O slideshow foi denunciado.
Utilizamos seu perfil e dados de atividades no LinkedIn para personalizar e exibir anúncios mais relevantes. Altere suas preferências de anúncios quando desejar.

Usages adolescents du numérique, diapo 3.

risques numériques

  • Entre para ver os comentários

  • Seja a primeira pessoa a gostar disto

Usages adolescents du numérique, diapo 3.

  1. 1. 1
  2. 2. ● Le Projet eRisk (2016-2018) de représentation des risques numériques par les enseignants néo- titulaires sur les « digitals natives » – Faire émerger les représentations sur la perception des risques liés au numérique ● Camille Capelle, Anne Cordier et Anne Lehmans ● Des NEO-professionnels en charge de l’éducation au numérique ● Dans le bain numérique ● Usagers du web dans toutes les dimensions (citoyenne, commerciale, sociale…) ● Digital Native = discours + réalité (naturalisation d’internet) ● Instrumentés par les discours sur le numérique et notamment les discours sur les peurs (négociation entre l’innovation et la tradition), sur la jeunesse et l’adolescence (jeunesse triomphante ou jeunesse dangereuse), sur la technique et les usages (technophile/technophobes, dématérialisation…) https://view.genial.ly/5c077bbdf95639719b5dd0d8/typologie-des-risques-numeriques Pratiques et risques numériques https://view.genial.ly/5c077bbdf95639719b5dd0d8/typologie-des-risques-numeriques https://erisk.hypotheses.org/950 https://journals.openedition.org/rfsic/5011#tocto2n3
  3. 3. 3
  4. 4. ● Analyse des discours des producteurs de ressources sur les risques numériques et les comportements en ligne : trois manières d’aborder les risques https://erisk.hypotheses.org/44 ● Prescription : dimension généralisante des discours / volonté de responsabiliser les destinataires ● Coercition : rappel à la loi ou la norme (de sécurité, juridique, morale), rappel des sanctions, mise en garde et culpabilisation ● Intégration : logique de médiation par recours au « nous », logique de réflexivité sur ses comportements Pratiques et risques numériques
  5. 5. 1. Risques informationnels et politiques : manipulations possibles des lecteurs dans leurs usages de l’information publiée sur le web à travers les « théories du complot » (Bronner, 2013), enfermement dans des « bulles de filtres » (Pariser, 2011), « fake news » et tous les enjeux de l’évaluation de l’information (Serres, 2012), compétence et connaissance de l’environnement 2. Risques psycho-sociaux : exposition à des contenus choquants/violent, addiction (Stiegler et Tisseron, 2010, Jehel, 2015), harcèlement en ligne (Blaya, 2013) 3. Risques techniques : virus, piratage (Douzé et Héon, 2013), arnaques… 4. Risques socio-économiques : fractures liées aux inégalités d’accès ou de compétences (Plantard, 2011) logique économique des plateformes 5. Risques sanitaires : problèmes liés aux postures ou à l’exposition aux ondes. Sommeil, obésité 6. Risques juridiques : violations des droits (d’auteur, à l’image…), cybercriminalité 7. Risques éthiques : identité numérique, gestion des traces (Merzeau, 2013), protection des données personnelles et respect de la personne dans sa vie privée (Cardon, 2015, Rouvroy, 2014) 8.Risques cognitifs : perturbation des capacités d’attention (Hayles, 2016), appauvrissement des pratiques de lecture ou de la pensée (Amadieu et Tricot, 2014) https://journals.openedition.org/rfsic/5011#tocto2n3 Pratiques et risques numériques
  6. 6. 6
  7. 7. 1. Risques informationnels et politiques : manipulations possibles des lecteurs dans leurs usages de l’information publiée sur le web à travers les « théories du complot » (Bronner, 2013), enfermement dans des « bulles de filtres » (Pariser, 2011), « fake news » et tous les enjeux de l’évaluation de l’information (Serres, 2012) compétence et connaissance de l’environnement 2. Risques psycho-sociaux : exposition à des contenus choquants/violent, addiction (Stiegler et Tisseron, 2010, Jehel, 2015), harcèlement en ligne (Blaya, 2013) et violence verbale 3. Risques techniques : virus, piratage (Douzé et Héon, 2013), paramétrage, non sollicitation 4. Risques socio-économiques : fractures liées aux inégalités d’accès ou de compétences (Plantard, 2011) logique économique des plateformes 5. Risques sanitaires : problèmes liés aux postures ou à l’exposition aux ondes. Sommeil, obésité 6. Risques juridiques : consentement et violations des droits (d’auteur, à l’image…), Droit du serveur, cybercriminalité, communication adolescente (insulte, dénigrement, diffamation…), 7. Risques éthiques : identité numérique, gestion des traces (Merzeau, 2013), protection des données personnelles et respect de la personne dans sa vie privée (Cardon, 2015, Rouvroy, 2014) 8.Risques cognitifs : perturbation des capacités d’attention (Hayles, 2016), appauvrissement des pratiques de lecture ou de la pensée (Amadieu et Tricot, 2014) https://journals.openedition.org/rfsic/5011#tocto2n3
