O slideshow foi denunciado.
Seu SlideShare está sendo baixado. ×

Baromètre des décideurs Viavoice, HEC Paris, Le Figaro, BFM Business - Janvier 2020 : Emploi, nette dégradation du moral

Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
1
Le Baromètre des Décideurs
Viavoice - HEC Paris - Le Figaro - BFM Business
Janvier 2020
Viavoice Paris
Études Conseil St...
2
Principaux enseignements
4. Synthèse des enseignements. Tendances de conjoncture
Tendances de conjoncture
7. Indice du «...
3
PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio

Confira estes a seguir

1 de 25 Anúncio

Baromètre des décideurs Viavoice, HEC Paris, Le Figaro, BFM Business - Janvier 2020 : Emploi, nette dégradation du moral

Baixar para ler offline

Ce début d’année 2020 aurait pu être l’occasion d’un enthousiasme économique reconquis, notamment à la faveur de plusieurs indicateurs économiques en progression. Pourtant, cette nouvelle livraison du Baromètre des décideurs Viavoice, HEC Paris, Le Figaro, BFM Business révèle un tout autre scénario : le moral des décideurs est orienté à la baisse, entraîné par une nette dégradation des anticipations en matière d’emploi, dans un contexte de crise sociale et des défiances politiques.

Ce début d’année 2020 aurait pu être l’occasion d’un enthousiasme économique reconquis, notamment à la faveur de plusieurs indicateurs économiques en progression. Pourtant, cette nouvelle livraison du Baromètre des décideurs Viavoice, HEC Paris, Le Figaro, BFM Business révèle un tout autre scénario : le moral des décideurs est orienté à la baisse, entraîné par une nette dégradation des anticipations en matière d’emploi, dans un contexte de crise sociale et des défiances politiques.

Anúncio
Anúncio

Mais Conteúdo rRelacionado

Diapositivos para si (20)

Semelhante a Baromètre des décideurs Viavoice, HEC Paris, Le Figaro, BFM Business - Janvier 2020 : Emploi, nette dégradation du moral (20)

Anúncio

Mais recentes (20)

Baromètre des décideurs Viavoice, HEC Paris, Le Figaro, BFM Business - Janvier 2020 : Emploi, nette dégradation du moral

