O slideshow foi denunciado.
Seu SlideShare está sendo baixado. ×

2019.01.23 - La participation en urbanisme à l'ère anthropocène

Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio
Anúncio

Confira estes a seguir

1 de 63 Anúncio

2019.01.23 - La participation en urbanisme à l'ère anthropocène

Baixar para ler offline

mercredi 23 janvier, Matthias Lecoq, collaborateur scientifique au sein de l'Institut GEDT, présentera les résultats d'une étude comparative sur les processus participatifs en urbanisme des villes de Barcelone et Paris. L'objectif sera de présenter les innovations effectuées dans ces deux villes pour améliorer la légitimité démocratique de la participation en urbanisme.

---
Matthias.jpg

Matthias Lecoq est chercheur et urbaniste, docteur en géographie de l’Universités de Genève et en sciences politiques de l’Université Autonome de Barcelone. Il est collaborateur scientifique à l’IGEDT de l’Université de Genève (Institut de la Gouvernance de l’Environnement et du Développement Territorial) et fondateur du collectif «La Fabrique de l’Espace».

mercredi 23 janvier, Matthias Lecoq, collaborateur scientifique au sein de l'Institut GEDT, présentera les résultats d'une étude comparative sur les processus participatifs en urbanisme des villes de Barcelone et Paris. L'objectif sera de présenter les innovations effectuées dans ces deux villes pour améliorer la légitimité démocratique de la participation en urbanisme.

---
Matthias.jpg

Matthias Lecoq est chercheur et urbaniste, docteur en géographie de l’Universités de Genève et en sciences politiques de l’Université Autonome de Barcelone. Il est collaborateur scientifique à l’IGEDT de l’Université de Genève (Institut de la Gouvernance de l’Environnement et du Développement Territorial) et fondateur du collectif «La Fabrique de l’Espace».

Anúncio
Anúncio

Mais Conteúdo rRelacionado

Semelhante a 2019.01.23 - La participation en urbanisme à l'ère anthropocène (20)

Mais de 3dd espace de concertation (20)

Anúncio

Mais recentes (20)