  8. 8. 8 ● Internet comme nouveau régime de vérité http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2005-06-0038-006 ● « Les moins de 35 ans, les moins diplômés et les catégories sociales les plus défavorisées demeurent les plus perméables aux théories du complot : 28 % des 18-24 ans adhèrent à 5 théories ou plus, contre seulement 9 % des 65 ans et plus. » https://jean-jaures.org/nos-productions/enquete-complotisme-2019-les-grands-enseignements ● La recherche d’information et l’enquête ● Qu’est-ce que l’information (news/knowledge/data/quotidien) ? ● Comment est fabriquée l’information ? (l’enquête, journalisme, science, opinion…) ● Comment est diffusée l’information ? (réseaux centralisés, décentralisés, distribués) ● Comment est vérifiée l’information (pertinence, fiabilité de la source, qualité du contenu, cohérence de l’organisation) http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2005-06-0038-006 ● Comment l’information est appropriée et devient de la connaissance ? ● La question de l’apprentissage ● La question de la prise de décision 1. Risques informationnels et politiques
  9. 9. 1. Risques informationnels et politiques : manipulations possibles des lecteurs dans leurs usages de l’information publiée sur le web à travers les « théories du complot » (Bronner, 2013), enfermement dans des « bulles de filtres » (Pariser, 2011), « fake news » et tous les enjeux de l’évaluation de l’information (Serres, 2012) compétence et connaissance de l’environnement 2. Risques psycho-sociaux : exposition à des contenus choquants/violent, addiction (Stiegler et Tisseron, 2010, Jehel, 2015), harcèlement en ligne (Blaya, 2013) et violence verbale 3. Risques techniques : virus, piratage (Douzé et Héon, 2013), paramétrage, non sollicitation 4. Risques socio-économiques : fractures liées aux inégalités d’accès ou de compétences (Plantard, 2011) logique économique des plateformes 5. Risques sanitaires : problèmes liés aux postures ou à l’exposition aux ondes. Sommeil, obésité 6. Risques juridiques : consentement et violations des droits (d’auteur, à l’image…), Droit du serveur, cybercriminalité, communication adolescente (insulte, dénigrement, diffamation…), 7. Risques éthiques : identité numérique, gestion des traces (Merzeau, 2013), protection des données personnelles et respect de la personne dans sa vie privée (Cardon, 2015, Rouvroy, 2014) 8.Risques cognitifs : perturbation des capacités d’attention (Hayles, 2016), appauvrissement des pratiques de lecture ou de la pensée (Amadieu et Tricot, 2014) https://journals.openedition.org/rfsic/5011#tocto2n3 Typologies des risques
  10. 10. http://www.pewinternet.org/2018/09/27/a-majority-of-teens-have-experienced-some-form-of-cyberbullying/ ● 43,5 % des jeunes victimes de harcèlement https://www.blogdumoderateur.com/cyberharcelement-ligue-du-lol-cas-ecole/ ● 59 % victimes de Cyberbullying – Harcèlement en ligne ● Autant de filles que de garçons. Cpdt, les filles subissent plus 2 et 3 ● 6 types de comportements abusifs ● 1. Insulte en ligne (42%) (ethno, socio, sexo, ontotype) ● 2. Fausses rumeurs (32%) ● 3. Réception d’images explicites non sollicitées (25%) ● 4. Insistance à savoir où est la personne (21%) ● 5. Menaces physiques (16%) ● 6. Diffusion d’images de soi non consentie (7%) 2. Risques psycho-sociaux
  11. 11. ● Ces risques touchent le quotidien des adolescents et viennent des proches. Continuum des violences en et hors ligne / dans et hors école http://www.slate.fr/story/153921/internet-risques-adolescents-reseaux-sociaux – ● Définition du harcèlement ● Selon la loi française, le harcèlement est défini par « le fait de harceler une personne par des propos ou comportements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de vie se traduisant par une altération de sa santé physique ou mentale » https://www.blogdumoderateur.com/cyberharcelement-ligue-du-lol-cas-ecole/ ● Effet de meute et volonté de isoler/casser le réseau social fragile d’un adolescent en construction identitaire ● Le numérique renforce les violences et les amplifie par la création d’un climat de peur. Il peut aussi permettre de renverser les attaques ● Perte de la maison-refuge – Le harcèlement entre dans la maison – effet cockpit ● Conséquences sanitaires et retrait social (cercle vicieux) – 4 marqueurs : manque de sommeil, harcèlement en ligne, manque de confiance en soi, perception négative de son propre corps (usage de réseaux sociaux basés sur l’image : instagram, snapchat) 2. Risques psycho-sociaux
  12. 12. ● Le rôle de l’EN ● « une violence répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique » ● « plusieurs élèves à l’encontre d’une victime qui ne peut se défendre » - Un phénomène de meute qui touche les individus isolés ● « 700 000 élèves environ, toutes catégories sociales confondues. (Source enquête victimation 2015 – DEPP) » ● « stigmatisation de certaines caractéristiques servent souvent de prétexte » ● La réponse par la loi : les « discriminations » ● Dans l’école et hors l’école, une frontière poreuse ● « 55% des élèves en situation de harcèlement sont touchés par la cyberviolence » http://www.education.gouv.fr/cid122362/non-au-harcelement-le-harcelement-pour-l-arreter-il-faut-en-parler.html 2. Risques psycho-sociaux https://www.education.gouv.fr/cid66113/94-des-collegiens-declarent-se-s l
