O slideshow foi denunciado.
Seu SlideShare está sendo baixado. ×

Les forces politiques à l'Assemblée nationale (Juin 2017)

Ad

2017
Les forces politiques
à l’Assemblée nationale
Juin 2017
XVème législature de la
Cinquième République
française

Ad

Gauche démocrate
et Républicaine
André Chassaigne
16 députés
Les Groupes politiques
et leurs présidents
LREM
Richard Ferra...

Ad

Composition et rôle
du Bureau de
l’Assemblée nationale
3
Président de l’Assemblée nationale
François de Rugy (LREM)
Six Vi...

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Ad

Carregando em…3
×

Confira estes a seguir

1 de 27 Anúncio
1 de 27 Anúncio

Les forces politiques à l'Assemblée nationale (Juin 2017)

Baixar para ler offline

L'agence Proches vous propose un point complet sur les forces politiques de l'Assemblée nationale, avec un retour sur la composition du bureau et des 8 commissions permanentes, et les présentations des présidents de groupe et de commission

L'agence Proches vous propose un point complet sur les forces politiques de l'Assemblée nationale, avec un retour sur la composition du bureau et des 8 commissions permanentes, et les présentations des présidents de groupe et de commission

Mais Conteúdo rRelacionado

Les forces politiques à l'Assemblée nationale (Juin 2017)

