrastructures qu’ils financeront. Les élus, autour de Jacky Euzenot, adjoint aux travaux, se sont mobilisés avec les personnels communaux et des bénévoles de la paroisse qui ont tout fait pour accélérer la remise en état de l’édifice après les travaux. Cette compétence, ce dévouement, cette proximité et cette flexibilité sont de gros atoûts pour nos communes dans des chantiers comme celui-là. L’augmentation des impôts FAUX
  9. 9. INFORMATIONS COMMUNALES 10 Patients comme praticiens, chacun a dû prendre de nouvelles habitudes. Notre commune possède un ser- vice municipal supplémentaire mais surtout, nous pouvons envisager l’avenir avec d’avantage de sérénité. Le pari n'est pas gagné mais l'essai est en passe d’être transformé. Ainsi, un troisième médecin devrait rejoindre la structure permettant d'étoffer les heures d'ouverture et les créneaux de rendez-vous. Nous rendons des services au territoire au-delà de notre commune mais cette structure médicale est aussi un fort point d'ancrage pour d'autres spécialistes souhaitant venir compléter l'offre locale de soin. Vu les désé- quilibres constatés sur notre territoire, notre commune offre un service de proximité supplémentaire que beaucoup nous envient, quelques-uns souhaitent copier et peu se lancent réellement dans l'aventure. Notre commune a pris une longueur d'avance dans le domaine. Concernant les gardes et astreintes, nous avons démarré le centre sans nous préoccuper des gardes jusqu'à fin 2015 afin de mettre toutes les chances de réussite de notre coté. Depuis le début 2016, le centre médi- cal de Le Sourn effectue des astreintes en soirée et des gardes de week-end en partenariat avec les gé- néralistes libéraux. Aujourd'hui, nous sommes même la seule structure de cette taille en France à le faire. Ainsi, nous avons considéré qu'il était naturel d'assurer la continuité des soins le week-end à notre tour. Le centre médical Notre centre médical vous reçoit tous les jours de 8h30 à 12h30 et de 14h30 à 19h30. Le samedi matin de 9h00 à 12h00. Depuis septembre, l’équipe a pris ses repères permettant ainsi l’accueil des patients. Nous vous rappelons qu’il est indispensable de refaire une déclaration de médecin traitant auprès du centre médical. Ainsi, vous bénéficie- rez d’une meilleure prise en charge. Si ce n’est pas le cas, les remboursements risquent d’être plus compliqués. Par contre, nous n’avons pas accepté des conditions discriminatoires à l’égard des jeunes médecins nouvellement arrivés sur le territoire. « Réserver » systéma- tiquement les week-end longs et fériés aux nouveaux, ce genre de bizutage au- gure bien mal de la volonté d’attirer des confrères sur notre secteur. Le maire a clairement marqué son opposition aux pratiques d’un autre âge auprès de l’orga- nisateur des gardes. Certains décideurs de notre territoire dénigrent notre solution sans qu’aucune alternative sérieuse n’ém- merge afin de consolider une offre médicale de proximité qui est bien mal en point. Le Sourn a pris ses responsabilités, espérons que chacun fasse de même.
  10. 10. INFORMATIONS COMMUNALES www.lesourn.fr 11 CCAS www.lesourn.fr 11 C’est quoi et pourquoi ? C’est un établissement administratif communal qui vient en aide à toute personne en difficulté sociale. Il se réunit en commissions tous les trimestres et délibère sur les aides à apporter aux familles. Il facilite les démarches des personnes en difficulté et intervient dans les procédures d’admission à l’aide sociale légale, mais possède aussi la capacité d’attribuer des aides sociales facultatives. L’aide sociale légale Le C.C.A.S de LE SOURN a une obligation d’aide sociale légale. Il participe à l’information, et à la transmission des dossiers tels que : RSA FSL énergie et eau (fonds de solidarité au loge- ment) AIDES en faveur : des personnes âgées (APA), des personnes handicapées (PCH), et l’aide sociale Domiciliation L’aide sociale facultative Le C.C.A.S intervient pour des aides ponctuelles et d’urgence : Aide alimentaire Inscription au portage de repas à domicile Qui le compose ? Le Maire est le président de droit du CCAS. Le Conseil d’administration est composé de 10 membres : 5 membres élus, faisant partis du Conseil Municipal : Patricia GUIGUENO, Arlette LE MAGUET, Cathy STEPHAN, Christina BILLY, Gwendal ROLLAND 5 membres nommés, bénévoles dans des associations ou des organismes participant à des actions de prévention, d’animation ou de développement social : Messaouda LEGEAY, Josette AUFRET, André GUIHUR, Raymonde JAFFREDO, Dominique LE FLOHIC Le repas des aînés Le repas des aînés aura lieu cette année le samedi 15 octobre pour les personnes de 71 ans et plus. Les personnes ayant 75 ans et plus, ne souhaitant pas assister au repas ou qui ne peuvent être présentes ce jour- là, pourront alors demander à recevoir le colis de fin d’année. Depuis presque 2 mois au domicile partagé « l’Oiseau Bleu », deux habitantes peu communes ont réussi à se faire une place parmi les résidents actuels. Ces deux poules ont été baptisées Jeannette (poule marron) et Pierrette (poule blanche) en référence à leur parrain Jean Pierre LE SAGE qui les a apportées au domicile partagé. « Malgré une cohabitation un peu difficile au début, elles sont désormais inséparables » indique une assistante de vie. Ces animaux de compagnie permettent aux personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer de se rappeler le temps où elles s’occupaient de leur propre poulailler. Les nourrir, ramasser les œufs, prendre soin de ces deux congénères permet aux résidents de conserver des gestes et des repères quo- tidiens, souvent altérés par la maladie. Cette activité leur permet ainsi de garder une certaine autonomie. Domicile partagé – Deux nouvelles résidentes
  11. 11. www.lesourn.fr 12 www.lesourn.fr ALSH (Accueil de Loisirs Sans Hébergement) Pendant les vacances de Février, les enfants ont plongé dans le monde d’Arlequin. Ils ont pu développer leur imagination et découvrir diverses acti- vités ludiques. Les sorties extérieures proposées : Théâtre, Récrédays, Piscine Spadium, Aquarium de Vannes , Loisirland de Vannes. Les vacances de Pâques : les animateurs ont concocté un pro- gramme attrayant sur le thème des jeux Olympiques. Les enfants ont pu découvrir différentes facettes des jeux aussi bien au niveau sportif que sur le respect, la tolérance... Différentes sorties extérieures : Piscine Spadium, cinéma, visite à la ferme de Pluvigner, patinoire et Laser Blade à Lanester, Happy Parc , Parc Forêt Adrénaline. L’ ALSH des enfants 3/11 ans : vacances de Février et Pâques 2016 L’ ALSH du mercredi L’ équipe d’animation communale toujours aussi motivée par son rôle pédagogique a été renforcée durant ces deux périodes d’une animatrice professionnelle : Cynthia LE GARFF, titulaire des diplômes requis par la Direction Départementale de la Cohésion Sociale pour l’encadrement d’enfants. Le centre a accueilli une moyenne de 20 enfants par jour aux vacances de Février et de 23 enfants par jour aux vacances de Pâques. Les activités du mercredi après-midi encadrées par le personnel communal , sont mixées entre activités nouvelles, jeux sportifs et coopératifs, décorations, balades sur la commune, etc... Le centre a accueilli 50 enfants depuis janvier 2016 avec une moyenne de 19 enfants par jour. Il est impératif de prévenir la municipalité en cas d’absence de l’enfant à l’ALSH. Le service enfance jeunesse vous donne rendez-vous du mercredi 6 juillet au vendredi 29 juillet et du lundi 29 août au mercredi 31 aout pour les vacances d’été sur le thème « Les petits artistes en herbe ». BIENVENUE MARION ! Depuis début janvier 2016, Marion HEURTEBIS, diplômée d’un BP JEPS activités sportives ainsi que d’un DEUST milieu urbain, a pris les fonctions d’animatrice au sein de notre collectivité suite au départ de Jordan Christien. Marion est responsable de l’ALSH. En plus de cela, elle encadre différentes activités sportives au sein de nos clubs locaux,anime les TAP et gére le Conseil Municipal des Enfants. JEUNESSE / ALSH / CME
  12. 12. www.lesourn.fr 13 JEUNESSE / ALSH / CME CME (Conseil Municipal des Enfants) 2ème Edition de la chasse à l’oeuf en association avec la Municipalité Sournaise Pour fêter Pâques, 130 enfants des deux écoles sournaises ont parti- cipé à une chasse à l’ oeuf dans la Vallée de Plurit. Pour recevoir un sachet de délicieux chocolats, il suffisait de ramas- ser trois pommes de terre de couleur différente, disséminées dans le grand espace de la Vallée de Plurit. Tout au long de la matinée, les en- fants accompagnés de leurs parents ont cherché les pommes de terre, le sésame pour recevoir un sachet de chocolats que la plupart se sont empressés de déguster sur place. Puis tout le monde s’est retrouvé autour de la buvette sous un beau soleil. Un moment convivial pour les petits et les grands. Un sachet de chocolats de Pâques a été remis à chaque résident du domicile partagé par les enfants du CME. Ils étaient accompagnés par Marion Heurtebis, animatrice et par l’adjointe à la jeunesse Mireille Le Ruyet. Une convivialité très appréciée par les deux générations confondues.Un échange inter générationnel qui tisse des liens entre jeunes et anciens de la commune. Visite intergénérationnelle au Domicile Partagé « L’OISEAU BLEU » le jeudi 21 avril 2016 Le CME et la Municipalité Sournaise organise pour sa deuxième édition la boum des deux écoles de la com- mune, le 1er juillet 2016 de 20 h 30 à 22 h 30. Une manifestation particulièrement appréciée par nos jeunes qui cette année encore seront sur le dance floor. BOUM des écoles Les jeunes élus se sont penchés cette année sur la signalisation routière avec la réalisation d’un panneau. Exécution d’un panneau de signalisation routière Tous nos remerciements aux jeunes élus, aux bénévoles pour leur participation active à cette animation.
