O slideshow foi denunciado.
Utilizamos seu perfil e dados de atividades no LinkedIn para personalizar e exibir anúncios mais relevantes. Altere suas preferências de anúncios quando desejar.

Conf presse

2016

  • Entre para ver os comentários

  • Seja a primeira pessoa a gostar disto

Conf presse

  1. 1. Côté politique... > 900 offres de formation pour le pays de Morlaix. Le 18 janvier, François Hollande a dévoilé son plan d’urgence en faveur de l’emploi. Il a annoncé, entre autres, la création de 500.000 offres de formation sur le territoire, « cela représente 900 formations pour le pays de Morlaix, insiste Gwenegan Bui ». Et de rappeler que sur les 800 salariés de l’ex-GAD, 350 ont retrouvé un emploi stable et pérenne, soit un CDD de plus de six mois. « Et pour la moitié d’entre eux, c’était justement grâce au processus de forma- tion ». > Remaniement du gouverne- ment : « Ce n’est pas moi qui décide ». Et concernant un éven- tuel remaniement du gouverne- ment qui impacterait Marylise Lebranchu et pourrait remettre en cause son mandat de député de la 4e circonscription ? « Je suis encore là ! Je n’en sais rien. Ce n’est pas moi qui décide, c’est le président de la République, c’est lui qui juge si Marylise Lebranchu est utile au pays ou non ». Si des changements étaient envisagés, pas de stress pour le député. Gwenegan Bui se veut opti- miste : « Je trouve que la ministre fait du bon travail pour la fonction publique, elle la pro- tège ». > Face à qui en 2017 ? Bien sûr, « il est trop tôt », estime le député pour parler d’une candi- dature aux législatives de 2017. Sur le sujet, Gwenegan Bui esquive. Préfèrerait-il affronter Maël de Calan ou Agnès Le Brun, chez Les Républicains ? « Je peux dire ma préférence, mais c’est comme le remaniement, cela n’aura aucune incidence ». Sur le Front National, en revanche, la position de Gwenegan Bui est claire : « C’est lui le vrai dan- ger ». > Agriculture : « Il y aura de la casse, mais il faut la limiter ». « Aujourd’hui, il est urgent de réta- blir le dialogue et la confiance pour éviter le drame social », affirme le député, concernant la situation agri- cole. Il rencontrera, à leur demande, les Jeunes agriculteurs, à sa perma- nence, ce matin, et se dit « ouvert au dialogue ». De la casse ? « Oui, il y en aura, reconnaît Gwenegan Bui. Mais il faudra mettre en place une stratégie partagée pour la limiter », insiste-t-il. « C’est loin d’être la pre- mière crise depuis que je suis en fonc- tion. On a déjà souvent tiré la son- nette d’alarme ». Pourtant, le dépu- té en est convaincu : « Il faut recons- truire en urgence un pacte avec les agriculteurs, pour définir, entre autres, quelle est leur place dans notre société ». Sans douter de la capacité du monde agricole à rebon- dir, Gwenegan Bui martèle que pour avancer, « il faut que tout le monde vienne autour de la table ». > Un médiateur pour le conflit à l’hôpital. Le clash, survenu mardi, lors des vœux à l’hôpital, a fait réagir Gwenegan Bui. Le député indique avoir saisi l’Agence régionale de santé (ARS), dès le lendemain, pour qu’un médiateur soit nommé et « que le dialogue soit renoué ». « Les salariés entendent qu’il faut faire des efforts, observe-t-il. Mais pour moi aujourd’hui, il y a un pro- blème de management des res- sources humaines ». > « Tilly, ce n’est pas mort ». Mal- gré la baisse de production annoncée chez le volailler guerlesquinais (Le Télégramme du 22 janvier) et les craintes qu’elle fait planer pour la pérennité de l’entreprise, le député assure que des discussions sont en cours « et que ce n’est pas mort ». Sans nier la gravité