  13. 13. http://www.education.gouv.fr/cid2765/la-prevention-lutte-contre-violence.html http://www.education.gouv.fr/cid122362/non-au-harcelement-le-harcelement-pour-l-arreter-il-faut-en-parler.html ● La réponse institutionnelle : le climat scolaire ● « La loi du plus fort, la loi du silence et la non-assistance à personne en danger » ● Les sentinelles : adultes référents et élèves repèrent le "bouc émissaire", le harceleur et les normopathes (ceux qui voient, qui sont spectateurs mais qui n’ont aucune réaction, ceux qui suivent). Les sentinelles interviennent auprès des normopathes et auprès du bouc émissaire, jamais auprès du harceleur. ● Les veilleurs : s’appuyant sur la recherche, qui a révélée l’importance de la place du témoin dans une scène de harcèlement, ce dispositif de prévention est pensé autour du rôle de cet acteur souvent oublié mais pourtant fondamental. 2. Risques psycho-sociaux
  14. 14. ● Problématiques sexuelles numérique/école ● Violences sexuelles à l’école, 1/10 à moins de 13 ans https://www.franceinter.fr/societe/violences-sexuelles-pres-d-un-mis-en-cause-sur-dix-a-moins-de-treize-ans ● Sextorsion et sollicitations appuyées en ligne (contrainte) https://theconversation.com/les-adolescents-confrontes-a-des-contenus-sexuels-non-desires-en-ligne-harcelement-et-sextorsion-98264 ● Sexisme et cybersexisme (porn revenge), milieux sexistes : JV (± 50 % de gameuses / 73 % de cyberharcèlement) https://www.afjv.com/news/9669_un-guide-pour-agir-face-au-cyber-harcelement.htm ● Violences faites aux femmes en ligne (HCE 2017) http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/violences-de-genre/actualites/article/violences-faites-aux-femmes-en – https://www.afjv.com/news/9669_un-guide-pour-agir-face-au-cyber-harcelement.htm ● Cybergrooming (contact par des inconnus avec des intentions sexuelles), incitation à partager du contenu pédoporno (un adute demande à un enfant) – partage de sextos ● Images à caractères sexuels : pornographie et pédopornographie ● Hyper-sexualisation des enfants et pornographie juvénile https://www.ladn.eu/media-mutants/violence-harcelement-sexe-comment-proteger-enfants-internet/ ● Apprentissage de la sexualité : pornographie : 62 % 18-30a.. ont vu un porno avt 15a. (F37%) / F43 %G45 % ont tenté de reproduire des pratiques vues en ligne 2. Risques psycho-sociaux
  15. 15. ● Cyber-violence ● Injure, flaming, roasting, automutilation numérique – 1 collégien / 5 concerné par la cyber- violence (enquête de victimisation 2014 – depp) – propos haineux 53 % des collégiens / 72 % des lycéens (RN) – Dénigrements (bashing), stigmatisations, intimidations et violences https://theconversation.com/cyberviolence-verbale-comment-lutter-contre-ses-differentes-facettes-104510 https://www.renaissancenumerique.org/publications/plus-de-la-moitie-des-jeunes-sont-exposes-a-des-propos-haineux-sur-internet ● La violence dans les jeux vidéo : catharsis ou naturalisation ? ● Immersion (graphisme, son, rôle du joueur, bloody) – personnification de l’avatar ● Désensibilisation et agressivité https://theconversation.com/ultraviolences-dans-le-jeu-video-catharsis-ou-mimesis-70713 ● MAIS... https://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/03/21/une-etude-scientifique-conteste-le-lien-entre-violence-et-jeux-video_5274403_4408996.html ● « l’emprise des images violentes chez les adolescents et les différentes formes de déprise mises en œuvre, de l’indifférence au dégoût ou la peur, en passant par l’évitement ». Difficulté de symbolisation et régulation et accompagnement parental aux images violentes https://www.franceculture.fr/emissions/le-journal-des-idees/le-journal-des-idees-emission-du-jeudi-25-avril-2019 ● Images déviantes et normes sociales attendues, un gap à combler par la médiation 2. Risques psycho-sociaux
  16. 16. Le rapport Debarbieux sur le virilisme 1 ● Violences genrées autour de la définition de ce qu’est le masculin2 : L’oppression viriliste ● Le cadre familiale : 5% des femmes sexuellement agressées depuis leurs 15 ans ; 72 % des actes de pédophilie ● « Les violences sexistes et de genre correspondent à l'attaque d'un individu en raison de son appartenance à l'un ou l'autre sexe, ou sa non-conformité aux rôles socialement attribués à son sexe » ● La fabrique des garçons à l’école : « occupation de la cour de récréation, manière de s'adresser aux élèves, attentes différenciées, orientation, mais aussi « fabrique des garçons » par la punition etc. » ● La fabrique des filles : ne pas être une « pute » ● De la violence normative (primaire collège) aux phobies (lycée) discriminantes (la loi et le discours social « dominant ») - Les conflits de valeurs ● Le bon élève est une fille ou « un pédé », le garçon se construit contre l’école ● Les toilettes, non lieu de l’école ● Pour en finir : « l'instabilité des équipes, le groupement des individus difficiles, le sentiment d'injustice » 2. Risques psycho-sociaux
