O slideshow foi denunciado.
Seu SlideShare está sendo baixado. ×

Tableau de bord social et économique Idea octobre 2020

Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio

Confira estes a seguir

1 de 9 Anúncio
Anúncio

Mais Conteúdo rRelacionado

Diapositivos para si (20)

Semelhante a Tableau de bord social et économique Idea octobre 2020 (20)

Anúncio

Mais de Paperjam_redaction (20)

Mais recentes (20)

Anúncio

Tableau de bord social et économique Idea octobre 2020

  1. 1. 1 Tableau de bord économique et social du Luxembourg 6 octobre 2020 L’économie luxembourgeoise retrouve des couleurs Alors que la baisse de l’activité économique était estimée autour de 25% au cœur du confinement « strict », (voir Tableau de bord économique et social de mai), il se pourrait que la casse ait finalement été plus limitée au deuxième trimestre. Le STATEC a en effet publié ses premières estimations du PIB qui tablent sur un recul de 7,2% de l’activité. Le Luxembourg ferait dès lors partie du groupe des pays de la zone euro les moins sévèrement affectés, avec les pays baltes, la Finlande et l’Irlande. L’ampleur de la récession pourrait être moins importante qu’estimée avant l’été, mais ces données sont provisoires et pourront encore être révisées, sans compter que le risque sanitaire est loin d’être écarté… Entre mai et août, l’économie luxembourgeoise a recréé 9.761 emplois salariés après en avoir détruit 9.055 en mars-avril, laissant entrevoir une bonne résilience de l’économie luxembourgeoise. Le nombre de frontaliers (+310) comme le nombre de salariés résidents (+707) dépassent désormais leurs niveaux d’avant confinement. L’impact de la crise n’est pas neutre pour autant : par rapport au rythme de création d’emplois de 2019, il « manque » 8.300 salariés et le taux de chômage, bien qu’en recul, reste supérieur de 0,9 point à celui de février. Les estimations d’activité au cours des trois derniers mois affichent à nouveau un solde d’opinion positif dans le secteur du commerce, qui revient de loin. L’activité semble également s’être améliorée dans l’industrie et les services non-financiers. Mais les anticipations des entreprises tant sur l’activité à venir que sur le niveau d’emploi sont encore contrastées et dénotent un certain attentisme face aux incertitudes sur la situation sanitaire encore instable. Les activités financières affichent quant à elles des indicateurs rassurants, malgré un léger recul de l’emploi au 2ème trimestre. La confiance des consommateurs s’est légèrement améliorée en septembre, mais leurs préoccupations sur l’évolution de la situation économique générale et du chômage persistent. Leur intérêt à faire des achats importants progresse timidement et la nécessité d’épargner reste plébiscitée. [Zoom] Un recul modéré de l’emploi au Luxembourg pendant le « Grand confinement » Evolution entre le 4ème trimestre 2019 et le 2ème trimestre 2020, source : Eurostat Entre le 4ème trimestre 2019 et le 2ème trimestre 2020, l’emploi a reculé de 3,2% dans la zone euro. Une baisse certes relativement contenue par rapport à celle du PIB (-16,4%), mais qui correspond tout de même à 5,128 millions d’emplois détruits en 6 mois. Les pays de la zone euro font face à des fortunes diverses face à la crise du COVID-19. L’Espagne, avec la destruction de 1,7 million d’emplois (-8,4%), est le pays qui porte le plus lourd tribut. L’Irlande (-6,1%) et l’Estonie (-5,6%) affichent également des replis sensibles. Avec un recul « limité » à 0,3% sur le 1er semestre, le Luxembourg est le pays le moins touché (après Malte qui a créé 1,7% d’emplois supplémentaires). Parmi ses voisins, la France affiche la plus forte baisse de l’emploi (-2,8%, soit -792.000 emplois). La Lorraine voisine a perdu 19.000 emplois salariés sur les 6 premiers mois de 2020 (- 3,6%, données URSSAF). La Belgique et l’Allemagne se placent respectivement au 4ème et au 6ème rang de la zone euro pour l’évolution de l’emploi. -3,2% -2,8% -1,4% -1,1% -0,3% Evolution de l'emploi au 1er semestre 2020 Photo by Eileen Pan, Unsplash
