enjeux climat réussir la transition en Afrique(Master DGE) (2).pptx

B
Master spécialisé :
Dynamique Et Gestion
De L’environnement
Réalisé par :
 AMAZAL Khadija
 TITA Mohamed
 MAHROUK Mustapha
 CHACHA Badr
 HAJJAJI Mohamed
ENJEUX CLIMAT : RÉUSSIR LA
TRANSITION EN AFRIQUE
Encadré par: Prof. Said laaribia
Réalisé par :
 AMAZAL Khadija
 TITA Mohamed
 MAHROUK Mustapha
 CHACHA Badr
 HAJJAJI Mohamed
2022/2023
1
Plan:
•Introductio
n
I :Les enjeux du modèle de développement bas-carbone
et résilient africain
II :Les acteurs africains organisent la transition du
continent vers un modèle de développement bas-
carbone et résilient
III :Le rôle des bailleurs et des banques publiques de
développement dans la transition africaine
•Conclusion
2
L’Afrique possède de nombreux atouts pour maintenir une
empreinte carbone faible tout en assurant son décollage économique.
Une trajectoire de transition juste, conciliant les impératifs socio-
économiques et climatiques, est possible. Elle nécessitera cependant
un engagement fort des parties prenantes, africaines et
internationales, en faveur des questions climatiques. Une mobilisation
technique et financière accrue des États africains, des bailleurs de
fonds et des banques publiques de développement africains et
internationaux, et de tous les acteurs financiers du continent,
permettra de financer et d’accompagner l’innovation climatique en
plein essor sur le continent.
INTRODUCTION
3
Comment les pays africains peuvent-ils tirer parti de leurs atouts
structurels et politiques pour surmonter les défis sociaux et
financiers et réussir la transition vers une économie verte et
résiliente face aux changements climatiques ?
PROBLÉMATIQUE
4
I – Les enjeux du modèle de développement bas-carbone et résilient africain
1-1 L’Afrique peut concilier son décollage économique avec une faible empreinte carbone:
L’Afrique considère comme une dernière région en développement
économique, présente une empreinte carbone limitée en comparaison avec
d’autres continents . Ses émissions de GES ( gaz à effet de serre) par habitant
sont bien inférieurs à celles de l’Asie de l‘Est et de l’Europe . Certains pays
africains sont en en ligne avec la moyenne mondiale de 2,9 tCO2 e habitant
comme le Maroc et Madagascar par contre le niveau est très élevé dans
l’Afrique du Sud et le Nigeria ..
5
I – Les enjeux du modèle de développement bas-carbone et résilient africain
1-1 L’Afrique peut concilier son décollage économique avec une faible empreinte carbone (suite):
Alors l’Afrique possède des avantages pour éviter une trajectoire hautement carbonée comme
celle de l’Asie émergente . Elle dispose d’abondantes sources d’énergie primaire renouvelable
notamment le solaire . Cela nécessite des investissements très importantes pour atteindre les
objectifs de l’accord de Paris
6
I – Les enjeux du modèle de développement bas-carbone et résilient africain
Dans ce contexte, les
investissements dans les
zones urbaines ,
notamment dans les
transports l’énergie et
l’efficacité énergétique
sont décisifs
1-1 L’Afrique peut concilier son décollage économique avec une faible empreinte carbone (suite):
7
I – Les enjeux du modèle de développement bas-carbone et résilient africain
1-2 Confrontée aux effets du changement climatique, l’Afrique en quête de modèles de
développement résilients :
Les grandes villes africaines , surtout celles en bord de mer , font face à des défis importants
liés au changement climatique tels que la montée des eaux , l’érosion côtière et les
inondations . Des politiques d’aménagement sont essentielles pour adapter ces zones aux
impacts du changement climatique .
