O slideshow foi denunciado.
Utilizamos seu perfil e dados de atividades no LinkedIn para personalizar e exibir anúncios mais relevantes. Altere suas preferências de anúncios quando desejar.

éLections présidentielles et paix sociale au brésil

138 visualizações

Publicada em

Face au risque de régression politique au Brésil avec l'élection d'un président qui maintient le statu quo (Alckmin ou Meirelles) ou Lula ou Bolsonaro, tous rejetés par la majorité de la population brésilienne il n'y a pas d'autre moyen pour les forces progressistes opposées à la maintenance du "statu quo" à moins qu'ils ne s'unissent autour d'un candidat à fort attrait populaire capable de les rassembler avec des propositions cohérentes pour surmonter la crise actuelle et la reprise du développement.

Publicada em: Notícias e política
  • Seja o primeiro a comentar

  • Seja a primeira pessoa a gostar disto

éLections présidentielles et paix sociale au brésil

  1. 1. 1 �LECTIONS PR�SIDENTIELLES ET PAIX SOCIALE AU BR�SIL Fernando Alcoforado * Un fait est indiscutable: le Br�sil est un pays politiquement divis�. D'une part, il y a ceux qui veulent la fin de la corruption, la r�duction ou la fin des in�galit�s sociales, la conqu�te de l'ind�pendance du pays et la mise en place d'un nouveau mod�le de soci�t� plus juste et plus humaine. D'un autre c�t�, il y a ceux qui veulent maintenir la corruption, les in�galit�s sociales, la subordination du pays � l'ext�rieur et le maintien du mod�le n�olib�ral de la soci�t� capitaliste qui m�contente la majorit� de la population br�silienne. D'une part, il y a ceux qui sont en faveur du maintien du statu quo et, d'autre part, les d�fenseurs de la r�forme ou de la r�volution �conomique, politique et social au Br�sil. R�former, c'est introduire des changements dans un ordre �conomique, politique et social particulier, sans le remplacer. R�former le capitalisme dans un pays comme le Br�sil, c'est produire des changements dans son fonctionnement, dans ses politiques �conomiques et sociales, dans sa constitution et ses lois, dans ses institutions et dans son syst�me politique. La lutte pour les r�formes signifie la lutte pour de plus grands espaces d�mocratiques, plus de libert�s, plus d'exigences �conomiques, plus de r�alisations sociales, une meilleure distribution des richesses dans le contexte de la domination capitaliste. Les changements dans les mod�les �conomiques et dans la superstructure politique et juridique font �galement partie de la lutte pour la r�forme au sein du syst�me capitaliste. Ceux qui sont en faveur des r�formes au Br�sil sont ceux qui d�fendent les int�r�ts, les valeurs, les droits et les libert�s des travailleurs et des peuples qui sont repouss�s par les d�fenseurs du capitalisme n�olib�ral dominant au point de lui donner un caract�re de plus en plus conflictuel. Les partisans des r�formes ne vont pas au-del� des limites du syst�me, ils se limitent aux luttes pour la d�mocratisation et aux am�liorations sociales, �conomiques et culturelles dans le syst�me capitaliste, comme l'ont fait les gouvernements Lula et Dilma Rousseff. Ils sont r�duits � r�former le capitalisme, � l'am�liorer. L'�chec de mener des r�formes �conomiques, politiques et sociales au Br�sil peut conduire � une radicalisation politique qui pourrait conduire le pays � l'�tablissement d'un �tat d'exception pour maintenir par la force le statu quo ou la r�volution sociale avec l'usage de la force pour faire des changements �conomiques, politiques et sociaux. Contrairement aux r�formateurs qui cherchent � faire des changements politiques, �conomiques et sociaux dans le cadre du capitalisme, les r�volutionnaires cherchent la fin du capitalisme ne se limite pas � se battre pour des demandes et des r�formes plus ou moins avanc�es, en gagnant des espaces d�mocratiques les gens qui prennent ces combats lorsque les circonstances les favorisent, mais ne s'y limite pas, en essayant de cr�er les combats et la conscience organisation de la population, qui permettent une r�volution, pour produire les ruptures n�cessaires et ouvrir la voie � des transitions r�volutionnaires pour les r�volutions populaires et d�mocratiques d'orientation socialiste ou nationaliste. Pour que la r�volution sociale se produise, il doit y avoir une confluence de multiples facteurs. La r�forme et la r�volution vont de pair. Ils font partie de la dialectique de l'accumulation de la force et de la confrontation pour le changement politique, �conomique et social. La r�forme et la r�volution se s�parent lorsqu'il est imp�ratif de