  1. 1. 1 Le Baromètre des Décideurs Viavoice - HEC Paris - Le Figaro - BFM Business Janvier 2020 Viavoice Paris Études Conseil Stratégie www.institut-viavoice.com 9 rue Huysmans, 75 006 Paris. + 33 (0)1 40 54 13 90 François Miquet-Marty, Stewart Chau
  2. 2. 2 Principaux enseignements 4. Synthèse des enseignements. Tendances de conjoncture Tendances de conjoncture 7. Indice du « Moral des Décideurs » depuis 2004 8. Indice du « Moral des Décideurs » depuis un an 9. Niveau de vie en France 10. Chômage en France 11. Situation financière personnelle 12. Motivation des collaborateurs 13. Opportunités professionnelles Moral politique 15. Proximité des personnalités politiques 16. Direction prise par les personnalités politiques 17. Confiance envers une personnalité Questions d’actualité : L’emploi et les mesures contre le chômage 19. Impact des politiques de l’emploi 20. Baisse du taux de chômage 21. Nouvelle Convention d’assurance chômage 22. Mesure pour baisser le chômage 23. Application MonCompteFormation 24. Loi Aubry I Étude réalisée par Viavoice pour HEC Paris, Le Figaro et BFM Business. Interviews effectuées en ligne du 15 au 20 janvier 2020 auprès de : - Un échantillon de 400 décideurs, représentatif de la population des cadres résidant en France métropolitaine. Représentativité assurée par la méthode des quotas, appliquée aux critères suivants : sexe, âge, secteur public ou secteur privé. - Un échantillon grand public de 1000 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine. Représentativité assurée par la méthode des quotas appliquée aux critères suivants : sexe, âge, profession de l’interviewé, région et catégorie d’agglomération. Les évolutions mentionnées dans ce rapport sont issues des précédentes vagues du Baromètre des Décideurs, réalisées par Viavoice pour HEC depuis février 2004. Sommaire et modalités de réalisation
  3. 3. 3 PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS
  4. 4. 4 Synthèse des enseignements (1/2) . Emploi : nette dégradation du moral Ou de la « France bloquée » à l’imaginaire de l’enlisement Il s’agit d’un rendez-vous manqué avec l’histoire. Ce début d’année 2020 aurait pu être l’occasion d’un enthousiasme économique reconquis, notamment à la faveur de plusieurs indicateurs économiques en progression. Pourtant, cette nouvelle livraison du Baromètre des décideurs Viavoice - HEC Paris - Le Figaro - BFM Business révèle un tout autre scénario : le moral des décideurs est orienté à la baisse, entraîné par une nette dégradation des anticipations en matière d’emploi. Pour l’instant, les quelques bourgeons de l’économie réelle sont submergés par le poids de la crise sociale, du climat moral et des défiances politiques. Un moral économique en berne : pessimisme croissant sur le front de l’emploi Il y eut certes une embellie de plusieurs indicateurs économiques : croissance française supérieure à la moyenne européenne, légère baisse du nombre de chômeurs, augmentation significative du nombre de créations d’entreprises. Cependant, l’indicateur du moral des décideurs perd 3 points par rapport à novembre 2019 pour s’établir à -22 et retrouve ainsi son score de mars 2019 : - En matière d’emploi, les décideurs sont de plus en plus inquiets : 44 % d’entre eux anticipent une augmentation du nombre de demandeurs d’emploi, soit 15 points de plus qu’en novembre ; - Concernant le niveau de vie, 56 % des décideurs anticipent une dégradation en France dans l’année qui vient (+19 points par rapport aux données enregistrées en novembre). Mais prévaut ici une polarisation, puisque la proportion de décideurs confiants en la matière progresse également (27 %, + 8). L’exécutif paie le prix du climat général, si délabré au cours des dernières semaines : mouvements sociaux depuis le 5 décembre, esprit public particulièrement tendu, défiances politiques agrégées. Ce faisceau de facteurs donne à voir une France bloquée, d’autant plus après la « crise » des Gilets jaunes, nourrissant pour l’avenir l’imaginaire d’un pays enlisé. Singulier retournement de l’histoire à l’heure où le président de la République entend faire valoir la réforme des retraites comme l’acmé de sa volonté réformatrice, et de sa capacité à remettre le pays en mouvement. En contrepoint, les bataillons les plus enthousiastes ou les plus promoteurs de la « mise en marche » macronienne se mobilisent également, nourrissant une polarisation croissante pour l’avenir.