  1. 1. 2017 Les forces politiques à l’Assemblée nationale Juin 2017 XVème législature de la Cinquième République française
  2. 2. Gauche démocrate et Républicaine André Chassaigne 16 députés Les Groupes politiques et leurs présidents LREM Richard Ferrand 313 députés Nouvelle gauche Olivier Faure 31 députés LR-UDI « Les Constructifs » Franck Riester & Stéphane Demilly 35 députés Les Républicains Christian Jacob 100 députés MoDem Marc Fesneau 43 députés La France Insoumise Jean-Luc Mélenchon 17 députés François de Rugy (LREM) Président de l’Assemblée Nationale 2
  3. 3. Composition et rôle du Bureau de l’Assemblée nationale 3 Président de l’Assemblée nationale François de Rugy (LREM) Six Vice-Présidents Ils sont chargés de suppléer le président lors des séances où il est absent Trois Questeurs Ils sont sont chargés des services financiers et administratifs de l’Assemblée Florian Bachelier (Groupe LREM) Laurianne Rossi (Groupe LREM) Thierry Solère (Groupe LR-UDI « Les Constructifs ») Douze secrétaires Les douze secrétaires de l’Assemblée veillent notamment aux opérations de vote Le Bureau est la plus haute autorité collégiale de l'Assemblée nationale. Il exerce une compétence générale sur l'organisation et le fonctionnement interne de l'Assemblée. Il est composé de 22 membres : - le Président de l'Assemblée nationale - les six vice-présidents - les trois questeurs - les douze secrétaires Lénaïk Adam (LREM – Guyane) Ramlati Ali (LREM – Mayotte) Clémentine Autain (La France Insoumise, Seine-Saint-Denis) Luc Carvounas (Nouvelle Gauche – Val-de-Marne) Lionel Causse (LREM – Landes) Stéphanie Do (LREM – Seine-et- Marne Laurence Dumont (Nouvelle Gauche – Calvados) Marie Guévenous (LREM – Essonne) Annaig Le Meur (LREM – Finistère) Sophie Mette (ModEm – Gironde) Gabriel Serville (Gauche démocrate et républicaine – Guyane) Guillaume Vuilletet (LREM – Val- d’Oise Carole Bureau-Bonnard (LREM - Oise) Danielle Brulebois (LREM – Jura) Sacha Houlié (LREM – Vienne) Cendra Motin (LREM – Isère) Hugues Renson (LREM – Paris) Sylvain Waserman (MoDem)
  4. 4. François de Rugy Président de l’Assemblée Nationale Parcours politique •  François de Rugy débute son parcours politique en 1997, lorsqu’il adhère au parti des Verts. Il devient rapidement secrétaire général adjoint du groupe Radical, Citoyen et Verts (RCV) qui rassemble des députés de la « gauche plurielle ». •  En 2007, il est élu député de la 1ère circonscription de Loire-Atlantique. Il s’allie au groupe de la Gauche républicaine et démocrate et devient secrétaire de l’Assemblée Nationale.Il siège à la commission des Finances. •  En 2012, François de Rugy est réélu député de Loire-Atlantique. Il devient coprésident du groupe EELV à l’Assemblée nationale et siège cette fois-ci à la commission de la Défense nationale. •  En 2015 il quitte EELV dont il dénonce la « dérive gauchiste » et fonde Écologistes ! un mouvement écologiste de centre gauche. •  En mai 2016, il devient Vice-président de l’Assemblée Nationale et dissout le groupe écologistes en rejoignant avec 5 autres députés le groupe Socialiste, Écologiste et Républicains. Des primaires de la gauche à La République En Marche •  En janvier 2017, François de Rugy se présente aux primaires citoyennes de la gauche. Il récolte 3,88% des voix au premier tour et promet de soutenir le vainqueur du second tour. •  Il annonce ensuite son soutien à Emmanuel Macron. Il est investi par La République en Marche (LREM) aux élections législatives et réélu député de Loire-Atlantique sous l’étiquette LREM. Il annonce sa candidature à la présidence de l’Assemblée Nationale entre les deux tours des législatives. •  Le 27 juin 2017, il est élu Président de l’Assemblée Nationale avec une majorité de 353 voix. Positionnement Au regard de son parcours à l’Assemblée Nationale, la candidature de François de Rugy apparaît comme un gage d’expérience pour LREM. François de Rugy a présenté un projet de réforme à Emmanuel Macron le 26 juin. Celui–ci comprend notamment : •  La réduction du nombre de parlementaire •  L’introduction d’une dose de proportionnelle •  La démocratisation de l’institution 4 @FdeRugy‬
  5. 5. 2017 Huit commissions permanentes 5
  6. 6. Les commissions permanentes6 Les présidents de ces commissions nommés le 29 juin 2017 sont : •  Barbara Pompili (LREM), Présidente de la commission du développement durable •  Jean-Jacques Bridey (LREM), Président de la commission de la défense et des forces armées •  Marielle de Sarnez (MoDem), Présidente de la commission des affaires étrangères •  Eric Woerth (LR), Président de la commission des finances •  Roland Lescure (LREM), Président de la commission des affaires économiques •  Bruno Studer (LREM), Président de la commission des affaires culturelles et de l’éducation •  Yaël Braun-Pivet (LREM), Présidente de la commission des lois constitutionnelles •  Brigitte Bourguignon (LREM), Présidente de la commission des affaires sociales L’Assemblée Nationale compte huit commissions permanentes. Les membres de ces commissions sont choisis de manière proportionnelle au poids de chaque groupe parlementaire dans l’hémicycle. Les commissions ont pour charge d’examiner tout nouveau projet de loi avant qu’il ne soit présenté pour la première fois en session plénière. Une commission spéciale peut par ailleurs être créée sur l’examen d’un texte de loi à la demande du gouvernement, du président d’une commission permanente, d’un président de groupe ou de quinze députés.