  2. 2. 2 SOMMAIRE La Tableau de bord repose sur 22 indicateurs répartis sur 5 piliers : l’activité économique, le marché du travail, la situation sociale, les finances publiques et l’environnement économique européen et grand régional. Indicateurs 1. Activité économique Dernières données disponibles 1 Production industrielle Septembre 2020 P3 2 Activité dans la construction Septembre 2020 P3 3 Activité dans les services non-financiers Septembre 2020 P3 4 Facteurs limitant l’activité dans les services non-financiers 3ème trimestre 2020 P4 5 Activité dans le commerce Septembre 2020 P4 6 Actifs des fonds (OPC) Août 2020 P4 7 Produit bancaire 1er trimestre 2020 P4 8 Chômage partiel Octobre 2020 P5 9 Inflation Août 2020 P5 2. Marché du travail 10 Evolution de l’emploi Août 2020 P5 11 Evolution du chômage Août 2020 P6 12 Postes vacants à l’ADEM Août 2020 P6 3. Indicateurs sociaux – ménages 13 Chômage de longue durée Août 2020 P6 14 Indice de confiance des consommateurs Septembre 2020 P7 15 Crédits immobiliers accordés aux ménages 2ème trimestre 2020 P7 4. Finances publiques 16 Rendement des emprunts publics Août 2020 P7 17 Compte financier des administrations publiques 1er trimestre 2020 P8 18 Recettes et dépenses de l’administration centrale Juillet 2020 P8 5. Environnement européen – Grande Région 19 Activité dans la zone euro (industrie et services) Septembre 2020 P8 20 Croissance de la zone euro, Allemagne, Belgique et France 2ème trimestre 2020 P9 21 Chômage dans la zone euro, Allemagne, Belgique et France Août 2020 P9 22 Demandeurs d’emploi dans la Grande Région Août 2020 P9
  3. 3. 3 1. ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE Production industrielle Septembre 2020 Source : STATEC - Au mois de septembre, le solde d’opinions sur la tendance récente de la production continue de se redresser, passant de -8 à -1. - Toutefois, de plus en plus de professionnels du secteur entrevoient une stabilité de la production (47%, contre 42%). - L’état du carnet de commandes total est jugé bien plus insuffisant que le mois dernier (64%, contre 43%) et 74% des répondants entrevoient une stabilité dans les perspectives d’évolution de l’emploi. Activité dans la construction Septembre 2020 Source : STATEC - Au mois de septembre, les estimations d’activité des entreprises du secteur de la construction restent en territoire négatif (-19, contre -18 en août). L’état du carnet de commandes se maintient lui aussi à un niveau bas. - Les professionnels du secteur entrevoient une stabilité dans leur activité (67% en septembre, contre 60% en août). - En revanche, le manque de main- d’œuvre comme facteur limitant l’activité de construction s’est davantage ressenti (24%, contre 19% au mois dernier) et les perspectives d’évolution de l’emploi progressent (20% entrevoient une hausse de l’emploi, contre 12% le mois dernier). Activité dans les services non-financiers Septembre 2020 Source : STATEC - En septembre, l’indicateur de confiance dans les services continue de progresser (-8,6, contre –12,7 en août), bien que l’évolution de l’activité soit toujours jugée négativement (-25,1). - Alors que les perspectives de la demande et les perspectives des prix de vente continuent à se redresser pour les 3 prochains mois (respectivement 17,6 en septembre, contre 5,4 en août et -2,2, contre -6,6), les perspectives d’évolution de l’emploi total pour les 3 prochains mois se dégradent (-16,7 en septembre, contre -15,5 en août). -80 -60 -40 -20 0 20 40 60 sept.