  2. 2. 2 changer l'ordre dominant quand il faut d�cider d'une mani�re ou d'une autre, se d�finissant ainsi cat�goriquement s'il agit sur le syst�me le r�formant ou s'il cherche � l'abolir pour le remplacer par un autre syst�me. La lutte r�volutionnaire aura lieu 'au Br�sil, quand ses gouvernants n'auront pas les conditions pour gouverner comme auparavant et que ceux qui sont gouvern�s par eux acqui�rent la conscience n�cessaire pour ne pas accepter d'�tre gouvern�s comme auparavant. Si la lutte pour les r�formes politiques, �conomiques et sociaux ne r�ussissent pas et la situation �conomique du pays continue de se d�t�riorer au point de prendre le gouvernement � tous les niveaux � la faillite et la situation �conomique et sociale aggraver consid�rablement avec la faillite g�n�ralis�e d'entreprise et la mont�e du ch�mage et du crime, la r�volution sociale sera l'ordre du jour o� les gens ne croient plus aux syst�mes politiques et �conomiques existants, comme cela arrive d�j�, n'auront plus rien � perdre � se battre pour changer la r�alit� dans laquelle ils vivent. Ce moment n'est pas encore apparu au Br�sil, mais il ne faudra pas longtemps avant que le peuple soit frustr� par la continuit� des politiques antisociales. Les �lections pr�sidentielles 2018 se pr�sentent comme candidats possibles des �lites conservatrices � la pr�sidence de la R�publique en faveur du maintien du � statu quo � Geraldo Alckmim de PSDB et Henrique Meirelles de PMDB qui devrait unir autour d'un d'entre eux avec le soutien du PSDB, PMDB et DEM. Les �lites conservatrices ont tendance � s'unir autour de l'un de ces candidats. Les candidats Lula et Bolsonaro m�nent, dans l'ordre, les scrutins �lectoraux. Il p�se contre Lula et le PT, le fait que les gouvernements du PT ont contribu� � la situation �conomique, politique et sociale catastrophique et la corruption syst�mique v�cue par le Br�sil aujourd'hui. Lula se heurte � des probl�mes pour �tre �lu soit par le rejet �norme de l'�lectorat, soit par la menace de condamnation dans les processus qui y r�pondent. Bolsonaro pr�sente des probl�mes pour �lire le pr�sident face � sa position extr�mement radicale. La victoire de Alckmin, Meirelles, Lula ou Bolsonaro est consid�r� comme inacceptable par de larges secteurs de la population croissant le risque de radicalisation politique et l'�mergence d'un �tat d'exception pour maintenir l'ordre politique et social par la force.. Face au risque de involuion politique au Br�sil, il n'y a pas d'autre moyen de forces progressistes oppos�es pour maintenir le � statu quo � � moins qu'ils s'unissent autour d'un candidat avec un grand attrait populaire qui est capable de les agglutiner avec des propositions coh�rentes pour surmonter la crise actuelle et pour la reprise du d�veloppement. L'�lection du candidat des forces progressistes de la pr�sidence devrait mettre comme objectif principal la construction de la paix sociale au Br�sil avec l'adoption des mesures suivantes: 1) Assemblage de cabinet de crise composant le minist�re avec des personnes comp�tentes et de morale sans tache; 2) Convocation de l'Assembl�e Nationale Constituante pour mener � bien les r�formes politiques, �conomiques, d'�tat et d'administration publique; 3) Combattre la r�cession avec la reprise de l'�conomie br�silienne � court terme; et 4) �laboration du plan de d�veloppement �conomique et social du moyen � long terme avec la construction d'un nouveau mod�le de la soci�t� alternatif � dominante capitalisme n�olib�ral. * Fernando Alcoforado, 78, membre de l�Acad�mie Bahia de l'Education et de l'Acad�mie Rotary Br�silienne de Lettres - Section de Bahia, ing�nieur et docteur de planification du territoire et du d�veloppement r�gional pour l'Universit� de Barcelone, professeur d'universit� et consultant en planification strat�gique, la planification la planification strat�gique, la planification d'entreprise, planification des syst�mes d'�nergie, est l'auteur de livres de la Globaliza��o (Editora Nobel, S�o Paulo, 1997), De Collor a FHC- O Brasil e a Nova (Des)ordem Mundial (Editora Nobel, S�o Paulo, 1998), Um
  3. 3. 3 Projeto para o Brasil (Editora Nobel, S�o Paulo, 2000), Os condicionantes do desenvolvimento do Estado da Bahia (Tese de doutorado. Universidade de Barcelona,http://www.tesisenred.net/handle/10803/1944, 2003), Globaliza��o e Desenvolvimento (Editora Nobel, S�o Paulo, 2006), Bahia- Desenvolvimento do S�culo XVI ao S�culo XX e Objetivos Estrat�gicos na Era Contempor�nea (EGBA, Salvador, 2008), The Necessary Conditions of the Economic and Social Development- The Case of the State of Bahia (VDM Verlag Dr. M�ller Aktiengesellschaft & Co. KG, Saarbr�cken, Germany, 2010), Aquecimento Global e Cat�strofe Planet�ria (Viena- Editora e Gr�fica, Santa Cruz do Rio Pardo, S�o Paulo, 2010), Amaz�nia Sustent�vel- Para o progresso do Brasil e combate ao aquecimento global (Viena- Editora e Gr�fica, Santa Cruz do Rio Pardo, S�o Paulo, 2011), Os Fatores Condicionantes do Desenvolvimento Econ�mico e Social (Editora CRV, Curitiba, 2012), Energia no Mundo e no Brasil- Energia e Mudan�a Clim�tica Catastr�fica no S�culo XXI (Editora CRV, Curitiba, 2015), As Grandes Revolu��es Cient�ficas, Econ�micas e Sociais que Mudaram o Mundo (Editora CRV, Curitiba, 2016) et A Inven��o de um novo Brasil (Editora CRV, Curitiba, 2017). Il a Blog propre sur Internet (http://fernando.alcoforado.zip.net). E-mail: falcoforado@uol.com.br.

×