  7. 7. Commission du développement durable et de l’aménagement du territoire 7 MEMBRES DU BUREAU Présidente : Barbara Pompili (LREM) Vice-présidents Guillaume Garot (NG) Jacques Krabal (LREM) Alain Perea (LREM) Jean-Marie Sermier (LR) Secrétaires Jennifer de Temmerman (LREM) Florence Lasserre-David (MoDem) Bertrand Pancher (LC) Damien Pichereau (LREM) Barbara Pompili, Présidente •  Elle adhère au parti Les Verts en 2000. •  Ancienne assistante parlementaire d’Yves Cochet, écologiste, elle est élue députée en 2012 sous l’étiquette Europe Ecologie les Verts. Elle devient coprésidente du groupe écologiste à l’Assemblée nationale, en alternance avec François de Rugy. •  Barbara Pompili quitte EELV en septembre 2015 et rejoint le Parti écologiste en 2016, formé par Jean-Vincent Placé et François de Rugy. •  Le 11 février 2016, elle est nommée Secrétaire d’État chargée de la biodiversité, au sein du ministère de l’Environnement, dans le gouvernement de Manuel Valls. •  Elle est élue députée en 2017 sous l’étiquette En Marche!. @barbarapompili •  aménagement du territoire •  constructions •  transports •  équipements •  Infrastructures •  travaux publics •  environnement •  chasse
  8. 8. Commission de la défense et des forces armées8 Jean-Jacques Bridey, Président •  Jean-Jacques Bridey est député du Val-de- Marne depuis 2012, élu alors sous l’étiquette PS. •  Sous la précédente législature, il était rapporteur pour avis sur les crédits alloués à l’équipement des forces armées. •  Il a notamment co-rédigé un rapport sur les « enjeux du renouvellement des deux composantes de la dissuasion. » •  Il est Président du groupe d’Amitié France-Irak à l’Assemblée Nationale. •  Il a conseillé Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle de 2017 sur les questions de Sécurité et de Défense nationale. •  Il est réélu député en 2017 sous l’étiquette En Marche!. MEMBRES DU BUREAU Président : Jean-Jacques Bridey (LREM) Vice-présidents Françoise Dumas (LREM) Jean-Michel Jacques LREM) Charles de la Verpillière (LR) Joaquim Pueyo (NG) Secrétaires Bruno Nestor Azerot (GDR) Jean-Pierre Cubertafon (MoDem) Marianne Dubois (LREM) Natalia Pouzyreff (LREM) @jjbridey94260 •  organisation générale de la Défense •  politique de coopération et d’assistance dans le domaine militaire •  plans à long terme des armées •  Industries aéronautique, spatiale et d’armement •  établissements militaires et arsenaux •  service national et lois sur le recrutement •  personnels civils et militaires des armées •  gendarmerie et justice militaire
  9. 9. Marielle de Sarnez, Présidente •  De 1999 à 2017, Marielle de Sarnez est députée au Parlement européen. Elle est alors Vice-Présidente du Groupe alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe. •  En 2014, elle cofonde le Parti Démocrate Européen. •  Depuis 2008, elle est Vice-Présidente du MoDem chargée de la coordination et du projet européen. •  Elle est nommée Ministre des affaires européennes auprès de Jean-Yves Le Drian, au sein du gouvernement Philippe I mais démissionne au lendemain des élections législatives. •  Elle est élue députée de la 11ème circonscription de Paris en juin 2017 sous l’étiquette MoDem. 9 Commission des affaires étrangères @desarnez •  organisation générale de la Défense •  politique de coopération et d’assistance dans les relations internationales •  politique extérieure •  coopération, traités et accords internationaux. MEMBRES DU BUREAU Présidente : Marielle de Sarnez (MoDem) Vice-présidents Mireille Clapot (LREM) Meyer Habib (LC) Michel Herbillon (LR) Jacques Maire (LREM) Secrétaires Laurence Dumont (NG) Denis Masséglia (LREM) Bérengère Poletti (LR) Isabelle Rauch (LREM)