  17. 17. ● Momo Challenge été 2018 – Plus une farce en ligne devenue une psychose collective – aucun cas avéré de suicide ● Utilisation de Whatsapp et de youtube – légende urbaine née au Mexique https://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/09/18/momo-challenge-itineraire-d-une-psychose-collective_5356850_4408996.html ● Blue Whale 2015-2016 – sous forme de défis pouvant aller jusqu’à celui de se suicider ● Utilisation du RS russe Vkontakte ● Un jeu propre à cet âge : jeu avec la mort, mise en scène macabre selon SOS amitié https://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/03/15/blue-whale-challenge-itineraire-d-une-legende-urbaine-sur-internet_5094540_4408996.html ● Et encore ● Tie pod challenge (ingérer des capsules de lessive) http://www.slate.fr/story/157477/etats-unis-tide-pod-challenge-adolescents-dosette-lessive-meme-internet ● Birdbox challenge (se bander les yeux en référence au film du même nom de netflix) http://www.slate.fr/story/172176/bird-box-challenge-etats-unis-conduire-yeux-bandes-accident-netflix-meme ● Fire challenge (se mettre le feu) https://www.lexpress.fr/actualite/societe/fire-challenge-le-nouveau-jeu-dangereux-qui-enflamme-les-reseaux-sociaux_1563276.html ● Conséquence pour youtube : https://www.blogdumoderateur.com/youtube-conditions-utilisation-lutte-defis-dangereux/ 2. Risques psycho-sociaux
  18. 18. Approche éducative● Construction des phobies/philies sociales et conformisme des rôles sociaux ● Pression sexuelle exercée de la part des pairs et arbitrée sur le web : passivité des filles et survalorisation des garçons «Il ne sert à rien d’interdire les portables ou de limiter l’accès au web. Ce qu’il faut, c’est une meilleure éducation à la sexualité, une éducation centrée sur l’égalité des sexes.» Jessica Ringrose http://www.slate.fr/story/153921/internet-risques-adolescents-reseaux-sociaux ● Le porno comme catalogue de conformisme : épilation intégrale ; pratiques sexuelles ; taille du pénis ; violence – Infrarouge Francetv2 https://www.youtube.com/channel/UCiHx0oUCPHImeWfrdw1rbnQ ● Le consentement et les sollicitations sexuelles https://cdn-media.web-view.net/i/az3wfudac2/synth_seconsentement_3.pdf http://www.onsexprime.fr/Sexe-Droits/Le-consentement/Comprendre-le-consentement ● ● « Les filles plus souvent victimes d’insultes sexistes, de moqueries et de rumeurs touchant la réputation » https://www.centre-hubertine-auclert.fr/outil/etude-le-cybersexisme-chez-les-adolescent-e-s-12-15-ans-etude-sociologique-dans-les ● Eric Debarbieux – rapport sur le harcèlement (2011) – rapport sur le virilisme (2018) – éducation à la sexualité https://www.education.gouv.fr/cid55897/refuser-l-oppression-quotidienne-la-prevention-du-harcelement-a-l-ecole-rapport-d-eric-debarbieux.html http://prevenance-asso.fr/wp-content/uploads/2018/06/Les-violences-sexistes-%C3%A0-l%E2%80%99%C3%A9cole-une-oppression-viriliste.pdf http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2018/06/01062018Article636634382892805737.aspx ● https://www.nogynophobie.org/
  19. 19. Approche éducative ● Une culture du clash, du lol et du lutz ET un manque de compréhension du statut (public/privé) de la communication sur internet et de la loi ● Caractère performatif, violences symboliques et réelles sont indissociables ● Rupture de la confiance ; rupture de la zone de protection (comportements intrusifs, empiétement de l’intime) et risque d’isolement ● Rappel à la loi, éducation aux gestes qui sauvent, le climat scolaire, sentinelles et veilleurs – Agir sur les témoins qui ne font rien ● Discriminations en droit français : 25 critères, des situations visées https://www.defenseurdesdroits.fr/fr/institution/competences/lutte-contre-discriminations ● Injure, diffamation, dénigrement, appel à la haine, négationnisme… Atteintes à la dignité, à la sécurité, à la vie privé et à l’honneur… ● « mais j’rigole !» https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/02/20/insulte-harcelement-critique-humour-savez-vous-faire-la-difference_5425940_4355770.html ● Régulation et interdiction (Gepi, csa, cinéma, littérature, Tisseron...), filtres techniques et contrôle parental des écrans – Signalement en ligne
  20. 20. ● Pratiques de prévention des risques par les ados eux-même : paramétrage de sécurité, filtre, blocage de comptes, signalement, falsification des informations personnelles, stratégies éditoriales intégrant les risques ● Éducation aux rôles et aux situations de communication ● Spécificité de la communication numérique en réseau – recours à Danah Boyd : audiences invisibles, permanence, brouillage public/privé, social/intime, copier- coller, effondrement des contextes ● Pédagogie critique : conscientisation des privilèges, minorités et intersectionnalité ● La politesse (numérique) reste à construire, mais pas seulement… ● Regard de côté et principe de loyauté (sexting et revenge porn, révélation de secret) ● Perte du rapport au corps de l’autre. Éducation à l’empathie, aux compétences émotionnelles et psychosociales (care) http://www.jeudevi.org/ https://theconversation.com/cyberviolence-verbale-comment-lutter-contre-ses-differentes-facettes-104510 - https://www.respectzone.org/en/etablissements-scolaire-labellises/ Approche éducative