  13. 13. www.lesourn.fr 14 www.lesourn.fr T.A.P Voici presque 2 ans que les TAP (Temps d’Activités Périscolaires) existent. Les 200 enfants qui y parti- cipent chaque semaine ont pu découvrir une multitude d’activités. Année scolaire 2014/2015 – Thème : Les 5 continents Lors de la première année des TAP, les enfants ont pu partici- per à des animations en lien avec les 5 continents  et notamment le tissage, le yoga, le karaté, les ombres chinoises, le baseball. Des activités étaient égale- ment proposées  : Théâtre, Mé- diathèque, reportage, activités manuelles. Année scolaire 2015-2016 – Thème : Le Sourn fait son cinéma Cette année, les enfants ont pu s’initier aux métiers du 7ème art grâce aux ateliers vidéo et ateliers cinéma. Ils ont réalisé un reportage vidéo sur les TAP, ainsi que des dessins animés en pâte à modeler. L’atelier reportage a permis aux enfants de créer leur propre journal : Tap Info et Repor’Tap Les Kickapous ayant opté pour l’activité YouTuber ont réalisé leurs vidéos à la manière de Norman et Cyprien. Leurs œuvres sont consultables sur la chaine Youtube suivante : https://www. youtube.com/channel/UClV6WcDlwXQn9nWqJGPvdNg Les ateliers sport, cuisine, médiathèque, activités manuelles et actilibre ont eux aussi connus un franc succès. Année scolaire 2016/2017 – TAP : Des changements pour la rentrée… Pour la rentrée 2016-2017, les TAP auront toujours lieu de 13h30 à 15h. Les périodes TAP seront toujours divisées par les vacances scolaires. Le thème de l’année : « les Jeux olympiques » - Les jours Les changements à prévoir sont : Ecole Saint Julien : Lundi et jeudi Ecole Joseph Le Metayer : Mardi et vendredi Nous remercions tous les intervenants extérieurs, les animateurs communaux et les bénévoles qui ont œuvré à cette réussite. Afin de vous présenter l’ensemble du travail fourni, un espace « exposition » sera créé dans le hall du res- taurant scolaire et ouvert au public durant les après-midi des 4 et 5 juillet. Nous vous attendons nombreux ! - Les inscriptions Il n’y aura plus qu’une seule inscription à l’année. Cette dernière a été distribuée fin juin. Il faut y indiquer si votre enfant sera présent toute l’année ou uniquement sur quelques périodes. Au vu de cette unique inscription, il faudra impérativement informer la mairie des absences éventuelles. Les T.A.P
  14. 14. www.lesourn.fr 15 www.lesourn.frwww.lesourn.fr - Le fonctionnement Avec le recul des 2 années écoulées, nous avons pu définir les activités que les enfants préfèrent : Activités culturelles et multimédia Les activités manuelles La cuisine Le sport Ce sont ces activités qui seront proposées aux enfants dès la rentrée. Afin d’améliorer ce qui était précédemment proposé et dans un souci d’équité, un roulement sera mis en place pour que tous les enfants puissent participer aux activités proposées. L’attribution des activités ne se fera alors plus par ordre de préférence. Pour coïncider avec le thème « les Jeux Olympiques », les activités suivront des fils conducteurs. Une partie de l’année sera consacrée aux JO d’hiver et l’autre aux JO d’été. T.A.P / MÉDIATHÈQUE EN F@IM DE CONTES Médiathèque A partir de septembre, la Médiathèque lance sa première saison culturelle 2016/2017 avec pour thème « L’ouverture aux autres ». Diverses animations vous seront proposées tout au long de l’année : Expositions photos et peintures Ateliers cuisine Animations musicales Ainsi que sa traditionnelle dictée… Accès gratuit pour tous Les horaires de l’été du lundi au jeudi : 9h /12h - 13h30 / 18h le vendredi : 9h / 12h - 13h30 / 16h30 Ateliers percussions (par le Conservatoire de musique)
  15. 15. PONTIVY COMMUNAUTÉ www.lesourn.fr 16 Garde des enfants de 0 à 6 ans : renseignez-vous auprès des services « pe- tite enfance » de Pontivy Communauté Vous êtes futurs ou jeunes parents et avez un ou plusieurs enfant(s) entre 0 et 6 ans ? Pontivy Communauté vous accompagne dans la recherche d’un mode de garde à travers le Relais parents assistantes maternelles (RPAM), lieu unique d’information. Les animatrices vous reçoivent sur rendez-vous, quelle que soit votre commune de résidence à Pon- tivy Communauté et vous donnent une liste d’as- sistantes maternelles en activité, proches de votre domicile ou lieu de travail, ainsi que la liste des lieux d’accueil collectifs du territoire. PRATIQUE ! Le RPAM de Pontivy Communauté comporte trois antennes sur le territoire : Cléguérec, au sein de la Maison de l’Enfance. 02 97 38 02 23 ou 06 76 95 87 27 ram-cleguerec@pontivy-communaute.bzh Pontivy, au sein du Pôle petite enfance de Pont-er-Morh. 02 97 25 16 80 ou 06 83 64 13 57 ram-pontivy@pontivy-communaute.bzh Réguiny, au sein de la Mairie. 02 97 38 74 41 ou 06 80 47 98 81 ram-rohan@pontivy-communaute.bzh Les établissements publics d’accueil du jeune enfant à Pontivy Commu- nauté Accessibles à tous, quelle que soit la commune de résidence sur Pontivy Communauté. Pontivy Communauté dispose de plusieurs établissements d’accueil des jeunes enfants pour les besoins ré- guliers ou ponctuels : A Pontivy > multi-accueil. 02 97 25 56 06, A Cléguérec > halte-garderie. 02 97 38 14 95, A partir de 2017 à Réguiny > ouverture d’une micro-crèche. Ces établissements sont communautaires : cela signifie que les familles habitant Pontivy Communauté sont prioritaires et peuvent déposer un dossier sans différence de traitement selon leur commune de résidence. Pour plus d’informations, contactez par téléphone les établissements ou rendez-vous sur www.pon- tivy-communaute.bzh rubrique Vivre ici / Petite enfance.
  16. 16. INFORMATIONS COMMUNALES www.lesourn.fr 17 www.lesourn.fr 1717 PONTIVY COMMUNAUTÉ DES SUBVENTIONS pour des travaux dans les logements Depuis 2012, une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) est en cours à Pontivy Communauté. Elle se poursuit jusqu’en avril 2017. Vous êtes propriétaire d’un logement de plus de 15 ans et souhaitez y réaliser des travaux de rénovation énergétique, d’adap- tation aux personnes à mobilité réduite ou pour remédier à une situation d’insalubri- té ? Sous conditions de ressources, vous pouvez bénéficier à travers l’OPAH de Pontivy Communauté de subventions provenant de l’Agence nationale d’amé- lioration de l’habitat, du département et de Pontivy Communauté. Déposer un dossier Pour vérifier votre éligibilité et déposer un dossier gratuitement, contactez la fédération Soliha au 02 97 40 96 96 ou rendez-vous directement dans les permanences : au siège de Pontivy Communauté tous les lundis de 15h à 18h, à la mairie de Rohan, le 3ème vendredi du mois de 9h30 à 12h30, à la mairie de Cléguérec, le 3ème vendredi du mois de 14h à 17h. Réhabilitation des assainissements non collectifs Votre système d’assainissement non collectif est dit « non acceptable » et vous devez engager des travaux pour le réhabiliter ? L’OPAH peut aussi vous aider. Contactez Pontivy Communauté. ATTENTION ! Il est obligatoire d’attendre l’accord écrit des organismes avant de débu- ter les travaux. Des dérogations sont accordées uniquement dans les cas exceptionnels. L’OPAH prendra fin en avril 2017. N’attendez pas pour entamer les démarches. Pontivy Communauté, 1 Place Ernest Jan à Pontivy / 02 97 25 01 70. Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h. Demandez le service habitat.
