O slideshow foi denunciado.
Seu SlideShare está sendo baixado. ×

Le sommeil de la personne agée

Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Próximos SlideShares
Neurobiologie de l' insomnie
Neurobiologie de l' insomnie
Carregando em…3
×

Confira estes a seguir

1 de 37 Anúncio
Anúncio

Mais Conteúdo rRelacionado

Diapositivos para si (20)

Quem viu também gostou (20)

Anúncio

Semelhante a Le sommeil de la personne agée (20)

Mais recentes (20)

Anúncio

Le sommeil de la personne agée

  1. 1. Le sommeil de la personne âgée Sylvie Royant-Parola Réseau Morphée www.reseau-morphee.fr
  2. 2. L’évolution du sommeil
  3. 3. EVOLUTION DU SOMMEIL AVEC L'AGE 40 30 % 20 10 0 0 20 40 60 80 Age Sommeil paradoxal Sommeil lent profond
  4. 4. Sommeil et âge
  5. 5. 1017 personnes > 55 ans
  6. 6. Evolution de la sieste avec l'âge 14 12 10 8 6 4 2 0 20 30 40 50 60 70 Nombre moyen de siestes sur une période de 8 semaines
  7. 7. Des besoins et des rythmes différents Le sommeil se • Plus de 40% des plus de 60 ans font la sieste modifie avec l’âge • 4 jours sur 7 à 61 - 70 ans dans son rythme et • et 6 jours sur 7 à plus de 80 ses besoins… ans BVA- INSV 2010 La sieste, ce n’est pas du sommeil « en plus » Une grande sieste s’accompagne souvent d’un ou plusieurs réveils dans la nuit
  8. 8. Sommeil et âge 45 40 35 30 25 20 15 10 5 0 10 20 30 40 50 60 70 80 Age Nombre d'éveils après l'endormissement
  9. 9. Plus de réveils dans la nuit
  10. 10. Les rythmes circadiens Les synchroniseurs sociaux Alternance jour nuit L’exercice physique La vie sociale Les repas Horloge interne Rythme de la Rythme du sommeil Rythme des température performances
  11. 11. L’importance de la Le soleil lumière est un médicament à user avec discernement (U.V.) mais la lumière améliore le moral! Bain de soleil à Saint- Pétersbourg au bord de la Neva Ou ailleurs!
  12. 12. La lumière et l’âge  La lumière bleue a des effets sur l’horloge biologique : présente dans la lumière du jour, elle est filtrée par les lunettes, les carreaux des fenêtres,…  L’effet de la lumière diminue avec l’âge  10 ans  35 ans  65 ans  95 ans
  13. 13. Cellules ganglionnaires Les CG contiennent de la mélanopsine
  14. 14. L’exposition à la lumière 100 000 lux midi au soleil 25 000 lux journée nuageuse 1500 lux usine 200 – 500 lux bureau / cuisine 50 – 200 lux salon 50 lux maison de repos 10 lux 1 bougie à 30 cm 1 lux pleine lune
  15. 15. La lumière! Un effet sur les rythmes Rôle d'une lumière forte le matin : avance de phase du sommeil Rôle d'une lumière forte le soir : retard de phase Une activité physique soutenue joue le même rôle
  16. 16. S’aider de la lumière naturelle Avec l’âge, les sorties à l’extérieur diminue Privilégier l’éclairement naturel! Des conseils: - Marche à l’extérieur, - Pauses dans un jardin, à la terrasse d’un café, sur un balcon, devant sa fenêtre… Sondage BVA-INSV 2010 - Ouvrir les volets de la chambre!
  17. 17. Les insomniaques passent moins de temps à l’extérieur
  18. 18. Il n’y a pas que la lumière naturelle! Evolution de l’éclairement de notre planète la nuit: - en 1970… - et 35 ans plus tard
  19. 19. Pour retarder l’endormissement une solution: l’ordinateur! 60 % des français âgés de 15 à 34 ans utilisent internet tous les jours ou presque dans le cadre de leur temps libre. Et quand même 7% des plus de 65 ans.
  20. 20. La retraite, un nouveau rythme
  21. 21. Après la retraite? • Troubles du sommeil fréquents avant la retraite, surtout associé au stress au travail • Amélioration après la retraite plus marqué chez les troubles du sommeil % hommes. retraite Vahtera et al , Sleep Vol. 32, No. 11, 2009
  22. 22. Place des thérapies non médicamenteuses
  23. 23. Une bonne hygiène du sommeil • Dormir selon les besoins mais pas plus, • Attention aux siestes trop longues • Horaires réguliers • Exercice physique la journée • Eviter les repas trop copieux le soir • Chambre à 18 – 20° • Alcool, nicotine, café à éviter!
  24. 24. S’aider grâce à l’exercice physique L’activité physique augmente la température du corps ce qui amplifie les rythmes biologiques et donc améliore le sommeil
