O slideshow foi denunciado.
LIFESTYLE TENDANCE

»; ‘*, ’.V[q‘l| , I . 

___/ /

SEIFAIT S

1»

l/ / / 

/ _// 

OP IERE

On Ies croirailsonies d'un gr...
Próximos SlideShares
Carregando em…5
×

L'Avenir | Christophe Chaptal de Chanteloup | La cosmétique

602 visualizações

Publicada em

Dans l'hebdomadaire Deuzio du journal L'Avenir, Céline Fion interroge Christophe Chaptal de Chanteloup à propos des ingrédients insolites utilisés par l'industrie cosmétique.

Publicada em: Negócios
  • Seja o primeiro a comentar

  • Seja a primeira pessoa a gostar disto

L'Avenir | Christophe Chaptal de Chanteloup | La cosmétique

  1. 1. LIFESTYLE TENDANCE »; ‘*, ’.V[q‘l| , I . ___/ / SEIFAIT S 1» l/ / / / _// OP IERE On Ies croirailsonies d'un grimoire 2 bave d'esoargol, caviar ie con- fianee 1 ’ suggérail Kaa. Ieser- ‘ ‘ pent(IuLr- _ . _ we de la jungle. En eollant sur ses packagings aguicheurs ainsi que dons campagnes rle pub des reptiles. gastéropodes et autres composants insoiites. Tindustrie cusmétique nous invite également 51 croire aux verlus de ses muitiples pro- cluils « magiques ~ Llflei noureautz‘ fimetionne. resume Christophe Chaptai de Chanteloup. Ion- (lateur (Iu cabinet en stralégie et commu- nication CC&A. Sur un marclu‘ hyperso- Iuré tles que mas apporlez une noulreaule’. un eomposanl bizarre. ine'dr't. mus are: une r'isibilr'Ie' supplémenlaire plus ou mains longue. 0n parle du prorluil et on el venin de serpent onl envuhi Ies rayons cosméliques. Quels reasons marketing ces oomposanls oachenl-ils '2 CELINE I-‘ION augmente le potemiel de zvenle. ll faut neanmoins manier (‘PIG am-e precaution. il ‘I’ a une réalile’ scienlrfique qubn ne pear pas cornplelerrreru ignorer e! il _v a la mar- que rlerriére. Toules no peuzvent pas se per- mettre ya. I Soulfrir pour élro boou Diamants. or ou caviar. Iiindustlie nous vend parfois Tutilisation de produits tota- Iement étrangels au champ de Ia cosmeti- que. associés dans nos esprits au monde du luxe. cle Texcellence. Mais qu'est—ce qui séduit Ies consommateurs clans un composant peu engageant comme Ia have d'escangot '? « ll _' a une expliealion scien- Irfique. on pea! prouzier que la bare (l'es- eargor est un composoru essenliel pour ob- tenir tel n‘sul! aI. explique Christophe Chaptal. Cefle caution seienlxfique ra pas- ser au-dessus du dégolll. ll _‘ a un autre _.20._ Deuzio Zavrl 2016 e’le'menI. plus perrrers. Hes! zle lier la beourz‘ all ma! que lbn s}'r1flige. Pour élre beau. 1'1 fa ul terriblemenl souffrir e! se mellre sur la figure des ehoses ¢fl7'ayar1les ou rebu! an- Ies. En falsant ya. on mérile la beouié. ~ Une approche masoehiste qui conceme BUSSI Ies phobiques (Ies reptiles qui choi- sissent (Ie sienduire Ie visage (Tune creme contenant (Iu venin de serpent (meme s'iI est (Ie syntliese). [Iauteur du Mamfesle du faire ajoute E1 ce sujet : ~ Aree le serpenl. onjoue sur I ‘imaginaire. Lonimal a une sigrufication liée a la sexualile’. la puissanee et en combinom ces dl/ férents messages. on a des produils qui soul a lafois repoussarzls el alliranls. a la limile du péclzé. -» Avec ces composants lies aux animaux. Ies marques font égaIe- ment echo 21 une envie (Iu public de reve- nir a des formulations « naturelles »-. une tendance forte clu moment.

×