Ce pendant la croissance démographique exige une augmentation de la productivité dans
l’agriculture et l’élevage pour assurer la sécurité alimentaire et réduire la pression sur les
forêts .. Mais le changement climatique entraîne des chocs
8
I – Les enjeux du modèle de développement bas-carbone et résilient africain
1-3 L’Afrique peut concilier son décollage économique avec une faible empreinte carbone:
L’Afrique face à des défis majeurs de développement économique et humaine . La majorité
des pays africains ont un faible indice de développement humain .. De plus la forte croissance
démographique impose au pays africains des investissements dans l’agriculture la sécurité
alimentaire puisque la population africaine atteindre 2,5 milliards en 2050
1-4 Les opportunités d’une trajectoire de développement sobre et résiliente :
L’importance de la transition en Afrique pour répondre aux aléas climatiques qui menacent
les moyens de substance et les habitats des populations .
Les énergies renouvelables deviennent de plus en plus compétitives sur le plan économique
par rapport aux énergies fossiles .. À l’inverse , les pays producteurs d’hydrocarbures voient
poindre les limites de leur modèle de développement fondé sur la rente issue de la vente de
ces ressources à forte intensité carbone
9
Encadré 1 : Le cas spécifique des pays africains producteur d’hydrocarbures
Alors les pays africains exportateurs
d’hydrocarbures reconnaissent désormais
la vulnérabilité de leur modèle
économique .. Et pour assurer une
croissance durable , ils doivent saisir
l’occasion de se tourner vers une
économie sobre en carbone et moins
dépendent des fluctuations de prix de
pétrole ..
I – Les enjeux du modèle de développement bas-carbone et résilient africain
10
II- Les acteurs africains organisent la transition du continent vers un
modèle de développement bas-carbone et résilient
1 Les facteurs intervenants dans la transition africaine climatique:
Transition
Africaine
climatique
La diplomatie
africaine
climatique
strategies et
des politiques
Les capacités
africaines
d’innovation
La finance
verte
11
II- Les acteurs africains organisent la transition du continent vers un
modèle de développement bas-carbone et résilient
1. La diplomatie africaine climatique:
• L'Afrique s'engage activement dans la lutte contre les changements climatiques en adoptant une
diplomatie climatique panafricaine et en ratifiant l'Accord de Paris pour limiter le réchauffement
planétaire.
L'Agenda 2063 de l'UA exprime la vision d'un continent prospère, résilient et durable face aux
défis climatiques.
12
II- Les acteurs africains organisent la transition du continent vers un
modèle de développement bas-carbone et résilient
2- Des stratégies et des politiques ambitieuses en matière climatique:
Plusieurs pays africains intègrent les engagements climatiques dans leurs politiques publiques et
stratégies de développement. Le Maroc et le Burkina Faso se focalisent sur l'énergie solaire pour
dépasser leurs objectifs en matière d'énergie propre, tandis que la Côte d'Ivoire et le Rwanda
mettent en place des mesures d'adaptation au changement climatique et des mécanismes de
finance climatique pour encourager les investissements vers une transition bas-carbone dans la
région.
13
II- Les acteurs africains organisent la transition du continent vers un
modèle de développement bas-carbone et résilient
3- Les capacités africaines d’innovation et de résilience:
L'Afrique possède une population jeune et entrepreneuriale (moyenne d’âge actuelle est 19 ans) .
Le continent a aussi démontré une capacité d’innovation qui permet d’envisager des trajectoires
d’innovations techniques, économiques et sociales, voire des sauts technologiques. De plus, le
continent a démontré sa résilience face aux crises climatiques grâce à des initiatives novatrices de
mutualisation des risques.
14
4- La finance verte, un outil puissant, en plein essor sur le continent:
L’orientation vers l’investissement de transition
bas-carbone est un enjeu majeur impliquant
toutes les intervenants y compris les banques.
il faut noter la forte croissance des instruments
obligataires dédiés à la transition bas-carbone sur
le continent africain(495% entre 2018 et 2019).
En 2019, le montant des obligations était de
2,7 milliards USD, concentrés dans 4 pays (Afrique
de Sud – Nigéria – Maroc – Kenya)
Les obligations vertes cumulées en Afrique 2019
II- Les acteurs africains organisent la transition du continent vers un
modèle de développement bas-carbone et résilient
15
II- Les acteurs africains organisent la transition du continent vers un
modèle de développement bas-carbone et résilient
Malgré la forte croissance des obligations, celles-ci en Afrique ne représentent que 1 % du
marché mondial.