  17. 17. CCAS / NOS ANCIENS www.lesourn.fr 18 PONTIVY COMMUNAUTÉ www.lesourn.fr 18 www.lesourn.fr Inscription aux transports scolaires 2016-2017 Pontivy Communauté renforce sa mission en matière de transports scolaires. Désor- mais, les collégiens et lycéens des établissements de Pontivy et Mûr-de-Bretagne effec- tuent leurs inscriptions auprès de Pontivy Communauté. Les élèves des établissements secondaires de Rohan continuent à s’inscrire auprès du syndicat intercommunal. Les élèves du primaire s’inscrivent toujours auprès des communes. Fiches d’inscription Les élèves déjà inscrits l’année dernière recevront courant mai, à domicile, la fiche de réinscription pré-remplie. Pour les élèves faisant leur entrée en 6ème ou nouvellement inscrits dans un établissement secondaire de Pontivy et Mûr-de-Bre- tagne, les imprimés sont à retirer en mairie ou téléchargeables sur www.pontivy-communaute.bzh rubrique Vivre ici – Transports. Date limite et modalités de paiement Dans tous les cas, la fiche d’inscription est à retourner remplie au siège de Pontivy Communauté au plus tard pour le vendredi 17 juin 2016. Il est conseillé de joindre avec la fiche d’inscription son règlement libellé par chèque à l’ordre du Trésor Public. Le titre de transport sera retourné par envoi postal. Pour les familles qui sou- haitent régler en espèces ou fin août, des permanences ont lieu dans les communes : Noyal-Pontivy, le jeudi 25 août de 15h à 18h Réguiny, le vendredi 26 août de 10h à 12h Rohan, le vendredi 26 août de 14h à 17h Cléguerec, le lundi 29 août de 9h à 12h Ou au siège de Pontivy Communauté : le mercredi 6 juillet de 9h à 12h et de 14h à 17h le samedi 27 août de 9h à 12h le lundi 29 août de 16h à 19h le mardi 30 août de 8h à 10h ATTENTION : aucune inscription ne sera prise lors de ces permanences. Informations pratiques et contacts Toutes les informations (inscription, tarifs, circuits, horaires, dates de permanence…) sur www.pontivy-communaute.bzh rubriques Vivre ici – Transports. Pour contacter le service Transports : transports.scolaires@pontivy-communaute.bzh
  18. 18. ÉCOLES www.lesourn.fr 19 ECOLE JOSEPH LE MÉTAYER Les élèves de l’école Joseph Le Métayer auront, à la rentrée prochaine, la chance d’avoir un tout nouvel en- vironnement extérieur grâce à la réfection totale de la cour. Ce projet, longuement mûri en collaboration avec la mairie et le maître d’œuvre devrait offrir aux élèves les meilleures conditions de vie et de sécurité possibles. Nouvelle cour Nouvelles technologies Bilan de l’année écoulée L’école Joseph le Métayer est plus que jamais, au centre de l’utilisation des nouvelles technologies, comme préconisé dans les nouveaux programmes d’enseignement, avec deux vidéo- projecteurs interactifs instal- lés dans les classes élémentaires au cours de cette année scolaire. A tous ces projets s’ajoute aussi un cycle natation pour les élèves de la MS au CM2, et d’autres menés dans chaque classe comme l’initiation aux échecs, les Bals bretons, Le P’tit tour à vélo ou les différentes sor- ties culturelles : cinéma, biennale du livre à Pontivy, spectacles du Festival Gamineries… En bref, une année 2015 / 2016 riche en événements !! Un projet musique, avec la participation d’une DUMISTE pour les classes de GS au CM2, a été conduit toute l’année sur le thème de l’environne- ment en lien avec la classe découverte à l’école Ni- colas Hulot, fin avril, qui a réuni tous les enfants de l’école. Aussi, les enseignants des 5 classes étant habilités en anglais, les élèves, dès la petite section, ont pu bénéficier d’une initiation à la langue au travers de comptines, albums et cours pour les plus grands. A la rentrée 2016, l’école poursuivra son dévelop- pement grâce aux travaux, à l’augmentation de ses effectifs, et à ses multiples projets proposés par les enseignants, et soutenus financièrement par l’Ami- cale laïque et la Mairie. Autant de chances pour développer l’épanouisse- ment personnel et citoyen de chaque enfant ! La directrice organise une permanence à partir du lundi 29 août afin de rencontrer les personnes dési- rant des renseignements ou souhaitant inscrire leur enfant. Il est préférable de prendre un rendez-vous en appelant au 02 97 07 06 52
  19. 19. JEUNESSE / ÉCOLES www.lesourn.fr 20 ÉCOLES www.lesourn.fr 20 www.lesourn.frwww.lesourn.fr ECOLE ST JULIEN Les enfants du primaire de l’école ont eu cette année une formation danse moderne avec une danseuse de Pontivy Communauté, Andréa Samain. Les chorégraphies ont été présentées aux familles lors du spec- tacle de la kermesse samedi 28 mai. Les maternelles ont travaillé sur les animaux de la ferme et ont visité la ferme du « Gros chêne » à Pon- tivy où ils ont pu approcher différents animaux. Le travail s’est poursuivi en juin avec l’étude des abeilles. Les CP ont gagné le concours « On va en faire toute une histoire » en finissant 1ers de la catégorie cycle II, leur conte a été publié, 200 albums et livres seront livrés à l’école et ils ont été reçus au Fonds Hélène et Edouard Leclerc à Landerneau le jeudi 30 juin pour découvrir l’exposition sur Marc Chagall. La kermesse a bien eu lieu le sa- medi 28 mai, les enfants ont dé- filé et présenté un spectacle sur le thème de « la nature ». Les bénéfices dégagés par les repas organisés par l’APEL ont permis de financer les sorties scolaires de juin : CP-CE à Guerlédan, activités rando pédestre et bateau moteur sur le lac, visite culturelle et atelier à l’abbaye de « Bon repos » Maternelles à Carentoir à la « ferme du monde » Les CM sont allés en classe de neige en février dernier et ont eu une formation secourisme à la pis- cine de Pontivy. Toutes les classes ont rencontré les autres classes des écoles primaires privées de Pontivy lors de rencontres sportives en juin. Pour la rentrée 2016-17, l’école travaillera sur l’anglais et l’Angleterre, qui sera le thème de l’année. Les séances à la piscine seront reconduites pour le CE et CM. Action Bol de riz mars 2016, nous avons collecté de l’argent pour l’association « mécénat Chirurgie Car- diaque » qui aide les enfants atteints de malformation cardiaque.
  20. 20. INFORMATIONS COMMUNALES www.lesourn.fr 21 PATRIMOINE www.lesourn.fr 21 Mission centenaire 1914- 1918 Notre travail de mémoire se poursuit et c’est avec émotion que nous avons découvert un article du « Journal de Pontivy » daté du dimanche 13 octobre 1918 ou un soldat Sournais Louis Guillermic relate sa vie de soldat de la première guerre mondiale et son incroyable évasion après 4 années d’emprisonnement dans des camps allemands… En recherchant ses descendants, nous avons rencontré Marceline Le Rallic qui avait connaissance de ce récit sans en connaitre tous les dé- tails. Son grand père lui avait évoqué une seule fois cette évasion lors- qu’ils calibraient ensemble les pommes de terre avec sa sœur Nicole. Elle nous a remis une photo de son grand-père en tenue de soldat et nous la remercions. Marceline Le Rallic avec la photo de son grand-père Louis Guillermic Les Bretons et la guerre : Evadés d’Allemagne […] Nous venons encore de rencontrer un jeune homme du Sourn qui a également, lui aussi, brûlé la po- litesse aux boches. C’est un nommé Guillermic Louis, de la classe 1911, appartenant au 77ème régiment d’infanterie. Voici ce qu’il nous a raconté. Le 4 aout 1914, il s’embarqua à Cholet où le régiment tenait garnison. « Ma foi, nous dit-il, on partait joyeux, tout le monde nous faisait fête. Les petites Choletaises nous jetaient des fleurs… Aussi notre train s’ébranla-t-il au milieu des vivats de la foule. Aux portières nous agitions nos képis en criant à tue-tête : «  A Berlin ! … On les aura ! … Vive la France !... ». Illustrations des enfants du CME sur la guerre 1914-1918.
  21. 21. PATRIMOINE www.lesourn.fr 22 Le train fila sur Nancy. Le 19 août, Guillermic se trouvait sur la butte de Sainte-Geneviève, au sud-est de Pont à Mousson. Il ne s’y attarda pas : le 21, il arrivait à Sedan. Après une journée de repos. Il prit la direction de la Belgique et le 23 il était en pleine bataille. Puis ce fut la retraite… jusqu’à la Marne. Au centre Louis Guillermic prisonnier en Allemagne avec ses compagnons d’infortune Le 6 septembre, au cours de la bataille de Montmirail, il fut fait prisonnier à Bannes et emmené tout d’abord, avec ses camarades, à Fismes. Le capitaine de Nanteuil, blessé, y resta à l’hôpital : il devait, quelques jours plus tard, être délivré par l’arrivée des français. Pendant ce temps, Guillermic était lui, avec tout un convoi, dirigé sur Charleroi puis sur l’Allemagne, où on l’interna (le 17 septembre) au camp de Wahn, dans le duché de Bade. Ah ! Ce voyage dans les wagons à bestiaux, quel rude calvaire : les vivres faisaient défaut ; au passage, dans les gares allemandes, la foule huait les pauvres malheureux, leur crachait au visage… quels barbares. Le petit gars breton resta 15 mois dans ce camp, occupé à la construction de baraquements et à des travaux de terrassement. La nourriture y était des plus rudimentaires : elle consistait d’ordinaire en un brouet très clair de pommes de terre, de rutabagas, d’orge ou de maïs cuits à l’eau. Le midi, quelques rares petits cubes de viande, gros comme des dés à jouer, nageaient parfois dans le liquide. Le café du matin était à l’orge grillé. Il fut octroyé au début, à chaque homme, 300 grammes de pain noir, mais la ration ne tarda pas à être réduite. Pendant qu’il se trouva à Wahn, un sergent du 62ème et un autre du 116ème, en compagnie d’un belge, ten- tèrent de s’évader : ils furent repris chaque fois. La dernière, les deux sous-officiers réussirent à se procurer des habits civils et le Belge un uniforme de sentinelle. Ils prirent crânement le train… jusqu’à la frontière, qu’ils ne purent franchir. On les interna dans un cachot. Comme leur détention s’y prolongeait, ils en ap- pelèrent au gouvernement de Cologne : le Belge fut envoyé en Prusse et nos deux compatriotes se virent cloitrés dans une cour spéciale du camp. Le 6 janvier 1916, Guillermic fut dirigé sur Standal, dans la Saxe. Il n’y avait point là de camp de travail. Aussi, 15 jours plus tard, était-il envoyé dans un Kommando dépendant du camp d’Allten-Garbot, pour être employé à la construction d’une usine à munitions. Il y passa 15 mois. Ce fut un véritable enfer. Des esclaves n’auraient pas été plus durement traités. Pendant l’hiver 1916 à 1917 qui fut si froid (et la température là-bas est bien plus basse encore que chez nous !) on obligeait les malheu- reux à se lever à 3 heures 30 du matin pour ne rentrer à leur baraquement que le soir à 7 heures.