  5. 5. 5 Synthèse des enseignements (2/2) . Politique de l’emploi : un impact encore peu perçu Concrètement, force est de constater que, sur le plan de l’emploi, les politiques mises en place ont eu un impact peu perçu par l’opinion. Les résultats du Baromètre attestent d’un alignement des perceptions entre décideurs et grand public à ce titre : - 58 % des décideurs et du grand public estiment que les mesures prises depuis 2017 pour fluidifier le monde du travail et lever la peur à l’embauche n’ont pas eu d’effet sur le nombre de demandeurs d’emplois, malgré des chiffres officiels plutôt encourageants ; - Plus encore, 65 % des décideurs et 68 % du grand public doutent de la capacité du gouvernement à poursuivre la baisse du chômage et à atteindre les objectifs affichés. Des appréhensions divergentes des solutions et des mesures proposées Concernant les mesures proposées par l’exécutif en faveur de l’emploi à travers la nouvelle Convention d’assurance chômage, des divergences d’appréciations prévalent : - Les décideurs plaident d’abord pour un cadre législatif plus contraignant : 50 % jugent positivement le durcissement des conditions d’accès à l’indemnisation ; - Le grand public préfère sanctionner les entreprises par un système de bonus-malus pour limiter la rupture de contrats-courts. Pour l’avenir, les mesures souhaitées pour réduire le chômage se déploient sur deux directions : - Autant les décideurs que le grand public s’entendent sur la nécessité de préserver l’emploi des seniors en favorisant leur embauche ; - Le grand public escompte surtout une augmentation du pouvoir d’achat par une revalorisation du Smic ; les décideurs des allègements de charges sur les bas salaires pour faciliter l’embauche par les entreprises. Faux plat et tension extrême, ainsi peut-on caractériser ce début d’année 2020 : - Faux plat car les hirondelles des améliorations économiques ne suffisent pas à créer un printemps d’opinion ; - Tensions extrêmes entre un exécutif déployant sa volonté réformatrice, en regard d’un pays qui pour une part fait le dos rond et pour l’autre accroît son pessimisme. Le macronisme s’invente avec le temps. Aujourd’hui, cette « marche » là se fait littéralement contre le vent. François Miquet-Marty et Stewart Chau
  6. 6. 6 TENDANCES DE CONJONCTURE
  7. 7. 7 -24 -18 -28 -25 -28 -9 -20 -4 -12 1 -9 -16 -14 -19 -24 -42 -45 -30 -34 -26 -47 -41 -46 -30 -39 -25 -55 -51 -56 -49 -39 -55 -45 -53 -50 -56 -41 -49 -39 -48 -38 -43 -38 -52 -46 -50 -36 -30 -37 -30 -35 -27 -36 -25 -31 -24 -26 -21 -9 -17 -11 -19 -12 -23 -25 -29 -22 -11 -15 -12 -19 -22 novembre 2008 Faillite de Lehman Brothers Printemps 2006 Manifestations contre le CPE Printemps 2010 Crise grecque (1er plan de sauvetage) Printemps 2007 Campagne Présidentielle L’indice synthétique du « Moral des décideurs » est la moyenne des indices recueillis sur chacune des questions récurrentes. Pour chaque question, l’indice est la différence du pourcentage de réponses positives et de réponses négatives. Août 2011 Crise de la dette dans la zone euro Printemps 2012 Campagne Présidentielle Janvier 2015 Attentats contre Charlie Hebdo Indice du « Moral des Décideurs » depuis 2004 Décembre 2013 Pacte de responsabilité Printemps 2017 Campagne Présidentielle Novembre 2018 Début du mouvement des Gilets jaunes Décembre 2019 Mouvement social contre les retraites