Seuls 12 pays sur 54 en Afrique ont établi un cadre adéquat pour encourager les
investissements dans ce domaine, incluant le Maroc, l'Afrique du Sud, le Nigéria, le Kenya et les
8 pays membres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).
4- La finance verte, un outil puissant, en plein essor sur le continent (suite):
16
III :Le rôle des bailleurs et des banques publiques de
développement dans la transition africaine
Les banques de développement peuvent mobiliser des appuis spécifiques en accompagnement
des politiques de transition. L’AFD a ainsi mis en place deux facilités climat dédiées, lancées en
2015, sous l’impulsion de l’Accord de Paris
Facilité Adapt’Action :
facilité d’études et de renforcement des
capacités dotée de 30,9 millions EUR en
subvention, elle participe au travers de
ses trois axes d’intervention
(gouvernance, politiques sectorielles et
investissements)
Facilité 2050 :
dotée de 30 M EUR, elle accompagne
aujourd’hui neuf pays africains dans
l’élaboration et le déploiement de
stratégies à long terme de développement
bas-carbone et résilient, compatibles avec
les objectifs de l’Accord de Paris
3.1 – Améliorer l’intégration des enjeux climat dans les politiques publiques par
l’accompagnement des acteurs locaux
Il y a trois axes principaux qui doivent structurer le rôle des bailleurs et des banques
publiques:
17
3.2 – Accélérer les investissements bas-carbone et résilients en Afrique
III :Le rôle des bailleurs et des banques publiques de
développement dans la transition africaine
L'AFD encourage également la construction de bâtiments innovants, la modernisation du
transport artisanal, et le soutien à la mobilité en milieu rural pour garantir l'accès aux
opportunités économiques et sociales malgré les défis climatiques. Ces actions contribuent à
promouvoir une transition vers un développement durable et socialement équitable.
3.3 – Réconcilier les enjeux sociaux et climatiques pour une transition juste en Afrique
L’investissement dans des projets de lutte
contre le changement climatique peut
également être un vecteur de progrès social
fondé sur l’accès à des
services de base, à un emploi
décent, à la réduction des
inégalités, marquant la
convergence de l’agenda
climatique avec l’agenda des
ODD. En 2020, l’AFD
18
III :Le rôle des bailleurs et des banques publiques de
développement dans la transition africaine
LES BAILLEURS, TÉMOIGNENT DE TELLES SYNERGIES :
 La protection sociale adaptative vise par exemple à déclencher des transferts sociaux à
l’intention de personnes vulnérables, notamment des femmes et des personnes en
insécurité alimentaire, quand surviennent des chocs climatiques (sécheresses,
inondations, pertes de récoltes, etc.) : l’AFD contribue à ces outils dans plusieurs pays
africains comme le Mali ou la Mauritanie.
 Des projets plus classiques peuvent se mettre au service de la transition juste : à Djibouti,
au Niger et au Tchad, des programmes de branchements sociaux permettent aux plus
démunis d’avoir eux aussi accès aux services de base d’eau potable, ce qui permet de
renforcer la résilience climatique, de répondre à la fois aux ODD relatifs à l’accès à une
eau propre et à ceux pour une meilleure santé tandis que cela contribue également à
alléger les tâches des femmes et des jeunes enfants.
3.3 – Réconcilier les enjeux sociaux et climatiques pour une transition juste en Afrique
19
 La modernisation du transport artisanal, qui représente l’essentiel de l’offre de mobilité
urbaine dans les villes africaines et génère des centaines de milliers d’emplois peu qualifiés,
est porteuse d’impacts à la fois sociaux (sécurisation et amélioration des conditions
d’emploi) et climatiques (réduction des émissions de GES et amélioration de la qualité de
l’air). Le partenariat Mobilize Your City, soutenu par l’AFD depuis 2015, en a fait l’un de ses
nouveaux axes d’intervention pour 2021-2025.
