O slideshow foi denunciado.
Seu SlideShare está sendo baixado. ×

français.pptx

Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Carregando em…3
×

Confira estes a seguir

1 de 77 Anúncio
Anúncio

Mais Conteúdo rRelacionado

Mais recentes (20)

Anúncio

français.pptx

  1. 1. Développement personnel Hayet Ben Said
  2. 2. Objectif du cours Ce cours couvre plusieurs contextes : Parler à une conférence;  Faire cours devant une classe; Animer une réunion ou donner une présentation en entreprise; Délivrer un contenu face à la caméra; Passer un entretien d'embauche
  3. 3. Plan du cours  Introduction  Se préparer mais comment?  L'art du « storytelling »  Le langage corporel  La prise de parole devant un public: mais comment?  Faire un cours devant une classe: mais comment?  Délivrez un contenu face à la caméra : mais comment?  Donnez une présentation en entreprise: mais comment?  Passez un entretien d’embauche
  4. 4. INTRODUCTION Pas besoin d'être extraverti pour bien parler en public. Tout le monde peut y arriver, et ça commence par apprendre à prendre les choses avec philosophie… Nous partons tous de niveaux différents, et c'est à chacun de voir sur quel point il peut progresser.
  5. 5. Se préparer mais comment? Première étape: définir l'objectif de votre prise de parole afin de toucher votre auditoire avec impact et authenticité… Pour cela il faut savoir : Qui vous a demandé de faire cette intervention ? Quel est son rôle ? Quelle est l'importance de cette personne et peut-elle vous donner le plus de détails possible sur le contexte ?
  6. 6. Se préparer mais comment? C'est la première chose que vous devez vérifier ; car c'est en général auprès de cette personne que vous allez être en mesure de répondre au "Pour qui ?", "Comment ?", "Quand ?", "Quoi ?", "Pourquoi ?"
  7. 7. Se préparer mais comment? • Pourquoi ces questions sont-elles importantes ? Et bien parce qu'elles vont vous permettre de vous adapter à la situation dans laquelle vous vous trouvez et ainsi d'adresser votre message de la façon la plus pertinente possible.
  8. 8. Se préparer mais comment? Prenez connaissance du contexte Avant toute chose, renseignez-vous pour savoir pour qui/devant qui vous allez parler. Comme cette question est large, vous pouvez la subdiviser en plusieurs questions : Combien de personnes vont entendre ce que j'ai à dire ? (un public peut varier sur beaucoup d'aspects et notamment sur le nombre. Vous pouvez par exemple devoir prendre la parole pour :
  9. 9. Se préparer mais comment? 1 recruteur en entretien d'embauche ; 5 collègues en entreprise ; 40 apprenants dans une salle de classe / un amphi ; 200 personnes dans une salle de conférence ; des centaines d'auditeurs d'une émission de radio ; des milliers d'internautes pour un cours en ligne.
  10. 10. Se préparer mais comment? Qui sont ces gens qui assistent à mon intervention ? Si possible, c'est bien d'avoir des informations démographiques comme l'âge ou le genre des participants (à quelle tranche d'âge appartient l'auditoire ?,y a-t-il en majorité des hommes ou des femmes ?, à quelle catégorie socio-économique appartiennent-ils/elles ? que font-ils/elles dans la vie ?
  11. 11. Se préparer mais comment? Que savent-ils à propos du sujet dont je vais parler ? Quel est leur niveau de compréhension du sujet ? S'agit-il de débutants, ou bien d'experts ?
  12. 12. Se préparer mais comment? Votre rôle: leur apprendre quelque chose de nouveau ? leur expliquer/montrer quelque chose ? leur donner des informations complémentaires sur un sujet qu'ils connaissent peu/mal/bien ? ou encore les faire rire ? les divertir ? les amuser ? créer un déclic ?
  13. 13. Se préparer mais comment? "Comment ? : Quelle est la modalité/le canal de diffusion de mon intervention ? en présentiel ; à distance/en ligne ; en direct ; en différé ;
  14. 14. Se préparer mais comment? Quels moyens sont à ma disposition ? Allez-vous avoir un micro ? Si oui, cravate ou main ? Pouvez-vous diffuser un support de présentation de type PowerPoint ? Si oui, la salle est-elle équipée d'un vidéo-projecteur ; et a-t-on une télécommande à me fournir ou dois-je m'en procurer une ?