-07 mars-08 sept.-08 mars-09 sept.-09 mars-10 sept.-10 mars-11 sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 mars-16 sept.-16 mars-17 sept.-17 mars-18 sept.-18 mars-19 sept.-19 mars-20 sept.-20 Estimation de la tendance récente de production dans l'industrie (solde d'opinions) Moyenne mobile sur 12 mois Données brutes -50 -40 -30 -20 -10 0 10 20 sept.-07 mars-08 sept.-08 mars-09 sept.-09 mars-10 sept.-10 mars-11 sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 mars-16 sept.-16 mars-17 sept.-17 mars-18 sept.-18 mars-19 sept.-19 mars-20 sept.-20 Activité et carnets de commande de la construction (solde d'opinions) Evolution de l'activité Etat du carnet de commandes -80 -60 -40 -20 0 20 40 60 sept.-07 mars-08 sept.-08 mars-09 sept.-09 mars-10 sept.-10 mars-11 sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 mars-16 sept.-16 mars-17 sept.-17 mars-18 sept.-18 mars-19 sept.-19 mars-20 sept.-20 Evolution de l'activité estimée au cours des 3 derniers mois dans les services (solde d'opinions) Moyenne mobile sur 12 mois Données brutes
  4. 4. 4 Facteurs limitant l’activité dans les services non-financiers 3ème trimestre 2020 Source : STATEC - Si dans l’enquête du STATEC de janvier dernier, 40% des entreprises du secteur estimaient qu’aucun facteur ne freinait leur activité, cette proportion est tombée à 4% dans l’enquête de mars et se « redresse » à 12% dans celle de juillet. - Le manque de demande redevient de loin le premier facteur limitant l’activité, avec près du tiers des entreprises concernées pour le 3ème trimestre. Activité dans le commerce Septembre 2020 Source : STATEC - L’enquête du mois de septembre fait état d’un solde d’opinions toujours positif sur l’activité des trois derniers mois (38 en septembre, contre 42 en août). Cet indicateur reste néanmoins assez volatil et doit être analysé sur plusieurs mois. - Le niveau des stocks a diminué en septembre (2,7 contre 17,2 en août) et les perspectives des ventes pour les 3 prochains mois se redressent (16 en septembre, contre -13,5 au mois dernier) mais les perspectives de l’emploi se dégradent nettement (-19, contre -4,9 pour le mois dernier). Actifs des fonds (OPC) Août 2020 Source : CSSF - Le redressement de la valeur des actifs nets dans les OPC luxembourgeois se poursuit en août (+79 milliards, soit +1,7%). Avec 4 697 milliards, ils retrouvent leur niveau de fin d’année 2019. - Sur le mois d’août, la hausse des marchés contribue à 83,3% de la hausse des actifs nets et les investissements nets à 16,7% de l’évolution. - En comparaison à août 2019, la valeur des actifs affiche une hausse de 194 milliards d’euros, soit +4,3% (40 milliards dus à la variation des marchés et 154 aux investissements nets). Produit bancaire 1er trimestre 2020 Source : CSSF - Les marges d’intérêt et les commissions représentent respectivement 45% et 49% du produit bancaire luxembourgeois. - Au 1er trimestre 2020, les revenus des établissements de crédit étaient en progression par rapport à l’année précédente (+14%). Les marges d’intérêt progressaient de 16% et les revenus issus des commissions de 22%. - Sur les 4 derniers trimestres, le produit bancaire progressait de 6% par rapport aux 4 trimestres précédents. 