  22. 22. INFORMATIONS COMMUNALES www.lesourn.fr 23 PATRIMOINE www.lesourn.fr 23 Le midi (comparez braves gens, avec ce qui se passe en France pour les prisonniers boches !) ils devaient se contenter d’un repas froid qu’il leur fallait encore prendre en plein air dans la neige… et pendant trois mois comme les pommes de terre faisaient défaut, ils n’eurent pour tout aliment, le midi et le soir, que des bette- raves, des betteraves nous le répétons, cuites à l’eau, sans le moindre atome de graisse. Pour éviter toute perte de temps, les punitions infligées dans la semaine étaient reportées au dimanche matin, quelque fut le degré de température. On attachait au poteau, pendant deux heures, celui qui avait encouru les foudres d’un de ses geôliers. Guillermic entendit raconter que peu de temps avant son arrivée, un prisonnier était mort de congestion, provoquée par le froid alors qu’il se trouvait à ce poteau. Il vit un jour un caporal originaire de Maubeuge et qu’un Allemand venait de bousculer, répondre à celui-ci par un geste de menace... Le boche lui enfonça sa baïonnette dans le corps ! Le caporal réussit à se remettre de sa blessure, mais il fut condamné à deux ans de forteresse. Louis Guillermic, prisonnier au camp de Stuttgart. Ils se trouvaient, dans le hameau, 11 français, répartis un par ferme. Le soir, ils couchaient tous dans la cave d’une école maternelle sous la surveillance d’une sentinelle qui reposait, sa ronde faite, dans un cabinet voisin. Nos trois conspirateurs commencèrent par se procurer une boussole, puis une carte de la région, qu’ils comp- taient traverser pour atteindre la Suisse : comment réus- sirent-ils à trouver ces objets ? Nous ne pouvons le dire. En même temps, ils faisaient des réserves de biscuits et de chocolat. Ils se munirent aussi d’une certaine quantité de poivre, à l’effet de dépister les chiens qui auraient pu leur donner la chasse. Le dimanche 25 août 1918, tout était prêt. Les prisonniers se décidèrent alors à quitter le Kommando le lendemain soir. A la tombée de la nuit, ils sortirent subrepticement de leur cave les sacs qu’ils avaient préparés et les cachèrent dans le voisinage de leur gîte. Puis ils attendirent la ronde habituelle du gardien. Celui-ci en passant, ne remarqua rien d’insolite, aussi ne tarda-t-il pas à gagner son lit. Lorsque les trois camarades crurent qu’il dormait, ils par- tirent sans bruit, allèrent quérir leurs sacs à provision là où ils étaient cachés. Ils les gênaient dans leur course. Ils durent se débarrasser d’une partie de leur contenu. La nuit se passa sans incident. Au petit jour, ils se terrèrent dans un fourré. Le mardi soir, comme ils re- partaient, ils rencontrèrent trois autres évadés : ils firent route ensemble un certain temps, puis ils durent se séparer, ne devant point suivre le même trajet. On se donna rendez-vous en Suisse. Mais ajoutait Guil- lermic, ils ont dû être repris car nous n’avons jamais eu de leurs nouvelles depuis. Et l’un d’eux en était à sa cinquième tentative ! Pendant les deux premières journées, les pauvres fugitifs ne purent trouver une goutte d’eau à boire. Les biscuits et le chocolat, cependant les altéraient fort.
  23. 23. PATRIMOINE www.lesourn.fr 24 Au cours de la quatrièmement nuit, ils eurent deux alertes sérieuses. Ce fut d’abord un garde forestier qui les poursuivit, ils réussirent à lui échapper. Plus loin, comme ils venaient de traverser une petite rivière pour éviter le pont, un garde barrière de la voie ferrée voisine voulut les arrêter. Mais pendant qu’il allait prendre son fusil et appeler son chien, les prisonniers purent gagner suffisamment de terrain pour le dé- router : grâce au poivre, le chien ne put retrouver leur piste. Mais la pluie survint et durant deux nuits, ils durent marcher sous des trombes d’eau. Leurs effets, mouillés, collaient au corps et pendant la journée, il leur fallut rester tapis dans quelque sombre bosquet, sans remuer pour ainsi dire, et surtout sans pouvoir faire du feu pour se sécher. Ils atteignirent enfin la région de la Forêt Noire qu’ils mirent deux jours à traverser : il leur fallut ouvrir l’œil, car les gardes y étaient nombreux. Un soir, ils croisèrent un cycliste : l’émotion fut vive…. Mais celui-ci leur dit « bonsoir » et poursuivit son chemin, sans s’inquiéter d’eux. Le 1er septembre au soir (la septième nuit qu’ils se trouvaient en fuite), ils se rendirent compte qu’ils ap- prochaient enfin de la frontière. Ils redoublèrent de vigilance : les sentinelles étaient en effet disséminées de telle sorte que si l’on échappait à l’une, on devait tomber sur la voisine. Ils gagnèrent un cours d’eau après l’avoir sondé, ils y entrèrent hardiment : ils durent le suivre ainsi pendant 3 kilomètres avec parfois de l’eau jusqu’à la poitrine. Comme il y avait de distance en distance des barrages, il leur fallut alors prendre l’une des rives pour contourner ces obstacles. Le temps s’était rafraichi… les malheureux, transis, grelottèrent. Mais il il n’y avait pas à hésiter. Soudain, et alors qu’ils allaient contourner un barrage. Ils entendirent venir une patrouille. Quelle chance : elle suivait la rive opposée. Ils se couchèrent dans l’herbe et la laissèrent passer, puis ils rentrèrent dans la rivière. Avant le jour, le 2 septembre au matin, ils arrivèrent au point qu’ils s’étaient fixé et qu’ils avaient pu repérer grâce à un pont du chemin de fer : ils quittèrent le lit du cours d’eau et se trouvèrent sur le territoire helvé- tique, sur cette terre si hospitalière de la Suisse où nos pauvres prisonniers, blessés et malades, ont reçu, au moment de leur évacuation, un accueil si cordial et si émouvant. Ils gagnèrent un village voisin où l’on s’empressa autour d’eux : un grand feu fut allumé pour qu’ils puissent se réchauffer : des vêtements leur furent procurés, des aliments chauds leur furent servis. Une fois réconfortés, on les conduisit à Schaffhousse, puis à Berne. Le surlendemain, ils se retrouvaient tous trois sur la terre de France et, quelques jours plus tard, le brave Guillermic pouvait revoir sa chère Bretagne et embrasser ceux qui ne l’attendaient certes pas de sitôt. Au pays, nous lui disons ici, on est fier de lui : il a montré, une fois de plus, ce dont sont capables les poilus bretons. Karine Burban Carel
  24. 24. MONUMENT AUX MORTS DU SOURN Ouest républicain (L’) du 23/04/1922 23 avril Courrier de Pontivy et de son arrondisse- ment du 23/07/1922 23 juillet INFORMATIONS COMMUNALES www.lesourn.fr 25 PATRIMOINE www.lesourn.fr 25 Inauguration Pontivy, Le Sourn et Saint-Gonnery ont rendu hommage aux Morts pour la Patrie. Au Sourn (1er Novembre 1923) Les Réceptions A 10 heures, le Conseil Municipal et les invités de la municipalité, réunis à la mairie, reçoivent les autorités. M. Rio, sous-secrétaire d’Etat à la Marine Marchande, qu’accompagnent, MM. Guillemaud, préfet du Morbihan; Brard et Guilloteaux, sénateur ; Marchais, Maulion, Bouligand, députés ; Charles Fagot, maire de Pontivy ; Raude, maire de Guémené sur Scorff ; Juin, conseiller général ; Bellec, conseiller d’arrondissement, etc,... Puis le ministre et le préfet remettent des médailles d’honneur à trois pompiers pontivyens : MM. Talmon, Lieutenant, Aubert, caporal, et Michel, sapeur. En offrant le vin d’honneur, M. Olivier Le Breton, maire, souhaite la bienvenue à ses illustres hôtes. Courrier de Pontivy et de son arrondisse- ment du 03/06/1923 03 juin Guilloteaux Jean Maulion Paul Brard Mathurin Après une journée maussade et une nuit de furieuses averses, le soleil s’est levé radieux, jeudi matin 1er No- vembre, dans un ciel pur et c’est par une belle matinée d’automne qu’a eu lieu, au Sourn, à 3 kilomètres de Pontivy, l’inauguration du monument des morts de la grande guerre. Dès huit heures, le petit bourg s’emplit d’une foule venue des environs. Mais en raison du 1er Novembre et de la fête des morts, le pavoisement des maisons n’avait pas eu lieu.