Anúncio

2019.01.23 - La participation en urbanisme à l'ère anthropocène

  1. 1. LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris Matthias Lecoq – IEGDT Université de Genève - janvier 2019
  2. 2. LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris Méthodologie d’exploration Barcelone / Paris Métropoles européennes innovantes en matière de démocratie et de développement urbain 5 mois de recherche UNIGE / DT 25 Entretiens Élus, techniciens, chercheurs 5 observations non-participantes Réunions de participation et participation ouverte (marches, ateliers)
  3. 3. COMMENT AMÉLIORER LA LÉGITIMITÉ DÉMOCRATIQUE DES PROCESSUS PARTICIPATIFS EN URBANISME A L’ ÈRE ANTHROPOCÈNE ? Question de recherche LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  4. 4. COMMENT AMÉLIORER LA LÉGITIMITÉ DÉMOCRATIQUE DES PROCESSUS PARTICIPATIFS EN URBANISME A L’ ÈRE ANTHROPOCÈNE ? LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  5. 5. COMMENT AMÉLIORER LA LÉGITIMITÉ DÉMOCRATIQUE DES PROCESSUS PARTICIPATIFS EN URBANISME A L’ ÈRE ANTHROPOCÈNE ? l'homme comme force géologique 6ème extension massive changement climatique mise en durabilité de l’urbain futur LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  6. 6. L’ère anthropocène LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  7. 7. L’ère anthropocène - Anthropocène vs. Capitalocène/Occidentocène/Metropolocène/White-liberal-man-subjectocène - Description d’une urgence environnementale liée au réchauffement climatique (GIEC) et à la perte de biodiversité qui imposent une réduction des gaz à effet de serre - Les catastrophes naturelles ont coûté 306 milliards de dollars aux USA en 2017 (environ le double des années précédentes). - L’urbanisation est responsable de 70% des émissions de GES selon UN-Habitat (2011) en prenant en compte : l’approvisionnement énergétique nécessaire à la production d'électricité (principalement à partir de charbon, de gaz et de pétrole) ; les transports ; les consommations énergétiques des bâtiments commerciaux et résidentiels; la production industrielle et le traitement des déchets ; la construction - Anxiété scientifique et politique basée sur l’incertitude : «the Anthropocene invites a reorganization of temporalities; the past cannot predict the future, but it will meaningfully shape the future» (Derikson, 2018) - Réponses liées à la ville smart, la ville résiliente, la ville écologique mais dont les modes de réalisation ne sont pas discutés (enclaves écologiques ? villes technologiques ? gouvernance post-politique et dépolitisation du sujet ?) LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  8. 8. COMMENT AMÉLIORER LA LÉGITIMITÉ DÉMOCRATIQUE DES PROCESSUS PARTICIPATIFS EN URBANISME A L’ ÈRE ANTHROPOCÈNE ? LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  9. 9. COMMENT AMÉLIORER LA LÉGITIMITÉ DÉMOCRATIQUE DES PROCESSUS PARTICIPATIFS EN URBANISME A L’ ÈRE ANTHROPOCÈNE ? durable smart résilience ‘more-than-human cities’ LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  10. 10. LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris * Paris20050, deuxdegres.net
  11. 11. L’urbanisme anthropocène - Plusieurs études ont démontré que l’urbanisme smart est très dépendant de solutions ayant un fort impact sur l’environnement (Metaxiotis et al., 2010; Lönnqvist et al., 2014); et que plus encore, il peut être un facteur limitant du développement durable (études sur 15 villes anglaises et plusieurs villes australiennes menées par Yigitcanlar et Kamruzzaman (2018); - Les villes écologiques - en tant que concept - sont souvent “just green enough” (Trudeau, 2018) et pire, sont parfois accaparables à un urbanisme Frankenstein qui se base sur une approche ingénierique qui recherche le contrôle systématique (Cugurullo, 2017). - Sur cette base, les villes de l’anthropocène – si on espère leur durabilité – peuvent se définir comme une localité urbaine qui fonctionnerait comme un système de pratiques économiques, sociétales et environnementales durables gérées par une gouvernance qui génèrerait des effets positifs pour tous les humains et non-humains (Yigitcanlar et al., 2018b). LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  12. 12. COMMENT AMÉLIORER LA LÉGITIMITÉ DÉMOCRATIQUE DES PROCESSUS PARTICIPATIFS EN URBANISME ? A L’ ÈRE ANTHROPOCÈNE ? LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  13. 13. COMMENT AMÉLIORER LA LÉGITIMITÉ DÉMOCRATIQUE DES PROCESSUS PARTICIPATIFS EN URBANISME ? A L’ ÈRE ANTHROPOCÈNE ? définit l’implication des habitants dans la fabrique urbaine système de gouvernance en réseau politisation de la fabrique urbaine LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  14. 