  10. 10. 10 Commission des finances Eric Woerth, Président •  Membre du conseil stratégique et du pôle « projet » de l’équipe de campagne de François Fillon lors de l’élection présidentielle, il est alors chargé par le bureau politique d’établir le projet pour les élections législatives de juin 2017. •  Ancien ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la Réforme de l’État, il est favorable à l’inscription de l’équilibre des finances publiques dans la Constitution et mène des actions en faveur de la lutte contre l’évasion fiscale, mais aussi en faveur de la lutte contre les fraudes à la Sécurité sociale. •  Il est à l’origine de la réforme des retraites en France de 2010. •  Député de la 4ème circonscription de l’Oise depuis 2002 sous l’étiquette UMP puis LR, Eric Woerth est désigné à la présidence de la commission en tant que membre de l’opposition. @ericwoerth MEMBRES DU BUREAU Président : Eric Woerth (LR) Rapporteur général : Joël Giraud (LREM) Vice-présidents Jean-Noël Barrot (MoDem) Émilie Cariou (LREM) Charles de Courson (LC) Laurent Saint-Martin (LR) Secrétaires Marie-Christine Dalloz (LR) Pierre Person (LREM) Valérie Rabault (NG) Marie-Christine Verdier-Jouclas (LREM) •  finances publiques •  lois de finances •  lois de programmation des orientations pluriannuelles des finances publiques •  contrôle de l’exécution du budget •  fiscalité locale •  conjoncture économique •  politique monétaire •  banques •  assurances •  domaine •  participations de l’État
  11. 11. Roland Lescure, Président •  Diplômé de Polytechnique, il travaille pendant plusieurs années au ministère de l’Économie et des Finances, avant de devenir administrateur de l’INSEE. •  De 2005 à 2009, il occupe plusieurs postes de gestions au sein Natexis Asset Square, Natexis Asset Management et Groupama Asset Management. •  En 2009, il est nommé Vice-Président de la Caisse de dépôt et de placement du Québec, fonds de pension canadien. Poste qu’il quittera en 2017 pour rejoindre le mouvement En Marche!. •  Il est élu député de la 1ère circonscription des Français de l’étrangers sous l’étiquette En Marche !, et devient président de la commission des affaires économiques à l’Assemblée nationale. 11 Commission des affaires économiques @RolandLescure •  agriculture et pêche •  énergie et industries •  recherche appliquée et innovation •  consommation, commerce intérieur et extérieur •  postes et communications électroniques •  tourisme •  urbanisme et logement MEMBRES DU BUREAU Président : Roland Lescure (LREM) Vice-présidents Marie-Noëlle Battistel (NG) Sophie Errante (LREM) Daniel Fasquelle (LR) Mickaël Nogal (LREM) Secrétaires Thierry Benoit (LC) Christelle Dubos (LREM) Anne-Laurence Petel (LREM) François Ruffin (LFI)
  12. 12. Bruno Studer, Président •  Professeur d’histoire-géographie à Strasbourg, il est d’abord engagé à l’UDI avant de rejoindre le mouvement En Marche ! en avril 2016 •  Il est élu député de la 3ème circonscription du Bas-Rhin en juin 2017 sous l’étiquette En Marche ! et devient le Président de la commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée Nationale, seul candidat à ce poste. •  Européen convaincu, il souhaite amplifier le programme Erasmus et considère que l’école publique, en plus de devoir relever le défi du numérique, doit pouvoir bénéficier de plus d’autonomie 12 Commission des affaires culturelles et de l’éducation @brunostuder67 MEMBRES DU BUREAU Président : Bruno Studer (LREM) Vice-présidents Pierre-Yves Bournazel (LC) Sylvie Charrière (LREM) Frédérique Dumas (LREM) Constance Le Grip (LR) Secrétaires Pascal Bois (LREM) Régis Juanico (NG) Maxime Minot (LR) Pierre-Alain Raphan (LREM) •  enseignement scolaire •  enseignement supérieur •  recherche •  jeunesse •  sports •  activités artistiques et culturelles •  communication •  propriété intellectuelle
  13. 13. Yaël Braun-Pivet, Présidente •  Avocate en droit pénal de formation, Yaël Braun-Pivet est très investie dans le milieu associatif, notamment dans le domaine de l’aide alimentaire. •  Elle a été à ce titre, responsable nationale du déploiement de l’activité « accès à la justice » et membre du conseil d’administration des Yvelines des Restos du Cœur. •  EIle est élue députée de la 5ème circonscription des Yvelines en juin 2017 sous l’étiquette En Marche ! et devient la Présidente de la commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale de la République de l’Assemblée Nationale. MEMBRES DU BUREAU Présidente : Yaël Braun-Pivet (LREM) Vice-présidents Constance Le Grip (LR) Philippe Gosselin (LR) Stéphane Mazars (LREM) Didier Paris (LREM) Laurence Vichnievsky (MoDem) Secrétaires Xavier Breton (LR) Pierre Morel-À-L'Huissier (LC) Jean Terlier (LREM) Hélène Zannier (LREM) 13 Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale de la République @YaelBRAUNPIVET •  lois constitutionnelles •  règlement •  droit électoral •  libertés publiques •  sécurité et sécurité civile •  droit administratif et fonction publique •  organisation judiciaire •  droit civil commercial et pénal •  pétitions •  administration générale et territoriale de l'état •  collectivités territoriales
