O slideshow foi denunciado.
Utilizamos seu perfil e dados de atividades no LinkedIn para personalizar e exibir anúncios mais relevantes. Altere suas preferências de anúncios quando desejar.

Traitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe final copie

بسم الله الرحمن الرحيم

  • Entre para ver os comentários

Traitement des empreintes au laboratoire en prothèse conjointe final copie

  1. 1. LES 7°JOURNÉES NATIONALES DE DÉONTOLOGIE MÉDICALE LES 1°JOURNÉES ALGÉRO-TUNISIENNES DE MÉDECINE DENTAIRE ANNABA 22 MAI 2010
  2. 2. TRAITEMENT DES EMPREINTES AU LABORATOIRE EN PROTHÈSE CONJOINTE Préparée et présentée par Dr M.HAMLAOUI
  3. 3. Introduction: Si la prise d’empreinte fait l’objet de toutes les attentions, son traitement au laboratoire est très souvent négligé. Les nombreuses manipulations nécessaires à l’exécution de la prothèse ne sont pas réalisables sur un moulage monolithique interdisant l’accès en particulier aux zones cervicales et proximales des répliques unitaires. Le modèle de travail en prothèse fixée occupe une place importante dans la chaîne d’élaboration prothétique. TRAITEMENT DES EMPREINTES AU LABORATOIRE EN PROTHÈSE CONJOINTE
  4. 4. TRAITEMENT DES EMPREINTES AU LABORATOIRE EN PROTHÈSE CONJOINTE MODÈLE DE TRAVAIL OU MAITRE MODÈLE MPU(modèle positif unitaire) AMOVIBLE MEILLEURE QUALITÉ DU JOINT DENTO-PROTHÉTIQUE
  5. 5. Les empreintes fournies peuvent être totales ou partielles, prises avec des élastomères siliconés selon la technique du -double mélange ou -les empreintes rebasées plus connues sous l’appellation -« Wash-technique ». LES EMPREINTES
  6. 6. LES EMPREINTES MAITRE MODÈLE
  7. 7. LE MAITRE MODÈLE Le modèle de travail se compose d'un ou plusieurs MPU intégrés dans un modèle de situation représentant les autres éléments de l'arcade.
  8. 8. LE MAITRE MODÈLE Quelle que soit la technique utilisée, le plus recherché lors de la confection du maître modèle est de disposer de secteurs fragmentés pouvant être désinsérés et repositionnés à volonté de façon très précise.
  9. 9. MPU (modèle positif unitaire) OU DIE Le modèle positif doit être la reproduction exacte du moignon. il doit être exempt de bulles surtout au niveau des lignes de finition ; il doit permettre l’accès aux limites cervicales pour une bonne adaptation marginale lors de l’élaboration des maquettes en cire et en l’occurrence la qualité du joint dento- prothétique
  10. 10. REALISATION DU MAITRE MODELE
  11. 11. MODÈLE DE TRAVAIL AVEC PINS (Dowell-pins ) AVEC BOITES RAINURÉES ACCU-TRAC DIE-LOCK PINDEX
  12. 12. MAITRE MODÈLE AVEC BOITES RAINURÉES
  13. 13. MAITRE MODÈLE AVEC BOITES RAINURÉES PRÉPARATION DE L’EMPREINTE Elimination des excès du matériau à empreinte avec une lame fine jusqu’au bord du porte empreinte. Vaporisation d’un abaisseur de la tension superficielle sur les empreintes pour une coulée du plâtre sans bulles.
  14. 14. PRÉPARATION DU PLÂTRE le plâtre pierre synthétique est constitué de sulfate de Ca++ synthétique, la préparation du plâtre peut être manuelle ou mécanique (le mélange se fait à l'aide d'un vibreur sous vide)
  15. 15. MAITRE MODÈLE AVEC BOITES RAINURÉES COULÉE DE L’EMPREINTE Le plâtre est déposé par petite quantité à l’extrémité de l'empreinte. Il fera son chemin autour de l'empreinte,