14. La participation en urbanisme - Elle a différents niveaux, selon qui sont les acteurs impliqués, le moment la manière à partir duquel ils le sont, et selon ce qui est produit (-> échelles de participation de Arnstein (1969), classification de Wates (2014), cube de Fung (2004)) - Elle a été influencée par la notion de développement durable et s’inscrit en lien avec des luttes urbaines - La participation s’insère dans une notion plus complexe qui est celle de la gouvernance en réseau, c’est-à-dire « un modèle émergent de gouvernement qui se base sur l’interaction en réseau de multiples acteurs qui proviennent de divers secteurs (public, privé, civil) et qui se reconnaissent une interdépendance » (----> intercommunalités, commissions interrégionales, etc.) - Risques : représentativité, manque de transparence et d’accountability ; approche néolibérale ; manque d’efficacité et d’innovation urbaine ; mutation des métiers de l’urbanisme Opportunités : empowerment, participation d’exclus, transparence, formes de participation directe, évolutions sociétales, réponse politique à la crise de la représentativité, co-production LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  15. 15. COMMENT AMÉLIORER LA LÉGITIMITÉ DÉMOCRATIQUE ? DES PROCESSUS PARTICIPATIFS EN URBANISME A L’ ÈRE ANTHROPOCÈNE ? LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  16. 16. COMMENT AMÉLIORER LA LÉGITIMITÉ DÉMOCRATIQUE ? DES PROCESSUS PARTICIPATIFS EN URBANISME A L’ ÈRE ANTHROPOCÈNE ? Les processus – throughput Les résultats – output Les participants – input LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  17. 17. La légitimé démocratique Référence au modèle de Scharpf (1999) actualisé par Marti, Blanco, Pares et Subirats (2007), qui distingue trois caractéristiques pour évaluer la légitimé d’un processus participatif : 1. la perspective de l’individu – input – c’est-à-dire en fonction de qui et comment sont (re)présentés les acteurs ; 2. celle du processus – throughput – qui s’intéresse à la qualité même du processus d’élaboration via des valeurs telles que la transparence, l’adaptabilité, l’inclusivité et la diversité, la distribution équitative du pouvoir, la délibération et la satisfaction des acteurs ; 3. et enfin celle des résultats – output – qui fait référence à la capacité du processus à résoudre des problèmes collectifs, l’importance des objectifs recherchés (atteints ou pas) mais aussi de la volonté d’approfondissement de la démocratie. LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  18. 18. COMMENT AMÉLIORER LA LÉGITIMITÉ DÉMOCRATIQUE DES PROCESSUS PARTICIPATIFS EN URBANISME A L’ ÈRE ANTHROPOCÈNE ? LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  19. 19. Les processus – throughput Les résultats – output Les participants – input (évaluation de la) participation en urbanisme --- C E Q U E L’O N A P P R E N D D E S C A S D E B A R C E LO N E E T PA R I S LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  20. 20. Les processus – throughput Les résultats – output Les participants – input TRANSPARENCE INCLUSION DELIBERATION MIXITE REPRESENTATIVITE DURABILITE JUSTICE LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris (évaluation de la) participation en urbanisme --- C E Q U E L’O N A P P R E N D D E S C A S D E B A R C E LO N E E T PA R I S
  21. 21. Les participants – input MIXITE REPRESENTATIVITE LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  22. 22. 1. DIVERSIFIER LES CANAUX DE PARTICIPATION LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris MIXITE REPRESENTATIVITE
  23. 23. * Blanco (2018) LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris MIXITE REPRESENTATIVITEPublic Citoyens / Clients Entités, groupes organisés Citoyens sélectionnés (au hasard ou en fonction des intérêts ou connaissances) Agents communautaires (personnes, groupes, entités, services publics) Mouvements sociaux, citoyenneté en générale
  24. 24. Types Conception de la participation Mécanismes prioritaires Public Consumériste Droit à être écouter ; droit à choisir Enquêtes, boîtes de suggestions, gestion des plaintes Citoyens / Clients Corporatiste Intermédiation d’intérêts organisés Conseils, Réunions, Tables de négociation Entités, groupes organisés Délibérative Débat public pour améliorer les politiques mais aussi la citoyenneté (compétences) Enquêtes délibératives, jurys citoyens, ateliers de prospective Citoyens sélectionnés (au hasard ou en fonction des intérêts ou connaissances) Communautaire Implications communau- taires pour la résolution de problèmes ; capital social Plans de Développement; Actions Communautaires; Gestion civique d’équipements et de projets Agents communautaires (personnes, groupes, entités, services publics) Radicale Empowerment ; transformation des relations de pouvoirs Démocratie directe, assemblées, auto-gestion Mouvements sociaux, citoyenneté en générale * Ismael Blanco (2018) Typologie de la participation LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  25. 