  21. 21. 1. Risques informationnels et politiques : manipulations possibles des lecteurs dans leurs usages de l’information publiée sur le web à travers les « théories du complot » (Bronner, 2013), enfermement dans des « bulles de filtres » (Pariser, 2011), « fake news » et tous les enjeux de l’évaluation de l’information (Serres, 2012) compétence et connaissance de l’environnement 2. Risques psycho-sociaux : exposition à des contenus choquants/violent, addiction (Stiegler et Tisseron, 2010, Jehel, 2015), harcèlement en ligne (Blaya, 2013) et violence verbale 3. Risques techniques : virus, piratage (Douzé et Héon, 2013), paramétrage, non sollicitation 4. Risques socio-économiques : fractures liées aux inégalités d’accès ou de compétences (Plantard, 2011) logique économique des plateformes 5. Risques sanitaires : problèmes liés aux postures ou à l’exposition aux ondes. Sommeil, obésité 6. Risques juridiques : consentement et violations des droits (d’auteur, à l’image…), Droit du serveur, cybercriminalité, communication adolescente (insulte, dénigrement, diffamation…), 7. Risques éthiques : identité numérique, gestion des traces (Merzeau, 2013), protection des données personnelles et respect de la personne dans sa vie privée (Cardon, 2015, Rouvroy, 2014) 8.Risques cognitifs : perturbation des capacités d’attention (Hayles, 2016), appauvrissement des pratiques de lecture ou de la pensée (Amadieu et Tricot, 2014) https://journals.openedition.org/rfsic/5011#tocto2n3 Typologies des risques
  22. 22. 3. Les risques techniques ● Cybervalveillance et brouteurs (arnaqueurs) : arnaques, manipulation psychologique et appel au bon sens, faible montant des demandes, fausse loterie, numéro surtaxé (n° tel 33 700) piège achat en ligne, piratage de comptes et de données, usurpation d’identité, vol, piratage carte bleue (phishing), captation des données personnelles et piratage des bases de données, chantage, fausses pubs http://www.rfi.fr/emission/20190220-victime-internet-faire ● Faible coût technologique des arnaques, toucher un maximum de gens (aire géographique élargie) en un temps très court (envoi en nombre), faible demande – jouer sur l’empathie, la culpabilité, la peur des gens, vecteur d’infection (porno comme appel d’offre de virus) pour récupérer des informations perso ● Social engineering et culture hacking, cybersurveillance et cyberespionnage ● Chantage à la webcam ● La cyber-malveillance et les conséquences induites https://www.01net.com/actualites/cyberchantage-un-lyceen-brestois-de-18-ans-se-suicide-578809.html ● A qui profite le crime ? http://www.anti-cybercriminalite.fr/article/chantage-%C3%A0-la-webcam-principal-facteur-de-suicide-dans-le-monde
  23. 23. 3. Les risques techniques ● Vigilance, bon sens et paranoïa ● Le droit http://www.thierryvallatavocat.com/2015/08/cyber-harcelement-le-sextorsion-et-comment-reagir-aux-chantages-a-la-webcam.html ● Le signalement https://www.police-nationale.interieur.gouv.fr/Actualites/Dossiers/Cybercrime/Arnaque-a-la-webcam ● Faire des copies d’écran et garder la trace ● Littéracie numérique : architecture de l’informatique et éducation à la sécurité ● Fonctionnement de l’ordinateur en architecture client-serveur : réseaux ; cheminement d’un mail ; téléchargement (up/down) sur son poste (cas du porno) ; traçabilité des actions et des comportements, cookies, tiers, accès aux applications, géolocalisation, adresse IP... ● Sécurité informatique : attaque/défense ● principales arnaques : Rat (remote A… tools) – espionnage des smartphones (mdp) – applications vérolées – virus et techniques d’attaque et de protection ● Https et double authentification par sms – pas de vérification des stores ● Antivirus, firewall, chiffrage, vpn, tor, addons ● Paramétrage du compte en mode confidentiel, paramétrage des droits, gestion des identités (identifiants, mots de passe, pseudo et anonymat)
  24. 24. 1. Risques informationnels et politiques : manipulations possibles des lecteurs dans leurs usages de l’information publiée sur le web à travers les « théories du complot » (Bronner, 2013), enfermement dans des « bulles de filtres » (Pariser, 2011), « fake news » et tous les enjeux de l’évaluation de l’information (Serres, 2012) compétence et connaissance de l’environnement 2. Risques psycho-sociaux : exposition à des contenus choquants/violent, addiction (Stiegler et Tisseron, 2010, Jehel, 2015), harcèlement en ligne (Blaya, 2013) et violence verbale 3. Risques techniques : virus, piratage (Douzé et Héon, 2013), paramétrage, non sollicitation 4. Risques socio-économiques : fractures liées aux inégalités d’accès ou de compétences (Plantard, 2011) logique économique des plateformes 5. Risques sanitaires : problèmes liés aux postures ou à l’exposition aux ondes. Sommeil, obésité 6. Risques juridiques : consentement et violations des droits (d’auteur, à l’image…), Droit du serveur, cybercriminalité, communication adolescente (insulte, dénigrement, diffamation…), 7. Risques éthiques : identité numérique, gestion des traces (Merzeau, 2013), protection des données personnelles et respect de la personne dans sa vie privée (Cardon, 2015, Rouvroy, 2014) 8.Risques cognitifs : perturbation des capacités d’attention (Hayles, 2016), appauvrissement des pratiques de lecture ou de la pensée (Amadieu et Tricot, 2014) https://journals.openedition.org/rfsic/5011#tocto2n3 Typologies des risques