de la situation « qui dure depuis la crise de la grippe aviaire de 2006 », ni « l’enfer vécu par les salariés », Gwenegan Bui se veut optimiste. « La présence de la chambre de commerce et d’industrie dans le capital montre que l’intérêt local prime sur toute autre considéra- tion ». > Brittany Ferries : « Pas simple socialement ». Que pense le dépu- té du conflit qui anime plusieurs marins aux représentants syndi- caux ? (Le Télégramme du 26 décembre 2015) S’il ne veut pas rentrer dans le débat syndical (« Quand le dialogue est porté par les syndicats, je pense qu’il faut écou- ter. De leur côté, les représentants doivent aussi écouter les difficultés des salariés », dit-il), Gwenegan Bui insiste sur le retour aux bénéfices de la compagnie maritime, après une situation « encore compliquée il y a deux ans ». Et de conclure sur le sujet : « Je comprends néanmoins l’impatience des salariés et je connais aussi la fragilité du sec- teur ». > Combi West : « Ce n’est pas fini ». Après le redressement judi- ciaire annoncé de la société de fret ferroviaire cette semaine, le député l’affirme : « Ce n’est pas fini ». Avant d’ajouter qu’une main tendue par les pouvoirs publics et les acteurs locaux devrait permettre de « trou- ver un modèle pérenne ». Et de conclure : « Si ça a été possible pour les bateaux de la Brittany Ferries, je crois que ça le sera aussi pour les trains des légumiers ». DÉCÈS Lina Quélen épouse Vidal, 85 ans, employée d'imprimerie à la retraite, Morlaix ; Louis Elleouet, 79 ans, artisan menuisier à la retraite, Landivisiau. NAISSANCE Iris Le Jeune, Lanmeur. MORLAIX RANDONNÉES • CONCERTS • ANIMATIONS... RANDONNÉES • CONCERTS • ANIMATIONS... RANDONNÉES • CONCERTS • ANIMATIONS... Le Télégramme.fr Communiquez-nous vos événements sur Un échange plus rapide avec votre correspondant local LesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOspreyBretagneBretagneBretagneBretagneBretagneBretagneLesBijouteriesOspreyBretagneLesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOspreyBretagneLesBijouteriesOspreyBretagneLesBijouteriesOspreyBretagneLesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOspreyBretagneLesBijouteriesOsprey Achat-venteAchat-venteAchat-vente LesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOsprey Achat-vente LesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOsprey Achat-vente LesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOsprey Achat-vente LesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOsprey OROROR LesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOsprey OR LesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOsprey OR LesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOsprey OR LesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOspreyLesBijouteriesOsprey ,,,OR,OROROR,OR,OR,OROROR,OR ARGENT, DIAMANTSARGENT, DIAMANTSARGENT, DIAMANTSARGENT, DIAMANTSARGENT, DIAMANTSARGENT, DIAMANTS Bijouterie Osprey - CARHAIX 35, rue Général-Lambert Tél. 02.98.23.67.59 Bijouterie Osprey - MORLAIX 4, rue Carnot Tél. 02.98.63.48.59 SOLDES - 15 % sur tout le magasin* AU MEILLEUR PRIX - NE VENDEZ RIEN SANS NOUS CONSULTER ! MX925134 Les bijouteries Osprey rachètent tous vos bijoux or même cassés, vos bijoux signés, argenterie, platine, les montres de grande marque, les diamants, pièces or et argent et lingots. Paiement sécurisé immédiat par chèque. Les bijouteries Osprey, c’est aussi la vente de bijoux d’occasion et de montres. Consultez-nous pour toutes réparations ou créations. Paiement par chèque ou virement. Activité interdite aux mineurs. La transaction liée au rachat d’or est