III :Le rôle des bailleurs et des banques publiques de
développement dans la transition africaine
3.3 – Réconcilier les enjeux sociaux et climatiques pour une transition juste en Afrique (suite)
20
En guise de conclusion, le continent africain est en passe de connaître une
croissance économique forte grâce à sa dynamique de rattrapage propre aux
économies en développement. Toutefois, son développement futur devra jongler
avec deux objectifs cruciaux : améliorer les conditions de vie des populations tout en
prenant en compte les enjeux climatiques. Heureusement, ces deux aspirations ne
sont pas incompatibles, car l'Afrique dispose de ressources abondantes qui peuvent
être mises à profit pour réduire l'intensité carbone de sa croissance, notamment dans
le secteur énergétique. De plus, le continent continuera à bénéficier des progrès
techniques rapides dans les domaines des énergies renouvelables et du stockage.
CONCLUSION
21
22
1 de 22

Recomendados

KENITRA CLIMATKENITRA CLIMAT
KENITRA CLIMATBadrChacha3
4 visualizações16 slides
ENJEUX CLIMAT AFRIQUEENJEUX CLIMAT AFRIQUE
ENJEUX CLIMAT AFRIQUEBadrChacha3
7 visualizações15 slides
afriqueafrique
afriqueBadrChacha3
4 visualizações15 slides
AFRIQUEAFRIQUE
AFRIQUEBadrChacha3
4 visualizações15 slides
ENJEUX CLIMAENJEUX CLIMA
ENJEUX CLIMABadrChacha3
3 visualizações16 slides
CLIMAT AFRIQUE CLIMAT AFRIQUE
CLIMAT AFRIQUE BadrChacha3
4 visualizações16 slides

Mais conteúdo relacionado

Similar a enjeux climat réussir la transition en Afrique(Master DGE) (2).pptx

climatclimat
climatBadrChacha3
4 visualizações19 slides
UIT climat enjeux afriqueUIT climat enjeux afrique
UIT climat enjeux afriqueBadrChacha3
3 visualizações19 slides
Présentation1Présentation1
Présentation1BadrChacha3
4 visualizações19 slides
CLIMAT FORET MAAMORACLIMAT FORET MAAMORA
CLIMAT FORET MAAMORABadrChacha3
5 visualizações19 slides
BADRCHACHA CLIMAT AFRIQYEBADRCHACHA CLIMAT AFRIQYE
BADRCHACHA CLIMAT AFRIQYEBadrChacha3
4 visualizações19 slides

Similar a enjeux climat réussir la transition en Afrique(Master DGE) (2).pptx(20)

climatclimat
climat
BadrChacha34 visualizações
UIT climat enjeux afriqueUIT climat enjeux afrique
UIT climat enjeux afrique
BadrChacha33 visualizações
Présentation1Présentation1
Présentation1
BadrChacha34 visualizações
Présentation CLIMAT ENJEUX AFRIQUEPrésentation CLIMAT ENJEUX AFRIQUE
Présentation CLIMAT ENJEUX AFRIQUE
BadrChacha32 visualizações
CLIMAT FORET MAAMORACLIMAT FORET MAAMORA
CLIMAT FORET MAAMORA
BadrChacha35 visualizações
BADRCHACHA CLIMAT AFRIQYEBADRCHACHA CLIMAT AFRIQYE
BADRCHACHA CLIMAT AFRIQYE
BadrChacha34 visualizações
tptp
tp
BadrChacha34 visualizações
pptxpptx
pptx
BadrChacha33 visualizações
2 partie (1).pptx2 partie (1).pptx
2 partie (1).pptx
BadrChacha35 visualizações
rcd-2014-enr-eteeenafriquercd-2014-enr-eteeenafrique
rcd-2014-enr-eteeenafrique
RAC-F2.6K visualizações
Vision inclusive du développement de l’Afrique à partir des industries extrac...Vision inclusive du développement de l’Afrique à partir des industries extrac...
Vision inclusive du développement de l’Afrique à partir des industries extrac...
European Centre for Development Policy Management (ECDPM)876 visualizações
Vision inclusive du développement de l’Afrique à partir des industries extrac...Vision inclusive du développement de l’Afrique à partir des industries extrac...
Vision inclusive du développement de l’Afrique à partir des industries extrac...