  15. 15. Se préparer mais comment? si vous allez avoir les mains libres ou non ; et en fonction de cela, votre gestuelle, votre liberté de mouvement, votre langage corporel seront différents. Si vous avez un micro main et une télécommande pour faire défiler des slides, sachez d'ores et déjà que vous ne pourrez pas avoir vos notes dans les mains…
  16. 16. Se préparer mais comment? "Quand ?" La date de votre intervention : combien de temps avez-vous pour vous préparer ? sa durée : allez- vous parler 15 minutes ; 1 heure ; plus ? Sa récurrence : allez vous faire une série d'interventions ? est-ce toujours la même ? Avoir ces informations va vous permettre de déterminer la teneur de ce que vous avez à préparer en fonction de la durée de votre intervention, ainsi que le temps de préparation que vous aurez avant le jour J.
  17. 17. Se préparer mais comment? "Quoi ?" De quoi allez-vous parler ? Quel est le sujet, la thèse que vous allez défendre ? S'insère-t-elle dans une thématique plus large ? Y a-t-il un risque de hors-sujet ? Si oui, lequel et à partir de quelle limite ? Y a-t-il des contraintes à respecter, des figures imposées ?
  18. 18. Se préparer mais comment? Elle suppose de vous poser des questions sur vous- même mais aussi sur les attentes de votre auditoire, sur le besoin profond à l'origine de la demande. Pourquoi vous l'a-t-on demandé à vous ? En quoi êtes-vous bien placé pour en parler ? Est-ce parce que vous êtes expert du sujet ? Est-ce que parce que vous avez une expérience à partager ? Est-ce pour une autre qualité en particulier (humilité, honnêteté, humour, sagesse…)
  19. 19. Se préparer mais comment? Dans quel état/situation/émotion le public est-il supposé se sentir après votre intervention ? Quel message souhaitez-vous faire passer ? Quelle(s) émotion(s) voulez-vous susciter ?
  20. 20. L'art du « storytelling » Le "storytelling" est un terme popularisé par le monde du marketing et de la communication. Le storytelling n'est pas nouveau, c'est même très ancien : cela existe depuis que l'homme existe. Littéralement, le mot "storytelling" est l'art de raconter des histoires. Comment faire pour "storyteller" mon contenu ?
  21. 21. L'art du « storytelling » 1 Identifiez les ingrédients de l'histoire 2 Qui est le héros (personnage principal) ? 3 Quelle quête mène-t-il ? 4 Pour quel objet ? 5 Qui sont ses adjuvants (personnages alliés, événements ou objets positifs qui l'aident dans sa quête) ? 7 Qui sont ses opposants (obstacles, ennemis, événements ou objets négatifs qui nuisent à sa quête) ? 8 Fin de l’histoire
  22. 22. L'art du « storytelling » • Pourquoi le storytelling? Car, on transmet mieux une histoire qu'un concept, parce que l'on retient mieux ce qui nous touche. C'est donc une excellente technique à employer lors d'une conférence, ou bien dans le cadre de l'enseignement. Dans le "storytelling", on ne joue pas la comédie, on raconte quelque chose qui a du sens, un message à transmettre ou une moralité.
  23. 23. Le langage corporel Le langage corporel concerne tout ce qui est non-verbal mais qui communique des informations. • La position de votre corps, l'espacement de vos jambes, les mouvements que vous faites avec les bras, la façon dont vous vous déplacez, l'expression de votre visage… en font partie.
  24. 24. Le langage corporel Les personnes qui maîtrisent leur langage corporel qu'elles ont du charisme. Pour développer son charisme, il faut travailler sur 3 points essentiels : l'ancrage (ou la posture), la gestuelle et l'expression du visage. • L’ancrage: Être ancré dans le sol vous donnera une meilleure stabilité et la sensation de plus de solidité, de force. La position idéale consiste à avoir les jambes écartées, un peu plus que la largeur des hanches, tout en restant souple
  25. 25. Le langage corporel Le dos droit, la tête droite, tirée vers le ciel. Une fois que vous êtes bien ancrés dans le sol, préoccupez-vous des mouvements que vous faites. Or, être ancré ne veut pas dire rester statique. Vos jambes sont ancrées mais vous pouvez vous déplacer et faire des gestes avec les bras pour accompagner vos propos.