  8. 8. 8 -11 -19 -12 -23 -25 -29 -22 -11 -15 -12 -19 -22 Indice du « Moral des Décideurs » depuis un an et demi L’indice synthétique du « Moral des décideurs » est la moyenne des indices recueillis sur chacune des questions récurrentes. Pour chaque question, l’indice est la différence du pourcentage de réponses positives et de réponses négatives.
  9. 9. 9 2% 25% 35% 21% 17% S’améliorera nettement S’améliorera un peu Se dégradera un peu Se dégradera nettement Restera stationnaire Non réponse Pensez-vous que d’ici un an, le niveau de vie en France dans l’ensemble… ? Sous-total « Se dégradera » 56 % (+19 depuis novembre) Niveau de vie en France Sous-total « S’améliorera » 19 % (+5 depuis novembre) Sous-total « Se dégradera » 62 % (+7 depuis novembre) Grand public DécideursSous-total « S’améliorera » 27% (+8 depuis novembre) 3% 16% 29% 33% 16% 3% S’améliorera nettement S’améliorera un peu Se dégradera un peu Se dégradera nettement Restera stationnaire Non réponse 16 22 23 27 26 19 27 48 42 35 34 34 37 14 15 20 18 16 14 19 56 53 47 47 49 55 62 56
  10. 10. 10 1% 28% 35% 9% 26% 1% Diminuera nettement Diminuera un peu Augmentera un peu Augmentera nettement Restera stationnaire Non réponse Pensez-vous que dans les mois qui viennent, le nombre de chômeurs en France… ? Sous-total « Diminuera » 29 % (stable depuis novembre) Sous-total « Augmentera » 44% (+15 depuis novembre) Chômage en France Sous-total « Diminuera » 25 % (+7 depuis novembre) Grand public Décideurs Sous-total « Augmentera » 51 % (+4 depuis novembre) 15 24 32 31 35 29 29 43 37 29 33 26 29 44 11 16 26 26 26 18 25 55 52 36 39 37 47 51 Janv. Juin Septembre janv-20 2% 23% 31% 20% 21% 3% Diminuera nettement Diminuera un peu Augmentera un peu Augmentera nettement Restera stationnaire Non réponse
  11. 11. 11 3% 27% 27% 9% 33% 1% Va s’améliorer nettement Va s’améliorer un peu Va se dégrader un peu Va se dégrader nettement Va rester stationnaire Non réponse Situation financière personnelle Croyez-vous que dans les mois qui viennent, votre situation financière… ? Sous-total « Va s’améliorer » 30 % (+7 depuis novembre) Sous-total « Va se dégrader » 36 % (+6 depuis novembre) Grand public Décideurs Sous-total « Va s’améliorer » 22 % ( +6 depuis novembre) Sous-total « Va se dégrader » 46 % (+5 depuis novembre) 3% 19% 29% 17%30% 2% Va s’améliorer nettement Va s’améliorer un peu Va se dégrader un peu Va se dégrader nettement Va rester stationnaire Non réponse 19 20 26 23 23 23 30 34 31 26 27 28 30 36 15 16 14 16 13 16 22 49 42 41 39 43 41 46
  12. 12. 12 5% 40% 44% 8% 3% Très motivés Assez motivés Pas vraiment motivés Pas du tout motivés Non réponse Motivation des collaborateurs De manière générale, diriez-vous que vos collaborateurs sont actuellement… ? Sous-total « Motivés » 45 % (+6 depuis novembre) Sous-total « Pas motivés » 52 % (-5 depuis novembre) Grand public * Décideurs Sous-total « Motivés » 36 % (+2 depuis novembre) Sous-total « Pas motivés » 50 % (-4 depuis novembre) (*) Question posée uniquement aux actifs 42 42 47 43 46 39 45 52 56 50 54 52 57 52 5% 31% 39% 11%14% Très motivés Assez motivés Pas vraiment motivés Pas du tout motivés Non réponse 31 34 32 35 31 34 36 57 56 56 55 56 54 50
  13. 13. 13 5% 17% 51% 24% 3% Très importantes Plutôt importantes Plutôt faibles Inexistantes Non réponse Opportunités professionnelles Diriez-vous que les opportunités pour faire progresser votre carrière dans les mois qui viennent sont… ? Sous-total « Importantes » 22 % (stable depuis novembre) Sous-total « Faibles » 75% (+1 depuis novembre) Décideurs Sous-total « Importantes » 21 % (stable depuis novembre) Sous-total « Faibles » 73 % (-1 depuis novembre) Grand public * (*) Question posée uniquement aux actifs 20 23 28 24 25 22 22 78 75 70 73 73 74 75 6% 15% 43% 30% 6% Très importantes Plutôt importantes Plutôt faibles Inexistantes Non réponse 19 18 18 17 15 21 21 75 77 78 79 77 74 73
  14. 14. 14 MORAL POLITIQUE