  25. 25. La photothérapie Plusieurs effets de la lumière: – Sur la phase du sommeil (avance ou retard selon l’horaire d’exposition et conformément à la courbe de réponse de phase (Lewy, 1984). Intérêt dans les retards de phase (Regestein, 1995) – Sur la vigilance: augmente la vigilance (Daurat, 2000) – Sur l’humeur (Lewy,1982) avec un effet dans les dépressions saisonnières (Wirz-Justice, 1992; Anderson et al, 1994) Contre-indications: essentiellement lésions rétiniennes (décollement)
  26. 26. TTC chez la personne âgée • Les techniques ayant été prouvées les plus efficaces (Morin, 1994; Morin, 1999) sont le contrôle du stimulus (pratiqué en individuel ou en groupe) et la restriction de sommeil. • Importance des règles d’hygiène de sommeil en association à l’une ou l’autre de ces techniques (Schneider, 2002; Petrovic, 2003).
  27. 27. Indications des TCC chez la personne âgée • Classiquement dans l’insomnie primaire, psychophysiologique • Insomnie secondaire (Lichstein, 2000) • Lors d’un sevrage en hypnotique: Il existe une diminution ou une suppression de l’utilisation des médicaments lors des programmes de RCT (Baillargeon, 2003; Morin, 2004)
  28. 28. HAS
  29. 29. HAS
  30. 30. En pratique • L’éducation du patient âgé sur son sommeil est primordiale • L’aider à passer moins de temps au lit et à dissocier les endroits pour se reposer (le canapé dans le salon, le lit pour dormir…) • Favoriser l’activité dans la journée et l’exposition à la lumière (ouvrir les volets, sortir en dehors de l’appartement) • Aménager la chambre à coucher pour diminuer le risque d’accident par maladresse • Traiter les maladies associées • Favoriser tout ce qui peut-être rassurant pour éviter la résurgence de peurs liées à la nuit (peur de la solitude, peur d’être malade, ou agressé, peur de mourir)
  31. 31. Les médicaments
  32. 32. Insomnie et chutes chez les personnes âgées • Un sommeil de mauvaise qualité contribue au risque de chutes en dehors de la prise des BZD1 • En France2: – l'âge moyen de consommation des hypnotiques est de 57 ans – un quart des personnes ayant entre 65 et 74 ans et un tiers des personnes de plus de 74 ans, prennent des médicaments pour dormir – 5 à 10% des fractures de hanches chez les plus de 65 ans sont la conséquence de la prise de benzodiazépines • Le risque de chutes et d’accidents de la route est plus élevé chez les patients de > 60 ans et sous hypnotiques3 1. Stone KL et al Sleep, insomnia and fall in elderly patients Sleep Med. 2008 Sep;9 Suppl 1:S23-8 2. Rapport sur le thème du sommeil. Ministère de la Santé et des Solidarités – dec. 2006 3. Glass J, Lanctôt KL, Herrmann N, Sproule BA, Busto UE. Sedative hypnotics in older people with insomnia: meta-analysis of risks and benefits. BMJ 2005; 331 (7526): 1169
  33. 33. Consommation des hypnotiques chez les patients âgés • Prévalence de la consommation régulière de BZD est de 14,3% chez les patients âgés de plus de 60 ans (2007): – Femmes 19%-22% – Hommes 12%-15% • 27,4% des plus de 65 ans prennent des BZ ou apparentés (2011). • 38,6% des plus de 85 ans (2011) • 7 mois de durée moyenne de prescription pour les BZ et apparentées (2011) • La consommation des hypnotiques: 50% des primo prescriptions ont une durée d’au moins 30 jours. Source HAS
  34. 34. Benzodiazépines (BZD) et apparentés : de quoi parle-t-on ? • Psychotropes = Substances qui agissent sur le psychisme – Les tranquillisants ou anxiolytiques • Benzodiazépine – Mais aussi : Méprobamate / Hydroxyzine / Buspirone – Les somnifères ou hypnotiques • Benzodiazépines et apparentés – Mais aussi : Antihistaminiques H1 / Méprobamate et Acéprométazine / Mélatonine – Les neuroleptiques ou antipsychotiques – Les antidépresseurs
  35. 35. BZD : quelques chiffres • France : un des pays européens où la consommation de psychotropes est la plus élevée • 3 à 4 X supérieure à celle du Royaume Uni, de l’Italie ou de l’Allemagne
  36. 36. Attitudes par rapports Enquête aux USA sur 1500 personnes de aux hypnotiques plus de 55 ans WB&A Market Research 2003 20 % déclarent prendre quelque chose pour dormir dont 15% tous les soirs Etude auprès MG Patients > 65 ans (moy: 77,3 ans) 70,8% de femmes British Journal of General Practise, avril 2010 Obstacles ressentis par les MG pour réduire ou diminuer les médicaments
  37. 37. Pharmacocinétique BZD métabolisme hépatique Variation des demi-vies d’élimination en fonction de l’âge Risques d’accumulation plus importants si métabolites actifs biodisponibilité élimination Posologie = demi-dose chez patient âgé