European Centre for Development Policy Management (ECDPM)969 visualizações
FSHSFSHS
FSHS
BadrChacha33 visualizações
L’énergie-en-Afrique-a-l'horizon-2050L’énergie-en-Afrique-a-l'horizon-2050
L’énergie-en-Afrique-a-l'horizon-2050
Parti Djibouti2K visualizações
Aaa livre blanc_fraAaa livre blanc_fra
Aaa livre blanc_fra
Mouss Jaraaf176 visualizações

Mais de BadrChacha3

ilovepdf_merged (2).pdfilovepdf_merged (2).pdf
ilovepdf_merged (2).pdfBadrChacha3
8 visualizações18 slides
certificate (1) (6).pdfcertificate (1) (6).pdf
certificate (1) (6).pdfBadrChacha3
3 visualizações1 slide
certificate (1) (4).pdfcertificate (1) (4).pdf
certificate (1) (4).pdfBadrChacha3
3 visualizações1 slide
certificate (1) (3).pdfcertificate (1) (3).pdf
certificate (1) (3).pdfBadrChacha3
2 visualizações1 slide
certificate (1) (1).pdfcertificate (1) (1).pdf
certificate (1) (1).pdfBadrChacha3
2 visualizações1 slide
certificate (1) (2).pdfcertificate (1) (2).pdf
certificate (1) (2).pdfBadrChacha3
3 visualizações1 slide

Mais de BadrChacha3(20)

ilovepdf_merged (2).pdfilovepdf_merged (2).pdf
ilovepdf_merged (2).pdf
BadrChacha38 visualizações
certificate (1) (6).pdfcertificate (1) (6).pdf
certificate (1) (6).pdf
BadrChacha33 visualizações
certificate (1) (4).pdfcertificate (1) (4).pdf
certificate (1) (4).pdf
BadrChacha33 visualizações
certificate (1) (3).pdfcertificate (1) (3).pdf
certificate (1) (3).pdf
BadrChacha32 visualizações
certificate (1) (1).pdfcertificate (1) (1).pdf
certificate (1) (1).pdf
BadrChacha32 visualizações
certificate (1) (2).pdfcertificate (1) (2).pdf
certificate (1) (2).pdf
BadrChacha33 visualizações
certificate (1) (5).pdfcertificate (1) (5).pdf
certificate (1) (5).pdf
BadrChacha32 visualizações
certificate (1) (11).pdfcertificate (1) (11).pdf
certificate (1) (11).pdf
BadrChacha32 visualizações
certificate (1) (13).pdfcertificate (1) (13).pdf
certificate (1) (13).pdf
BadrChacha32 visualizações
certificate (1) (10).pdfcertificate (1) (10).pdf
certificate (1) (10).pdf
BadrChacha32 visualizações
certificate (1) (8).pdfcertificate (1) (8).pdf
certificate (1) (8).pdf
BadrChacha32 visualizações
téléchargement (7).pdftéléchargement (7).pdf
téléchargement (7).pdf
BadrChacha33 visualizações
certificate (31).pdfcertificate (31).pdf
certificate (31).pdf
BadrChacha33 visualizações
certificate (18).pdfcertificate (18).pdf
certificate (18).pdf
BadrChacha32 visualizações
certificate (19).pdfcertificate (19).pdf
certificate (19).pdf
BadrChacha32 visualizações
certificate (23).pdfcertificate (23).pdf
certificate (23).pdf
BadrChacha33 visualizações
téléchargement (1).pdftéléchargement (1).pdf
téléchargement (1).pdf
BadrChacha32 visualizações
téléchargement (3).pdftéléchargement (3).pdf
téléchargement (3).pdf
BadrChacha33 visualizações
téléchargement (2).pdftéléchargement (2).pdf
téléchargement (2).pdf
BadrChacha33 visualizações
certificate (16).pdfcertificate (16).pdf
certificate (16).pdf
BadrChacha32 visualizações

enjeux climat réussir la transition en Afrique(Master DGE) (2).pptx

  • 1. Master spécialisé : Dynamique Et Gestion De L’environnement Réalisé par :  AMAZAL Khadija  TITA Mohamed  MAHROUK Mustapha  CHACHA Badr  HAJJAJI Mohamed ENJEUX CLIMAT : RÉUSSIR LA TRANSITION EN AFRIQUE Encadré par: Prof. Said laaribia Réalisé par :  AMAZAL Khadija  TITA Mohamed  MAHROUK Mustapha  CHACHA Badr  HAJJAJI Mohamed 2022/2023 1
  • 2. Plan: •Introductio n I :Les enjeux du modèle de développement bas-carbone et résilient africain II :Les acteurs africains organisent la transition du continent vers un modèle de développement bas- carbone et résilient III :Le rôle des bailleurs et des banques publiques de développement dans la transition africaine •Conclusion 2
  • 3. L’Afrique possède de nombreux atouts pour maintenir une empreinte carbone faible tout en assurant son décollage économique. Une trajectoire de transition juste, conciliant les impératifs socio- économiques et climatiques, est possible. Elle nécessitera cependant un engagement fort des parties prenantes, africaines et internationales, en faveur des questions climatiques. Une mobilisation technique et financière accrue des États africains, des bailleurs de fonds et des banques publiques de développement africains et internationaux, et de tous les acteurs financiers du continent, permettra de financer et d’accompagner l’innovation climatique en plein essor sur le continent. INTRODUCTION 3