  15. 15. 15 Proximité des personnalités politiques Pour chacune des personnalités suivantes, diriez-vous qu’elle est proche ou éloignée des préoccupations des Français ? Note de 0 à 10. 0 signifiant que la personnalité est très éloignée des préoccupations des Français ; 10 signifia que la personnalité est très proche des préoccupations des Français. Décideurs Moyenne 50% 47% 46% 63% 61% 56% 52% 48% 63% 21% 22% 25% 17% 15% 23% 17% 17% 13% 16% 11% 10% 9% 12% 5% 5% 4% 9% 6% 3% 3% 3% 4% 2% 1% 2% 5% 7% 17% 16% 8% 8% 14% 25% 29% 10% Emmanuel Macron François Baroin Xavier Bertrand Jean-Luc Mélenchon Marine Le Pen Bernard Cazeneuve Christian Jacob Olivier Faure Marion Maréchal 0 - 4 5 - 6 7 - 8 9 - 10 Non réponse Evolution depuis novembre 2019 Grand public Moyenne 41% 50% 43% 54% 57% 53% 51% 49% 45% 24% 18% 22% 19% 16% 18% 20% 19% 18% 12% 12% 9% 11% 11% 9% 8% 4% 5% 4% 10% 5% 5% 8% 6% 2% 2% 2% 19% 10% 21% 11% 8% 14% 19% 26% 30% Xavier Bertrand Marine Le Pen François Baroin Jean-Luc Mélenchon Emmanuel Macron Marion Maréchal Bernard Cazeneuve Christian Jacob Olivier Faure 0 - 4 5 - 6 7 - 8 9 - 10 Non réponse Evolution depuis novembre 2019 4 3,9 3,9 3 3,1 3 3 3 2,9 -0,8 -0,5 -0,7 -0,2 -0,1 -0,8 -0,6 -0,4 -0,2 4 3,9 3,8 3,5 3,4 3,4 3,7 3,1 3,2 -0,1 = -0,2 -0,1 -0,4 -0,2 -0,2 -0,3 -0,1
  16. 16. 16 Proximité des personnalités politiques D’après l’idée que vous en avez, diriez-vous que les propositions de chacune des personnalités suivantes vont dans la bonne direction ? Note de 0 à 10. 0 signifiant que les propositions de cette personnalité vont dans la très mauvaise direction ; 10 signifia que les propositions de cette personnalité vont dans la très bonne direction. Décideurs Moyenne 51% 47% 46% 54% 54% 51% 70% 68% 70% 19% 23% 27% 20% 16% 16% 10% 13% 11% 14% 7% 6% 5% 4% 3% 8% 5% 5% 7% 3% 3% 2% 1% 2% 3% 4% 5% 9% 20% 18% 19% 25% 28% 9% 10% 9% Emmanuel Macron François Baroin Xavier Bertrand Bernard Cazeneuve Christian Jacob Olivier Faure Jean-Luc Mélenchon Marion Maréchal Marine Le Pen 0 - 4 5 - 6 7 - 8 9 - 10 Non réponse Evolution depuis novembre 2019 Grand public Moyenne 42% 42% 53% 56% 56% 53% 50% 47% 46% 21% 20% 15% 16% 18% 16% 18% 15% 17% 10% 8% 11% 11% 9% 9% 6% 7% 4% 3% 4% 8% 7% 4% 5% 1% 1% 2% 24% 26% 13% 10% 13% 17% 25% 30% 31% Xavier Bertrand François Baroin Marine Le Pen Emmanuel Macron Jean-Luc Mélenchon Marion Maréchal Bernard Cazeneuve Christian Jacob Olivier Faure 0 - 4 5 - 6 7 - 8 9 - 10 Non réponse Evolution depuis novembre 2019 -0,2 -0,2 -0,1 -0,4 -0,1 = -0,2 -0,3 -0,1 3,9 3,6 3,7 3,2 2,9 3,1 2,5 2,5 2,4 -0,9 -0,6 -0,6 -0,4 -0,4 = +0,2 = = 3,7 3,6 3,4 3,3 3,2 3,7 3,1 3 3
  17. 17. 17 Confiance envers une personnalité Actuellement, diriez-vous qu’il existe une personne connue à laquelle vous feriez confiance pour parler en votre nom, quelle que soit cette personne connue (politique ou non) ? Décideurs Grand public 28% 58%14% Oui Non Non réponse 28,0 68,0 4,0 Oui Non Non réponse 35% 32% 28% 28% Rappels « Oui » 30% 24% 28% 28% Rappels « Oui »
  18. 18. 18 QUESTIONS D’ACTUALITÉ : L’emploi et les mesures contre le chômage
  19. 19. 19 Impact des politiques de l’emploi Depuis 2017, le gouvernement a multiplié les mesures pour fluidifier le marché du travail, lever la peur à l’embauche des employeurs et doper les créations d’emploi. Pensez-vous que cette politique a eu un effet depuis deux ans sur le nombre de chômeurs à Pôle emploi ? Grand public Décideurs 35% 58% 7% 30% 58% 12% Non Oui Non réponse Non réponse Non Oui
  20. 20. 20 Baisse du taux de chômage Le gouvernement a pour ambition de ramener le taux de chômage aux alentours de 7 % en 2022, contre 8,6 % au troisième trimestre 2019. Pensez-vous qu’il atteindra son objectif ? Grand public Décideurs 28% 65% 7% 21% 68% 11% Non réponse Non réponse Non Oui Non Oui