25. * Source Département d’écologie urbaine de la ville de Barcelone Exemple du plan de participation des Superblocks à Barcelone LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  26. 26. * Source Département d’écologie urbaine de la ville de Barcelone Exemple du plan de participation des Superblocks à Barcelone LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  27. 27. 2. SELECTIONNER DES PARTICIPANTS LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris MIXITE REPRESENTATIVITE
  28. 28. LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris MIXITE REPRESENTATIVITEPublics Groupes politiques Communautés Catégories Socio-professionnelles Groupes spécifiques Citoyenneté en générale
  29. 29. LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris MIXITE REPRESENTATIVITEPublics Invitations Tirage au sort One to one Groupes politiques Ciblage de publics cibles pour la participation à des ateliers ou des réunions Entretiens avec la maire de Barcelone ouverts au public mais aussi sur invitations – Convocations à des ateliers “genre et ville” à Paris Tirage au sort dans les listes électorales ou dans des listes de domiciliation Conseils citoyens de la ville de Paris – Projet de ville de Kremlin-Bicêtre Entretiens ciblés avec des individus cibles Pieds d’immeubles et porte à porte organisés par le Département de l’Urbanisme de la ville de Paris Communautés Catégories Socio-professionnelles Groupes spécifiques Citoyenneté en générale
  30. 30. LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris MIXITE REPRESENTATIVITEDe juillet à novembre (en 2016 et en 2017) ‐ réunion publique ‐ permanences dans le quartier ‐ visites des parcs ‐ journées d’immersion dans les espaces publics parisiens - stand au village de la Fête des Jardins 2016 ‐ jeu en ligne ‐ ateliers sur le parc ‐ sessions de porte à porte et de pieds d’immeubles Exemple du projet Chapelle-Charbon à Paris * Image ville de Paris
  31. 31. 3. MOBILISER DES ELEMENTS DISCURSIFS LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris MIXITE REPRESENTATIVITE
  32. 32. LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris « Le discours étant considéré comme lieu de production et de circulation sociale du sens » Monseigne, 2016 PORTAGE POLITIQUE MIXITE REPRESENTATIVITE MARKETING URBAIN CULTURE URBAINE « Concernant la gouvernance, nous devrons affronter la question de la place des citoyens dans ce processus métropolitain, pas seulement des habitants, mais de tous les usagers de la Métropole. Sans cela, l’institution sera toujours fragile. Pour y contribuer, pour mobiliser les énergies, je pointe la nécessité d’un récit métropolitain, qui doit être de toute évidence polyphonique à l’image de la formidable diversité qui caractérise notre Métropole-monde » Anne Hidalgo, L’Humanité
  33. 33. LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris * Ciutat Oberta, Barcelone Oct 2018 organisation d’événements MIXITE REPRESENTATIVITE
  34. 34. LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris * Ciutat Oberta, Barcelone Oct 2018 organisation d’événements MIXITE REPRESENTATIVITE * Image de l’auteur
  35. 35. Les processus – throughput TRANSPARENCE INCLUSION DELIBERATION LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  36. 36. 4. FAVORISER L’OMNISCIENCE DU NUMERIQUE LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris TRANSPARENCE INCLUSION DELIBERATION
  37. 37. Les processus – throughput TRANSPARENCE INCLUSION DELIBERATION LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris * decidim.barcelona, consultée le 22.01.2019 Exemple de la plateforme DECIDIM à Barcelone TRANSPARENCE INCLUSION DELIBERATION
  38. 38. Les processus – throughput LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris * decidim.barcelona, consultée le 22.01.2019 TRANSPARENCE INCLUSION DELIBERATION TRANSPARENCE INCLUSION DELIBERATION
  39. 39. 5. GARANTIR L’ACCOUNTABILITY LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris TRANSPARENCE INCLUSION DELIBERATION
  40. 40. REGLEMENTATION / INSTITUTION LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris PROCESSUS Le règlement de participation de la ville de Barcelone réglemente les processus participatifs et créé une « commission de suivie » qui est mobilisable par les habitants Même s’il y a des essais pour favoriser la diffusion de l’information (plateformes numériques), les habitants n’ont pas toujours une vision transversale des processus TRANSPARENCE INCLUSION DELIBERATION