  26. 26. Le langage corporel Si vous avez la place, vous pouvez marcher. C'est souvent le cas en conférence si vous êtes sur une scène ; ou encore si vous êtes enseignant ou formateur en présentiel. Ce que vous pouvez faire alors c'est tout simplement passer du côté droit de la scène au côté gauche au bout de quelques minutes. Ensuite, restez à nouveau bien ancrés, puis, quelques temps après, refaites la même chose, dans l'autre sens. Mais pourquoi?
  27. 27. Le langage corporel Pour changer de perspective, reprendre votre respiration, mais surtout pour faire une transition entre deux parties de votre discours. En effet, dans l'esprit du public, cela marque un changement, ce qui aide donc au suivi du fil de votre histoire.
  28. 28. Le langage corporel Les paumes de vos mains sont vers le haut, vers le public, pas des bras croisés, Vos mains expriment du mieux possible ce que vous êtes en train de dire avec la bouche Le sourire (doit être sincère) : avec la bouche mais surtout sourire avec les yeux. Car : Si vos yeux ne "sourient" pas, c'est que votre sourire est forcé. Cela vous trahira : c'est signe que vous n'êtes pas à l'aise.
  29. 29. Le langage corporel Comment transmettre un sourire sincère? Pensez à l'énergie que vous voulez transmettre, aux émotions que vous voulez susciter auprès de votre auditoire.
  30. 30. Le langage corporel Regardez votre auditoire: comment? - Ne fixez pas une seule personne tout du long - Ne regardez pas non plus dans le vide - Balayez le public (de gauche à droite, puis de droite à gauche mais aussi de bas en haut, si la salle est profonde) en arrêtant votre regard sur plusieurs points. Pour ce faire vous pouvez par exemple suivre un itinéraire en W.
  31. 31. Le langage corporel Gommez les défauts du langage verbal, comment? - Le langage qui doit être correct et adapté mais surtout fais attention aux tics de langage. Tics de langage:Les tics verbaux, ce sont souvent des mots connecteurs ("en fait", "du coup", "donc", "et alors", "en effet"…) et/ou des sons ("euh", respiration sifflée, raclement de gorge, claquement de la langue contre le palais…) que l'on émet plus qu'il n'est nécessaire.
  32. 32. Le langage corporel Exercice: Imaginez-vous par exemple que vous vous trouvez devant quelques amis et que vous leur parliez de votre film préféré Astuce : Préparer bien votre contenu et entraîner vous à l'oral. • - Si vos tics sont des mots, préparez à l'avance des synonymes et imposez-vous de les placer dans votre histoire à l'oral. • Si vos tics sont des sons, préférez à la place des pauses silencieuses en reprenant votre respiration
  33. 33. La prise de parole devant un public: mais comment? Gérez votre débit de parole: comment? Le débite de parole: est la vitesse à laquelle vous parlez et parler à la bonne vitesse est très important pour accrocher un auditoire. Parler vite vient du fait que les phrases que l'on choisit sont beaucoup trop longues. Pour ralentir le débit, il suffit donc de privilégier des phrases courtes, ce qui nous pousse à marquer des pauses, des silences entre les phrases.
  34. 34. La prise de parole devant un public: mais comment? Ne parlez pas trop lentement: Si vous avez tendance à parler trop lentement, vous risquez d'ennuyer et d'endormir votre public. Dans ce cas, raccourcissez les pauses que vous faites entre chaque phrase. Accentuez les mots importants:"les mots en gras". Ce sont les mots que l'on souligne à l'oral, que l'on prononce plus fort et avec plus d'entrain.
  35. 35. La prise de parole devant un public: mais comment? Comment savoir quels mots sont importants ? C'est simple, il s'agit des mots-clés. Les mots- clés, ce sont ces mots qui à eux seuls résument un discours, un contenu. Détectez vos points faibles et vos points forts: comment?