0 10 20 30 40 50 60 Q3/2010 Q2/2011 Q1/2012 Q4/2012 Q3/2013 Q2/2014 Q1/2015 Q4/2015 Q3/2016 Q2/2017 Q1/2018 Q4/2018 Q4/2019 Q3/2020 Demande insufisante Manque de main-d'œuvre Manque d'équipement Contraintes financières Autres Principaux facteurs limitant l'activité dans les services -100 -80 -60 -40 -20 0 20 40 60 80 sept.-07 mars-08 sept.-08 mars-09 sept.-09 mars-10 sept.-10 mars-11 sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 mars-16 sept.-16 mars-17 sept.-17 mars-18 sept.-18 mars-19 sept.-19 mars-20 sept.-20 Evolution de l'activité estimée au cours des 3 derniers mois dans le commerce (solde d'opinions) Moyenne mobile sur 12 mois Données brutes -400 -200 0 200 400 600 800 1 000 août-13 févr.-14 août-14 févr.-15 août-15 févr.-16 août-16 févr.-17 août-17 févr.-18 août-18 févr.-19 août-19 févr.-20 août-20 Variation des actifs des OPC (Mia d'euros, somme mobile sur 12 mois) Total dont investissement net en capital dont variation des marchés -20% -10% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 2018T1 2018T2 2018T3 2018T4 2019T1 2019T2 2019T3 2019T4 2020T1 Evolution par rapport au même trimestre de l'année précédente du produit bancaire Produit bancaire Dont revenus nets de commissions Dont marge d'intérêts
  5. 5. 5 Chômage partiel Octobre 2020 Source : Comité de conjoncture. - 2.825 dossiers de chômage partiel ont été accordés pour le mois d’octobre, soit une baisse de 6% par rapport à septembre. - D’après le Comité de conjoncture du 21 septembre, les demandes concernent 23.122 équivalents temps plein contre 15.690 en août, soit une hausse de 47%. Ces données restent néanmoins provisoires à ce stade. - Fin juillet, le Ministère de l’économie avait avancé 808 millions d’euros aux entreprises pour le chômage partiel. Le décompte d’éventuels trop perçus permettra néanmoins de mieux évaluer la part des salariés qui ont été au chômage partiel pendant le confinement. Inflation Juillet 2020 Source : STATEC - L’inflation annuelle, à +0,59%, régresse en août par rapport à juillet (+0,94%). - Les prix des carburants stagnent par rapport à juillet après leur hausse post-confinement et restent inférieurs de 11% à leur niveau d’août 2019. - Les prix alimentaires stagnent bien que les fruits frais poursuivent la forte hausse amorcée durant le confinement (+14%) et les légumes frais leur repli (-6%). 2. MARCHÉ DU TRAVAIL Evolution de l’emploi Août 2020 Source : STATEC - En mars et avril, l’emploi salarié intérieur avait reculé de 9.055 postes (-5.299 frontaliers et -3.742 résidents), soit une baisse de 2%. - Depuis le début du déconfinement en mai, le marché du travail luxembourgeois a recréé 9.761 emplois salariés, retrouvant ainsi le niveau de février. Le nombre de frontaliers (+310) comme le nombre de salariés résidents (+707) dépassent à nouveau leurs niveaux d’avant confinement. - Les données par secteur ne sont disponibles que pour le 2ème trimestre. Sur l’ensemble des branches, l’emploi salarié y a reculé de 0,7%. La branche « activités spécialisées et soutien » (incluant l’intérim) a vu l’emploi reculer de 3%, suivie par le Commerce et l’Horeca (-2,4%). L’industrie enregistre un recul de 0,9%, les TIC de 0,3% et les activités financières de 0,1%. En revanche, l’emploi salarié a cru de 1,9% dans les services publics et de 0,2% dans la construction. 12928 14259 10375 6184 3672 3147 3010 2825 Demandes de chômage partiel accordées -1 -0,5 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 4 juil.-10 juil.-11 juil.-12 juil.-13 juil.-14 juil.-15 juil.-16 juil.-17 juil.-18 juil.-19 juil.-20 Indice des prix à la consommation national (évolution sur 12 mois en %) 420 000 425 000 430 000 435 000 440 000 445 000 450 000 août-18 oct.-18 déc.-18 févr.-19 avr.-19 juin-19 août-19 oct.-19 déc.-19 févr.-20 avr.-20 juin-20 août-20 Emploi salarié intérieur -2,0% -1,5% -1,0% -0,5% 0,0% 0,5% 1,0% 1,5% 2,0% Evolution de l'emploi par rapport au mois précédent (%, données désaisonnalisées) Salariés frontaliers entrants Salariés résidents Emploi salarié intérieur