soumise à une obligation fiscale. Pièce d’identité exigée. *Sauf réparations, créations, transformations et or d’investissement, pièces d’or, lingot, lingotins, dollars. SOLDES -50% * * Sur les modèles d’exposition GOUESNOU - 60 rue de Reichstett - ZA du Carpont - Tél. 02 98 42 11 01 www.adequation-brest.comcontact@adequation-brest.com Jusqu’à BR938179 Bombardement du viaduc (cérémonie). La cérémonie de com- mémoration du 73e anniversaire du bombardement du viaduc, ouverte à tous, aura lieu demain, à 11 h 30, devant la stèle de Notre-Dame des Anges, rue du Général-Le Flô. Elle sera suivie d’un cocktail au Pôle culturel du Roudour, à Saint-Mar- tin-des-Champs. Association Jonathan parents endeuillés. Permanence mensuelle, lundi, de 14 h à 17 h, au Centre social de Pen-ar-Créac’h, rue du Pro- fesseur-Chrétien, à Brest. Tél. 02.98.88.30.93 ou 02.98.47.24.07. ADMD. Permanence lundi, de 14 h 30 à 16 h, pavillon du Pouliet, place du Pouliet. Renseignements et documentation sur les droits des patients selon la loi Léonetti du 22 avril 2005 et le décret de jan- vier 2010, sur les directives antici- pées, sur le choix et le rôle de la per- sonne de confiance, sur la fin de vie et sur l’ADMD. Permanence sui- vante, le lundi 7 mars. Contact : tél. 02.98.88.65.42 (pen- dant la permanence) ou 07.85.05.60.92 ; courriel : admd29@admd.net Jardins familiaux. Assemblée géné- rale de l’association, dimanche 7 février, au Mille-club de la Made- leine. Présence souhaitée des membres du bureau dès 9 h 30, pour la mise en place de la salle et pour le paiement des cotisations annuelles, à régler avant le début de l’assemblée, prévue à 10 h. Coupure d’eau. Réparation de fuite sur réseau principal, lundi 1er , entre 9 h et 18 h. Les rues concernées : rue Tanguy Prigent et vennelle Ker- jean. En cas de problème ou d’ur- gence, tél. 0.969.320.404. CAUE. Le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement offre un nouveau service gratuit à destination des particuliers. Perma- nence mensuelle à Morlaix commu- nauté, le premier mardi de chaque mois. Rendez-vous obligatoire au 02.98.15.31.36. Gwenegan Bui. « Retrouver le dialogue, la raison et la sérénité » Marine Wioland Secouée par de nombreuses crises, l’année 2015 a laissé un goût amer dans toutes les bouches. Et 2016 ne démarre pas mieux. Gwenegan Bui, député de la 4e circonscription et conseiller régional, appelle de ses vœux « un retour au dialogue, à la raison et à la sérénité ». L’occasion d’un point sur la situation économique du territoire. À S A V O I R A U J O U R D ' H U I « Nous nous sommes battus pour tous les dossiers du secteur et nous continuerons à le faire », signale le député , à propos du volailler guerlesquinais Tilly. É T A T C I V I L URGENCES Centre hospitalier : tél. 02.98.62.61.60. SOS par téléphone mobile : tél. 112. Médecin de garde : tél. 15. Pharmacie de garde : tél. 32.37 (0,35 ¤/mn). SÉCURITÉ Pompiers : tél. 18. Police - Gendarmerie : tél. 17 ; depuis un portable, tél. 112. PRATIQUE Déchèterie du Pilodeyer : de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. LOISIRS Bibliothèques Les Ailes du temps : de 10 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h. La Boissière : de 10 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h. Piscines Espace aquatique : de 12 h à 18 h. La Boissière : de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. OFFICES RELIGIEUX Culte catholique. Aujourd’hui, à 18 h, à Saint-Martin. Demain, à 8 h 30, au Carmel ; à 9 h 30, à Plourin ; à 10 h 30, à Saint-Mat- thieu ; à 11 h, à Saint-François. Culte protestant. Demain, au temple, au 32, rue de Paris, à 10 h 30 et au Centre évangélique protestant, au 2, allée Verte, à Saint-Martin-des-Champs, à 10 h. LE TÉLÉGRAMME Rédaction : courriel, morlaix@letelegramme.fr ; fax. 02.98.63.23.99. Petites annonces des particuliers : tél. 0.800.879.925 (appel gratuit). Avis d’obsèques : de 13 h 30 à 20 h, tél. 0.800.112.229 ( a p p e l g r a t u i t ) ; fax. 0.820.200.538. Vente de photos aux particuliers : www.letelegramme.fr. 13 Samedi 30 janvier 2016 Le Télégramme