  14. 14. 14 Commission des affaires sociales MEMBRES DU BUREAU Présidente : Brigitte Bourguignon (LREM) Rapporteur général : Olivier Véran (LREM) Vice-présidents Jean-Pierre Door (LR) Monique Iborra (LREM) Bernard Perrut (LR) Jean-Louis Touraine (LREM) Secrétaires Julien Borowczyk (LREM) Cyrille Isaac-Sibille (MoDem) Gilles Lurton (LR) Elisabeth Toutut-Picard (LREM) •  emploi et relations du travail •  formation professionnelle •  santé et solidarité •  personnes âgées •  personnes handicapées •  famille ; protection sociale •  lois de financement de la sécurité sociale et contrôle de leur application •  insertion et égalité des chances Brigitte Bourguignon, Présidente •  Députée PS de la 6ème circonscription du Pas- de-Calais, elle est réélue en 2017 sous l’étiquette En Marche ! •  Lors de la précédente législature, elle est membre de la commission des affaires culturelles et de l’éducation, s’intéressant notamment à la protection des sportifs de haut niveau ainsi qu’à la refondation de l’école de la république. •  Militante associative active, elle a notamment milité au sein de l’association « Faut qu’on s’active ! » autour de la question de l’euthanasie lors de l’affaire Vincent Humbert. •  Elle a notamment travaillé au niveau local sur les questions de désertification médicale sur son territoire. @BourguignonBrig
  15. 15. 2017 Sept groupes parlementaires 15
  16. 16. Les groupes parlementaires16 Les présidents des groupes parlementaires sont : •  Richard Ferrand, Président du groupe LREM, député de la 6ème circonscrip3on du Finistère •  Christian Jacob, Président LR, député de la 4ème circonscrip3on de Seine-et-Marne •  Marc Fesneau, Président du groupe MoDem, député de la 1ère circonscrip3on de Loir-et-Cher •  Franck Riester (LR) et Stéphane Demilly (UDI), coprésidents du groupe Les Constructifs, respectivement député de la 5ème circonscrip3on de Seine-et-Marne et député de la 5ème circonscrip3on de la Somme •  Olivier Faure, Président du groupe Nouvelle gauche, député de la 11ème circonscrip3on de Seine-et-Marne •  J-L. Mélenchon, Président du groupe La France Insoumise, député de la 4ème circonscrip3on des Bouches-du-Rhône •  André Chassaigne, Président du groupe Gauche démocrate et Républicaine, député de la 5ème circonscrip3on du Puy-de-Dôme •  du groupe L La XVème législature de l’Assemblée Nationale compte sept groupes parlementaires. C’est un record depuis 1958. Leur rôle est prépondérant dans le f o n c t i o n n e m e n t d e l ’ A s s e m b l é e Nationale : -  Ils siègent à la conférence des présidents, chargée d'organiser les travaux des députés -  Ils participent à l'établissement de l'ordre du jour de l’Assemblée -  Ils peuvent faire suspendre une séance pour réunir leur groupe ou encore d e m a n d e r l a c r é a t i o n d ' u n e commission spéciale
  17. 17. Groupe La République En Marche Parcours politique •  Richard Ferrand adhère au PS en 1980. Il se revendique de l’héritage de François Mitterrand et de Michel Rocard. •  Conseiller général du Finistère depuis 1998, il entre à la Région Bretagne en mars 2010 et y devient président du Groupe PS avec le soutien de Marylise Lebranchu et Jean-Yves Le Drian. •  De 2012 à 2017, Richard Ferrand est député de la 6ème circonscription du Finistère et membre du Groupe PS à l’Assemblée Nationale. Il siège à la Commission des Affaires sociales. •  Au cours de la XIVe législature, il anime avec Gwenegan Bui (ex-député du Finistère) le club « Engagements Socialistes », qui se veut « un trait d’union entre les aubryistes et les amis de Benoît Hamon et Henri Emmanuelli ». Il s’abstient notamment sur deux textes phares du gouvernement Ayrault puis Valls : le pacte de compétitivité (2013) et le pacte de responsabilité (2014). •  En septembre 2014, il est nommé en mission temporaire auprès d’Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, où il est chargé de rendre un rapport sur l’impact territorial de la réforme des professions réglementées. Au terme de la mission, il est nommé rapporteur général du projet de loi Macron à l’Assemblée nationale. Premier député à soutenir Emmanuel Macron •  Richard Ferrand est le premier député à rejoindre le Mouvement En Marche !. En octobre 2016, il devient secrétaire général de mouvement. •  En mars 2017, Richard Ferrand est désinvesti par le PS pour les élections législatives, au profit du candidat écologiste Nathanaël Legeard. Il se présentera sous l’étiquette En Marche ! et sera réélu à l'issue du second tour. •  Le 17 mai 2017, il est nommé ministre de la Cohésion des territoires au sein du premier gouvernement Édouard Philippe. Mis en cause dans une affaire immobilière liée à son activité à la Caisse des Mutuelles de Bretagne, il quitte le gouvernement et est élu président du groupe LREM à l’Assemblée Nationale. Positionnement Se posant comme un président rassembleur, Richard Ferrand a affirmé que l'ensemble des députés LREM étaient « unis dans la clarté sur un projet porté tous ensemble ». Sur le travail législatif, Richard Ferrand a promis une totale liberté de parole dans les débats au sein du groupe tout en exigeant une discipline collective une fois les débats tranchés. Président Richard Ferrand 17 @RichardFerrand