  36. 36. La prise de parole devant un public: mais comment? Filmez VOUS c'est ce qui vous permet de prendre conscience de vos défauts. Essayez alors de mettre votre égo de côté et concentrez- vous sur : l'image que vous voyez de vous ; ce que vous entendez ; ce qui vous saute aux yeux ; ce qui ressemble à un tic (verbal ou gestuel) ; • ce que vous pouvez améliorer facilement ; • ce que vous pourrez améliorer mais avec plus de difficulté.
  37. 37. La prise de parole devant un public: mais comment? Misez sur vos forces et atténuez vos faiblesses Mais comment faire pour penser à tout ?Posture, position des mains, tics de langage C'est normal. Cela vient avec l'entraînement Cela vous fait un entraînement avec un public, et vous pourrez obtenir leur feedback immédiat. vous aurez des conseils et des avis pour améliorer telle ou telle chose, supprimer ce qui ne fonctionne pas.
  38. 38. La prise de parole devant un public: mais comment? Préparez la salle de classe: placer les tables en U plutôt qu'en rang si possible, ou alors créer des îlots de tables (comme en maternelle) ; cela encouragera l'entraide, l'intelligence collective, l'empathie, le partage et l'écoute active
  39. 39. La prise de parole devant un public: mais comment? Vérifiez l'équipement de la salle Rendez votre cours mémorable Interagissez avec les apprenants - Rebondissez sur les réactions de vos élèves : un sourire, un froncement de sourcil, un "bavardage" ? Construisez-dessus, intégrez leur réactions dans votre flux de paroles. - Posez des questions, encouragez-les à participer.
  40. 40. La prise de parole devant un public: mais comment? Demandez aux apprenants de s'asseoir vers le devant de la salle. - Asseyez-vous parmi eux, ils se retourneront vers vous. - Demandez-leur de s'asseoir sur les bureaux ; Faites le cours dehors, assis dans l'herbe ou autre, Etc.
  41. 41. Faire un cours devant une classe: mais comment? - Souriez, félicitez, remerciez régulièrement ; soyez bienveillant car ce n'est pas la matière qui a une importance (musique, mathématiques, ressources humaines, sport…); la plupart des apprenants fonctionnent à l'affectif lorsqu'il s'agit d'apprendre quelque chose. Soyez énergique
  42. 42. Faire un cours devant une classe: mais comment? Ne restez pas assis, caché derrière votre bureau. Avancez-vous plus près, adossez-vous contre le bureau, ou bien restez debout, et déplacez- vous entre les tables. Mettez-vous à niveau, parmi eux, proche d'eux, cela encourage leur participation et cela a l'avantage de dissiper le stress de certains élèves et l'ennui.
  43. 43. Faire un cours devant une classe: mais comment? Enseigner c'est aussi raconter une histoire… Adoptez donc les codes du "storytelling" dès que vous le pouvez. Faites face aux contingences du présentiel Exemple: certains s'endorment, font autre chose, bavardent ? C'est normal, parce que c'est difficile de rester attentif plus de 15 minutes d'affilée. Comment faire?
  44. 44. Faire un cours devant une classe: mais comment? - Essayez de ne pas prendre les choses personnellement et de réagir posément, toujours dans la discussion. - Changez votre attitude, votre ton (racontez une anecdote), augmentez votre niveau d'énergie : cela les surprendra, captera leur attention - "ravivez la flamme" en puisant dans les ressources du "storytelling". Vous verrez que vous parviendrez beaucoup mieux à capter l'attention de votre auditoire. - N'humiliez pas, ne perdez pas votre sang-froid.
  45. 45. Délivrez un contenu face à la caméra : mais comment? Apprêtez-vous : soignez votre image Une vidéo, surtout si elle a vocation à rester enligne, laisse une trace durable. Votre image doit donc être soignée et correspondre au cadre dans lequel vous faites un enregistrement. - Vos vêtements sont adaptés et repassés. - Vos cheveux sont lavés du matin et bien peignés. - Vous portez un peu de maquillage pour matifier le teint et éviter de briller.