  2. 2. 30-31 janvier 2016 Ouest-France Morlaix Rédaction : 3, rampe Saint-Melaine Tél. 02 98 63 88 20 - Tél. sports : 02 98 33 22 20 Courriel : redaction.morlaix@ouest-france.fr ‡Appels à projets de la Fondation de France Comment financer son projet par des fonds privés ? Alain Simon, délégué de la Fondation de France sur le Finistère, présentera les possibilités de finance- ment 2016. Gratuit. Mardi 2 février, 18 h, MJC, 7, place du Dossen. Réservation : 02 98 88 00 19, formation@resam.net, www.resam.net La gestion de la commune passée au peigne fin La chambre régionale des comptes de Bretagne a rendu public, le 29 jan- vier, un rapport d’observations défini- tives sur la gestion de la commune de Morlaix, portant sur les exercices 2010 et suivants. Bien que bénéficiant d’une si- tuation financière améliorée, la commune devra porter son attention sur la progression de ses charges, plus rapide que celle de ses recettes. La chambre a relevé que, s’agis- sant de la gestion des ressources hu- maines, le temps de travail annuel de 1 540 heures, comme le régime des congés et autorisations d’absence, est plus favorable que ceux résultant de l’application des textes. Enfin, la ville a une connaissance satisfaisante de sa voirie communale pour laquelle elle a engagé un effort de mise à niveau. Les comptes de la délégation de service public gérant le stationnement pour la période 2012- 2019 affichent un déficit récurrent si- gnificatif, qui ne correspond pas aux résultats du budget prévisionnel éta- bli dans l’offre du prestataire. Ce rapport est consultable sur le site internet de la chambre régionale des comptes : www.ccomptes.fr/ Bretagne ‡Association pour le droit de mourir dans la dignité Renseignements et documentation sur les droits des patients : loi Leonetti d’avril 2005, décret de janvier 2010, di- rectives anticipées, choix et rôle de la personne de confiance, fin de vie. Per- manence suivante : 7 mars. Lundi 1er février, 14 h 30 à 16 h, pavillon du Pouliet. Contact : 02 98 88 65 42, admd29@admd.net Carnet Naissance Iris Le Jeune, Lanmeur. Décès Lina Quélen épouse Vidal, 85 ans, Morlaix ; Louis Elleouet, 79 ans, Lan- divisiau. ‡Indemnisation des victimes d’accidents corporels Permanence de l’Anmivac. Renseigne, conseille et aide dans différents conten- tieux : accident de la route, problèmes d’assurances, accidents du travail, agressions, infections nosocomiales et erreurs médicales, tous accidents cor- porels confondus avec l’aide d’avocats et de médecins indépendants des as- surances. Mardi 2 février, 13 h 30 à 17 h, voir permanence de Brest. Contact : 06 88 42 90 01, anmivac.asso@ wanadoo.fr, http://www.anmivac.eu/ Infolocale Jeunes en TTTrans, projet pour simplifier et innover Regards croisés des acteurs de l’éducation, de l’emploi, de la santé avec un objectif : simplifier les politiques de jeunesse. C’est l’essence du projet Jeunes en TTTrans, lancé mardi. Pourquoi ? Comment ? Jeunes en TTTrans, c’est quoi ? Un projet porté par Morlaix commu- nauté, la communauté de communes de Moyenne Vilaine et Semnon et Lo- rient. Il consiste à la recherche et pro- position d’actions pour les