  18. 18. Groupe Les Républicains Parcours politique •  Agriculteur de formation, Christian Jacob a été président du centre régional des jeunes agriculteurs du Nord de la France avant d’exercer les fonctions de Secrétaire général puis président du Centre national des jeunes agriculteurs (CNJA) au début des années. 1990, et enfin délégué général du RPR chargé de l’Agriculture. •  Dès 1994, Christian Jacob est élu député européen. •  En 2001, il devient maire de Provins (Seine-et- Marne), mandat qu’il occupe jusqu’en 2002 puis à partir de 2006 jusqu’à aujourd’hui. •  De 2002 à 2007, Christian Jacob occupe plusieurs postes ministériels sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Il est ainsi successivement ministre délégué à la Famille, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l’Artisanat, des Professions libérales et de la Consommation et enfin il est nommé ministre de la Fonction publique. •  En 2016, il apporte son soutien à Nicolas Sarkozy en vue de la primaire présidentielle des Républicains de 2016 et préside le comité de soutien du candidat. •  En mars 2017, il devient co-directeur de campagne de François Fillon au côté de Bruno Retailleau puis en juin 2017, il préside le comité de campagne national de LR pour les élections législatives. Rôle à l’Assemblée Nationale •  Christian Jacob est élu en 1995, député de la 4e circonscription de Seine-et-Marne. Il sera réélu à cette fonction en 2002, 2007, 2012 et 2017. •  Il est réélu le 21 juin 2017 président du groupe LR à l’Assemblée Nationale, poste qu’il a occupé depuis 2010 sous les trois dernières législatures. Positionnement Christian Jacob considère que le groupe LR, certes réduit, est « vivant », et sera « le fer de lance de l'opposition ». Il a d’ores-et-déjà annoncé que son groupe n’aura pas de difficultés pour voter un certains textes. Président Christian Jacob 18
  19. 19. Groupe MoDem Parcours politique •  Originaire de Loir-et-Cher, Marc Fesneau est élu conseiller municipal de Marchenoir en 1995 puis maire de cette commune en 2008. Il remplace alors Jacqueline Gourault à la tête de la Fédération MoDem du Loir-et-Cher. •  De 2004 à 2010, il est également conseiller régional de la région Centre. •  En 2010, il se présente en tête de liste du Mouvement Démocrate pour les élections régionales de 2010 et devient Secrétaire Général du parti la même année. A ce titre, est représente un soutien précieux de François Bayrou lors de la campagne présidentielle de 2012 où il est en charge de coordonner les déplacements du déplacement. •  En 2014, il est réélu maire de Marchenoir et devient membre du bureau national de l’Association des maires de France (AMF). Il est également président de la Communauté des communes Beauce Val de Loir depuis 2016. Rôle à l’Assemblée Nationale •  Ancien collaborateur de la sénatrice Jacqueline Gourault (ministre auprès du ministre de l'Intérieur), Marc Fesneau est élu député de la 1ère circonscription de Loir-et-Cher pour la première fois en 2017, sous l’étiquette La République En Marche. •  Le 25 juin 2017, Marc Fesneau a été élu président du groupe MoDem à l’Assemblée Nationale à l’unanimité. Positionnement Fidèle à la ligne annoncée par François Bayrou, Marc Fesneau se positionne en allié du mouvement En Marche !. Il se dit inscrit dans la majorité parlementaire tout souhaitant assurer dûment le travail parlementaire (relire les textes pour les amender et les améliorer) pour ne pas être un « godillot ». Président Marc Fesneau 19 @MFesneau
  20. 20. Groupe Les Constructifs 1/2 Co-Président Franck Riester Parcours politique •  Franck Riester est élu depuis 1995 à Coulommiers (77) où il a notamment occupé les postes de conseiller municipal, adjoint au maire, puis maire de la ville depuis 2008. •  En 2006, il entre à l’Assemblée Nationale comme député de la 5ème circonscription de Seine-et-Marne. Il est alors le plus jeune de l’Assemblée Nationale. •  En 2009, il est nommé rapporteur de projet pour la loi Hadopi. La même année, il devient directeur de campagne de l’UMP pour les élections européennes, fonction qu’il continuera d’exercer pour les élections régionales de 2010. •  En 2012, il devient porte-parole adjoint de Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle. Il est également réélu député de la 5ème circonscription de Seine-et-Marne cette même année puis en juin 2017. •  Franck Riester dirige depuis plusieurs années une concession automobile familiale Peugeot. De la primaire des Républicains aux « Constructifs » •  Soutien de Bruno Le Maire à la primaire de la droite, il fait ensuite campagne pour le candidat François Fillon jusqu’en mars 2017. Face aux « affaires » touchant le candidat de droite, Franck Riester se déclare finalement favorable à une nouvelle candidature d’Alain Juppé. •  En juin, il est investi par Les Républicains, Franck Riester est réélu député de la 5ème circonscription de Seine-et-Marne rejoint le groupe « Les Constructifs » formé à l’initiative de Thierry Solère. Le groupe « LR constructifs- UDI-Indépendant » s’est constitué par scission avec le groupe Les Républicains à l’initiative de Thierry Solère. •  Le 27 juin 2017, Stéphane Demilly rejoint le groupe Les Constructifs et est élu coprésident de ce groupe avec Franck Riester. Positionnement Le groupe « LR constructifs-UDI-Indépendant » se veut ouvert au dialogue et entend « accompagner les réformes qui vont dans le bon sens, et s'opposer quand il le faudra ». Ce groupe comprend notamment le Président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde. Pour sa part, Franck Riester ne se dit ni dans l’opposition ni dans la majorité mais « libre ». Il s’est ainsi personnellement prononcé contre la hausse de la CSG annoncée par le gouvernement. 20 @franckriester