  46. 46. Délivrez un contenu face à la caméra : mais comment? Prévoyez donc d'avoir une tenue qui convient à l'exercice : plutôt sérieuse et professionnelle vêtement? Evitez:  les rayures fines qui provoquent un effet moiré fort désagréable pour l'auditeur. Et de manière générale, évitez tout ce qui peut perturber l'œil :  les vêtements aux couleurs trop vives (comme le rouge) / bariolées ;  des petits motifs en grand nombre, type pois ou plus complexes ;  et les vêtements trop blancs ou trop noirs qui assombrissent.
  47. 47. Délivrez un contenu face à la caméra : mais comment? Préférer : Les couleurs bleu, vert, gris ; plutôt clairs, doux.  Délivrez votre contenu avec aisance - Parlez naturellement mais comment?  N'apprenez surtout pas votre texte par cœur  Privilégiez l'enregistrement de vidéos courtes • Soyez très énergique CAR
  48. 48. Délivrez un contenu face à la caméra : mais comment? Il faut gardez toujours en tête l'objectif de la vidéo et votre intention. • Qu'est ce qui est le plus important ? • Que voulez-vous absolument transmettre ? • Si votre auditoire ne devait retenir qu'une chose, qu'est-ce-que ce serait ? • Quelle émotion voulez-vous susciter ? • Comment voulez-vous que les auditeurs se sentent en regardant votre vidéo ?
  49. 49. Donnez une présentation en entreprise: mais comment? Préparez votre présentation Préparer le contenu de votre présentation en partant du pourquoi, du fond, avant de vous préoccuper de la forme : • Quel est l'objectif de cette présentation • Qu'est ce qui doit être dit/compris/discuté… ? • Pourquoi est-ce que je fais cette présentation ? Devant qui/pour qui ?
  50. 50. Donnez une présentation en entreprise: mais comment? Faites un support de présentation Une présentation en entreprise est souvent accompagnée d'une PAO (Présentation Assistée par Ordinateur) ; autrement dit un PowerPoint vidéo-projeté. L'exercice est donc différent : vous ne faites pas que parler, vous montrez quelque chose également.
  51. 51. Donnez une présentation en entreprise: mais comment? Présentez votre contenu de façon professionnelle. Comment? - Prenez une place stratégique:Si la table est rectangulaire, prenez un bout de table, comme le maître de maison au dîner ; mais ne vous mettez pas au milieu, vous seriez obligés de tourner la tête sans arrêt. - Si la table est ronde, vous n'avez pas trop le choix : préférez rester debout, légèrement éloigné de la table, ainsi tout le monde se tournera vers vous.
  52. 52. Donnez une présentation en entreprise: mais comment? - Si vous projetez un support de présentation, tenez-vous près de celui-ci afin que vous-même ainsi que votre présentation soit accessible visuellement au même endroit, dans le même angle de vue. C'est plus facile pour vos collaborateurs de suivre la réunion ainsi.  Présentez-vous, comment? Dites bonjour, remerciez vos collaborateurs puis déclinez votre identité (prénom, nom et fonction dans l'entreprise). Ne partez pas du principe que tout le monde vous connaît. Dans cette courte introduction, profitez-en pour repréciser l'objet de cette présentation et quels seront les points abordés.
  53. 53. Donnez une présentation en entreprise: mais comment? Parlez distinctement: en absence de micro, parlez plus fort qu'à la normale sans crier non plus. Parler plus fort vous donne plus d'assurance et vous met en confiance. Illustrez vos propos si vous n'avez pas de support de présentation de type PowerPoint : écrivez des mots-clé ou faites des schémas sur un "paper board".
  54. 54. Donnez une présentation en entreprise: mais comment? Préparez votre "paper board" à l'avance. Pré- dessinez vos éléments de base Pensez à mettre un titre résumant votre idée en haut de chaque feuille
  55. 55. Donnez une présentation en entreprise: mais comment? Restez dans le temps imparti Ne faites pas durer plus que de raison votre présentation. Moins de 20 minutes c'est bien.
  56. 56. Donnez une présentation en entreprise: mais comment? Faites une conclusion Terminez votre présentation en rappelant les points importants, les actions à mener, les prochaines échéances et le rôle de chacun s'il en est. Remerciez tout le monde pour leur attention et leur implication.