jeunes, âgés de 13 à 30 ans, en collabora- tion avec tous les acteurs privés et as- sociatifs de la jeunesse. « Avec cette amplitude d’âge, les besoins seront diversifiés », souligne Laurence Da- voust, évaluatrice du projet et socio- logue de la jeunesse. Pourquoi ces trois T ? Jeunes en TTTrans repose sur trois piliers : transversalité, transitions, tranformation. Porté par la chaire de recherche de jeunesse de l’EHESP (École des hautes études en santé publique), il a été officiellement lan- cé mardi 26 janvier. C’est le premier lauréat de l’appel à projets du Pro- gramme d’investissement pour l’ave- nir, porté par le Commissariat géné- ral à l’investissement. Quels objectifs ? Jeunes en TTTrans se déroulera sur cinq ans, en deux phases. Ka- rinne Guilloux, directrice du projet, explique : « La première année va nous permettre de creuser les don- nées existantes. L’idée est de faire émerger les besoins. À l’issue de cette phase, nous programmerons les actions à mettre en œuvre pour les quatre années restantes. » Comment ? Le projet a été doté d’un budget de 1,7 million d’euros en tout. « Nous aurions besoin de 3,5 millions, pré- cise Karinne Guilloux. Les commu- nautés se sont déjà engagées à verser 16 000 € par an sur quatre ans. À nous de nous mobiliser pour obtenir le complément, auprès de conseils régionaux, de la Caisse d’allocations familiales… » Quelles thématiques ? Lutte contre le décrochage scolaire, construction de passerelles entre éducation et emploi, lutte contre le non-recours aux droits et aux dispo- sitifs, lutte contre le chômage des jeunes, soutien à la participation, l’engagement et l’expression des jeunes… « C’est le lancement d’un projet conséquent, se réjouit Jean-Luc Fi- chet, président de Morlaix commu- nauté. La question de la jeunesse est particulièrement essentielle. Ce qui me plaît, c’est de faire par- ticiper l’ensemble des acteurs de la jeunesse du pays de Morlaix. Nous pourrons partir de ce qui existe, le retravailler, le simplifier et avan- cer. » Adeline BERTIN. Des représentants et élus de Morlaix communauté, de la Ville de Morlaix, de l’École des hautes études en santé publique et le sous-préfet, Philippe Beuzelin, ont participé au lancement officiel du projet Jeunes en TTTrans, mardi 26 janvier. Nos sorties, ce week-end en pays de Morlaix Musique pop-folk du nord de l’Europe, musique et chants traditionnels bretons, cuisine des Flandres… L’offre est variée. Kan ar bobl à Botsorhel Le concours est devenu un vrai trem- plin artistique de la culture bretonne. Samedi, c’est la veillée Dastum avec concours de la musique à écouter, et celui des conteurs. Dimanche, place aux scolaires. À 15 h, c’est le fest-deiz Ce soir, à 20 h 30 ; dimanche, à 14 h, salle des fêtes de Botsorhel. Grande friperie au Cloître Les vêtements proviennent d’une partie de la collecte organisée en faveur des migrants de Calais, par le groupe des Voltigeurs. « Nous sommes en capacité d’étendre l’ac- tion aux personnes qui en ont be- soin. » Blousons adultes et enfants, pulls, vêtements pour bébé, jouets seront donnés. Participation libre pour aider au transport à Calais. Aujourd’hui, de 14 h à 18 h, salle des fêtes du Cloître-Saint-Thégonnec. Après-midi pop-folk au Roudour Le songwriter Peter Von Poehl, ac- compagné du violoncelliste Zach Miskin, explore de nouvelles fron- tières, au-de-là de sa Suède natale et de son champ artistique de prédilec- tion. L’envoûtante Jenny Lysander, venue en droite ligne de Stockholm, se produira en première partie. Dimanche, à 16 h, au Roudour, à Saint-Martin-des-Champs. Tarifs : de 6 à 16 €. Lecture à la maison