  41. 41. TRANSPARENCE INCLUSION DELIBERATION REGLEMENTATION / INSTITUTION LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris PROCESSUS Le règlement de participation de la ville de Barcelone réglemente les processus participatifs et créé une « commission de suivie » qui est mobilisable par les habitants Même s’il y a des essais pour favoriser la diffusion de l’information (plateformes numériques), les habitants n’ont pas toujours une vision transversale des processus
  42. 42. 6. GENERALISER ET ADAPTER LES PROCESSUS LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris TRANSPARENCE INCLUSION DELIBERATION
  43. 43. Les processus – throughput TRANSPARENCE INCLUSION DELIBERATION LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris Exemple du PLA BUITS à Barcelone TRANSPARENCE INCLUSION DELIBERATION * Images ajuntament de barcelona
  44. 44. Les processus – throughput TRANSPARENCE INCLUSION DELIBERATION LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris Exemple de REINVENTER NOS PLACES à Paris TRANSPARENCE INCLUSION DELIBERATION * Images mairie de paris
  45. 45. Les résultats – output DURABILITE JUSTICE LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  46. 46. 7. IMPOSER LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris DURABILITE JUSTICE
  47. 47. IMPOSER ? LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris DURABILITE JUSTICE
  48. 48. LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris émotions paradigme du développement urbain peur économie Vs. environnement psychologie sociale - engagement - récit reformuler l’urbanisme et l’architecture IMPOSER ? innovation politique communs ? représentation vs. participation délibération dialogue domination de la raison instrumentale qui est «le type de rationalité sur lequel nous misons pour calculer l’application la plus économique en vue d’une fin donnée» (Charles Taylor) DURABILITE JUSTICE
  49. 49. AUX VILLES LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris DURABILITE JUSTICE
  50. 50. Les résultats – output AUX VILLES LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris Exemple d’Europacity dans le grand Paris DURABILITE JUSTICE* Image liberation.fr
  51. 51. Les résultats – output AUX VILLES LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris Exemple d’europacity dans le grand Paris 3,1 milliards d’euros par AUCHAN 11 000 emplois dont 68% dans le commerce 550 000 m2 bâtis 50 000 pour la «culture» (pistes de skis) DURABILITE JUSTICE* Image liberation.fr
  52. 52. AUX HABITANTS LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris DURABILITE JUSTICE
  53. 53. LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris DRAMATURGIE HABITANTE DURABILITE JUSTICE
  54. 54. 8. JOUER SUR LES EFFETS D’ECHELLE ET DE RESEAU LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris DURABILITE JUSTICE
  55. 55. LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris DURABILITE JUSTICE L’exemple du projet SUPERBLOCK à Barcelone SUPERBLOCKS 11 Plan Cerda «Récupérer les rues» «Remplir de vie les rues» Justice sociale et environnementale * Image onda cero
  56. 56. LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris DURABILITE JUSTICE L’exemple du projet SUPERBLOCK à Barcelone * Image el punt
  57. 57. 9. OFFRIR DE LA LIBERTE D’ACTION LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris DURABILITE JUSTICE
  58. 58. 9. OFFRIR DE LA LIBERTE D’ACTION LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris Exemples des interventions urbaines dans le cadre de projets d’aménagement à Paris DURABILITE JUSTICE* Images mairie de paris
  59. 59. LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris Exemple de la friche Germanetes à Barcelone DURABILITE JUSTICE* Image la vanguardia
  60. 60. COMMENT AMÉLIORER LA LÉGITIMITÉ DÉMOCRATIQUE DES PROCESSUS PARTICIPATIFS EN URBANISME A L’ ÈRE ANTHROPOCÈNE ? LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  61. 61. 9 recommandations en termes de conclusion LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  62. 62. Diversifier les canaux de participation Sélectionner des participants Mobiliser des éléments discursifs Favoriser l’omniscience du numérique Garantir l’accountability Généraliser et adapter les processus Imposer Jouer sur les effets d’échelle et les réseaux Offrir de la liberté d’action LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris
  63. 63. LA PARTICIPATION EN URBANISME A L’ERE ANTHROPOCENE Ce que l’on apprend des cas de Barcelone et de Paris Matthias Lecoq – IEGDT Université de Genève - janvier 2019

×