  16. 16. MAITRE MODÈLE AVEC BOITES RAINURÉES le démoulage de l’empreinte se fera 2h après. correction du modèle au taille plâtre pour éliminer les excès .
  17. 17. MAITRE MODÈLE AVEC BOITES RAINURÉES SÉPARATION DU MPU
  18. 18. MAITRE MODÈLE AVEC BOITES RAINURÉES
  19. 19. MODÈLE DE TRAVAIL AVEC PINS
  20. 20. MODÈLE DE TRAVAIL AVEC PINS Le MPU est fixé dans le modèle de travail par une tige de cuivre conique avec des méplats axiaux ou par des tenons en acier inoxydables
  21. 21. MODÈLE DE TRAVAILAVEC PINS DETOURAGE DE L’EMPREINTE
  22. 22. SYSTÈME PINDEX Consiste à forer sous l’arcade préalablement taillée 1 point par élément amovible, et à coller les pins sur lesquels viennent s’ajouter des gaines . Le socle en plâtre dans lequel sont emprisonnées les gaines est réalisé dans un second temps. Les différents éléments se séparent ensuite facilement après découpe à la scie ou au disque. MODÈLE DE TRAVAIL AVEC PINS
  23. 23. MODÈLE DE TRAVAILAVEC PINS FORAGE AVEC LE PINDEX ajustage du centre de la préparation sous le spot lumineux du pindex. Perforation de la base de l’arcade par la fraise situé juste en regard du spot après appui sur la table du pindex.
  24. 24. MODÈLE DE TRAVAILAVEC PINS COLLAGE DES PINS ET COULÉE DU SOCLE Les pins seront collés dans les pertuis avec une colle. Vernissage du plâtre. Mise en place des gaines sur les pins. Coulée du socle.
  25. 25. MODÈLE DE TRAVAILAVEC PINS SEPARATION DE L’ARCADE DU SOCLE
  26. 26. MODÈLE DE TRAVAILAVEC PINS SEPARATION DES MPU Le maître modèle, après prise du plâtre, sera fractionné avec un disque fin pour diminuer les risques de déplacement, et donc de détérioration de la valeur des contacts inter proximaux
  27. 27. DÉTOURAGE DU MPU Sur le MPU, on marque la limite de la préparation à l’aide d’un crayon , la partie gingivale en plâtre, qui fait obstacle, est éliminée en utilisant une fraise boule fine en carbure de tungstène. une gorge périphérique sous la limite de la préparation est donc crée, mettant en évidence la zone dentaire la plus apicale de la préparation enregistrée dans l’empreinte.
  28. 28. DÉTOURAGE DU MPU le MPU a pour but de visualiser et d’accéder aisément aux limites cervicales. le détourage détermine avec précision la forme des contours, le profil d’émergence et la morphologie des restaurations prothétiques. Seul le profil prothétique n° 1 autorise une bonne intégration biologique de la couronne ; les situations n°2 en sous contour et n°3 en sur contour sont à l’origine d’une pathologie parodontale iatrogène. Une mauvaise adaptation entraîne une réaction inflammatoire au niveau des éléments du bridge.
  29. 29. Avant la sculpture de la maquette en cire, un vernis espaceur d’une épaisseur de 25 à 30 µm est appliqué sur toute la préparation en s’arrêtant à 0,5mm des lignes de finition pour créer un espace tampon pour le ciment de scellement permettant une meilleure assise de la prothèse finale et une meilleure adaptation du joint dento-prothétique VERNISSAGE DU MPU
  30. 30. CONCLUSION La qualité d’adaptation du joint dento-prothétique est conditionnée par une réalisation rigoureuse de toute la chaîne prothétique. Le modèle de travail en prothèse fixée sert non seulement de point de départ à la réalisation des pièces prothétiques, mais aussi de moyen de contrôle de certaines étapes.
  31. 31. MERCI DE VOTRE ATTENTION

×