Pondalez Jean-Albert Guénégan y propose une lecture du Bossu bitor extrait des Amours jaunes de Tristan Corbière. Dimanche, à 14 h 30, à la maison à Pondalez, 9, Grand-rue à Morlaix. Saveurs du Nord à Plouégat-Moysan Dans le cadre des rencontres culi- naires de l’association Auberges de terroir-suivez le trèfle, Alain Scarella accueille des cuistots voyageurs de Flandres, de Steenvoorde, de l’au- berge du Noordmeulen. Samedi et dimanche, à l’auberge Le puits de Jeanne, à Plouégat-Moysan. Jenny Lysander. Comptez les oiseaux du jardin Ce week-end, l’association Bretagne vivante lance l’opération de comp- tage des oiseaux du jardin. L’opéra- tion nationale, initiée en 2009, vise à recenser, de façon ponctuelle, l’abon- dance des principales espèces d’oi- seaux fréquentant les jardins de la région en hiver. Il faut choisir un lieu d’observation : jardin, école, lieu de travail, parc… et une journée, puis ob- server et noter pendant une heure tous les oiseaux aperçus sur le lieu. Information par courriel : oiseaux- desjardins@bretagne-vivante.org « Pas de négociation sur les barricades » FDSEA et JA prévoient de rencontrer les députés finistériens aujourd’hui. Gwenegan Bui (PS) se dit prêt à les recevoir. Crise agricole « Je veux bien recevoir les éleveurs. Nous sommes en contact en per- manence. Mais il faut organiser. Je n’ai connu que des crises depuis 2012. Déjà, en septembre 2014, nous avions émis des doutes sur le cadran. On a tiré les sonnettes d’alarme et on se retrouve aujourd’hui dans le dur. Il y aura de la casse. Mais il faut l’évi- ter au maximum. Il faut tout recons- truire d’urgence. Nous aurons en ef- fet besoin d’être autonomes dans les quinze prochaines années en terme alimentaire. Le territoire a les capaci- tés de rebondir. Il faut réformer, notamment les la- bels, pour avoir plus de visibilité. Il faut que les consommateurs jouent le jeu. La loi est également essen- tielle : quel contrat l’État passe avec les agriculteurs ? Des aides exis- tent : modifications fiscales, « an- née blanche », crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi… Une né- gociation ne s’est jamais faite sur les barricades. Tout le monde doit se re- mettre en cause et discuter pour voir comment reconstruire une filière fon- damentale pour la France et le pays de Morlaix en particulier. » Tilly-Sabco « Il y a eu une baisse de l’activité. Des discussions sont en cours en ce moment. Je ne peux pas en dire plus. L’outil reste performant, les sa- lariés aussi. Je plaide pour que ça se résolve au plus vite. Nous nous sommes battus comme des chiens pour d’autres dossiers, nous ferons pareil ici. » Formation « Le plan de formation de 500 000 chômeurs, annoncé par François Hollande il y a quelques semaines, permettra aux demandeurs d’em- ploi d’accéder à une formation. Les moyens financiers sont là. Cela re- présente plus de 900 offres de for- mation pour l’agence Pôle emploi de Morlaix. Nous avons travaillé et identifié les besoins dans différents domaines pour le territoire : métiers du BTP, du numérique, soudeur, dé- sosseur, aménagement des espaces verts… » A. B. Chaque début d’année, le député PS Gwenegan Bui fait un point sur le paysage économique de la circons- cription. Vins et alcools aux enchères ce samedi Château d’Yquem, Pavillon Rouge, Brane Cantenac, Château Haut Brion, Château Mouton Rothschild, Château Ausone sont autant de vins prestigieux qui feront le bonheur des (riches) gourmets et des collection- neurs avertis. Des vins à conserver en cave et à ouvrir en de grandes oc- casions. Outre ces vins qui peuvent at- teindre 1 000 € la