  57. 57. Passez un entretien d’embauche Préparez-vous du mieux possible La réussite d'un entretien repose à 70 % sur sa préparation.
  58. 58. Passez un entretien d’embauche  Renseignez-vous sur votre ou vos interlocuteur(s) mais comment? 1 Quelle est la mission de l'entreprise ou l’établissement auquel vous postulez Renseignez-vous à propos de l’établissement ou de l’entreprise : Wikipédia, articles de presse, réseaux sociaux… Lisez, Cela vous rassurera vous permettra de créer du lien pendant l'entretien en montrant que vous êtes motivés.
  59. 59. Passez un entretien d’embauche 2 Qui vous allez rencontrer pendant l'entretien? Quelle métier/fonction exerce cette personne ? Quelle importance a-t-elle dans l'entreprise ? Quel pouvoir de décision ? consulter son profil sur un réseau social professionnel, son caractère d’après l’échange que vous avez fait avec lui.
  60. 60. Passez un entretien d’embauche Ne risquez pas d'arriver en retard le jour J. Vérifiez que vous connaissez l'adresse exacte et quels sont les moyens pour vous y rendre. Cela vous permettra de tracer votre itinéraire, de prévoir de combien de temps vous avez besoin pour vous rendre sur les lieux, et même d'anticiper une marge de manœuvre au cas où (embouteillages, ralentissement sur une ligne de métro, etc.).
  61. 61. Passez un entretien d’embauche 3 Connaissez vos forces et compétences Faites un point — sincère — sur vos compétences ? avez-vous un profil atypique ? ou encore quelle est votre expérience dans le domaine et comment pouvez-vous la mettre à profit ? 4 Préparez-vous à certaines questions:
  62. 62. Passez un entretien d’embauche - On vous demande de vous présenter en quelques minutes. Comment le faire? Brièvement, choisissez un angle original pour raconter votre histoire, elle doit être unique et surtout PO-SI-TI-VE. -On vous pose des questions sur vos valeurs/atouts/qualités/défauts. Comment répondre?
  63. 63. Passez un entretien d’embauche • Non vous n'allez pas dire que vous êtes "perfectionniste". L'astuce, c'est d'énoncer son défaut, mais d'enchaîner directement avec une justification qui explique pourquoi vous en êtes conscients et comment vous parvenez à le contrer au quotidien. Ajoutez par exemple une anecdote qui décrit ce moment de fierté où vous avez réussi à passer outre votre défaut et à faire preuve de courage/de professionnalisme/de maturité/de sagesse, etc.
  64. 64. Passez un entretien d’embauche 5 Transmettez votre message avec impact. Comment? - Tenez-vous correctement Votre tenue doit être correcte et adaptée. pas obligés d'arriver en costard/cravate, une tenue qui dévoile votre professionnalisme
  65. 65. Passez un entretien d’embauche - Votre posture doit être irréprochable. En entrant dans la salle avant de vous installer, serrez la main de votre interlocuteur avec fermeté. Ne croisez pas les bras, ne soyez pas avachi sur votre chaise.
  66. 66. Passez un entretien d’embauche Tenez-vous droit, les pieds à plat sur le sol, les avants-bras posés sur le rebord de la table. Ne regardez pas la table ou ailleurs lorsque vous parlez, mais les yeux de votre interlocuteur. Ne jouez pas avec les objets sur la table, comme un stylo par exemple, c'est jugé comme nerveux et perçu de façon très agaçante par la personne assise en face de vous.
  67. 67. Passez un entretien d’embauche - Exprimez-vous de façon affirmée Évitez les mots tels que "je pense…", "j'essaie…", "je crois…", "le problème c'est que…". A la place, préférez un vocabulaire positif et affirmé : "Je suis certain-e que…", "je suis convaincu-e…". Évitez les tournures négatives et dites plutôt des phrases positives : Ne dites pas : "Je ne me considère pas comme étant quelqu'un qui se démotive facilement…" Dites : "Je suis très motivé-e et toujours prêt-e à rebondir…"
  68. 68. Passez un entretien d’embauche 6 Posez des questions Poser des questions montre votre intérêt pour le poste: des questions sur la mission, les valeurs et la culture de l'entreprise. Intéressez-vous vraiment à la vie de cette entreprise. Essayez d'en savoir plus.