  25. 25. 25 4. Risques socio-économiques ● L’approche socio-comportementale : aller-retour entre le niveau social et le niveau de l’individu, entre les déterminismes sociaux et les comportements individuels ● Classes moyennes et classes populaires ● Capitaux économiques, sociaux, culturels… et d’héritage ● Les pratiques culturelles dépendent des catégories sociales et des revenus https://www.inegalites.fr/Les-pratiques-culturelles-selon-les-categories-sociales-et-les-revenus ● La distinction entre culture légitime et culture populaire : la construction du bon goût chez l’omnivore (éclectisme et boulimie) ● La consommation culturelle, la construction du « genre culturel » notamment chez les jeunes, la compétence culturelle, l’identité culturelle : la fin de la domination culturelle (Glévarec et la Tablature)
  26. 26. 26 ● Au niveau éducatif ● Les inégalités sociales (ségrégation, pauvreté, chômage...) induisent RELATIVEMENT les inégalités scolaires // augmentation des élèves en difficultés (2000+)… ● Ségrégations scolaires (ghettoïsation et mixité, stabilité des équipes, mobilités contraignantes) et territoriales (urbain, Cité, péri-urbain, rural) ; stratégies parentales de contournement (carte scolaire, choix du collège, privé/public, choix des options) http://www.cnesco.fr/fr/panorama-des-inegalites-scolaires-dorigine-territoriale-en-france/ ● Apprentissage dans les familles : osmose ou goût de l’effort (Sandrine Garcia - 9782130624547) ● Le métier de parents (décrypter l’école – travail pédagogique des parents) ● La construction familiale des dispositions scolaires 4. Risques socio-économiques
  27. 27. 1. Risques informationnels et politiques : manipulations possibles des lecteurs dans leurs usages de l’information publiée sur le web à travers les « théories du complot » (Bronner, 2013), enfermement dans des « bulles de filtres » (Pariser, 2011), « fake news » et tous les enjeux de l’évaluation de l’information (Serres, 2012) compétence et connaissance de l’environnement 2. Risques psycho-sociaux : exposition à des contenus choquants/violent, addiction (Stiegler et Tisseron, 2010, Jehel, 2015), harcèlement en ligne (Blaya, 2013) et violence verbale 3. Risques techniques : virus, piratage (Douzé et Héon, 2013), paramétrage, non sollicitation 4. Risques socio-économiques : fractures liées aux inégalités d’accès ou de compétences (Plantard, 2011) logique économique des plateformes 5. Risques sanitaires : problèmes liés aux postures ou à l’exposition aux ondes. Sommeil, obésité 6. Risques juridiques : consentement et violations des droits (d’auteur, à l’image…), Droit du serveur, cybercriminalité, communication adolescente (insulte, dénigrement, diffamation…), 7. Risques éthiques : identité numérique, gestion des traces (Merzeau, 2013), protection des données personnelles et respect de la personne dans sa vie privée (Cardon, 2015, Rouvroy, 2014) 8.Risques cognitifs : perturbation des capacités d’attention (Hayles, 2016), appauvrissement des pratiques de lecture ou de la pensée (Amadieu et Tricot, 2014) https://journals.openedition.org/rfsic/5011#tocto2n3 Typologies des risques
  28. 28. 8. Risques cognitifs ● Problématiques sanitaires émergentes – absence de consensus scientifique d’une part et d’autre part, les adolescents touchés par certains risques sont ceux présentant déjà des troubles psycho-socio ● La plupart du temps, il s’agit encore de corrélations et non de faits scientifiques établis ● La question de l’attention et de la distraction ● Utilisation de la mémoire à court terme : risque d’encombrement ● Prise en compte de la distraction (positif et négatif) dans l’activité humaine – prise en compte de l’environnement d’action (notification, portable, connexion…) ● L’attention nécessite un apprentissage long (20 ans) et peut s’entraîner – surévaluation de notre capacité d’attention
  29. 29. La problématique des risques ● Problématiques sanitaires de la mise en scène de soi ● Ne rien manquer de ce qui se passe (fear of missing out – FOMO) ● Obsession des métriques ● Gérer sa réputation : community management et storytelling de soi // entreprenariat de soi ● https://www.ladn.eu/media-mutants/reseaux-sociaux-poussent-vivre-comme-film/ ● Identité numérique et identité potentielle (l’image que l’on aimerait que les autres se fassent de nous) – Cardon http://www.slate.fr/story/172419/captation-attention-ados-enfants-sites-applications-mobiles-design-temps-addiction http://avisdexperts.ch/videos/view/9314/1 http://www.slate.fr/story/106691/iphone-maladie https://theconversation.com/les-nouvelles-creatures-dinstagram-ou-quand-la-science-fiction http://www.slate.fr/story/173280/ado-photo-selfie-instagram-snapchat-photoshop-modificati https://www.instagram.com/visual.diet/