  25. 25. PATRIMOINE www.lesourn.fr 26 ALLOCUTION DU MAIRE, M. LE BRETON M. le Ministre, M. Le Préfet, En mon nom personnel, Au nom de la municipalité réunie autour de moi, au nom des muti- lés, des Anciens Combattants du Sourn ici présents; Au nom de tous les habitants de la commune que j’ai l’honneur de représenter, Je vous adresse la plus cordiale bienvenue parmi nous. Votre visite nous donne une occasion de plus de vous témoigner notre foi inébranlable en la République. Le Breton Bouligand Jean-François M. Rio répond qu’en voyant sur la poitrine du premier magistrat de la com- mune, le plus jeune maire du département, la croix de guerre et la médaille militaire, il ne doute ni de sa bravoure ni de celle de ses compagnons d’armes et qu’il est certain que les intérêts qui lui sont confiés sont entre de bonnes mains. Le cortège se rend ensuite à l’église. Pendant la cérémonie, le desservant, M. Lohézic, prononce une allocution patriotique. Après avoir fait procession- nellement le tour de l’église, le cortège vient se placer devant le monument. Le service d’honneur est fait par les sapeurs-pompiers de Pontivy et les tam- bours et clairons de la société de gymnastique « La Pontivyenne» dirigés par M. Faouën qui exécutent la ‘Marseillaise’ et le ‘Chant du Départ’ avec un vrai brio. Les élèves de l’école communale, conduits par leurs maîtres et maî- tresses, se placent devant le monument et les autorités montent sur l’estrade. Devant le monument A l’appel des noms des 57 victimes de la guerre, fait par M. Talmon, adjoint, le mutilé Jean Le Crom répond «Mort pour la France». M. Le Breton prend alors la parole en ces termes: « Enfants du Sourn, qui êtes glorieusement morts pour la France, Je vous salue. Mesdames et Messieurs De tous temps, les peuples ont glorifié les morts de la guerre. La commune du Sourn, suivant l’exemple de tant d’autres, a voulu, elle aussi que le nom de ses braves vive éter- nellement dans la mémoire de leurs concitoyens. A cet effet, la municipalité, faisant appel à la générosité des habitants de la commune, ouvrit une souscription qui rapporta 1500Fr. Et permettez-moi, d’adresser ici, mes remerciements aux généreux donateurs. Cette souscription à laquelle s’ajoutèrent les subventions du département, de l’Etat et le crédit alloué par la commune, permit, enfin d’arrêter un projet. Œuvre de M. Alias, architecte de la commune, de M. Vernery entrepreneur et M. Tardivel sculpteur dont cha- cun ici appréciera le talent et le goût ; qu’il me soit permis de leur adresser mes meilleurs remerciements. Ce monument tout en granit, dans sa simplicité démontrera aux générations futures du Sourn quels furent la bravoure et l’héroïsme des Poilus de 1914-1918.
  26. 26. INFORMATIONS COMMUNALES www.lesourn.fr 27 PATRIMOINE www.lesourn.fr 27 Discours de M. BELLEC M. Julien Bellec, maire de Guern et conseiller d’arrondissement, s’exprime ainsi: «La guerre est le plus terrible des fléaux que la terre ait pu engendrer mais aussi la cause la plus noble quand il s’agit de défendre la patrie attaquée et de libérer son territoire de l’invasion ennemie. C’est pour cela qu’au mois d’Août 1914 quand le cé- lèbre tocsin résonnait du haut de tous les clochers de France, tous les hommes valides et forts se sont levés en masse pour courir à la frontière, quittant les travaux des champs. Ils sont partis, laissant après eux tout ce qu’ils avaient de plus cher, pères, mères, frères, femmes, enfants et amis. Enfants du Sourn, en quittant votre localité, vous dites à bientôt. Vous ne pensez pas qu’une guerre puisse durer longtemps. Il n’en fut rien. L’ennemi s’est accroché à notre sol; il vous a fallu quatre années de fatigues et privations de toutes sortes pour délivrer notre France. Pendant ces quatre années vous n’avez pas eu une défaillance et vous avez combattu avec ardeur. C’est grâce à votre endurance, à votre ténacité que nous sommes sortis victorieux de la plus grande des mêlées que la terre ait jamais eues à enregistrer. C’est encore grâce à vous, grands morts, que la terre où s’élève aujourd’hui ce monument érigé à votre gloire est restée inviolée, vos foyers intacts et les fa- milles vivantes. Fiche militaire de Jean Le Crom Edifié sur le sol-même qui servit de tombeau à leurs ancêtres à l’ombre de leur clocher natal dont ils ont eu une dernière vision au moment de rendre le dernier soupir au moment où à travers l’espace leur dernière pensée s’envolait vers les êtres aimés: mère veuve ou orphelins qu’ils laissèrent au pays derrière eux; il semble que ce serait l’emplacement même qu’ils auraient préféré pour reposer de leur dernier sommeil. Morts dont le sacrifice nous a valu la victoire, vous qui dormez des rives de l’Yser à la frontière suisse; en Bel- gique ou même en terre étrangère, devant vos tombes nous nous inclinons profondément. Nous aurons pour vous le culte du Souvenir et vos noms resteront gravés dans nos mémoires comme ils sont gravés en ce granit en lettre de sang. Parents qui pleurez le fils tant aimé qui est tombé là-bas dans la tourmente, dans l’accomplissement de son devoir; veuve éplorée qui rêve toujours de l’absent, ce sera pour vous une consolation de venir au pied de ce monument, pour penser à vos chers disparus. Et vous, les chers petits orphelins qui êtes privés de bons conseils et même des soins du papa, suivez l’exemple et la route qu’il vous a tracée, soyez dignes et fiers du nom qu’il vous a laissé. C’est aussi au pied de ce monument que les enfants apprendront les plus belles pages d’histoire, ils apprendront à haïr et détester la guerre qui fait tant de victimes et de miséreux, et verser tant de larmes. Mais à l’exemple de leurs ancêtres ils sauront sauve- garder les droits, la justice et la liberté du pays. »
  27. 27. CCAS / NOS ANCIENS www.lesourn.fr 28 JEUNESSE / ÉCOLES www.lesourn.fr 28 PATRIMOINE www.lesourn.fr 28 www.lesourn.fr Le banquet A l’issue de la cérémonie, M. Rio a présidé le banquet, dans la grande salle de l’école et auquel ont pris part 110 convives. Il était servi par Mme Kerfanto de la Pierre-Fendue qui mérite tous nos compliments. Au dessert, M. Le Breton, maire, se tournant vers le sous-secrétaire d’Etat, lui dit: Monsieur le Ministre, C’est avec un bien vif plaisir que j’ai l’honneur de vous remercier d’avoir accepté de présider notre banquet si fraternel, et d’être venu ce matin, vous joindre à nous, pour commémorer ceux qui, vaillamment, ont versé leur sang pour la sauvegarde du droit, de la justice et de la liberté, et qui nous ont, enfin, assuré la victoire définitive. Mes remerciements vont aussi à vous, M. le Préfet, qui avez bien voulu honorer de votre présence la commune du Sourn, en assistant à l’inauguration du monument élevé à la mémoire de ses glorieux poilus, tombés au champ d’honneur. M. Kerfanto Vaillants morts du Sourn, nous vous pleurons quoique peut-être ne voulez-vous pas être pleurés. Nous nous unissons aux deuils de vos familles, mais ces larmes ne doivent pas nous cacher la grandeur de vos sacrifices, ni l’exemple sublime que vous nous avez laissé. En m’inclinant devant vos morts, je ne puis oublier ceux qui ont souffert avec eux. Je vous salue glorieux mutilés et vaillants combattants qui êtes venus aujourd’hui rendre un dernier hommage à vos vaillants frères d’armes. Et vous, parents et amis éplorés qui répandez des larmes sur vos chers disparus, Souvenez-vous et glorifiez vos morts dans cette pensée du poète : « Toute gloire auprès d’eux passe et tombe éphémère Et comme ferait une mère La voix d’un peuple entier les berce en leurs tombeaux » M. Juin, conseiller général, en breton et en français, exalte également, la bravoure des soldats bretons qui, tous, répondirent à la voix de la patrie en danger et surent la défendre pendant quatre ans, avec une énergie qui a fait l’admiration du monde entier. M. Maulion, député, après avoir salué la mémoire des braves qui ont sacrifié leur vie pour sauver la nôtre, parle avec une éloquence communicative du passé, du présent et de l’avenir de la France. M. Guilloteaux, sénateur, lit avec beaucoup d’âme le discours qu’il avait préparé pour la circonstance.