bouteille, 2 000 € le magnum, les commissaires-priseurs présentent une quantité d’autres fins breuvages millésimés, de 1961 à 2014, et des alcools, à prix très abor- dables : à partir de 6 € pour un Bour- gogne rouge, 10 € pour un blanc, de 8 € pour un Bordeaux blanc et de 4 € pour un Bordeaux rouge, en écra- sante majorité dans cette vente aux enchères. Parmi les alcools, les ama- teurs apprécieront les armagnacs, les whiskeys, les rhums. Ce samedi 30 janvier, vente à 14 h. Exposition publique de 9 h à 12 h, hôtel des ventes, 37, rue de Paris. Tél. 02 98 88 08 39. Un tutorat pour les lycéens du Nord-Finistère Les lycées Tristan-Corbière et du Léon sont inscrits dans un partena- riat avec l’Université de Bretagne Oc- cidentale pour offrir un tutorat entre des étudiants inscrits en doctorat et des élèves des classes de première des deux lycées. Cette action, inscrite dans un dis- positif national appelé Cordée de la réussite, a pour objectif d’amener les élèves des classes de première sé- lectionnés par les lycées à réfléchir à leur parcours d’études post-bac, à oser l’envisager dans un cursus long et ambitieux. Treize élèves du lycée Tristan-Cor- bière et dix du lycée du Léon sont inscrits dans cette nouvelle édition. Ils seront accompagnés par Mathilde Labrilloux et André Mocaer, docto- rants en psychologie sociale, Lise Delmas en littérature américaine, Ste- ven Costiou en informatique et Bap- tiste Jude en biologie. Lycéens et étudiants doctorants se sont rencontrés jeudi 28 janvier, au lycée Tristan-Corbière, lors d’un ate- lier animé par Kévin Chapp, d’Impro Infini, et ont fait connaissance autour d’improvisation de saynètes. Ils seront amenés à travailler en- semble au cours de l’année et no- tamment lors des prochains rendez- vous : le 8 mars, les 17 et 18 mai à l’UBO et le 2 juin au lycée du Léon. Morlaix et son pays en bref Cinéma à Morlaix et dans sa région La Salamandre rue Eugène-Pottier Les premiers, les derniers : sam 19 h, 21 h ; dim 16 h 30, 20 h 30. Demain : sam 16 h 45 ; dim 18 h 30. Le Rialto, rue de l’Hospice La 5ème vague : sam 13 h 45, 16 h, 21 h ; dim 11 h, 14 h, 20 h 30. Les saisons : sam 14 h, 16 h, 18 h ; dim 11 h, 14 h, 16 h. Creed : sam, dim 14 h, 20 h 30. Les huit salopards : sam, dim 20 h. Star-Wars : le réveil de la force : dim 16 h 15 ; 3D : sam 18 h 15. Babysitting 2 : sam 16 h 30, 18 h 30 ; dim 11 h, 16 h 30. Carantec - L’Étoile, place de l’Étoile Les huit salopards : dim 17 h ; VO : sam 21 h. Landerneau - Le Rohan, 55, rue de la Fontaine-Blanche Alvin et les Chipmunks 4 : dim 10 h 45. La 5ème vague : sam 14 h ; dim 17 h. Les saisons : sam 20 h 45 ; dim 14 h. Creed : sam 20 h 45 ; dim 14 h. La vie très privée de Monsieur Sim : sam 14 h ; dim 20 h 45. Star-Wars : le réveil de la force : sam, dim 17 h. Demain : sam 17 h ; dim 10 h 45, 20 h 45. Landivisiau - Les Studios, 3, avenue Foch Alvin et les Chipmunks 4 : dim 10 h 45. La 5ème vague : sam 20 h 45 ; dim 14 h, 20 h 45. Les saisons : sam 14 h ; dim 17 h, 20 h 45. Creed : sam, dim 17 h. Tout schuss : sam 17 h, 20 h 45 ; dim 14 h. Béliers (VO) : sam 14 h ; dim 10 h 45. Lesneven - Even, 18, rue d’Alsace-Lorraine Arrête ton cinéma : sam 20 h 15 ; dim 10 h 45, 15 h 45. Back home (VO) : dim 20 h 15. Plouescat - Le Dauphin, 10, rue Foch Les saisons : sam 20 h 15 ; dim 15 h 15. Les huit salopards : dim 17 h 45. Roscoff - Le Sainte-Barbe, 14 bis, rue Yan’Dargent Tout en haut du monde : dim 14 h 45. Paris-Willouby : sam 20 h 45 ; dim 16 h 45. Saint-Pol-de-Léon - Le Majestic, place Michel-Colombe Tout schuss : dim 14 h 45. Les huit salopards : sam 20 h 45 ; VO : dim 20 h 45.

×