  21. 21. 21 Nouvelle Convention d’assurance chômage Le 1er novembre dernier est entrée en vigueur une nouvelle convention d’assurance-chômage. Pensez-vous que les dispositions et les mesures suivantesauront un effet positif (à la baisse) du chômage : Grand public Décideurs 50% 49% 42% 34% 31% 42% 43% 48% 52% 60% 8% 8% 10% 14% 9% Le durcissement des conditions d'accès à l'indemnisation (conditions d’affiliation, rechargement des droits à l’indemnisation) L’instauration d’un bonus-malus sur les ruptures de contrat pour limiter le recours aux contrats courts La création d’un droit à l’indemnisation pour les travailleurs indépendants et les salariés démissionnaires Le changement de calcul du salaire journalier de référence qui détermine le montant de l’allocation de retour à l’emploi La dégressivité des allocations des cadres Oui Non Non réponse 42% 41% 38% 36% 32% 42% 41% 46% 47% 46% 16% 18% 16% 17% 22% L’instauration d’un bonus-malus sur les ruptures de contrat pour limiter le recours aux contrats courts La création d’un droit à l’indemnisation pour les travailleurs indépendants et les salariés démissionnaires Le durcissement des conditions d'accès à l'indemnisation (conditions d’affiliation, rechargement des droits à l’indemnisation) La dégressivité des allocations des cadres Le changement de calcul du salaire journalier de référence qui détermine le montant de l’allocation de retour à l’emploi Oui Non Non réponse
  22. 22. 22 Mesures pour baisser le chômage Pour baisser le nombre de chômeurs en France, pensez-vous que le gouvernement doit d’ici la fin du quinquennat Macron en 2022… (Trois réponses possibles) 46% 37% 37% 26% 22% 19% 18% 16% 9% 5% 9% 36% 33% 33% 45% 25% 26% 16% 14% 12% 3% 12% Inciter au recrutement des seniors Relancer les allègements de charges sur les bas salaires Encadrer les suppressions d’emploi des seniors Augmenter le smic Durcir les conditions de licenciement Réduire les allègements de charges sur les bas salaires Réduire le temps de travail Assouplir les conditions de licenciement Augmenter le temps de travail Baisser le smic Non réponse Décideurs Grand public
  23. 23. 23 Application MonCompteFormation L’application MonCompteFormation, disponible depuis la fin novembre, doit permettre à chaque Français de choisir librement ses formations pour améliorer son employabilité et ainsi réduire ses risques de se retrouver au chômage. Vous personnellement, avez-vous… Grand public Décideurs 48% 26% 11% 52% 74% 89% Entendu parler de cette application Activé votre compte personnel de formation (CPF) qui vous indique vos droits à formation Pris contact avec un conseiller en évolution professionnelle (CEP) pour réfléchir à votre avenir professionnel Oui Non 64% 46% 10% 36% 54% 90% Entendu parler de cette application Activé votre compte personnel de formation (CPF) qui vous indique vos droits à formation Pris contact avec un conseiller en évolution professionnelle (CEP) pour réfléchir à votre avenir professionnel Oui Non
  24. 24. 24 Loi Aubry I Le 1er février prochain, la France célébrera les 20 ans d’entrée en e la loi Aubry qui a instauré les 35 heures en France. Avec le recul, estimez-vous que la réduction du temps de travail a eu un effet positif ou un effet négatif sur : Grand public Décideurs 53% 40% 24% 18% 15% 24% 25% 31% 24% 28% 41% 39% 8% 8% 10% 12% L’équilibre vie professionnelle - vie personnelle La qualité de vie au travail La création d’emplois Le chômage Positif Négatif Aucun effet Non réponse 69% 52% 31% 23% 10% 23% 21% 24% 18% 21% 42% 46% 3% 4% 6% 7% L’équilibre vie professionnelle - vie personnelle La qualité de vie au travail La création d’emplois Le chômage Positif Négatif Aucun effet Non réponse
  25. 25. 25 « La réalité ne pardonne pas qu’on la méprise. » Joris-Karl Huysmans Études Conseil Stratégie pour l’avenir des entreprises et des institutions Paris - Londres - Casablanca Les récentes études d’opinion Viavoice réalisées pour HEC, Libération, Le Figaro, Les Échos, BFM Business, France 2, RTL et France Inter sont consultables sur www.institut-viavoice.com 9, rue Huysmans, 75 006 Paris. + 33 (0)1 40 54 13 90. Viavoice est une SAS indépendante.

×