  28. 28. INFORMATIONS COMMUNALES www.lesourn.fr 29 www.lesourn.fr 29 PATRIMOINE 2929 Je remercie aussi MM. les parlementaires qui ont bien voulu venir rendre hommage et apporter leur tribut de reconnaissance aux enfants du Sourn, qui, glorieusement sont morts pour la patrie. Mes remerciements vont également aux élus du canton, M. le conseiller général, M. le conseiller d’arrondisse- ment, à mes collègues maires du canton et des communes limitrophes, à M. l’instituteur et les institutrices, aux braves mutilés de guerre, aux anciens combattants, à qui reviennent aussi une large part de la victoire et, enfin, à vous tous qui êtes venus se joindre à nous, pour commémorer ceux qui, bravement, sont morts pour la patrie. Je n’oublierai pas, non plus, nos aimables restaurateurs, M. et Mme Kerfanto, à qui j’adresse mes meilleures félicitations, ainsi qu’aux dames et demoiselles qui sont si dévouées pour le service. En terminant, je lève mon verre à nos morts, que nous commémorons ce matin, à leurs familles, à la République. M. Marchais, député, parla ensuite. Il a fait, aux applaudissements enthousiastes de l’assistance, une compa- raison émouvante de la France victorieuse et de l’Allemagne vaincue, mais infidèle à sa parole; il a stigmatisé la parole imprudente de ceux qui ont parlé du ‘boulet de la victoire trainé par la France’. Combien plus ter- rible eut été le boulet de la défaite ! M. Guillemaur, préfet du Morbihan, a loué la commune du Sourn, son maire, le plus jeune maire du dé- partement, ses administrés qui comptent parmi les meilleurs de l’excellente population morbihannaise. Il a bu à la santé de M. Millerand. M. Rio, avec cette chaleur de parole qui le caractérise, a rappelé ce thème de la mort, dont le 1er Novembre est la fête, celui du sacrifice de nos morts, et cette victoire qu’ils nous ont conquise, mais dont il faut que le gouvernement de M. Poincaré obtienne les justes fruits. Collaborateur et admirateur du président du conseil(2), M. Rio a dit toutes les difficultés de la tâche, mais il a montré le génie de la France, dont le génie breton est une des meilleures composantes, à la hauteur de cette tâche surhumaine. L’auditoire était littéra- lement empoigné par cette éloquence jaillie du Coeur et qui trouvait un écho si complet dans l’esprit de ses auditeurs. Le monument Au Sourn, le monument est placé sur un tertre faisant face à la route et près de l’église. Sur un fond de granit se détache l’énergique sil- houette d’un poilu de garde, tenant dans sa main droite l’extrémité du canon de son fusil et sa main gauche étendue, ayant l’air de dire «On ne passe pas». Sur un socle très simple, qu’orne une palme en relief, se lisent ces simples mots: «Le Sourn à ses Enfants 1914-1918». Les monuments du Sourn et de Saint-Gonnery sont dus aux ciseaux de M. Tardivel, l’habile sculpteur de Rennes, que M. Vernery, entrepreneur à Pontivy, a fait appeler dans ses ateliers pour tailler dans le dur granit des carrières de l’Echan- tillon les silhouettes de poilus, symboles de la vaillance et de l’énergie des bretons. Le monument au mort
  29. 29. JEUNESSE / ÉCOLES www.lesourn.fr 30 ASSOCIATIONS www.lesourn.fr 30 U.N.C / CHOEUR EN CADENCE A l’ouverture de la séance, une minute de silence a été observée à la mémoire de Cécile Bihouée, ancienne adhérente. Monsieur Jean Roger, Président, nous donne lecture de divers documents émanant de l’UNC du Morbihan. Il nous indique qu’il a reçu des élèves d’un collège pontivyen très intéressés par le devoir de mémoire concernant la guerre 1939-1945. L’Assemblée Générale départementale aura lieu à Brandé- rion le 23 avril. Les adhérents qui souhaitent y participer doivent s’inscrire. Le Trésorier présente le bilan financier qui est stable malgré nos faibles rentrées d’argent. Il est remercié pour la bonne tenue des comptes. UNC AFN : L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE L’assemblée générale de la section UNC de Le Sourn s’est déroulée mercredi 16 mars 2016 à la Maison des Associations. Elle a été suivie par 20 adhérents. Cette année, la section compte 33 adhérents qui se répartissent de la façon suivante : 39-45 AFN Veuves d’anciens combattants Soldats de France. Afin d’étoffer la Section, il serait souhaitable que nous menions une campagne de recrutement de Soldats de France. Comme les années précédentes, l’association se rendra avec ses porte-drapeaux aux diverses cérémonies patriotiques auxquelles elle participe habituellement. Le Bureau est reconduit dans ses fonctions. Toutes les questions ayant été abordées, l’Assemblée Générale est close. CHOEUR EN CADENCE Où sont les hommes ? La chorale Choeur en cadence (et elle n'est pas la seule) manque de voix masculines ! Les hommes manquent cruellement, chanter ne leur semble pas être attractif . « Je ne connais pas la musique, j'ai peur de chanter, je vais faire fuir tout le monde....etc ». Foutaises que voilà ! Il faut savoir que les rares spécimens actifs dans le groupe ne sont pas des pros de cet art, ils sont venus attirés par un copain, entraînés par leur épouse, ils ne le regrettent pas. Ils sont choyés par la chef de choeur « mes petites basses ». Ils sont chaleureusement applaudis par les dames quand après quelques séquences travaillées en groupe, ils réussissent ensemble à donner de leur voix puissante ! Ils sont la bonne humeur de l'ensemble (le dernier rang près du radiateur comme à l'école), ils sont très appréciés, et finalement ils découvrent le bienfait du chant.. De nombreuses études dans la recherche scienti- fique ont démontré que le chant chasse le stress, la déprime et stimule les défenses immunitaires. De- mandez aux dames : elles l’ont compris ! Et loin d’être négligeable, notre petite Marie, chef de choeur, ne manque pas de charme, voix magnifique, compétente et clown à ses heures! Si vous hésitez encore,vous pouvez toujours venir nous rendre visite à une ou plusieurs répétitions du mercredi soir à 20 h 30, salle du Bel âge. Nous ne chassons pas les dames égale- ment intéressées bien sûr ! A bientôt alors ? La présidente Agnès Estivalet (06 70 87 29 84)
  30. 30. ASSOCIATIONS www.lesourn.fr 31 Voilà : la 2eme année du club de badminton s’achève, avec une légère baisse du nombre des adhérents. En effet le club est composé d’une petite vingtaine d’adhérents qui se rencontrent le mercredi soir ainsi que le samedi matin. Le club a organisé une démonstration de black badminton courant décembre 2015 qui s’est déroulée dans une super ambiance (opération à renouveler). Ils ont aussi eu le loisir de rencontrer d’autres clubs tels que Gueltas et Noyal-pontivy dans un bon état d’esprit. En début d’année une autre discipline a été mise en place par le club, le speed badminton qui est un mixte entre le tennis et le squash, sur les mêmes créneaux horaires pour l’instant. La reprise aura lieu mi-septembre 2016. LE CLUB DE BADMINTON Pour tout renseignement, veuillez contacter BLANQUI Yves au 06 33 95 05 82 ou GUILLERMIC Arnaud au 06 23 54 28 24 BADMINTON / VALLEE DE PLURIT LES AMIS DE LAVALLÉE DE PLURIT Les mauvaises conditions météorologiques de cet hi- ver n’ont pas permis l’accès à des zones de la vallée trop humides. Aussi les bénévoles de l’association sont intervenus plusieurs fois dans le bois à droite sur le chemin de Kerdisson et l’ont rendu accessible à tous, en particulier par un petit sentier très agréable. Ils ont aussi rendu bien visible une ancienne carrière de schistes en bas du bois. Elle a dû servir autrefois pour l’empierrement des chemins. L’association a aussi replanté dans plusieurs en- droits de la vallée des chênes du pays, des hêtres, des merisiers pour compenser les arbres abattus. Le nombre d’adhérents actuels dans l’association : 70 avec une moyenne de 30 travailleurs par interven- tion
  31. 31. JEUNESSE / ÉCOLES www.lesourn.fr 32 ASSOCIATIONS www.lesourn.fr 32 LE COMITÉ DE JUMELAGE Pendant les fêtes patronales de Labatut, s’est tenue une exposition sur les mariages landais du début de siècle jusqu’à nos jours, ansi qu’une évocation de la tradition des « CASSE-CANS ». ‘‘ Au temps de nos arrières-grands-parents une jolie tradition se perpétuait lors des mariages landais: c’était le «casse-can» ! Pas de mails ni de portables, pas d’informatique ni d’imprimeurs pour éditer faire-part et invitations. Chaque futur époux choisissait un messager: voisin, meilleur ami, témoin, garçon d’honneur...Ce- lui-ci avait pour mission de faire le tour du village pour porter les invitations et ramener à la famille la réponse de chacun pour calculer le nombre de convives. Pour cela il se munissait d’une canne qui avait plusieurs utilités: bien sûr elle assurait le pas du marcheur mais elle lui permettait aussi de se défendre contre les chiens rencontrés en chemin, d’où son nom de «casse-can» , chasse chien en français ! Chaque famille acceptant l’invitation devait nouer sur la canne du casse-can autant de liens que de personnes qui participeraient au re- pas. Peu importait le lien, chacun faisant en fonction de ses moyens ou de ce qu’il avait sous la main car la réponse devait être immédiate ! Donc : joli ruban, bout de ceinture, lanière de tissu, ficelle, raphia et parfois même cravate ... tout faisait l’affaire !!! Dans tous les cas, on offrait un verre de vin à notre «casse-can» et que Les casse-can le chemin du retour était long pour ce malheureux et les maisons visitées nombreuses et toujours aussi ac- cueillantes ! De retour au domicile des époux on pouvait ainsi compter les liens et en déduire le nombre de convives à prévoir. Le jour de la noce, les 2 cannes (une par famille) étaient exposées derrière les époux dans la salle du banquet, témoignage que la tradition avait été respectée ! ’’ COMITÉ DE JUMELAGE / DES FETES Les 16èmes Boucles Sournaises qui se sont déroulées le 1er Mai ont connu un franc succès : reccord de participants en cadet avec 157 engagés, et une bonne fréquentation de l’école de cyclisme et des minimes. Le coureur du VC Dinan- nais YRIS Maxime l’emporte devant MOLINARO Benjamim de l’OC Loc- miné devant un bon public et une météo clémente.    Les fêtes locales se dérouleront à la mi- Août : 12 août - Concours de boules communal 14 août - Concours de pétanque 15 août - Journée du Palet avec repas grillade le midi Toutes les manifestations se dérouleront au complexe sportif COMITÉ DES FÊTES