  21. 21. Groupe Les Constructifs 2/2 LE LAB PROCHES | ÉTUDES - PROSPECTIVE - INNOVATION Co-Président Stéphane Demilly Parcours politique •  Stéphane Demilly est maire d’Albert, sa ville natale, depuis 1989. •  De 1992 à 1998, il est Vice-président du conseil régional de Picardie puis Conseiller régional de Picardie de 1993 à 2002. •  Stéphane Demilly est un ancien membre du conseil d'administration de l'Association des petites villes de France. Il est par ailleurs conseiller en communication et conférencier sur le thème du management. Une position fidèle à la ligne de l’UDI •  En 2002, Stéphane Demilly est élu pour la première fois député de la 5e circonscription de la Somme. •  Le centriste est réélu en 2012 sous l’étiquette du Nouveau Centre puis rejoint l’Union des Démocrates et des Indépendants (UDI) formé par Jean-Louis Borloo. Il devient membre du comité exécutif de l’UDI l’année suivante. •  Stéphane Demilly apporte son soutien à Alain Juppé lors de la primaire de la droite et du centre. •  En mai 2017, il affirme publiquement que certaines de ses positions « peuvent être compatibles avec celles du président » mais dément tout arrangement avec LREM concernant les élections législatives dans sa circonscription. Finalement, LREM n’investit pas de candidat dans cette circonscription et Stéphane Demilly est élu dès le premier tour avec 54% des voix. •  Le 27 juin 2017, Stéphane Demilly rejoint le groupe Les Constructifs et est élu coprésident de ce groupe avec Franck Riester. Positionnement Stéphane Demilly affirme vouloir « « voter les textes de lois en fonction de leur qualité intrinsèque et non pas de la couleur appréciée ou non de leur auteur ». Ce centriste insiste sur la nécessité de d’entretenir une opposition « intelligente ». 21
  22. 22. Groupe Nouvelle Gauche Président Olivier Faure Parcours politique •  Olivier Faure adhère au Parti Socialiste à l’âge de 16 ans. A 23 ans, il devient secrétaire général des jeunesses rocardiennes, succédant à ce poste à Manuel Valls. •  Juriste de formation et diplômé de 3ème cycle en Droit et en Science politique, il fait ses premiers pas à l’Assemblée Nationale comme collaborateur du président socialiste de la commission des lois à l’Assemblée nationale, Gérard Gouzes, au début des années 1990. •  À partir de 1997, Olivier Faure s’engage définitivement dans une carrière politique. IL est d’abord conseiller de Martine Aubry au ministère de l’Emploi avant de devenir directeur adjoint du cabinet de François Hollande alors Premier secrétaire du Parti socialiste (2000-2007). Lors de la campagne présidentielle de 2012, François Hollande lui confie le suivi de l’opinion. •  En novembre 2007, il devient secrétaire général du groupe socialiste à l’Assemblée Nationale. •  En mai 2012, Jean-Marc Ayrault le nomme conseiller spécial, fonction qu’il n’occupe qu’un mois, avant d’être élu député de la 11ème circonscription de Seine-et-Marne. Membre de la Commission des Finances, il est rapporteur spécial du budget infrastructures de transports collectifs et ferroviaires. •  De 2012 à 2014, il est Secrétaire national du PS, chargé de la communication puis devient le porte-parole officiel du parti. •  En décembre 2016, celui dont le mentor est Jean-Marc Ayrault prend la présidence du groupe Socialiste, radical, citoyen et divers gauches à l'Assemblée nationale, succédant à Bruno Le Roux qui est nommé au gouvernement. •  En 2017, Olivier Faure est candidat à sa réélection aux élections législatives. Il est réélu face à Delphine Batho à la tête du groupe socialiste, écologiste et républicain (31 députés) de l'Assemblée nationale, rebaptisé « Nouvelle Gauche ». Positionnement Olivier Faure sera en charge de créer une unité au sein du groupe et de définir une ligne politique « ni Mélenchon, ni Macron ». Cet homme de consensus devra composer avec la trentaine de députés socialistes élus, dont certains sont d’ex-frondeurs partisans de Benoît Hamon et d’autres, députés élus grâce aux accords avec LREM. 22 @faureolivier