  69. 69. Passez un entretien d’embauche 7 Répondez aux questions avec pertinence. Comment ? Chaque réponse que vous faites doit être justifiée, expliquée et doit démontrer votre capacité d'analyse. Faites des réponses construites. Cela montrera des qualités de votre part, alors même que vous parlez d'un défaut.
  70. 70. Passez un entretien d’embauche • 8 Ayez le "dernier mot" : c'est à vous de conclure COMMENT? Listez les arguments qui expliquent en quoi vous correspondez au poste ; réitérez votre motivation pour le poste ; re-précisez quand vous êtes disponibles pour démarrer le poste et que vous vous tenez à disposition pour des informations supplémentaires ; remerciez et dites "À bientôt". Ainsi, la balle est dans le camp du recruteur.
  71. 71. Passez un entretien d’embauche 9 Montrez votre capacité d'adaptation Pendant un entretien, il arrive que le recruteur change de langue (du français en anglais) sans vous prévenir. Alors là pas de panique. Détendez-vous donc et montrez que vous parlez anglais.
  72. 72. Passez un entretien d’embauche Souriez, prenez une seconde de respiration et répondez en anglais comme vous pouvez, sans vous préoccuper de votre accent. On peut également vous demander de faire un exercice, de passer un test type QI durant l'entretien. Prêtez-vous donc à l'exercice.
  73. 73. GRILLE D’EVALUATION DE L’ENTRETIEN Critères Insuffisant 1 Passable 2 Bien 3 Très bien 4 Première impression (politesse, tenue vestimentaire,…) Présentation orale (élocution fluide, clarté des propos…)
  74. 74. GRILLE D’EVALUATION DE L’ENTRETIEN Communication non verbale (position du corps, mouvements, attitudes, …) Ecoute, réactivité et dynamisme face aux questions et arguments du recruteur Pertinence dans les réponses supposant des recherches et une préparation à cet entretien
  75. 75. GRILLE D’EVALUATION DE L’ENTRETIEN Investissement lors de l'entretien pour obtenir des informations sur le poste visé (organisation, responsabilité, équipe de travail, lieu, mobilité, environnement…) Adaptabilité vis-à vis de la technique de recrutement Degré de motivation du candidat pour être recruté
  76. 76. GRILLE D’EVALUATION DE L’ENTRETIEN Ressentis du recruteur vis-à-vis de l'attitude générale du candidat Adéquation entre le poste visé et les compétences du candidat Note globale COMMENTAIRE GENERAL DU RECRUTEUR :
  77. 77. Bibliographie • Benech, Isabelle et L’Oiseau, Laurent. L ‘entretien d’embauche, Comment parler de soi ? Editions J’ai Lu 2005 ™ • Le Bras, Florence L’entretien d’Embauche, Marabout Editions, 1998 • M. Fayet, Méthodes de communication écrite et orale, 3e Edition, Duodi, 2008. • M. Kalia, Mémoire de master – Piloter un mémoire, Rédiger un rapport, Préparer une soutenance, Dunod, 2016. • M. Greuter, Réussir son mémoire et son rapport de stage, l’Etudiant, 2014 • B. Grange, Réussir une présentation. Préparer des slides percutants et bien communiquer en public. Eyrolles, 2009. H. Biju-Duval, C. Delhay, Tous orateurs, Eyrolles, 2011. • C. Eberhardt, Travaux pratiques avec PowerPoint. Creer et mettre en page des diapositives, Dunod, 2014. • F. Cartier, Communication ecrite et orale, Edition GEP- Groupe Eyrolles, 2012. • L. Levasseur, 50 exercices pour prendre la parole en public, Eyrolles, 2009. • S. Goodlad, Speaking technically – A Handbook for Scientists, Engineers, and Physicians on How to Improve Technical Presentations, Imperial College Press, 2000. • M. Markel, Technical communication, eleventh edition, Bedford/St Martin’s, 2015. • A. BARECHE, Polycopie de cours, Université A. Mira – Bejaia

×