  • 4. Comment les pays africains peuvent-ils tirer parti de leurs atouts structurels et politiques pour surmonter les défis sociaux et financiers et réussir la transition vers une économie verte et résiliente face aux changements climatiques ? PROBLÉMATIQUE 4
  • 5. I – Les enjeux du modèle de développement bas-carbone et résilient africain 1-1 L’Afrique peut concilier son décollage économique avec une faible empreinte carbone: L’Afrique considère comme une dernière région en développement économique, présente une empreinte carbone limitée en comparaison avec d’autres continents . Ses émissions de GES ( gaz à effet de serre) par habitant sont bien inférieurs à celles de l’Asie de l‘Est et de l’Europe . Certains pays africains sont en en ligne avec la moyenne mondiale de 2,9 tCO2 e habitant comme le Maroc et Madagascar par contre le niveau est très élevé dans l’Afrique du Sud et le Nigeria .. 5
  • 6. I – Les enjeux du modèle de développement bas-carbone et résilient africain 1-1 L’Afrique peut concilier son décollage économique avec une faible empreinte carbone (suite): Alors l’Afrique possède des avantages pour éviter une trajectoire hautement carbonée comme celle de l’Asie émergente . Elle dispose d’abondantes sources d’énergie primaire renouvelable notamment le solaire . Cela nécessite des investissements très importantes pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris 6
  • 7. I – Les enjeux du modèle de développement bas-carbone et résilient africain Dans ce contexte, les investissements dans les zones urbaines , notamment dans les transports l’énergie et l’efficacité énergétique sont décisifs 1-1 L’Afrique peut concilier son décollage économique avec une faible empreinte carbone (suite): 7
  • 8. I – Les enjeux du modèle de développement bas-carbone et résilient africain 1-2 Confrontée aux effets du changement climatique, l’Afrique en quête de modèles de développement résilients : Les grandes villes africaines , surtout celles en bord de mer , font face à des défis importants liés au changement climatique tels que la montée des eaux , l’érosion côtière et les inondations . Des politiques d’aménagement sont essentielles pour adapter ces zones aux impacts du changement climatique . Ce pendant la croissance démographique exige une augmentation de la productivité dans l’agriculture et l’élevage pour assurer la sécurité alimentaire et réduire la pression sur les forêts .. Mais le changement climatique entraîne des chocs 8
  • 9. I – Les enjeux du modèle de développement bas-carbone et résilient africain 1-3 L’Afrique peut concilier son décollage économique avec une faible empreinte carbone: L’Afrique face à des défis majeurs de développement économique et humaine . La majorité des pays africains ont un faible indice de développement humain .. De plus la forte croissance démographique impose au pays africains des investissements dans l’agriculture la sécurité alimentaire puisque la population africaine atteindre 2,5 milliards en 2050 1-4 Les opportunités d’une trajectoire de développement sobre et résiliente : L’importance de la transition en Afrique pour répondre aux aléas climatiques qui menacent les moyens de substance et les habitats des populations . Les énergies renouvelables deviennent de plus en plus compétitives sur le plan économique par rapport aux énergies fossiles .. À l’inverse , les pays producteurs d’hydrocarbures voient poindre les limites de leur modèle de développement fondé sur la rente issue de la vente de ces ressources à forte intensité carbone 9