  32. 32. ASSOCIATIONS www.lesourn.fr 33 KOROLL AR SORN Le 17 décembre : Regroupement musiciens / danseurs avec la participation des groupes de danse de MELRAND et de SEGLIEN. Plus de 80 personnes ont participé. Le 14 janvier : Pour bien démarrer 2016, nous avons fêté les rois. Le 6 mars : Le fest-deiz animé par les élèves et leurs professeurs, s’est déroulé dans une très bonne ambiance. La concurrence était importante, et il nous manquait quelques danseurs pour atteindre le nombre d’entrées habituelles. Le 21 mai a eu lieu notre vingtième anniversaire. L’association a été créée en octobre 1996 dans le but de pro- mouvoir la culture bretonne, notamment par l’apprentis- sage des danses. Le Président J.Sébillot KOROLL AR SORN / TENNIS LE CLUB DE TENNIS Le tennis club a inscrit cette année 5 équipes en championnat seniors et 2 équipes en championnat jeunes. Les 2 satisfactions de la saison sont : - La montée de l’équipe 1 masculine en Division 2 - Le maintien de l’équipe 1 féminine en Division 1 Les 2 autres équipes masculines ont bien figuré dans leur championnat (l’équipe 2 échoue aux portes de la montée en Division 3). Les 2 équipes jeunes terminent en milieu de tableau. Le 18 Juin, à l’issue du tournoi interne et des finales, a eu lieu l’assemblée générale du club. - Une animation jeune en septembre pour lancer la saison - Plusieurs tournois pédagogiques auprès des jeunes de la galaxie Tennis - Un tournoi de Noël : animation phare où les enfants ont eu la visite du Père Noël. - La fête du tennis le 28 mai organisée en partenariat avec le club de Noyal-Pontivy. Une quarantaine d’enfants ont participé. Plu- sieurs animations ont été mises en place : un radar de vitesse pour le service, une struc- ture gonflable, des jeux d’eau. Des places à Roland Garros ont été mises en jeu (tirage au sort) pour le tournoi de 2017. Apéritif et grillades étaient proposés le midi à tous les participants. Différentes animations ont été organisées tout au long de la saison : Depuis le bulletin de fin d’année 2015, les animations se sont succédées. Comme chaque année, deux jeunes ont participé à un déplacement à Roland Garros organisé par le CD 56 de Tennis le samedi 21 mai. La journée sportive de cette saison nous a amené au Mont St-Michel le samedi 07 Mai. Le déplacement s’est fait en autocar. Une vingtaine de personnes ont profité d’une balade à pied dans la baie avec un guide (6 heures de marche et sensations assurées) sous un soleil radieux. La journée s’est clôturée par un repas de spécialités locales (L’agneau du Pré salé). Le bureau remercie toutes les personnes qui ont participé au bon fonctionnement du club, la municipalité pour l’aide apportée et les adhérents pour leur assiduité tout au long de la saison. Sportivement et bon été à tous. Le président, Eric LE FRAPPER
  33. 33. JEUNESSE / ÉCOLES www.lesourn.fr 34 ASSOCIATIONS www.lesourn.fr 34 ASSOCIATION TEMPO, agréée Jeunesse - Education Populaire Cours de danse pour enfants, adolescents et adultes ansi que des cours de fitness pour adultes. Les cours sont assurés par Danièle Jouanno, professeur diplômée d’Etat en jazz, formation à l’école de danse Irène Popard de Paris, qui enseigne depuis 1983 dans la région de Pontivy. Cours d’essais gratuits. Lieu : salle polyvalente Le SOURN - Contact : 02 97 27 34 56 ou 06 40 22 19 77 Site internet : http://tempodanse.e-monsite.com/ Avec Danièle Jouanno et TEMPO, danser c’est : - S’exprimer par le mouvement et le rythme, avec le groupe, dans la bonne humeur. - Exprimer corporellement en groupe, des images, des états, des sentiments, en suivant différents types de rythmes et sur des musiques très variées. Le choix des musiques est depuis toujours marqué par l’éclectisme. - Rendre le mouvement porteur de sens et d’émotion, pour le communiquer aux autres dans le plaisir par- tagé, donner à voir dans la beauté du geste... TEMPO sera présente au forum des associations, au palais des Congrès PONTIVY le dimanche 6 septembre. Démonstrations de danse et de fitness. TEMPO / ART DS LES CHAPELLES Depuis 25 ans, L’art dans les chapelles invite chaque été une vingtaine d’artistes contemporains, de renommée nationale et internationale, à investir des chapelles, pour la plupart des XVe et XVIe siècles, dans la région de Pontivy en Centre Bretagne. Cette manifestation estivale s’articule autour de la relation entre art contemporain et patrimoine, et plus particulièrement le patrimoine religieux, exceptionnellement riche et dense en Centre Morbihan. Chaque artiste intervient dans une chapelle. Les œuvres sont choisies ou pensées spécifiquement pour les lieux et la grande majorité d’entre elles fait l’objet d’une production particulière et certaines sont réalisées in situ dans le cadre d’une résidence. La chapelle de Saint-Jean, accueillera pour cette 25 e édition l’artiste Alain SICARD qui vit et travaille à Paris. Alain Sicard s’est construit essentiellement dans les musées et les livres d’art. Son travail est profondé- ment marqué par ces fréquentations régulières. En puisant largement dans les reproductions de catalogues, ART DANS LES CHAPELLES les cartes postales, les revues d’art, il s’approprie l’iconogra- phie muséographique, qui devient matière première de sa peinture ; il croise par ce biais de multiples styles et écoles, qu’il réinvestit et pervertit tour à tour. Marie LE RUYET, Thomas PASQUIER et Amelie LE MOR- ZADEC vous accueilleront pour vous présenter l’œuvre et la chapelle. Suivez l’art dans les chapelles sur : Twitter : @artchapelles Facebook : facebook.com/artchapelles et sur www.artchapelles.com
  34. 34. ASSOCIATIONS www.lesourn.fr 35 PAROISSE ST JULIEN PAROISSE ST JULIEN - Entre passé et avenir. L’année écoulée a été riche en événements pour notre communauté paroissiale. La mérule ayant attaqué le plancher du chœur et de la sacristie de l’église, il a fallu tout démonter et tout brûler. La vie paroissiale s’est organisée et a continué malgré ces désagréments. La municipalité a mis à notre disposition la salle des associations pour les messes dominicales et la salle polyvalente pour les grandes fêtes de Toussaint, Noël et Pâques. Seules les cérémonies des obsèques se sont déroulées à la basilique ND de Joie de Pontivy. Des travaux ont été réalisés à l’initiative de la mairie en accord avec la commission d’art sacré. Une dalle en béton recouverte de granite est venue remplacer l’ancien plancher du chœur. Les murs et les boiseries ont été traités : la mérule aura certainement beaucoup plus de difficultés pour s’y installer. L’église a été nettoyée entièrement par une ving- taine de paroissiens soutenus par les services techniques de la commune. Les bancs ont été sor- tis, dépoussiérés, astiqués et replacés à l’intérieur. La sonorisation a été réinstallée et le samedi 21 mai, le père Gaëtan LUCAS, vicaire épiscopal, le Père Jean Paul CADO, recteur de la paroisse, entou- rés du Père Jean LALYS demeurant au Sourn, des Pères Louis de Bronac et Sébastien Brossard vi- caires pour le secteur paroissial ainsi que Jean-Paul Le Duc diacre, ont présidé la messe solennelle de rentrée dans notre église après un an de travaux. La communauté paroissiale a été heureuse d’accueillir la municipalité et le personnel communal qui a fait ce qu’il fallait pour que l’accueil dans notre église soit à nouveau agréable et fonctionnel, et l’en remercie. La célébration fut belle, soutenue par la chorale paroissiale et la joie rayonnait sur tous les visages des participants très nombreux venus des plusieurs com- munes environnantes. Le verre de l’amitié a été l’occasion de beaux échanges. Un autre événement a touché notre communauté pa- roissiale et aussi la commune, c’est le décès de notre ami Guy Le RALLIC. Tout le monde se souvient de ses crèches qui attiraient des visiteurs de toute la ré- gion. Perfectionniste, il avait toujours la petite idée pour créer un décor choisi selon les textes bibliques, illuminer l’église par un éclairage astucieux et mettre en valeur une composition florale : « Il faut que nos cérémonies soient belles » disait-il souvent. Ses inter- ventions à la basilique Notre Dame de Joie de Pontivy, lors de nos concerts annuels, ont permis aux specta- teurs de participer pleinement aux spectacles. Son dé- part laisse un grand vide au niveau de notre paroisse, mais aussi au niveau de notre commune, car il était impliqué dans de nombreuses associations. Mais la vie continue. Un des projets de Guy était de faire venir dans notre région un spectacle: Noz Nedeleg (Nuit de Noël). créé dans le pays du Léon par le groupe « Ar Vro Pagan ». C’est une reconstitution théâtrale de scènes em- pruntées à différents grands calvaires bretons, en partie jouée et en partie chantée en breton et en français, qui raconte le mystère de Noël. Ce spectacle a été interprété à plusieurs reprises dans le Finistère, en parti- culier dans la cathédrale Saint Corentin de Quimper, mais jamais encore dans le Morbihan. La paroisse de LE SOURN a retenu la date du 27 novembre 2016 pour une représentation de ce spec- tacle de très haute qualité artistique à la basilique Notre Dame de JOIE de PONTIVY. Cela sera la première en centre Bretagne : retenez cette date !
