O slideshow foi denunciado.
Seu SlideShare está sendo baixado. ×

5526093.ppt

Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Próximos SlideShares
87_Cas_cliniques-ist.ppt
87_Cas_cliniques-ist.ppt
Carregando em…3
×

Confira estes a seguir

1 de 16 Anúncio
Anúncio

Mais Conteúdo rRelacionado

Mais recentes (20)

Anúncio

5526093.ppt

  1. 1. OBJECTIFS DES EXAMENS VIROLOGIQUES 1 - Diagnostic d’une infection virale pour laquelle un traitement spécifique est possible 2 - Surveillance du traitement entrepris 3 - Diagnostic différentiel d’infection due à un autre agent microbien 4 - Diagnostic indispensable en vue de la mise en œuvre de mesures préventives pour l’entourage 5 - Bilan d’immunité avant ou après vaccination 6 - Suivi épidémiologique (ex. rubéole) Remarques : - Coût / efficacité - Recherche non exhaustive - Arbre décisionnel - Dossier virologique
  2. 2. VIRUS DES ERUPTIONS Eruptions vesiculo-pustuleuses Poxvirus HSV-1 -- HSV-2 VZ Enterovirus Eruptions maculopapuleuses Rubéole Rougeole HHV-6 Parvovirus B19 Enterovirus Adenovirus VIH Tumeurs cutanées bénignes Verrues - Papillomavirus type 2 Molluscum contagiosum
  3. 3. Cas clinique 1 L’enfant A, 4 ans, présente une stomatite fébrile avec dysphagie. L’examen clinique retrouve des vésicules au niveau du pharynx, du palais et des amygdales, et des adénopathies cervicales douloureuses. Quel virus suspectez vous ? Outils diagnostiques ? Traitement et prophylaxie ?
  4. 4. Cas clinique 2 Mr K. , 34 ans, présente pour la première fois une éruption vésiculeuse douloureuse au niveau de la lèvre supérieure. Mr K. rentre d’une semaine de ski et dit avoir ressenti des brûlures avant l’apparition de l’éruption. Quel virus suspectez vous ? Outils diagnostique ? Traitement et prophylaxie ?
  5. 5. Cas clinique 3 Chez une patiente de 30 ans à partenaires sexuels multiples et ayant des antécédents de maladies sexuellement transmissibles (gonococcie) est réalisé un frottis cervico- vaginal systématique : il révèle une dysplasie de grade 2 (CIN 2). Une colposcopie (examen direct du col avant coloration au Lugol) est effectuée et montre des lésions planes Lugol - . Une biopsie est alors réalisée. 1. Quel type de virus recherchez-vous ? 2. Quel(s) outil(s) diagnostic utilisez-vous ? 3. Que préconisez-vous comme traitement ?
  6. 6. Mr H., 77 ans, présente depuis 48 h une éruption douloureuse de localisation thoracique droite. L’inspection retrouve des vésicules, quelques bulles sur un fond érythémateux. L’éruption est unilatérale en hémiceinture. L’examen retrouve une hyperesthésie localisée dans le même territoire et une fièvre modérée. Mr H. n’a jamais présenté d’éruption semblable et n’a pas d’antécédents particuliers. Quel virus suspectez vous ? Outils diagnostiques ? Traitement et prophylaxie ? Cas clinique 4
  7. 7. Cas clinique 5 L’enfant Y. , 7 ans, présente une éruption vésiculeuse ayant débuté au niveau de la tête et évoluant par poussées depuis 2 jours. L’éruption couvre tout le corps et est associée à un prurit. Une fièvre à 38° c est retrouvée. L’état général est bien conservé. Quel virus suspectez vous ? Outils diagnostique ? Traitement et prophylaxie ?
  8. 8. Cas clinique 6 Avril 98. L’enfant S. , 5 ans, présente depuis 24 h une éruption maculeuse rose pâle généralisée. Cette éruption est associée à des adénopathies cervicales multiples et à une légère fièvre. Vous évoquez le diagnostic de rubéole. Outils diagnostiques ? Traitement et prévention ?
  9. 9. Cas clinique 7 L’enfant P. , 18 mois, présente une éruption rubéoliforme du cou et du tronc survenant après 3 jours de fièvre à 39,5° c. L’examen ne retrouve pas de foyers infectieux. Un exanthème subit ou roséole infantile est évoqué. 1 - Quel est l’agent de l’exanthème subit du nourrisson ou 6ème maladie : 2 - Ce virus est-il fréquemment rencontré ?
  10. 10. Cas clinique 8 L’enfant K. , 6 ans, vous est amené parce qu’il est fébrile (39,6 ° c) et présente un catarrhe oculo-respiratoire avec toux évoluant depuis 48 heures. Il ne mange plus et est grognon. Deux jours plus tard apparaît une éruption maculopapuleuse, non prurigineuse, débutant à la tête et s’étendant au thorax et aux membres. 1- Quelle question devez-vous poser en priorité ? 2 - Quel est le diagnostic le plus probable ? 3 - Quels sont les moyens à mettre en œuvre pour étayer le diagnostic ?
  11. 11. Cas clinique 9 Mr Y, 36 ans, est un patient infecté par le VIH. Il s’est contaminé il y a 7 ans à la suite de relations homosexuelles. Il est actuellement très immunodéprimé avec un taux de CD4 à 65/mm3. Il présente des lésions cutanées multiples à type de tumeurs ulcérovégétantes violines d’aspect angiomateux. L’examen histologique réalisé sur la biopsie cutanée confirme le diagnostic de maladie de Kaposi. Que savez-vous du virus impliqué dans la sarcome de Kaposi ?
  12. 12. Cas clinique 10 Un enfant de 6 ans présente de la fièvre et une altération de l’état général. Quelque jours plus tard apparaît une éruption maculo-papuleuse au niveau des joues puis du tronc. Une infection à Parvovirus B19 est suspectée. Outils diagnostiques ? Traitement et prophylaxie ? Autres signes cliniques possibles ?

×