  • 10. Encadré 1 : Le cas spécifique des pays africains producteur d’hydrocarbures Alors les pays africains exportateurs d’hydrocarbures reconnaissent désormais la vulnérabilité de leur modèle économique .. Et pour assurer une croissance durable , ils doivent saisir l’occasion de se tourner vers une économie sobre en carbone et moins dépendent des fluctuations de prix de pétrole .. I – Les enjeux du modèle de développement bas-carbone et résilient africain 10
  • 11. II- Les acteurs africains organisent la transition du continent vers un modèle de développement bas-carbone et résilient 1 Les facteurs intervenants dans la transition africaine climatique: Transition Africaine climatique La diplomatie africaine climatique strategies et des politiques Les capacités africaines d’innovation La finance verte 11
  • 12. II- Les acteurs africains organisent la transition du continent vers un modèle de développement bas-carbone et résilient 1. La diplomatie africaine climatique: • L'Afrique s'engage activement dans la lutte contre les changements climatiques en adoptant une diplomatie climatique panafricaine et en ratifiant l'Accord de Paris pour limiter le réchauffement planétaire. L'Agenda 2063 de l'UA exprime la vision d'un continent prospère, résilient et durable face aux défis climatiques. 12
  • 13. II- Les acteurs africains organisent la transition du continent vers un modèle de développement bas-carbone et résilient 2- Des stratégies et des politiques ambitieuses en matière climatique: Plusieurs pays africains intègrent les engagements climatiques dans leurs politiques publiques et stratégies de développement. Le Maroc et le Burkina Faso se focalisent sur l'énergie solaire pour dépasser leurs objectifs en matière d'énergie propre, tandis que la Côte d'Ivoire et le Rwanda mettent en place des mesures d'adaptation au changement climatique et des mécanismes de finance climatique pour encourager les investissements vers une transition bas-carbone dans la région. 13
  • 14. II- Les acteurs africains organisent la transition du continent vers un modèle de développement bas-carbone et résilient 3- Les capacités africaines d’innovation et de résilience: L'Afrique possède une population jeune et entrepreneuriale (moyenne d’âge actuelle est 19 ans) . Le continent a aussi démontré une capacité d’innovation qui permet d’envisager des trajectoires d’innovations techniques, économiques et sociales, voire des sauts technologiques. De plus, le continent a démontré sa résilience face aux crises climatiques grâce à des initiatives novatrices de mutualisation des risques. 14
  • 15. 4- La finance verte, un outil puissant, en plein essor sur le continent: L’orientation vers l’investissement de transition bas-carbone est un enjeu majeur impliquant toutes les intervenants y compris les banques. il faut noter la forte croissance des instruments obligataires dédiés à la transition bas-carbone sur le continent africain(495% entre 2018 et 2019). En 2019, le montant des obligations était de 2,7 milliards USD, concentrés dans 4 pays (Afrique de Sud – Nigéria – Maroc – Kenya) Les obligations vertes cumulées en Afrique 2019 II- Les acteurs africains organisent la transition du continent vers un modèle de développement bas-carbone et résilient 15
  • 16. II- Les acteurs africains organisent la transition du continent vers un modèle de développement bas-carbone et résilient Malgré la forte croissance des obligations, celles-ci en Afrique ne représentent que 1 % du marché mondial. Seuls 12 pays sur 54 en Afrique ont établi un cadre adéquat pour encourager les investissements dans ce domaine, incluant le Maroc, l'Afrique du Sud, le Nigéria, le Kenya et les 8 pays membres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). 4- La finance verte, un outil puissant, en plein essor sur le continent (suite): 16