  6. 6. 6 Evolution du chômage Août 2020 Sources : ADEM, STATEC - Le taux de chômage a poursuivi sa baisse en août où il s’élevait à 6,4%, un niveau tout de même supérieur de 0,9 point à celui d’avant confinement. - Avec 18.525 inscrits à l’ADEM, le nombre de demandeurs d’emploi a baissé de 6,3% en août (données non désaisonnalisées). Cela représente toujours une hausse de 1.873 personnes depuis le début de la crise et de 20,5% par rapport à août 2019. Postes vacants à l’ADEM Août 2020 Source : ADEM - Les nouvelles offres publiées (2.259) connaissent une inflexion par rapport à juillet (-22,5%), probablement en raison de la période estivale, de même que le stock d’offres disponibles (6.817), qui est en baisse sur un mois (-6,8%). - Sur les 12 derniers mois, on compte en moyenne 4 postes vacants pour 10 demandeurs d’emploi inscrits. 3. INDICATEURS SOCIAUX – MÉNAGES Chômage de longue durée Août 2020 Source : ADEM - En août, 8.772 demandeurs d’emplois étaient inscrits depuis plus d’un an à l’ADEM (47% du total), soit une stagnation par rapport au mois précédent et une progression de 29% par rapport à août 2019. - Le nombre de demandeurs d’emplois inscrits depuis moins d’un an progresse quant à lui de 14% sur un an et a baissé de 11% en un mois. 0 1 2 3 4 5 6 7 8 août-09 févr.-10 août-10 févr.-11 août-11 févr.-12 août-12 févr.-13 août-13 févr.-14 août-14 févr.-15 août-15 févr.-16 août-16 févr.-17 août-17 févr.-18 août-18 févr.-19 août-19 févr.-20 août-20 Taux de chômage (en %, données désaisonnalisées) 0 1 2 3 4 5 6 août-09 août-10 août-11 août-12 août-13 août-14 août-15 août-16 août-17 août-18 août-19 août-20 Stock de postes vacants publiés à l'ADEM pour 10 demandeurs d'emploi inscrits Series1 Series2 0 1 000 2 000 3 000 4 000 5 000 6 000 7 000 8 000 9 000 10 000 août-08 août-09 août-10 août-11 août-12 août-13 août-14 août-15 août-16 août-17 août-18 août-19 août-20 Demandeurs d'emploi résidents inscrits depuis plus d'un an à l'ADEM
  7. 7. 7 Indice de confiance des consommateurs Septembre 2020 Source : BCL - L’indicateur synthétique de confiance des consommateurs s’est amélioré en septembre à -11, contre -16 en août, mais il demeure négatif et inférieur à son niveau d’avant crise. - Les ménages luxembourgeois sont moins pessimistes sur la situation économique générale (-15 en septembre, contre -33 en août) et sur l’évolution du chômage (-54, contre -66 au mois précédent) au cours des 12 prochains mois. - Leur intérêt à faire des achats importants progresse timidement (-9 en septembre, contre -13 en août). Crédits immobiliers accordés aux ménages 2ème trimestre 2020 Source : BCL - Le volume des crédits immobiliers consentis aux ménages a (logiquement) baissé au 2ème trimestre, marqué par le confinement. Avec un montant de 2,05 milliards d’euros, il s’est replié de 5,4% par rapport au 2ème trimestre de 2019. 