  35. 35. JEUNESSE / ÉCOLES www.lesourn.fr 36 ASSOCIATIONS www.lesourn.fr 36 LE CLUB DE BASKET Pour cette saison 2015-2016, l’effectif du club avoisine les 60 licenciés avec deux équipes Séniors (une équipe masculine en départemental 4 et ainsi qu’une équipe féminine en départemental 4). Nous avons également une équipe féminine U9 et une masculine auxquelles s’ajoutent 15 apprentis basketteurs qui découvrent notre sport. Depuis quelques années, nous mettons l’accent sur nos jeunes qui sont l’avenir du club en organisant deux après midi de découverte du basket-ball, une en septembre et une autre en mai. Nous faisons notre maximum pour leur faire aimer le basket mais aussi les faire progresser dans le jeu. Au niveau résultats, nos séniors terminent 45ème sur 59 pour les masculins et 43ème sur 44 pour les féminines. Les U9 et les U11 terminent 3ème de leurs classements. Après le départ de Jordan animateur sportif de la commune, nous avions eu peur de ne plus avoir d’entrai- neur pour nos petits, mais la mairie à force de recherche a trouvé la bonne personne, Marion, pour notre plus grand plaisir. Le bilan financier fut positif, notamment grâce à l’organisation des traditionnelles braderies puériculture de septembre et mars. En conclusion du bilan sportif, le club tient à remercier la municipalité, l’OMS ainsi que les parents et licen- ciés pour leurs aides durant la saison. BASKET / AMICALE CYCLO AMICALE CYCLOTOURISTE SOURNAISE La satisfaction d’ensemble tant sur le contenu et le choix des parcours que sur la bonne gestion de l’effort, la maitrise de la discipline vélo, l’esprit de solidarité et de convivialité, contribuent au plaisir de tous à se retrouver, dans : - les sorties hebdomadaires proposées le dimanche matin - les participations à certaines randonnées Interclubs - la préparation de notre rando annuelle qui comme chaque année a connue un fort succès. La passion pour le Basket ball, la volonté de progresser et surtout l’amitié sont les moteurs de notre club. « Car si nous ne sommes pas toujours les premiers sur le terrain, nous sommes un petit club mais nous le sommes en convivialité », rappelle le président Jean-Philippe Le Roch. Merci aux membres, aux bénévoles, aux propriétaires pour votre implica- tion dans notre pratique sportive. L’amicale Cyclo LE SOURN a le plaisir d’accueillir de nouveaux adhérents désireux de pratiquer le VTT ou le vélo sur Route, en Club. Pour la saison 2016, l’effectif compte une quarantaine d’adhérents.
  36. 36. ASSOCIATIONS www.lesourn.fr 3737 L’ASSOCIATION HORIZONS Voyage au Vietnam et Cambodge Un groupe de 17 personnes à majorité Sournaise s’est envolé de Roissy le 26 janvier dernier pour une visite, d’une dizaine de jours, du sud Vietnam et du Cambodge... A Ho chi Minh visite de la ville et dé- couverte des marchés typiques et en particulier les marchés flottants. Durant le séjour divers moyens de locomotion ont été utilisés (tricycle, vélo, moto pousse...) alors que les Vietnamiens (et les Cambodgiens) utilisent essentiellement, avec dextérité, la moto. La remontée du Mékong avec ses paysages typiques et les nombreuses habitations flottantes a permis d’accéder à Pnom Penh au Cambodge. Partout la population nous a réservé un accueil très chaleureux. Cette population a pourtant connu des périodes très difficiles il y a à peine 40 ans. Les guides ont fait partager les péripéties dramatiques vécues à cette époque et leurs émotions pour avoir été eux même victimes du régime de Pol Pot... Enfin, en poursuivant vers Siem Reap, c’est la visite des villages flottants sur le grand lac Tonlé Sap, puis ensuite la découverte des temples d’Ang- kor, chefs d’œuvre de l’art Khmer devenu le symbole du Cambodge : le clou du voyage. Voyage àVenise Un nouveau séjour (29 mai -5 juin ) a été mis en place par l’association pour une visite de Venise et de l’Italie du Nord (Venise, Ile de la Lagune,Ravenne, Mantoue, Vérone, Padoue, le lac de garde...) Les cours d’art floral Dès la rentrée prochaine des cours d’art floral en plus des séances Patchworks seront assurés par l’asso- ciation. Des démonstrations d’art floral ont déjà eu lieu en décembre et mai derniers en vue de la mise en place de cours en septembre prochain. Ils seront assurés par Mme Pascale LEROY le lundi, environ une fois par mois. Les séances de patchwork sont maintenues. (renseignements et inscriptions au 02 97 25 48 15 ou horizons.asso@orange.fr.) HORIZONS / AMIS ST MICHEL LES AMIS DE SAINT MICHEL Les Amis de St Michel organisent leur traditionnel Pardon, le dimanche 25 septembre 2016.
  37. 37. JEUNESSE / ÉCOLES www.lesourn.fr 38 ASSOCIATIONS www.lesourn.fr 38 LE CLUB DE FOOTBALL Dur pour les seniors… Les équipes séniors ont stressé leurs supporters jusqu’à la dernière journée de championnat. La poule re- tour a été compliquée, surtout dûs aux blessures, absences et manque d’investissement de certains joueurs. L’équipe A, relégable avant le dernier match, s’est sauvée la dernière journée en battant le quatrième au classement sur le score de 7 à 0. L’équipe B descend en division 4 suite à la défaite contre le dernier du classement en D3. Après 2 saisons, l’entraineur, Joël LE CUNFF, a décidé de raccrocher. Nous ne connaissons pas encore le nom de son remplaçant. Création d’une équipe U17 Après une nouvelle très bonne saison de l’entente Le Sourn/ St Thuriau. Le club travaille à la création d’une équipe U17 pour permettre à plus de jeunes de nos communes de pratiquer un sport. Les enfants nés de 2000 à 2011 peuvent intégrer l’école de foot. Si vos enfants ne savent pas si le foot leur plaira réellement, ils peuvent venir s’essayer aux entraînements sans engagement. Contact : Frank Molimard (06 21 24 75 21) Premier trophée départemental Nos vétérans se sont bien illustrés cette saison. Ils ont remporté le challenge Crêté lors de la finale à Males- troit contre Clohars Carnoët. Ils ont rendu hommage à Dominique Crêté, ancien joueur vétéran du club dont la coupe a été créée en l’honneur de son frère décédé lors d’un match de football. Si vous désirez vous engager en équipe vétéran contacter Pascal Le Hen: (07 89 54 62 10) Licence 2016/2017 Né de 2000 a 2011: 40€ Né en 1999  : gratuit en échange du chèque de la région Bretagne (démarche effectuée par le club) Né avant 1999 en senior : 60€ Tout joueur ayant payé une licence au club recevra un maillot d’entraînement. Vous avez des compétences que vous désirez mettre au service d’une association sportive, vous voulez vous investir dans votre commune, donnez une heure de votre temps, n’hésitez pas. Contact : Kévin Boucicaud (06 81 22 05 82) Pour la saison 2016/2017 le SC Sournais propose aux jeunes nés en 1999, pour qui nous n’avons pas d’équipe U19, de faire une licence au club gratuitement (en échange du chèque de 15€ de la région Bre- tagne). Ils seront assurés pour participer aux entraînements, ils pourront utiliser le matériel et infrastruc- tures du club. Ceux qui le souhaitent pourront également jouer avec les seniors sous réserve d’avis médical.
  38. 38. JEU - MOTS CROISÉS www.lesourn.fr 39 1 2 3 D 5 6 A 4 J 8 B 9 10 11 12 13 14 15 7 C H G F E I JEU CONCOURS 2015 Un tirage au sort parmi les bonnes réponses a été effectué en février ; le gagnant, Frédé- ric Le Helleix, est venu récupérer son prix jeudi 19 février 2016, à la Médiathèque. Le cadeau  : un coffret «Wonderbox» conte- nant 1500 activités au choix. Ci-contre : Arlette Le Maguet, Adjointe et responsable de la Commission culture et la conseillère municipale Karine Burban qui a conçu le jeu concours avec le gangant. 5. Pardonné  8. Griller du café  11. Peser la boite à vide  13. Qui a la dalle  14. Désert chinois  15. Assuré Horizontal Vertical 1. Il n’est pas à sa place  2. Détériorés  3. Ecole d’état : 4. Le gîte pour un élève  6. Lame d’un poilu  7. Femme à la mer  9. Ancrée  10. Qui fait son apparition  12. Continent A B C D E F G H I J Mot mystère Nom : ............................................. Adresse : ........................................ Prénom : ................................................ N° téléphone : ....................................... ------------------------------------------------------ ----------------------------------------------------- Remplissez cette grille de mots croisés et relevez les lettres numé- rotées. Les lettres trouvées vous permettront de former le mot mys- tère. Déposez votre coupon réponse avant le 15 juillet 2016 dans les urnes situées en mairie et à la médiathèque (préciser le nom, prénom, adresse et numéro de téléphone). Un tirage au sort aura lieu parmi les bonnes réponses avec, un cadeau surprise à gagner.

×