  • 17. III :Le rôle des bailleurs et des banques publiques de développement dans la transition africaine Les banques de développement peuvent mobiliser des appuis spécifiques en accompagnement des politiques de transition. L’AFD a ainsi mis en place deux facilités climat dédiées, lancées en 2015, sous l’impulsion de l’Accord de Paris Facilité Adapt’Action : facilité d’études et de renforcement des capacités dotée de 30,9 millions EUR en subvention, elle participe au travers de ses trois axes d’intervention (gouvernance, politiques sectorielles et investissements) Facilité 2050 : dotée de 30 M EUR, elle accompagne aujourd’hui neuf pays africains dans l’élaboration et le déploiement de stratégies à long terme de développement bas-carbone et résilient, compatibles avec les objectifs de l’Accord de Paris 3.1 – Améliorer l’intégration des enjeux climat dans les politiques publiques par l’accompagnement des acteurs locaux Il y a trois axes principaux qui doivent structurer le rôle des bailleurs et des banques publiques: 17
  • 18. 3.2 – Accélérer les investissements bas-carbone et résilients en Afrique III :Le rôle des bailleurs et des banques publiques de développement dans la transition africaine L'AFD encourage également la construction de bâtiments innovants, la modernisation du transport artisanal, et le soutien à la mobilité en milieu rural pour garantir l'accès aux opportunités économiques et sociales malgré les défis climatiques. Ces actions contribuent à promouvoir une transition vers un développement durable et socialement équitable. 3.3 – Réconcilier les enjeux sociaux et climatiques pour une transition juste en Afrique L’investissement dans des projets de lutte contre le changement climatique peut également être un vecteur de progrès social fondé sur l’accès à des services de base, à un emploi décent, à la réduction des inégalités, marquant la convergence de l’agenda climatique avec l’agenda des ODD. En 2020, l’AFD 18
  • 19. III :Le rôle des bailleurs et des banques publiques de développement dans la transition africaine LES BAILLEURS, TÉMOIGNENT DE TELLES SYNERGIES :  La protection sociale adaptative vise par exemple à déclencher des transferts sociaux à l’intention de personnes vulnérables, notamment des femmes et des personnes en insécurité alimentaire, quand surviennent des chocs climatiques (sécheresses, inondations, pertes de récoltes, etc.) : l’AFD contribue à ces outils dans plusieurs pays africains comme le Mali ou la Mauritanie.  Des projets plus classiques peuvent se mettre au service de la transition juste : à Djibouti, au Niger et au Tchad, des programmes de branchements sociaux permettent aux plus démunis d’avoir eux aussi accès aux services de base d’eau potable, ce qui permet de renforcer la résilience climatique, de répondre à la fois aux ODD relatifs à l’accès à une eau propre et à ceux pour une meilleure santé tandis que cela contribue également à alléger les tâches des femmes et des jeunes enfants. 3.3 – Réconcilier les enjeux sociaux et climatiques pour une transition juste en Afrique 19
  • 20.  La modernisation du transport artisanal, qui représente l’essentiel de l’offre de mobilité urbaine dans les villes africaines et génère des centaines de milliers d’emplois peu qualifiés, est porteuse d’impacts à la fois sociaux (sécurisation et amélioration des conditions d’emploi) et climatiques (réduction des émissions de GES et amélioration de la qualité de l’air). Le partenariat Mobilize Your City, soutenu par l’AFD depuis 2015, en a fait l’un de ses nouveaux axes d’intervention pour 2021-2025. III :Le rôle des bailleurs et des banques publiques de développement dans la transition africaine 3.3 – Réconcilier les enjeux sociaux et climatiques pour une transition juste en Afrique (suite) 20
  • 21. En guise de conclusion, le continent africain est en passe de connaître une croissance économique forte grâce à sa dynamique de rattrapage propre aux économies en développement. Toutefois, son développement futur devra jongler avec deux objectifs cruciaux : améliorer les conditions de vie des populations tout en prenant en compte les enjeux climatiques. Heureusement, ces deux aspirations ne sont pas incompatibles, car l'Afrique dispose de ressources abondantes qui peuvent être mises à profit pour réduire l'intensité carbone de sa croissance, notamment dans le secteur énergétique. De plus, le continent continuera à bénéficier des progrès techniques rapides dans les domaines des énergies renouvelables et du stockage. CONCLUSION 21
  • 22. 22