  30. 30. ● Risques de dépression accrues, surtout chez les jeunes filles (qualifié d’alarmant par l’auteur de l’enquête) ou faible intérêt de la problématique ● Le bonheur corrélé au temps passé sur les réseaux ● Augmentation de la dépression ? ● http://www.slate.fr/story/172071/reseaux-sociaux-depression-ado-filles-garcons https://theconversation.com/podcast-passer-moins-de-temps-sur-les-reseaux-sociaux-pour-ameliorer-notre-sensation-de-bien-etre-110645 https://www.blogdumoderateur.com/quitter-facebook-rend-plus-heureux/ ● Plus grand usage des réseaux sociaux par les filles (43 % contre 22 % + de 3 heures / jours) ● En prendre conscience permet de reprendre la main ● Corrélation négative avérée, mais faible (+0,4%), entre temps d’écran et sentiment de bien- être (- important que le fait de porter des lunettes ou de subir des quolibets) 5. Risques sanitaires
  31. 31. ● Être ensemble sur les réseaux sociaux dans l’environnement confiné de la chambre n’est pas être ensemble dehors (myopie, obésité, sexualité…) ● Trouble du sommeil, coucher tardif et difficultés d’apprentissage – toxicité de la lumière bleue reconnue par l’ANSES http://www.jeunes.gouv.fr/actualites/agenda/article/led-et-lumiere-bleue-les ● L’épidémie de myopie chez les 18-25 ans https://www.blogdumoderateur.com/ecran-vue-qui-baisse/ https://theconversation.com/epidemie-de-myopie-chez-les-jeunes-haro-sur-la-techno-108952 ● L’épidémie d’obésité est liée à la sédentarité accrue (et aussi industrie agroalimentaire + environnement + manque de sport +...) et baisse de l’activité physique et sportive https://www.revmed.ch/RMS/2005/RMS-28/30575 ● La question du temps passé ● Le danger des ondes – rapport de l’anses 2013 : des risques liés au « "long terme" et "utilisateurs intensifs"…. "toute personne qui a utilisé le portable à l’oreille 30 minutes par jour pendant vingt à vingt-cinq ans"… » https://www.nouvelobs.com/societe/20131015.OBS1205/danger-des-ondes-un-rapport-plus-alarmiste-qu-il-n-y-parait.html ● La question du fonctionnement autistique https://motherboard.vice.com/fr/article/3kv9yw/pourquoi-internet-est-il-obsede-par-lautisme 5. Risques sanitaires
  32. 32. ● L’utilisation des smartphones ou des jeux vidéo entraîne-t-elle des addictions ? Des dépendances ? ● Le DSM5 n’en parle pas (encore), mais l’OMS reconnaît un « disorder » dans l’usage des jeux vidéo. https://www.cidj.com/vie-quotidienne/psycho-sante/addiction-aux-jeux-video-le-point-sur-cette-maladie-reconnue-par-l-oms ● La dépendance (quand le plaisir devient souffrance) à une substance ou à une pratique (jeu vidéo, porno, drogues…) https://www.cidj.com/vie-quotidienne/psycho-sante/cannabis-alcool-cocaine-jeux-video-films-porno-je-suis-addict ● Addiction (recherche du plaisir) et compulsion (palliatif à l’anxiété) http://www.internetactu.net/2017/02/01/addiction-et-compulsion-les-deux-piliers-de-lattention/ 5. Risques sanitaires
  33. 33. 8. Risques cognitifs ● Problématiques cognitives ● La question de l’attention, de la distraction de la concentration ● Présence au monde et aux autres ; la question de l’empathie et la perte de la souffrance ● Les biais cognitifs
  34. 34. ● L’attention et la distraction ● Trois type d’attention : attention soutenue, attention sélective, attention exécutive – ● Multitasking ou task switch – coût en temps ● Tâches automatiques, tâches automatisées, tâches conscientes, tâches demandant de l’attention → la notion d’effort ● Utilisation de la mémoire à court terme : risque d’encombrement ● Prise en compte de la distraction (positif et négatif) dans l’activité humaine – prise en compte de l’environnement d’action (notification, portable, connexion…) ● L’attention nécessite un apprentissage long (20 ans) et peut s’entraîner – surévaluation de notre capacité d’attention 8. Risques cognitifs
  35. 35. ● Débrancher le pilote automatique ● Systèmes autonomes (modalités heuristiques) et système réflexif (modalités algorithmiques) ● La surconsommation entraînerait la modification du cerveau chez les enfants – Etude Etude longitudinale ABCD – Institut National de la Santé (NIH) US, 2019 https://www.blogdumoderateur.com/etude-ecrans-modifient-cerveau-enfants/ ● un usage quotidien des écrans pendant plus de 7 heures entraîne un amincissement du cortex cérébral, couche la plus externe du cerveau qui permet de traiter les informations provenant des 5 sens ● L’étude ABCD a également déterminé que les enfants qui passent plus de 2 heures par jour devant des écrans ont des résultats plus faibles que les autres aux tests de réflexion et de langage. 8. Risques cognitifs
  36. 36. https://www.lemonde.fr/campus/article/2019/01/20/seize-biais-qui-empechent-de-se-connaitre-et-de-faire-les-bons-choix_5411906_4401467.html ● S’en tenir à la première impression ● N’attribuer ses succès qu’à soi même et ses échecs aux autres ● Persévérer dans l’erreur ● Surévaluer ou sous-évaluer ses compétences ● Se conformer aux choix de la majorité ● Se laisser influencer par la manière dont les choses sont présentées ● S’opposer d’office à toute suggestion ● Surévaluer l’opinion des figures d’autorité ● Ne voir que ce que l’on croit ● Accorder plus de valeur à ce qui nous est familier ● Préférer le statut quo à la nouveauté et vice et versa ● Refuser de voir les réalités dérangeantes ● Croire le négatif plus vrai que le positif ● Se sur-adapter à notre milieu socioculturel ● Se restreindre au risque zéro ● Croire que l’on sait déjà 8. Risques cognitifs