4. FINANCES PUBLIQUES Rendement des emprunts publics Août 2020 Source : BCL - Le rendement des emprunts publics luxembourgeois est resté en territoire négatif en août, pour le quinzième mois consécutif. - En avril 2020, le Ministère des Finances a annoncé avoir placé une émission obligataire de 2,5 milliards d’euros (l’équivalent de 3,9% du PIB de 2019) en deux tranches de crédit (1,5 milliard sur 5 ans et 1 milliard sur 10 ans) pour un taux moyen pondéré de -0,035%, des conditions d’emprunt toujours très favorables. -30 -25 -20 -15 -10 -5 0 5 10 sept.-10 mars-11 sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 mars-16 sept.-16 mars-17 sept.-17 mars-18 sept.-18 mars-19 sept.-19 mars-20 sept.-20 Indice de confiance des consommateurs Moyenne mobile sur 12 mois Données brutes 0 500 1000 1500 2000 2500 3000 2010Q2 2010Q4 2011Q2 2011Q4 2012Q2 2012Q4 2013Q2 2013Q4 2014Q2 2014Q4 2015Q2 2015Q4 2016Q2 2016Q4 2017Q2 2017Q4 2018Q2 2018Q4 2019Q2 2019Q4 2020Q2 Crédits immobiliers consentis aux ménages résidents pour des immeubles situés au Luxembourg (millions d'euros) -1,0 -0,5 0,0 0,5 1,0 1,5 2,0 2,5 3,0 août-11 févr.-12 août-12 févr.-13 août-13 févr.-14 août-14 févr.-15 août-15 févr.-16 août-16 févr.-17 août-17 févr.-18 août-18 févr.-19 août-19 févr.-20 août-20 Rendement des emprunts publics luxembourgeois (valeurs moyennes de la période, % annuels)
  8. 8. 8 Compte financier des administrations publiques 1er trimestre 2020 Source : BCL - Au premier trimestre 2020, le total du passif financier des administrations publiques s’élevait à 20,7 milliards d’euros (+16% par rapport au 1er trimestre 2019) dont 10,4 milliards de titres de créance (+16%) et 4,3 milliards de crédits (+2,5%). - Le total de l’actif était de 49,7 milliards d’euros (+3,4% sur un an) dont 21,3 milliards est composé d’actions et de parts de fonds (-4,8%). Les actifs financiers nets (actif – passif) s’élevaient à 29 milliards d’euros (-4% en un an). - Dans son Programme de Stabilité et de Croissance 2020 (PSC), le gouvernement estime que la dette publique brute des administrations publiques passera de 14 milliards d’euros en 2019 (22,1% du PIB) à 17 milliards en 2020 (28,7% du PIB). Recettes et dépenses de l’administration centrale Juillet 2020 Source : Ministère des Finances - Sur les 12 derniers mois, les recettes de l’administration centrale ont baissé de 8% alors que les dépenses ont progressé de 14%. Le déficit cumulé sur 12 mois atteint près de 3,3 milliards d’euros. - Le « Pacte de Stabilité et de Croissance » 2020 du gouvernement prévoit que le solde budgétaire (pour l’ensemble des administrations publiques) passera d’un excédent de 1,4 milliard en 2019 (2,2% du PIB) à un déficit de 5 milliards en 2020 (-8,5% du PIB). 5. ENVIRONNEMENT EUROPÉEN – GRANDE REGION Activité dans la zone euro (industrie, services et services financiers) Septembre 2020 Source : Commission européenne - L’enquête de conjoncture du mois de septembre illustre la poursuite du redressement de l’activité économique dans la zone euro, bien que les soldes d’opinions pour l’industrie et les services sont encore négatifs. - Pour l’industrie le solde passe de -11 en août à -8 en septembre. Il passe de -12 à -5 dans les services et de -5 à +7 dans les services financiers. 0 10 000 20 000 30 000 40 000 50 000 60 000 2009T1 2009T3 2010T1 2010T3 2011T1 2011T3 2012T1 2012T3 2013T1 2013T3 2014T1 2014T3 2015T1 2015T3 2016T1 2016T3 2017T1 2017T3 2018T1 2018T3 2019T1 2019T3 2020T1 Compte financier des administrations publiques (millions d'euros) Actifs financiers (total) Passifs financiers (total) -4000 -3500 -3000 -2500 -2000 -1500 -1000 -500 0 500 1000 1500 12 000 14 000 16 000 18 000 20 000 22 000 24 000 mars-16 juil.-16 nov.-16 mars-17 juil.-17 nov.-17 mars-18 juil.-18 nov.-18 mars-19 juil.-19 nov.-19 mars-20 juil.