O slideshow foi denunciado.
Utilizamos seu perfil e dados de atividades no LinkedIn para personalizar e exibir anúncios mais relevantes. Altere suas preferências de anúncios quando desejar.

5 questions que vous vous posez sur le freelance

461 visualizações

Publicada em

Lorsqu’on devient expert dans un secteur d’activité, on peut se poser la question de l’indépendance. Voici 5 questions que vous vous posez sans doute et qui vous permettront de vous préparer aux réalités du statut de freelance.

Publicada em: Recrutamento e RH

5 questions que vous vous posez sur le freelance

  1. 1. 5 QUESTIONS QUE VOUS VOUS POSEZ SUR LE FREELANCE Lorsqu’on devient expert dans un secteur d’activité, on peut se poser la question de l’indépendance. Voici 5 questions que vous vous posez sans doute et qui vous permettront de vous préparer aux réalités du statut de freelance.
  2. 2. 1. QU’EST-CE QUE LE FREELANCE EXACTEMENT ? L’activité freelance permet d’être indépendant. On parle de statut de travailleur indépendant (ou autonome) lorsqu’une personne physique est à la fois entrepreneur, propriétaire de ses moyens de production et son propre employé. On parle aussi de personnes qui « travaillent à leur compte », c’est-à-dire qu’elles sont maîtres de leur travail mais doivent répondre à la demande de leurs clients. La différence majeure entre un freelance et un salarié est que le premier effectue ses prestations sans aucun lien de subordination vis-à-vis de son client. 2
  3. 3. 2. SUIS-JE FAIT POUR ETRE FREELANCE ? Nombreux sont les professionnels à choisir le statut d’indépendant. Mais celui-ci ne convient pas à tous les profils. Cela dépend des attentes et de ce qui est le plus important pour soi. Il faut avoir une âme d’entrepreneur, être autonome, aimer prendre des initiatives, être capable de s’organiser, vouloir être son propre patron et pouvoir endosser seul les responsabilités et leurs conséquences. 3
  4. 4. 3. QUELS SONT LES POSTES ET LES MARCHES CONCERNES PAR LE STATUT D’INDEPENDANT? Les postes dans lesquels les freelances sont aujourd’hui les plus nombreux sont le numérique et internet, le webmarketing, la communication visuelle (graphisme, publicité), la formation, le conseil, la traduction ou encore les métiers liés à l’environnement (développement durable, énergie renouvelable). 4
  5. 5. 5 4. ETRE RECRUTE EN DIRECT OU PASSER PAR UN INTERMEDIAIRE ? Sachez qu’il existe deux types de clients : ceux qui traitent en direct avec les indépendants et ceux qui passent par un intermédiaire. Souvent, ce sont les petites structures qui traitent en direct, comme les startups par exemple, pour des missions de courte durée. Pour les missions à long terme, les grands groupes passent généralement par des intermédiaires (ESN : Entreprises de Services du Numérique, agences spécialisées, cabinets de recrutement etc.). L’avantage est que les indépendants n’ont pas besoin de prospecter pour trouver des missions et la présence d’un intermédiaire simplifie la relation avec le client.
  6. 6. 5. QUELLES SONT LES LIMITES DE CE STATUT ? Si le choix du statut d’indépendant offre une grande liberté et permet de monter en compétences, il existe aussi des contraintes. Se mettre à son compte, c’est accepter de connaître des incertitudes. Le statut requiert une charge de travail importante au démarrage. Le freelance ne sait pas combien il gagnera ni le nombre de clients qu’il aura. Sa réussite passe par un cadre de travail adapté, des horaires bien définis, une discipline et une rigueur. Le freelance peut avoir des coûts associés à son activité et faire appel à des prestataires, comme un comptable par exemple. Enfin, le système de protection sociale pour les indépendants n’est pas encore très adapté à leur statut. Le marché du travail en freelance a de beaux jours devant lui, mais en attendant, la préoccupation principale des indépendants est de trouver des missions. 6

×