  37. 37. 1. Risques informationnels et politiques : manipulations possibles des lecteurs dans leurs usages de l’information publiée sur le web à travers les « théories du complot » (Bronner, 2013), enfermement dans des « bulles de filtres » (Pariser, 2011), « fake news » et tous les enjeux de l’évaluation de l’information (Serres, 2012) compétence et connaissance de l’environnement 2. Risques psycho-sociaux : exposition à des contenus choquants/violent, addiction (Stiegler et Tisseron, 2010, Jehel, 2015), harcèlement en ligne (Blaya, 2013) et violence verbale 3. Risques techniques : virus, piratage (Douzé et Héon, 2013), paramétrage, non sollicitation 4. Risques socio-économiques : fractures liées aux inégalités d’accès ou de compétences (Plantard, 2011) logique économique des plateformes 5. Risques sanitaires : problèmes liés aux postures ou à l’exposition aux ondes. Sommeil, obésité 6. Risques juridiques : consentement et violations des droits (d’auteur, à l’image…), Droit du serveur, cybercriminalité, communication adolescente (insulte, dénigrement, diffamation…), 7. Risques éthiques : identité numérique, gestion des traces (Merzeau, 2013), protection des données personnelles et respect de la personne dans sa vie privée (Cardon, 2015, Rouvroy, 2014) 8.Risques cognitifs : perturbation des capacités d’attention (Hayles, 2016), appauvrissement des pratiques de lecture ou de la pensée (Amadieu et Tricot, 2014) https://journals.openedition.org/rfsic/5011#tocto2n3 Typologies des risques
  38. 38. ● Problématiques juridique et sociale de la mise en scène de soi ● Assumer dans le temps les photos que l’on a publiées et vérifier les photos qui ont été publiées par d’autres (cas de l’identité des bébés) ● Anonymat, pseudonymat, identités multiples et usurpation d’identité ● La vie privé concerne l’intimité, le caractère non-publique de l’activité et la volonté ou non d’en voir la divulgation. C’est une distinction récente en Droit (1999 – mention dans la déclaration des Droits de l’homme et du citoyen) ● La sphère privé et la liberté de l’individu à l’heure des drônes et des usages photographiques généralisés ● Exhibition, extimité et consentement des individus à la surveillance généralisée : le paradoxe de la vie privé ● Le droit à l’image : non diffusion, caractère non-public, consentement ● Le droit d’auteur 7. Risques éthiques
  39. 39. Les traces et les données ● Les données personnelles concernent la production par des institutions diverses d’information sur les personnes. Elle est régit par la loi informatique et liberté (1978) et par le RPGD (2018) ● La production des données : capter et enregistrer l’activité d’un individu, contextualiser la situation (mais pas les intentions sous forme de métadonnées), mettre en relation les bases de données et proposer des corrélations statistiques conduisant à la construction de profil d’usagers (identité calculée) ● Une pédagogie de la présence (Louise Merzeau) qui consiste à avoir une communication raisonnée et réflexive, à comprendre l’environnement numérique et à jouer avec (de Certeau) ● Ce que je dis pourra toujours être retenu contre moi ● Mais il vaut mieux que ce soit moi qui le dise
  40. 40. Les traces et les données https://www.reseau-canope.fr/les-donnees-a-caractere-personnel/introduction.html https://magistere.education.fr/local/magistere_offers/index.php?v=formation#offer=2872 http://eduscol.education.fr/cid129745/le-referentiel-cnil-de-formation-des-eleves-a-la-protection-des-donnees-personnelles.html#lien2 http://espe.univ-lyon1.fr/droitsetobligations/2017/11/05/protection-des-donnees-personnelles-et-rgpd/ ● RGPD : portabilité, consentement éclairé et transparent, droit à l’oubli, majorité numérique, actions collectives, réparation du préjudice, guichet unique
  41. 41. La problématique sociale ● La fin de la vie privée ● La sphère privé et la liberté de l’individu à l’heure des drônes et des usages photographiques généralisés ● Exhibition, extimité et consentement des individus à la surveillance généralisée : le paradoxe de la vie privé ● La dissolution de la responsabilité individuelle face à la perte du rapport au corps de l’autre. On ne voit plus un homme souffrir mais l’image d’un homme souffrir et cela devient souvent objet de dérision ● De nouvelles normes sociales en émergence ou retour vers les tribus ●
  42. 42. La problématique des risques ● Problématiques sociales ● Vie privée et vie publique ● Propriété et protection des données personnelles, protection des comptes, sécurité informatique ; droit à l’oubli et déréferencement ● Cybercriminalité http://www.jeunes.gouv.fr/actualites/agenda/article/arnaques-au-chantage-a-la-webcam ● Piratage de compte et Vol d’identité ; vol de données ; ● Surveillance généralisée, traçage et protection de son identité ● Les règles de la communication publique et l’engagement dans la vie publique ● La question de l’anonymat/pseudonymat : problème de responsabilité, de sentiment d’impunité, de protection, de liberté d’expression https://usbeketrica.com/article/defendre-anonymat-internet ● Quels publics (élèves et parents), quels réseaux, quels usages : héritiers, cité, ruralité, invisibilité. Fractures et milieux informés
  43. 43. 44 Annexes

×