-20 Recettes et dépenses de l'administration centrale (millions d'euros, somme mobile sur 12 mois) Solde (axe de droite) Recettes (gauche) Dépenses (gauche) -60 -50 -40 -30 -20 -10 0 10 20 30 40 sept.-07 mars-08 sept.-08 mars-09 sept.-09 mars-10 sept.-10 mars-11 sept.-11 mars-12 sept.-12 mars-13 sept.-13 mars-14 sept.-14 mars-15 sept.-15 mars-16 sept.-16 mars-17 sept.-17 mars-18 sept.-18 mars-19 sept.-19 mars-20 sept.-20 Estimation de l'évolution de l'activité au cours des 3 derniers mois dans la zone euro (solde d'opinions) Industrie Services Services financiers
  9. 9. 9 Croissance de la zone euro, Allemagne, Belgique et France 2ème trimestre 2020 Source : Eurostat - Le PIB de la zone euro s’est contracté de 11,8% au deuxième trimestre 2020. - La baisse du PIB a été particulièrement prononcée pour la France (-13,8%) et la Belgique (-12,1%). Le recul est légèrement moins marqué pour l’Allemagne (-9,7%). En comparaison européenne, le Luxembourg semble mieux résister (-7,2%). - Pour 2020, la Commission européenne prévoit une récession de 8,7% dans la zone euro (-10,6% en France, -8,8% en Belgique, -6,3% en Allemagne, et -6,2% au Luxembourg) et une croissance de 6,5% en 2021. Chômage dans la zone euro, en Allemagne, Belgique et France Août 2020 Source : Eurostat - Le taux de chômage dans la zone euro a progressé de 0,1 point par rapport au mois précédent pour atteindre 8,1%. Il est supérieur de 0,6 point à son niveau d’août 2019. - Au mois d’août, les taux de chômage se stabilisent à 4,4% en Allemagne, 5,1% en Belgique et 7,5% en France. Par rapport au mois de juillet dernier, ils ont progressé de 0,1% en Belgique et de 0,4% en France. Le taux de chômage est inchangé pour l’Allemagne. - Au 2ème trimestre, l’emploi a reculé de 2,9% dans la zone euro (-0,8% en Belgique, -1,4% en Allemagne et -2,6% en France). Demandeurs d’emploi dans la Grande Région Août 2020 Sources : ONEM, Pôle Emploi, Arbeitsagentur, STATEC. - En août, 606.051 demandeurs d’emploi étaient inscrits dans les différentes administrations de l’emploi de la Grande Région, soit une hausse de 10,1% par rapport à août 2019. - Le rythme de progression annuel s’est légèrement tassé en comparaison des mois précédents. - Le précédent « record » en nombre de chômeurs (625.700 en janvier 2014) n’est donc pas atteint à ce stade. - Toutes les régions sont concernées par l’augmentation du chômage mais c’est en Rhénanie-Palatinat qu’elle est la plus importante (+30,2%). Elle est également très sensible en Sarre (+23%) et au Luxembourg (+20,5%). - Elle reste plus mesurée en Lorraine et en Wallonie (+3,6%), où les taux de chômage étaient cependant plus élevés avant la crise sanitaire. août-19 août-20 évolution annuelle Wallonie 214 818 222 481 7 663 +3,6% Sarre 33 954 41 750 7 796 +23,0% Rhénanie Palatinat 99 584 129 645 30 061 +30,2% Lorraine 186 930 193 650 6 720 +3,6% Luxembourg 15 370 18 525 3 155 +20,5% Grande Région 550 656 606 051 55 395 +10,1% -16 -14 -12 -10 -8 -6 -4 -2 0 2 2017Q2 2017Q4 2018Q2 2018Q4 2019Q2 2019Q4 2020Q2 Taux d'évolution trimestriel du PIB (%) Zone euro Belgique (2020Q1) Allemagne France 0 2 4 6 8 10 12 14 août-07 août-08 août-09 août-10 août-11 août-12 août-13 août-14 août-15 août-16 août-17 août-18 août-19 août-20 Taux de chômage (%, données désaisonnalisées) Zone euro Belgique Allemagne France -10% -5% 0% 5% 10% 15% août-12 févr.-13 août-13 févr.-14 août-14 févr.-15 août-15 févr.-16 août-16 févr.-17 août-17 févr.-18 août-18 févr.-19 août-19 févr.-20 août-20 Evolution du nombre de demandeurs d'emploi disponibles dans la Grande Région par rapport à l'année précédente (%)

×