  23. 23. Groupe La France Insoumise Président Jean-Luc Mélenchon Parcours politique •  Jean-Luc Mélenchon adhère au Parti Socialiste en 1976. Il intègre rapidement le comité directeur puis le bureau national du Parti. •  I l e s t n o m m é m i n i s t r e d é l é g u é à l’Enseignement professionnel de 2000 à 2002 dans le gouvernement de Lionel Jospin. •  En 2008, il quitte le Parti Socialiste à l’issu du Congrès de Reims pour fonder le Parti de Gauche (PG). Il se présente sous cette étiquette en 2012, lors de l’élection présidentielle (il arrive en 4ème position au premier tour avec 11% des voix). Il échoue aux législatives de la même année. •  En 2016, il annonce sa candidature à l’élection présidentielle de 2017. Il fonde à cette occasion le mouvement de La France Insoumise. Il termine à nouveau en 4ème position avec 19,58% des suffrages exprimés. Rôle à l’Assemblée Nationale •  Ancien conseiller municipal de Massy (Essonne) et conseiller général de l’Essone, il est élu sénateur en 1986 puis en 2004. •  En 2009, il est élu député européen dans la circonscription du Sud-Ouest sous l’étiquette du Front de gauche et devient Vice-président de la commission des affaires étrangères. Il est réélu au Parlement Européen en 2014. •  Le 18 juin 2017, Jean-Luc Mélenchon est élu député de la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, à Marseille. •  Le 27 juin 2017, il est unanimement désigné à la présidence du groupe des 17 députés de la France insoumise. Positionnement Jean-Luc Mélenchon et son groupe La France Insoumise s’inscrivent sans ambiguïté dans l’opposition à la majorité parlementaire formée par La République en Marche. 23 @JLMelenchon
  24. 24. Groupe Gauche démocrate et Républicaine Parcours politique •  Elu du Puy-de-Dôme, André Chassaigne est adjoint au maire de Saint-Amant-Roche-Savine dès 1977. Il devient maire de cette commune en 1983, fonction qu’il exercera jusqu’en 2010. Il est également élu conseiller général du Puy- de-Dôme en 1979 puis conseiller régional d’Auvergne de 1998 à 2000. •  De 2001 à 2008, André Chassaigne est Vice- président de la communauté de communes du Haut-Livradois. •  En 2010, il se présente en tête de liste dans sa région pour le Front de Gauche et obtient le meilleur résultat à l’échelle nationale pour sa formation politique. Rôle à l’Assemblée nationale •  En 2002, André Chassaigne est élu député dans la 5ème circonscription du Puy-de-Dôme. Il est le seul représentant du PCF à gagner une nouvelle circonscription alors que le parti perd 14 sièges dans l’hémicycle. Il sera réélu à cette fonction en 2007. •  En 2006, il prend la tête de l’Association nationales des élus communistes et républicains (ANECR). •  Quatre ans plus tard, André Chassaigne annonce sa candidature pour représenter le Front de Gauche à l’élection présidentielle de 2012. Il est finalement battu par Jean-Luc Mélenchon lors d’une consultation interne au PCF. •  En 2012, il est désigné président du groupe Gauche démocrate et républicaine composé des députés du Front de Gauche et des députés d’Outre-mer. Au cours de la XIVème législature, il vote contre le projet de réforme des retraites du gouvernement Ayrault. Il exerce en parallèle la fonction de Secrétaire du Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques à l'Assemblée nationale. •  Lors des élections législatives de 2017, André Chassaigne arrive en tête dès le premier tour dans sa circonscription, face au candidat LREM Sébastien Gardette. •  Le 26 juin, il est réélu à la tête du groupe Gauche démocrate et républicaine à l’Assemblée nationale. Positionnement André Chassaigne est réputé comme l’un des députés le plus assidu et actif de l’Assemblée Nationale. Il souhaite travailler « main dans la main » avec les députés de La France Insoumise et ouvrir son groupe parlementaire à d’autres formations politiques en fonction des textes et des circonstances. Président André Chassaigne 24 @AndreChassaigne
  25. 25. 2017 Calendrier législatif 2017 25
  26. 26. Juillet-Septembre 2017 Discours de politique général du Premier ministre Vote de confiance au Gouvernement 4 juillet Discours du Président de la République devant le Congrès 3 juillet Présentation des ordonnances au Conseil d’État 28 août Adoption en Conseil des ministres des ordonnances 20 septembre 26 6 juillet Présentation du projet de loi d’habilitation concernant la loi travail en commission des affaires sociales Examen du projet de loi prorogeant l’État d’urgence 18 juillet Présentation du projet de loi de règlement du budget et d’appropriation des comptes de l’année 2016 Débat d’orientation des finances publiques pour 2018 20 juillet 24-27 juillet Examen des projets de loi rétablissant la confiance dans l’action publique 10-13 juillet Discussion du projet de loi d'habilitation à prendre par ordonnances les mesures pour le renforcement du dialogue social
  27. 27. 2017 Cette cartographie vous est proposée par le Lab Proches, pôle Etudes, Prospective et Innovation de l’agence Proches Créée en septembre 2014 par Pierre-Yves Frelaux, Proches est un nouveau modèle d’agence conseil en stratégie d’influence, de réputation et de communication, qui rassemble sous un même toit des consultants politiques, des communicants et des experts du digital. Contact @agenceProches Les forces politiques à l’Assemblée Nationale 27

×