Notas do Editor

  • En durée, les évolutions sont plus impressionnantes au début de la vie qu ’après 20 ans…par contre le rythme, et l’architecture vont effectivement beaucoup changé. Qu ’est-ce que l’architecture ?
  • Pourtant, son action n ’est pas que bénéfique, la lumière et plus spécifiquement ses rayons UV ont pour effet de casser les liaisons entre les atomes, et donc d’entrainer des dégâts notamment au niveau de l’ADN. Le risque de transformation mutagène est alors important d’où la nécessité aussi de se protéger des rayons du soleil pour se donner un temps de réparation.
  • Ainsi une lumière forte le matin a pour effet d ’avancer les horaires de sommeil plus précocement , alors qu’une lumière forte le soir aura un effet inverse.
  • Globalement dans notre société et dans les modèles de sociétés industrialisées, on se couche de plus en plus tard, sans obligatoirement se lever beaucoup plus tard, sauf le week-end, et tout comme l ’adolescent. De plus en plus s’affirme le désir que tout est possible à tout moment du jour et de la nuit … certains souhaiteraient accéder aux services : achat, loisir, et même service public, sans limitation d’horaires. C’est ce qui se fait en Chine où il n’y a guère qu’aux alentours de 3 heures du matin que l’activité grouillante de la ville diminue. Certaines grandes chaines hôtelières prévoient de faire des chambres sans fenêtres avec des services disponibles 24h/24 où les dormeurs contrôleront eux même la lumière pour être plus proche de leur « temps interne ». Sur le plan professionnel la mondialisation impose aux entreprises une présence partout dans le monde. Cadres, consultants, dirigeants bougent d’un point à l’autre de la planète au rythme des jet lags désynchronisant
  • Important réseau social il a d ’abord fasciné les adolescents mais très rapidement a atteint une population qui semblait en retrait, les retraités. Actuellement 60 % des français âgés de 15 à 34 ans utilisent internet tous les jours ou presque dans le cadre de leur temps libre alors que les retraités représentent 7% des utilisateurs quotidiens . Au travers de nos consultations nous voyions peu à peu le comportement de nos patients changer. L’ordinateur remplace ou fait suite au traditionnel film ou émission à la télévision. Pratiques Culturelles 2008, Ministère de la Culture et de la Communication 2009

×